You are not logged in.

#26 2022-01-06 17:26:56

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°392 : https://swaruu.org/transcripts/desclasi … -de-temmer

DÉCLASSIFICATION DU PHÉNOMÈNE OVNI - EXTRATERRESTRE -ANEEKA DE TEMMER

Publié le 18 avril 2021 par  par Despejando Enigmas, Robert.


Robert : Quelles conséquences la déclassification du phénomène UFO-ET apporterait-elle à cette civilisation ?

Anéeka : Moi, Anéeka, je ne crois pas personnellement à une dé-classification totale du soi-disant phénomène des vaisseaux spatiaux avec des occupants non-humains (OVNIs). Précisément à cause des conséquences.

Ils ne déclassifieraient que ce qui conviendrait à ceux qui ont le contrôle pour leurs agendas individuels. Cela vaut également pour la soi-disant fausse invasion extraterrestre utilisant la technologie Blue Beam.

Le fait est qu'accepter l'existence d'extraterrestres entraînerait une série de réactions en chaîne qui détruiraient le concept et tout ce qui constitue la matrice qu'ils ont si minutieusement et soigneusement imposée aux gens.

Pour eux, accepter les extraterrestres reviendrait à accepter qu'il existe d'autres personnes comme eux, ce qui détruirait leur évolution scientifique naturelle et tout le reste. Cela apporterait aux gens l'idée qu'ils sont aussi des stellaires, donc libres. Ils verraient les mensonges qui leur ont été imposés pendant pas moins de milliers d'années.

Cela aurait également pour conséquence que les gens se rendraient compte de l'existence de technologies d'énergie et de transport gratuites. Cela ferait s'effondrer des économies entières, leurs marchés, leurs banques.

Cela libérerait l'esprit de chacun. Cela les rendrait libres et incontrôlables.

Robert : Cela changerait tous les dogmes et paradigmes. Cela démolirait la matrice du contrôle mental.

Les piliers de la Matrice s'effondreraient et les ETs proposeraient de nouvelles options.

Anéeka : Et c'est la dernière chose qu'ils veulent. Ce qu'ils veulent, c'est le contrôle absolu de la race humaine. Mais cela ne s'arrête pas là. Mais tout déclassifier, entraînerait pour les âmes la disparition de la série d'expériences nourrissantes qu'elles vivent lorsqu'elles entrent là pour vivre sur Terre. Même d'un point de vue cosmique, la possibilité ou l'option de vivre ce genre d'expériences serait perdue.

C'est en partie pourquoi la Fédération elle-même protège et perpétue la Matrice.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 14:47:35)

Offline

#27 2022-01-06 17:34:15

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n° 395 : https://swaruu.org/transcripts/como-fun … zhi-swaruu

COMMENT FONCTIONNE LE TEMPS - QU'EST-CE QUE LE TEMPS - YAZHI SWARUU

Publié le 29 avril 2021 par Despejando Enigmas, Robert.


Robert : Je sais que tu as parlé du temps à Gosia, mais sous un autre angle. Je veux connaître ce point de vue.

Yazhi : Je veux dire que ce que vous voulez savoir, c'est ce qu'est le temps et pourquoi cela peut fonctionner dans l'autre sens.

Robert : Oui, et nous avons le sentiment que ce n'est pas l'inverse.

Yazhi : C'est juste que pour commencer, le temps est juste une perception inséparable de la conscience, sans temps il n'y a pas de conscience et sans conscience il n'y a pas de temps, mais il n'est pas séparé de la conscience.

Robert : Oui, et chaque conscience a une perception différente. Mais ce que je ne comprends pas, c'est comment le temps fonctionne à l'envers. Ah, ça peut marcher à l'envers.

Yazhi : C'est que si vous ne pouvez pas penser, avoir une conscience de soi, sans cadres de référence ou concepts mentaux, et que ce sont ces concepts, ceux que vous arrangez avec votre esprit qui vous donnent la sensation du temps.

Alors c'est juste tes pensées, c'est tout ce que le temps est. Elle n'existe pas en tant que telle. Si le temps n'est que vos pensées, alors il ne peut pas fonctionner indépendamment.

Ce qui fait que la perception du temps en arrière n'est qu'une idée dans votre esprit.

Ainsi, le sens de l'écoulement du temps dépend uniquement de ce que vous pensez.

Mais penser revient finalement à créer votre réalité apparemment extérieure.

La réalité extérieure n'est donc qu'un reflet de vous, y compris le temps apparent et la direction du flux. Le temps n'a donc qu'une seule direction, qui dépend de votre conscience.

Et plus vous savez de choses, plus vous les reflétez dans votre monde extérieur, car c'est votre reflet et le même, même au sein de l'inconscient collectif qui ne fait que tout compliquer mais je ne vais pas y aller pour le moment.

Ainsi, plus vous connaissez et comprenez, plus vous pouvez voir et interpréter ce qui se passe apparemment à l'extérieur de vous. Parce que plus vous en savez et plus vous êtes conscient, plus vous fabriquez le monde extérieur en fonction de votre niveau.

Ainsi, la direction de l'écoulement du temps, qu'il s'agisse de l'avant, de l'arrière ou du côté, parce qu'il n'y a pas de limite aux directions du temps, il n'y en a même pas 3 comme dans les angles X, Y, Z, cela dépend juste du degré de développement de votre conscience.

Mais pour vous, la direction perceptive du temps sera toujours vers l'avant →...

Et il ne sera à l'envers ou de côté qu'en référence à quelque chose d'autre que vous, en tant qu'observateur, y mettez. Il se réfère à un point de vue.

Dans ce cas, les effets se produisent avant les causes. Parce que pour votre compréhension finale en tant que conscience et votre état d'esprit évolutif vous permet de voir que tout est maintenant, tout est identique, tout est interconnecté, et vous finissez par l'animer selon votre perception et votre compréhension.

Parce qu'en fin de compte, il n'y a pas de temps, pas d'espace, pas de matière.

Il n'y a pas de monde matériel. Tout est l'astral ← ← ← ←

Et la matière, le temps, l'espace, la distance, la masse, ne sont que vos croyances. Des idées auxquelles vous vous êtes attachés comme étant réelles. C'est juste ta conscience qui a des crampes mentales.

Vous êtes, l'Univers, est fait d'idées. Et seulement ça.

Robert : Donc le temps est quelque chose d'incommensurable ? C'est juste à chaque conscience observatrice, n'est-ce pas ? Le temps est incommensurable, vous comprenez.

Yazhi : Oui, en tant que "temps" objectif isolé. Vous ne pouvez pas le mesurer. Seulement en référence à quelque chose d'autre. Comme au sein d'un collectif qui a des accords de perception, de la façon dont les choses sont. C'est pourquoi ils sont dans ce collectif et pas dans un autre. Donc tout le monde là-bas perçoit plus ou moins le temps de la même manière.

Robert : C'est vrai. Il y a donc des accords de perception selon "les groupes". Planète Terre leur perception, planète Temmer leur perception. Mais comment ces accords sont-ils conclus lorsqu'un médium contacte un "désincarné" si celui-ci a peut-être déjà 50 ans et vit sur le vaisseau Viera et n'est pas conscient que sa famille sur Terre veut le contacter. Je ne sais pas si c'est le même sujet mais c'est pour comprendre avec cet exemple le "temps". Merci.

Yazhi : Il faudrait qu'il ait plus ou moins un facteur de perception du temps en commun avec "Medium". Ou bien il n'y a tout simplement pas de lien, ou de connexion, comme cela arrive la plupart du temps. Cela dépend plus de l'"esprit" que du médium, bien qu'il doive aussi avoir une sensibilité à ces fréquences, sinon il ne serait pas "médium". Et c'est l'" esprit " qui se souvient des dispositions nécessaires pour avoir la perception qui fait le lien avec une personne vivante → le " médium ". Mais je déteste le mot "esprit" ou "âme" parce qu'il fait croire aux gens que j'y crois, alors que je ne le considère pas vraiment comme existant, comme le disent tant de gens.

Robert : En quoi croyez-vous ? Dans l'ensemble ? C'est comme le mot densité. C'est pour que tu puisses comprendre quelque chose. Juste la conscience.

Yazhi : Ce que je vois, c'est que c'est juste un ensemble d'idées qui contient le concept d'une personne. Qu'elle ait un corps ou non ne définit pas une personne, mais cet ensemble d'idées qui constitue son moi. Le point d'attention d'une personne n'est défini que par :

A.) L'étendue de sa mémoire. Combien il se souvient consciemment et inconsciemment.

B.) Des idées qui ont des concepts, et des accords de perception de tous niveaux.

Donc un esprit, une âme fantôme, une entité astrale, tout cela ne sont que des corps de plus pour moi, seulement ils ne sont pas du groupe imbriqué (Mátrix) qui les inclut dans l'idée collective → inconscient collectif du monde des " vivants ".

Ainsi, en éliminant toutes les autres raisons d'expliquer le phénomène des apparitions ou des esprits, car il existe de nombreuses raisons, dont beaucoup sont très "explicables", il ne nous reste que le concept selon lequel, s'il s'agit d'une personne que beaucoup appellent "désincarnée".

La raison pour laquelle de nombreuses personnes restent des âmes marchant dans des cimetières est qu'elles conservent une idée du Soi qui leur donne une identité d'être, comme existant en dehors de quelque chose d'autre, les autres. Donc ils ont toujours un corps dans leur esprit. Et cela explique parfaitement le monde "astral" que tant de gens rapportent.

Et ils appellent ça "corps astral". Mais je n'aime pas utiliser les noms que les autres utilisent, car je ne suis pas d'accord sur tout, ou presque. Elle ne me définit pas et ne fait que causer des problèmes de compréhension. Je le vois surtout avec le concept d'"âme".

Robert : Donc toutes les formules qui contiennent le temps sur la Terre sont fausses ou seulement supportées sur la Terre. Avec ce qui précède, vous jetez à terre toute la science humaine.

Yazhi : Je diffère en presque tout avec la science humaine et avec la mythologie et avec la compréhension de la réalité.

Robert : Mais vous êtes d'accord avec Bruce Lipton et Carl Gustav Jung. Avec ceux-là, vous êtes un peu d'accord.

Yazhi : Pas sur tout.

Robert : Sur quoi n'êtes-vous pas d'accord ?

Yazhi : Lipton n'a pas encore découvert que ce n'est pas seulement l'esprit qui dirige le corps et y programme les gènes. Mais qu'il n'y a pas de corps et que tout est esprit.

Jung avait raison sur de nombreux points, en particulier dans sa perception des concepts qui créent la réalité, jusqu'aux égrégores et aux tulpas (qui ne sont pas les mêmes, un égrégore est quelque chose comme une entité spéciale, un tulpa est plus grand comme un collectif).

Mais j'ai quand même atteint une limite dans la séparation de la matière et de l'esprit. Et je ne pouvais pas voir le point de vue isolé de chacun. Il avait également un esprit très chaotique et peu clair, ce qui se reflète dans son écriture difficile, puisque même moi, j'ai renoncé à lire Jung dans toute autre langue que l'allemand original.

Robert : Original allemand. Et à propos de Descartes, que sais-tu ? Je sais qu'il était en avance sur son temps. Et je pense qu'il n'était pas un matérialiste.

Yazhi : Il l'était. Il n'était pas matérialiste, mais il a décrit le matérialisme mieux que quiconque jusqu'à son époque, d'où le terme de matérialisme descartésien. Mais je ne l'ai pas lu récemment. Très basique, il ne me laisse pas grand-chose, juste le comprendre.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 14:21:58)

Offline

#28 2022-01-06 22:02:38

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°398 : https://swaruu.org/transcripts/el-tiemp … zhi-swarru

Publié le 5 mai 2021 par Despejando Enigmas, Robert.



LE TEMPS TEL QU'IL FONCTIONNE - LA SOURCE - YAZHI SWARRU

Robert : "TEMPS : Ce n'est qu'une perception inséparable de la conscience. Sans temps il n'y a pas de conscience et sans conscience il n'y a pas de temps, mais il n'est pas séparé de la conscience."

On peut donc dire que le temps fait partie de la conscience sans être réductionniste pour comprendre ce qu'est la conscience et la perception de l'existence qu'elle nous donne avec le "temps". Ou le temps n'est pas le bon mot ? Je ne sais pas si je me suis bien expliqué.

Yázhi Swaruu : Oui, ce qui se passe, c'est que nous n'avons pas de mots pour décrire ce qu'est réellement le "temps". Parce que le mot même de "temps" nous place déjà dans le concept que nous sommes gouvernés par le temps, qu'il s'agit de quelque chose d'extérieur à nous.

Robert : Oui. Donc, je vois que le mot "temps" ne serait pas le bon, mais pour que tout le monde comprenne, c'est le mot que nous utilisons. C'est un nouveau concept.

Yázhi Swaruu : Voyez-le simplement comme une conscience, ne pensez pas au temps lui-même. Observez simplement vos pensées. Il faut penser une chose, puis une autre, et je veux dire penser sans mots, juste avec des concepts.

Puis en prenant conscience que vous êtes, que vous avez une pensée, que vous êtes cette pensée, vous verrez qu'il y a une linéarité en eux. C'est votre temps. Sans elle, vous n'auriez pas l'expérience de penser une idée, même avec des concepts.

Ensuite, vous vous mettez à méditer. Et comme beaucoup le disent, il est difficile de calmer l'esprit. Comme le disent les bouddhistes, l'esprit est un singe turbulent qui, comme tout bon singe, cherche à attirer l'attention alors que vous essayez d'être en paix.

Mais disons qu'on enlève le singe. Nous entrons en méditation "profonde". Un espace sans temps, du point de vue de votre extérieur, mais même là, vous êtes dans votre propre espace-temps. C'est pour cela que la perception ne correspond pas à celle de l'extérieur, car dans la méditation profonde, on peut perdre 4 heures, ou plus, ou même 30 minutes, en un instant.

Contrairement à ce qui se passe si vous attendez aussi longtemps au coin d'une rue dans une ville. Vous êtes dans votre propre espace-temps. Et si vous continuez dans cette direction, vous aurez une expérience hors du corps, dans l'"astral". Mais continuez sur cette voie et vous réaliserez que tout est dans l'astral. Alors là, vous pouvez voir que le temps n'est lié qu'à vous. Et seulement à toi.

Et il n'est égal qu'en apparence, par accord avec les autres.

Robert : Oui. Mais cette méditation profonde est toujours liée à un "temps" dépendant de votre conscience. Existe-t-il un état de conscience évolutif en tant que tel ?

Yázhi Swaruu : Oui, où vous existez simplement en méditation. Seulement dans l'astral. C'est alors que vous réalisez que vous êtes un être de lumière, bien que je n'aime pas les étiquettes. Et en tant qu'être de lumière, vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, et c'est la réalité pour vous, et c'est parce qu'il n'y a pas de réalité objective en tant que telle en dehors de vous.

Robert : L'être de lumière a encore le concept de "temps" ?

Yázhi Swaruu : Oui, mais la sienne, simplement en sachant qu'elle existe. En étant conscient de sa propre existence.

Le temps est la dernière expression de la dualité, la dernière à disparaître sur le "chemin" du retour à la Source, à l'être entier. Vous supprimez le temps et il n'y a que vous, sans conscience de soi.

Parce que le temps est votre conscience de soi.

Les gens détestent le temps, "il n'y en a jamais assez", les jours passent trop vite. "La vie est courte", disent-ils. D'autres disent que le temps est votre compagnon qui vous accompagne dans votre voyage à travers la vie. Le temps n'est que toi.

Ce qui s'y passe, dans votre perception personnelle du temps, n'est que le reflet le plus fidèle et le plus fiable de ce que vous êtes. Le temps, c'est vous.

Robert : Vous ne vous contredisez pas du tout.

Yázhi Swaruu : Non, je me contredis beaucoup. Et parfois exprès. Parce que même les contradictions sont valables et contiennent des vérités. Très peu de gens peuvent penser en concepts. Comme l'a dit Socrate (et non Eleonor Roosevelt comme d'autres le disent) :

Les esprits faibles discutent des personnes, les esprits moyens discutent des concepts, et les esprits forts discutent des idées.

Et j'ajoute que les esprits les plus forts peuvent discuter et penser en de multiples couches d'idées, même en contradiction, et rassembler le tout dans une masse de logique, et à partir de là, recommencer à discuter et penser des concepts sous de multiples angles, points de vue contradictoires ou non, et avec cela former un univers entier dans la tête, comme jouer aux échecs avec un nombre infini de niveaux, autant que vous le voulez.

Robert : Mais la gravité est aussi une conscience. Et c'est aussi l'heure ? La gravité est le produit d'une conscience - le "temps".

Yázhi Swaruu : C'est votre attention là où vous la dirigez. Disons que la matière dure est de l'eau liquide, et que la gravité est de l'eau sous forme de vapeur poussée dans une direction de flux qui, dans les bonnes conditions, comme dans un verre, se condense en eau.

La gravité est donc un flux d'énergie potentielle dans un état vibratoire très élevé qui correspond aux pensées d'une conscience qui se matérialisera ensuite en un objet quelconque.

Donc vous générez aussi de la gravité. Et vous le dirigez vers l'endroit où vous pensez.

Source : https://swaruu.org/transcripts/el-tiemp … zhi-swarru

Publié le 5 mai 2021 par Despejando Enigmas, Robert.



LE TEMPS TEL QU'IL FONCTIONNE - LA SOURCE - YAZHI SWARRU

Robert : "TEMPS : Ce n'est qu'une perception inséparable de la conscience. Sans temps il n'y a pas de conscience et sans conscience il n'y a pas de temps, mais il n'est pas séparé de la conscience."

On peut donc dire que le temps fait partie de la conscience sans être réductionniste pour comprendre ce qu'est la conscience et la perception de l'existence qu'elle nous donne avec le "temps". Ou le temps n'est pas le bon mot ? Je ne sais pas si je me suis bien expliqué.

Yázhi Swaruu : Oui, ce qui se passe, c'est que nous n'avons pas de mots pour décrire ce qu'est réellement le "temps". Parce que le mot même de "temps" nous place déjà dans le concept que nous sommes gouvernés par le temps, qu'il s'agit de quelque chose d'extérieur à nous.

Robert : Oui. Donc, je vois que le mot "temps" ne serait pas le bon, mais pour que tout le monde comprenne, c'est le mot que nous utilisons. C'est un nouveau concept.

Yázhi Swaruu : Voyez-le simplement comme une conscience, ne pensez pas au temps lui-même. Observez simplement vos pensées. Il faut penser une chose, puis une autre, et je veux dire penser sans mots, juste avec des concepts.

Puis en prenant conscience que vous êtes, que vous avez une pensée, que vous êtes cette pensée, vous verrez qu'il y a une linéarité en eux. C'est votre temps. Sans elle, vous n'auriez pas l'expérience de penser une idée, même avec des concepts.

Ensuite, vous vous mettez à méditer. Et comme beaucoup le disent, il est difficile de calmer l'esprit. Comme le disent les bouddhistes, l'esprit est un singe turbulent qui, comme tout bon singe, cherche à attirer l'attention alors que vous essayez d'être en paix.

Mais disons qu'on enlève le singe. Nous entrons en méditation "profonde". Un espace sans temps, du point de vue de votre extérieur, mais même là, vous êtes dans votre propre espace-temps. C'est pour cela que la perception ne correspond pas à celle de l'extérieur, car dans la méditation profonde, on peut perdre 4 heures, ou plus, ou même 30 minutes, en un instant.

Contrairement à ce qui se passe si vous attendez aussi longtemps au coin d'une rue dans une ville. Vous êtes dans votre propre espace-temps. Et si vous continuez dans cette direction, vous aurez une expérience hors du corps, dans l'"astral". Mais continuez sur cette voie et vous réaliserez que tout est dans l'astral. Alors là, vous pouvez voir que le temps n'est lié qu'à vous. Et seulement à toi.

Et il n'est égal qu'en apparence, par accord avec les autres.

Robert : Oui. Mais cette méditation profonde est toujours liée à un "temps" dépendant de votre conscience. Existe-t-il un état de conscience évolutif en tant que tel ?

Yázhi Swaruu : Oui, où vous existez simplement en méditation. Seulement dans l'astral. C'est alors que vous réalisez que vous êtes un être de lumière, bien que je n'aime pas les étiquettes. Et en tant qu'être de lumière, vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, et c'est la réalité pour vous, et c'est parce qu'il n'y a pas de réalité objective en tant que telle en dehors de vous.

Robert : L'être de lumière a encore le concept de "temps" ?

Yázhi Swaruu : Oui, mais la sienne, simplement en sachant qu'elle existe. En étant conscient de sa propre existence.

Le temps est la dernière expression de la dualité, la dernière à disparaître sur le "chemin" du retour à la Source, à l'être entier. Vous supprimez le temps et il n'y a que vous, sans conscience de soi.

Parce que le temps est votre conscience de soi.

Les gens détestent le temps, "il n'y en a jamais assez", les jours passent trop vite. "La vie est courte", disent-ils. D'autres disent que le temps est votre compagnon qui vous accompagne dans votre voyage à travers la vie. Le temps n'est que toi.

Ce qui s'y passe, dans votre perception personnelle du temps, n'est que le reflet le plus fidèle et le plus fiable de ce que vous êtes. Le temps, c'est vous.

Robert : Vous ne vous contredisez pas du tout.

Yázhi Swaruu : Non, je me contredis beaucoup. Et parfois exprès. Parce que même les contradictions sont valables et contiennent des vérités. Très peu de gens peuvent penser en concepts. Comme l'a dit Socrate (et non Eleonor Roosevelt comme d'autres le disent) :

Les esprits faibles discutent des personnes, les esprits moyens discutent des concepts, et les esprits forts discutent des idées.

Et j'ajoute que les esprits les plus forts peuvent discuter et penser en de multiples couches d'idées, même en contradiction, et rassembler le tout dans une masse de logique, et à partir de là, recommencer à discuter et penser des concepts sous de multiples angles, points de vue contradictoires ou non, et avec cela former un univers entier dans la tête, comme jouer aux échecs avec un nombre infini de niveaux, autant que vous le voulez.

Robert : Mais la gravité est aussi une conscience. Et c'est aussi l'heure ? La gravité est le produit d'une conscience - le "temps".

Yázhi Swaruu : C'est votre attention là où vous la dirigez. Disons que la matière dure est de l'eau liquide, et que la gravité est de l'eau sous forme de vapeur poussée dans une direction de flux qui, dans les bonnes conditions, comme dans un verre, se condense en eau.

La gravité est donc un flux d'énergie potentielle dans un état vibratoire très élevé qui correspond aux pensées d'une conscience qui se matérialisera ensuite en un objet quelconque.

Donc vous générez aussi de la gravité. Et vous le dirigez vers l'endroit où vous pensez.

Donc un gros objet comme une planète, ne génère pas de gravité en ayantSource : https://swaruu.org/transcripts/el-tiemp … zhi-swarru

Publié le 5 mai 2021 par Despejando Enigmas, Robert.



LE TEMPS TEL QU'IL FONCTIONNE - LA SOURCE - YAZHI SWARRU

Robert : "TEMPS : Ce n'est qu'une perception inséparable de la conscience. Sans temps il n'y a pas de conscience et sans conscience il n'y a pas de temps, mais il n'est pas séparé de la conscience."

On peut donc dire que le temps fait partie de la conscience sans être réductionniste pour comprendre ce qu'est la conscience et la perception de l'existence qu'elle nous donne avec le "temps". Ou le temps n'est pas le bon mot ? Je ne sais pas si je me suis bien expliqué.

Yázhi Swaruu : Oui, ce qui se passe, c'est que nous n'avons pas de mots pour décrire ce qu'est réellement le "temps". Parce que le mot même de "temps" nous place déjà dans le concept que nous sommes gouvernés par le temps, qu'il s'agit de quelque chose d'extérieur à nous.

Robert : Oui. Donc, je vois que le mot "temps" ne serait pas le bon, mais pour que tout le monde comprenne, c'est le mot que nous utilisons. C'est un nouveau concept.

Yázhi Swaruu : Voyez-le simplement comme une conscience, ne pensez pas au temps lui-même. Observez simplement vos pensées. Il faut penser une chose, puis une autre, et je veux dire penser sans mots, juste avec des concepts.

Puis en prenant conscience que vous êtes, que vous avez une pensée, que vous êtes cette pensée, vous verrez qu'il y a une linéarité en eux. C'est votre temps. Sans elle, vous n'auriez pas l'expérience de penser une idée, même avec des concepts.

Ensuite, vous vous mettez à méditer. Et comme beaucoup le disent, il est difficile de calmer l'esprit. Comme le disent les bouddhistes, l'esprit est un singe turbulent qui, comme tout bon singe, cherche à attirer l'attention alors que vous essayez d'être en paix.

Mais disons qu'on enlève le singe. Nous entrons en méditation "profonde". Un espace sans temps, du point de vue de votre extérieur, mais même là, vous êtes dans votre propre espace-temps. C'est pour cela que la perception ne correspond pas à celle de l'extérieur, car dans la méditation profonde, on peut perdre 4 heures, ou plus, ou même 30 minutes, en un instant.

Contrairement à ce qui se passe si vous attendez aussi longtemps au coin d'une rue dans une ville. Vous êtes dans votre propre espace-temps. Et si vous continuez dans cette direction, vous aurez une expérience hors du corps, dans l'"astral". Mais continuez sur cette voie et vous réaliserez que tout est dans l'astral. Alors là, vous pouvez voir que le temps n'est lié qu'à vous. Et seulement à toi.

Et il n'est égal qu'en apparence, par accord avec les autres.

Robert : Oui. Mais cette méditation profonde est toujours liée à un "temps" dépendant de votre conscience. Existe-t-il un état de conscience évolutif en tant que tel ?

Yázhi Swaruu : Oui, où vous existez simplement en méditation. Seulement dans l'astral. C'est alors que vous réalisez que vous êtes un être de lumière, bien que je n'aime pas les étiquettes. Et en tant qu'être de lumière, vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, et c'est la réalité pour vous, et c'est parce qu'il n'y a pas de réalité objective en tant que telle en dehors de vous.

Robert : L'être de lumière a encore le concept de "temps" ?

Yázhi Swaruu : Oui, mais la sienne, simplement en sachant qu'elle existe. En étant conscient de sa propre existence.

Le temps est la dernière expression de la dualité, la dernière à disparaître sur le "chemin" du retour à la Source, à l'être entier. Vous supprimez le temps et il n'y a que vous, sans conscience de soi.

Parce que le temps est votre conscience de soi.

Les gens détestent le temps, "il n'y en a jamais assez", les jours passent trop vite. "La vie est courte", disent-ils. D'autres disent que le temps est votre compagnon qui vous accompagne dans votre voyage à travers la vie. Le temps n'est que toi.

Ce qui s'y passe, dans votre perception personnelle du temps, n'est que le reflet le plus fidèle et le plus fiable de ce que vous êtes. Le temps, c'est vous.

Robert : Vous ne vous contredisez pas du tout.

Yázhi Swaruu : Non, je me contredis beaucoup. Et parfois exprès. Parce que même les contradictions sont valables et contiennent des vérités. Très peu de gens peuvent penser en concepts. Comme l'a dit Socrate (et non Eleonor Roosevelt comme d'autres le disent) :

Les esprits faibles discutent des personnes, les esprits moyens discutent des concepts, et les esprits forts discutent des idées.

Et j'ajoute que les esprits les plus forts peuvent discuter et penser en de multiples couches d'idées, même en contradiction, et rassembler le tout dans une masse de logique, et à partir de là, recommencer à discuter et penser des concepts sous de multiples angles, points de vue contradictoires ou non, et avec cela former un univers entier dans la tête, comme jouer aux échecs avec un nombre infini de niveaux, autant que vous le voulez.

Robert : Mais la gravité est aussi une conscience. Et c'est aussi l'heure ? La gravité est le produit d'une conscience - le "temps".

Yázhi Swaruu : C'est votre attention là où vous la dirigez. Disons que la matière dure est de l'eau liquide, et que la gravité est de l'eau sous forme de vapeur poussée dans une direction de flux qui, dans les bonnes conditions, comme dans un verre, se condense en eau.

La gravité est donc un flux d'énergie potentielle dans un état vibratoire très élevé qui correspond aux pensées d'une conscience qui se matérialisera ensuite en un objet quelconque.

Donc vous générez aussi de la gravité. Et vous le dirigez vers l'endroit où vous pensez.

Donc un gros objet comme une planète, ne génère pas de gravité en ayantSource : https://swaruu.org/transcripts/el-tiemp … zhi-swarru

Publié le 5 mai 2021 par Despejando Enigmas, Robert.



LE TEMPS TEL QU'IL FONCTIONNE - LA SOURCE - YAZHI SWARRU

Robert : "TEMPS : Ce n'est qu'une perception inséparable de la conscience. Sans temps il n'y a pas de conscience et sans conscience il n'y a pas de temps, mais il n'est pas séparé de la conscience."

On peut donc dire que le temps fait partie de la conscience sans être réductionniste pour comprendre ce qu'est la conscience et la perception de l'existence qu'elle nous donne avec le "temps". Ou le temps n'est pas le bon mot ? Je ne sais pas si je me suis bien expliqué.

Yázhi Swaruu : Oui, ce qui se passe, c'est que nous n'avons pas de mots pour décrire ce qu'est réellement le "temps". Parce que le mot même de "temps" nous place déjà dans le concept que nous sommes gouvernés par le temps, qu'il s'agit de quelque chose d'extérieur à nous.

Robert : Oui. Donc, je vois que le mot "temps" ne serait pas le bon, mais pour que tout le monde comprenne, c'est le mot que nous utilisons. C'est un nouveau concept.

Yázhi Swaruu : Voyez-le simplement comme une conscience, ne pensez pas au temps lui-même. Observez simplement vos pensées. Il faut penser une chose, puis une autre, et je veux dire penser sans mots, juste avec des concepts.

Puis en prenant conscience que vous êtes, que vous avez une pensée, que vous êtes cette pensée, vous verrez qu'il y a une linéarité en eux. C'est votre temps. Sans elle, vous n'auriez pas l'expérience de penser une idée, même avec des concepts.

Ensuite, vous vous mettez à méditer. Et comme beaucoup le disent, il est difficile de calmer l'esprit. Comme le disent les bouddhistes, l'esprit est un singe turbulent qui, comme tout bon singe, cherche à attirer l'attention alors que vous essayez d'être en paix.

Mais disons qu'on enlève le singe. Nous entrons en méditation "profonde". Un espace sans temps, du point de vue de votre extérieur, mais même là, vous êtes dans votre propre espace-temps. C'est pour cela que la perception ne correspond pas à celle de l'extérieur, car dans la méditation profonde, on peut perdre 4 heures, ou plus, ou même 30 minutes, en un instant.

Contrairement à ce qui se passe si vous attendez aussi longtemps au coin d'une rue dans une ville. Vous êtes dans votre propre espace-temps. Et si vous continuez dans cette direction, vous aurez une expérience hors du corps, dans l'"astral". Mais continuez sur cette voie et vous réaliserez que tout est dans l'astral. Alors là, vous pouvez voir que le temps n'est lié qu'à vous. Et seulement à toi.

Et il n'est égal qu'en apparence, par accord avec les autres.

Robert : Oui. Mais cette méditation profonde est toujours liée à un "temps" dépendant de votre conscience. Existe-t-il un état de conscience évolutif en tant que tel ?

Yázhi Swaruu : Oui, où vous existez simplement en méditation. Seulement dans l'astral. C'est alors que vous réalisez que vous êtes un être de lumière, bien que je n'aime pas les étiquettes. Et en tant qu'être de lumière, vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, et c'est la réalité pour vous, et c'est parce qu'il n'y a pas de réalité objective en tant que telle en dehors de vous.

Robert : L'être de lumière a encore le concept de "temps" ?

Yázhi Swaruu : Oui, mais la sienne, simplement en sachant qu'elle existe. En étant conscient de sa propre existence.

Le temps est la dernière expression de la dualité, la dernière à disparaître sur le "chemin" du retour à la Source, à l'être entier. Vous supprimez le temps et il n'y a que vous, sans conscience de soi.

Parce que le temps est votre conscience de soi.

Les gens détestent le temps, "il n'y en a jamais assez", les jours passent trop vite. "La vie est courte", disent-ils. D'autres disent que le temps est votre compagnon qui vous accompagne dans votre voyage à travers la vie. Le temps n'est que toi.

Ce qui s'y passe, dans votre perception personnelle du temps, n'est que le reflet le plus fidèle et le plus fiable de ce que vous êtes. Le temps, c'est vous.

Robert : Vous ne vous contredisez pas du tout.

Yázhi Swaruu : Non, je me contredis beaucoup. Et parfois exprès. Parce que même les contradictions sont valables et contiennent des vérités. Très peu de gens peuvent penser en concepts. Comme l'a dit Socrate (et non Eleonor Roosevelt comme d'autres le disent) :

Les esprits faibles discutent des personnes, les esprits moyens discutent des concepts, et les esprits forts discutent des idées.

Et j'ajoute que les esprits les plus forts peuvent discuter et penser en de multiples couches d'idées, même en contradiction, et rassembler le tout dans une masse de logique, et à partir de là, recommencer à discuter et penser des concepts sous de multiples angles, points de vue contradictoires ou non, et avec cela former un univers entier dans la tête, comme jouer aux échecs avec un nombre infini de niveaux, autant que vous le voulez.

Robert : Mais la gravité est aussi une conscience. Et c'est aussi l'heure ? La gravité est le produit d'une conscience - le "temps".

Yázhi Swaruu : C'est votre attention là où vous la dirigez. Disons que la matière dure est de l'eau liquide, et que la gravité est de l'eau sous forme de vapeur poussée dans une direction de flux qui, dans les bonnes conditions, comme dans un verre, se condense en eau.

La gravité est donc un flux d'énergie potentielle dans un état vibratoire très élevé qui correspond aux pensées d'une conscience qui se matérialisera ensuite en un objet quelconque.

Donc vous générez aussi de la gravité. Et vous le dirigez vers l'endroit où vous pensez.

Donc un gros objet comme une planète, ne génère pas de gravité en ayantSource : https://swaruu.org/transcripts/el-tiemp … zhi-swarru

Publié le 5 mai 2021 par Despejando Enigmas, Robert.



LE TEMPS TEL QU'IL FONCTIONNE - LA SOURCE - YAZHI SWARRU

Robert : "TEMPS : Ce n'est qu'une perception inséparable de la conscience. Sans temps il n'y a pas de conscience et sans conscience il n'y a pas de temps, mais il n'est pas séparé de la conscience."

On peut donc dire que le temps fait partie de la conscience sans être réductionniste pour comprendre ce qu'est la conscience et la perception de l'existence qu'elle nous donne avec le "temps". Ou le temps n'est pas le bon mot ? Je ne sais pas si je me suis bien expliqué.

Yázhi Swaruu : Oui, ce qui se passe, c'est que nous n'avons pas de mots pour décrire ce qu'est réellement le "temps". Parce que le mot même de "temps" nous place déjà dans le concept que nous sommes gouvernés par le temps, qu'il s'agit de quelque chose d'extérieur à nous.

Robert : Oui. Donc, je vois que le mot "temps" ne serait pas le bon, mais pour que tout le monde comprenne, c'est le mot que nous utilisons. C'est un nouveau concept.

Yázhi Swaruu : Voyez-le simplement comme une conscience, ne pensez pas au temps lui-même. Observez simplement vos pensées. Il faut penser une chose, puis une autre, et je veux dire penser sans mots, juste avec des concepts.

Puis en prenant conscience que vous êtes, que vous avez une pensée, que vous êtes cette pensée, vous verrez qu'il y a une linéarité en eux. C'est votre temps. Sans elle, vous n'auriez pas l'expérience de penser une idée, même avec des concepts.

Ensuite, vous vous mettez à méditer. Et comme beaucoup le disent, il est difficile de calmer l'esprit. Comme le disent les bouddhistes, l'esprit est un singe turbulent qui, comme tout bon singe, cherche à attirer l'attention alors que vous essayez d'être en paix.

Mais disons qu'on enlève le singe. Nous entrons en méditation "profonde". Un espace sans temps, du point de vue de votre extérieur, mais même là, vous êtes dans votre propre espace-temps. C'est pour cela que la perception ne correspond pas à celle de l'extérieur, car dans la méditation profonde, on peut perdre 4 heures, ou plus, ou même 30 minutes, en un instant.

Contrairement à ce qui se passe si vous attendez aussi longtemps au coin d'une rue dans une ville. Vous êtes dans votre propre espace-temps. Et si vous continuez dans cette direction, vous aurez une expérience hors du corps, dans l'"astral". Mais continuez sur cette voie et vous réaliserez que tout est dans l'astral. Alors là, vous pouvez voir que le temps n'est lié qu'à vous. Et seulement à toi.

Et il n'est égal qu'en apparence, par accord avec les autres.

Robert : Oui. Mais cette méditation profonde est toujours liée à un "temps" dépendant de votre conscience. Existe-t-il un état de conscience évolutif en tant que tel ?

Yázhi Swaruu : Oui, où vous existez simplement en méditation. Seulement dans l'astral. C'est alors que vous réalisez que vous êtes un être de lumière, bien que je n'aime pas les étiquettes. Et en tant qu'être de lumière, vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, et c'est la réalité pour vous, et c'est parce qu'il n'y a pas de réalité objective en tant que telle en dehors de vous.

Robert : L'être de lumière a encore le concept de "temps" ?

Yázhi Swaruu : Oui, mais la sienne, simplement en sachant qu'elle existe. En étant conscient de sa propre existence.

Le temps est la dernière expression de la dualité, la dernière à disparaître sur le "chemin" du retour à la Source, à l'être entier. Vous supprimez le temps et il n'y a que vous, sans conscience de soi.

Parce que le temps est votre conscience de soi.

Les gens détestent le temps, "il n'y en a jamais assez", les jours passent trop vite. "La vie est courte", disent-ils. D'autres disent que le temps est votre compagnon qui vous accompagne dans votre voyage à travers la vie. Le temps n'est que toi.

Ce qui s'y passe, dans votre perception personnelle du temps, n'est que le reflet le plus fidèle et le plus fiable de ce que vous êtes. Le temps, c'est vous.

Robert : Vous ne vous contredisez pas du tout.

Yázhi Swaruu : Non, je me contredis beaucoup. Et parfois exprès. Parce que même les contradictions sont valables et contiennent des vérités. Très peu de gens peuvent penser en concepts. Comme l'a dit Socrate (et non Eleonor Roosevelt comme d'autres le disent) :

Les esprits faibles discutent des personnes, les esprits moyens discutent des concepts, et les esprits forts discutent des idées.

Et j'ajoute que les esprits les plus forts peuvent discuter et penser en de multiples couches d'idées, même en contradiction, et rassembler le tout dans une masse de logique, et à partir de là, recommencer à discuter et penser des concepts sous de multiples angles, points de vue contradictoires ou non, et avec cela former un univers entier dans la tête, comme jouer aux échecs avec un nombre infini de niveaux, autant que vous le voulez.

Robert : Mais la gravité est aussi une conscience. Et c'est aussi l'heure ? La gravité est le produit d'une conscience - le "temps".

Yázhi Swaruu : C'est votre attention là où vous la dirigez. Disons que la matière dure est de l'eau liquide, et que la gravité est de l'eau sous forme de vapeur poussée dans une direction de flux qui, dans les bonnes conditions, comme dans un verre, se condense en eau.

La gravité est donc un flux d'énergie potentielle dans un état vibratoire très élevé qui correspond aux pensées d'une conscience qui se matérialisera ensuite en un objet quelconque.

Donc vous générez aussi de la gravité. Et vous le dirigez vers l'endroit où vous pensez.

Source : https://swaruu.org/transcripts/el-tiemp … zhi-swarru

Publié le 5 mai 2021 par Despejando Enigmas, Robert.



LE TEMPS TEL QU'IL FONCTIONNE - LA SOURCE - YAZHI SWARRU

Robert : "TEMPS : Ce n'est qu'une perception inséparable de la conscience. Sans temps il n'y a pas de conscience et sans conscience il n'y a pas de temps, mais il n'est pas séparé de la conscience."

On peut donc dire que le temps fait partie de la conscience sans être réductionniste pour comprendre ce qu'est la conscience et la perception de l'existence qu'elle nous donne avec le "temps". Ou le temps n'est pas le bon mot ? Je ne sais pas si je me suis bien expliqué.

Yázhi Swaruu : Oui, ce qui se passe, c'est que nous n'avons pas de mots pour décrire ce qu'est réellement le "temps". Parce que le mot même de "temps" nous place déjà dans le concept que nous sommes gouvernés par le temps, qu'il s'agit de quelque chose d'extérieur à nous.

Robert : Oui. Donc, je vois que le mot "temps" ne serait pas le bon, mais pour que tout le monde comprenne, c'est le mot que nous utilisons. C'est un nouveau concept.

Yázhi Swaruu : Voyez-le simplement comme une conscience, ne pensez pas au temps lui-même. Observez simplement vos pensées. Il faut penser une chose, puis une autre, et je veux dire penser sans mots, juste avec des concepts.

Puis en prenant conscience que vous êtes, que vous avez une pensée, que vous êtes cette pensée, vous verrez qu'il y a une linéarité en eux. C'est votre temps. Sans elle, vous n'auriez pas l'expérience de penser une idée, même avec des concepts.

Ensuite, vous vous mettez à méditer. Et comme beaucoup le disent, il est difficile de calmer l'esprit. Comme le disent les bouddhistes, l'esprit est un singe turbulent qui, comme tout bon singe, cherche à attirer l'attention alors que vous essayez d'être en paix.

Mais disons qu'on enlève le singe. Nous entrons en méditation "profonde". Un espace sans temps, du point de vue de votre extérieur, mais même là, vous êtes dans votre propre espace-temps. C'est pour cela que la perception ne correspond pas à celle de l'extérieur, car dans la méditation profonde, on peut perdre 4 heures, ou plus, ou même 30 minutes, en un instant.

Contrairement à ce qui se passe si vous attendez aussi longtemps au coin d'une rue dans une ville. Vous êtes dans votre propre espace-temps. Et si vous continuez dans cette direction, vous aurez une expérience hors du corps, dans l'"astral". Mais continuez sur cette voie et vous réaliserez que tout est dans l'astral. Alors là, vous pouvez voir que le temps n'est lié qu'à vous. Et seulement à toi.

Et il n'est égal qu'en apparence, par accord avec les autres.

Robert : Oui. Mais cette méditation profonde est toujours liée à un "temps" dépendant de votre conscience. Existe-t-il un état de conscience évolutif en tant que tel ?

Yázhi Swaruu : Oui, où vous existez simplement en méditation. Seulement dans l'astral. C'est alors que vous réalisez que vous êtes un être de lumière, bien que je n'aime pas les étiquettes. Et en tant qu'être de lumière, vous pouvez imaginer tout ce que vous voulez, et c'est la réalité pour vous, et c'est parce qu'il n'y a pas de réalité objective en tant que telle en dehors de vous.

Robert : L'être de lumière a encore le concept de "temps" ?

Yázhi Swaruu : Oui, mais la sienne, simplement en sachant qu'elle existe. En étant conscient de sa propre existence.

Le temps est la dernière expression de la dualité, la dernière à disparaître sur le "chemin" du retour à la Source, à l'être entier. Vous supprimez le temps et il n'y a que vous, sans conscience de soi.

Parce que le temps est votre conscience de soi.

Les gens détestent le temps, "il n'y en a jamais assez", les jours passent trop vite. "La vie est courte", disent-ils. D'autres disent que le temps est votre compagnon qui vous accompagne dans votre voyage à travers la vie. Le temps n'est que toi.

Ce qui s'y passe, dans votre perception personnelle du temps, n'est que le reflet le plus fidèle et le plus fiable de ce que vous êtes. Le temps, c'est vous.

Robert : Vous ne vous contredisez pas du tout.

Yázhi Swaruu : Non, je me contredis beaucoup. Et parfois exprès. Parce que même les contradictions sont valables et contiennent des vérités. Très peu de gens peuvent penser en concepts. Comme l'a dit Socrate (et non Eleonor Roosevelt comme d'autres le disent) :

Les esprits faibles discutent des personnes, les esprits moyens discutent des concepts, et les esprits forts discutent des idées.

Et j'ajoute que les esprits les plus forts peuvent discuter et penser en de multiples couches d'idées, même en contradiction, et rassembler le tout dans une masse de logique, et à partir de là, recommencer à discuter et penser des concepts sous de multiples angles, points de vue contradictoires ou non, et avec cela former un univers entier dans la tête, comme jouer aux échecs avec un nombre infini de niveaux, autant que vous le voulez.

Robert : Mais la gravité est aussi une conscience. Et c'est aussi l'heure ? La gravité est le produit d'une conscience - le "temps".

Yázhi Swaruu : C'est votre attention là où vous la dirigez. Disons que la matière dure est de l'eau liquide, et que la gravité est de l'eau sous forme de vapeur poussée dans une direction de flux qui, dans les bonnes conditions, comme dans un verre, se condense en eau.

La gravité est donc un flux d'énergie potentielle dans un état vibratoire très élevé qui correspond aux pensées d'une conscience qui se matérialisera ensuite en un objet quelconque.

Donc vous générez aussi de la gravité. Et vous le dirigez vers l'endroit où vous pensez.


Ainsi, un grand objet comme une planète ne génère pas de gravité en ayant une masse comme le dit la science humaine. Mais la raison pour laquelle tant de gravité est concentrée en ce point de l'espace est la raison pour laquelle cette planète se manifeste à cet endroit. La gravité génère la planète, et non l'inverse.

La gravité étant un flux, une circulation, est liée à la perception du temps de la conscience qui la génère.

Robert : "Si vous ne pouvez pas penser, ayez une conscience de vous-même, sans cadres de référence ni concepts mentaux. Et ce sont ces concepts, ceux que vous assemblez avec votre esprit qui vous donnent la notion du temps."

Ainsi, ces "bobines de film" qui sont animées par une conscience observatrice seraient initialement désordonnées, pas ordonnées dans un ordre "début-fin" mais désordonnées et c'est VOUS avec vos pensées, vos cadres de référence et vos concepts qui les ordonneraient ? Et c'est ce qui vous donne la sensation du temps. Mais vous les commanderiez avec des fins multiples, des débuts, des fins etc. etc. C'est être capable de bien l'expliquer. Merci.

Yázhi Swaruu : Oui. Vous l'expliquez bien. Oui, parce que vous ordonnez consciemment les pensées. Celui-ci, puis celui-là, et celui-là ne s'en prend pas aux deux autres. Vous les générez donc comme des pensées que vous ordonnez comme vous dites, dans une séquence qui correspond à un critère d'idées que vous avez ou avez développé. Et c'est une autre façon d'expliquer l'inexplicable, le temps.

Robert : Vous mettez ces délais dans l'ordre par accord ?

Yázhi Swaruu : On peut dire oui, mais pour moi, ils sont davantage la conséquence des idées que l'on a sur la façon dont les choses sont à un moment donné. Comment vous devez paraître, comment vous devez vous habiller. Cependant, ces pensées ne sont pas seulement les vôtres, elles sont souvent surtout celles d'autres personnes, elles proviennent du champ de conscience collectif où vous vous trouvez. Vous aurez alors le sentiment d'être un esclave ou une victime du temps, car c'est le temps de la moyenne de ceux qui vous entourent, et ils ont une forte influence sur vous, mais c'est parce que vous avez accepté de faire partie de cette Matrice de perception qui génère à son tour le temps collectif. Mais il s'agit toujours d'un temps individuel dans un collectif. Elle n'est qu'apparemment égale, mais jamais égale.

Robert : Oui, dans l'ordre. C'est pourquoi vous pouvez devenir grand et petit ? Parce que vous maîtrisez ça, n'est-ce pas ?

Yázhi Swaruu : Oui, parce que vous me verrez ici, mais je suis encore dans l'astral. C'est pourquoi je dis que je ne suis pas techniquement "vivant". Je ne suis pas la linéarité comme les autres. Je suis seulement une fille parce que c'est ce que j'ai décidé. Je ne fais pas partie des conventions collectives, j'ai les miennes.

Robert : Oui. Intéressant. Ecoutez, je vais partager ces images avec vous. D'un homme âgé de taille moyenne et d'un bébé.

Yázhi Swaruu : Vous ne pouvez voir que le monolithe dans la caméra, mais je sais ce que vous voulez dire et j'ai l'image dans ma tête.

Robert : Oui. Même l'astronaute est là. Tout le futur, le passé, le présent.

Yázhi Swaruu : Je suis le bébé, je suis l'enfant, je suis la grand-mère et je suis la vieille femme.

Robert : Oui, ça.

Yázhi Swaruu : Et c'est ainsi que je suis à volonté, c'est pourquoi beaucoup de gens disent me voir comme un adulte parfois.

Robert : Et c'est à cause de votre esprit.

Yázhi Swaruu : Mais c'est ce que je fais, parce que je fonctionne en dehors des accords.

Robert : Avec ce qui est dit ci-dessus, on comprend mieux.

Yázhi Swaruu : Mon corps ne fait que refléter mon esprit, tout comme vous et tout le monde.

Robert : L'inconscient collectif ne vous affecte pas, exactement, vous êtes déjà vous. Vous n'êtes pas conditionné.

Yázhi Swaruu : Et cela ne m'affecte pas parce que je le vois, je l'observe, je le dissèque, je sais ce que c'est et pourquoi c'est. Cela ne me touche pas, car je vois que ce ne sont que des idées.

Robert : Intéressant que vous puissiez faire en sorte que l'inconscient collectif ne vous affecte pas. Je sais ce que c'est et pourquoi. Ce ne sont que des idées dans un but précis. La manipulation ici sur Terre et tout ça.

"Si le temps est juste vos pensées, alors il ne peut pas fonctionner indépendamment." - Yazhi Swaruu

Donc ce que vous pensez est ce que le "temps" dictera ?

Exemple. Les pensées négatives dilatent le temps ? Et les positifs le contractent ?

Quelles sont les pensées qui affectent le plus la perception de la conscience du temps et pourquoi cela se produit-il ?

Yázhi Swaruu : Le temps ne fonctionne pas indépendamment parce qu'il n'existe pas, c'est encore une idée qui surgit d'une conscience qui tente d'expliquer pourquoi elle est consciente d'elle-même.

Il ne s'agit pas de savoir lesquelles dilatent ou contractent le temps, si ce sont des pensées positives ou négatives. Ce n'est pas si simple.

Mais certaines peuvent être perçues comme telles, par exemple, regarder un bon film fait passer le temps très vite dans votre perception. Mais attendre un bus qui n'arrive jamais, sous la pluie et dans le froid, rend la perception plus longue.

Mais là encore, c'est se laisser porter par une perception collective, par la soupe des perceptions des points d'attention-conscience dans le collectif. Du collectif.

Parce que vous pourriez tout aussi bien contrôler qu'il s'agit de pensées positives ou négatives, étant donné qu'elles ne sont positives ou négatives que dans le contexte de quelque chose d'autre. Qui ne sont encore que des idées.

Si ces pensées vous conviennent ou non, par exemple. Donc, si nous pouvons dire que de votre point de vue spécifique, avoir des pensées positives et être dans un bonheur extrême vous permettra toujours d'accélérer la perception du temps, ce qui à son tour vous incitera à nouveau à avoir le sentiment que vous avez manqué de temps. À moins que vous ne viviez dans un contexte sans cadre de référence externe, comme dans une société dotée d'un collectif.

Mais il est possible d'être simultanément dans le bonheur et dans un état de contemplation. Avec ce ralentissement de la perception à volonté. Et je l'ai fait parce que j'ai eu une pratique extrême.

Robert : "Le temps n'a donc qu'une seule direction, en fonction de votre conscience.

Et plus vous savez de choses, plus vous le reflétez dans votre monde extérieur, parce que c'est votre reflet et la même chose, même dans l'inconscient collectif qui ne fait que compliquer tout mais je ne vais pas y aller pour le moment." - Yazhi Swaruu

Yázhi Swaruu : Si votre esprit peut gérer la perception en l'élargissant, si vous pouvez percevoir le temps dans de multiples directions d'écoulement, pas seulement vers l'avant.

Robert : Dans cette "3D" ?

Yázhi Swaruu : La densité est votre esprit, peu importe où se trouve votre corps, parce que vous avez un corps dans d'autres densités de toute façon, parce qu'il n'y a pas de corps, ce sont juste vos idées.

Robert : Donc plus je connais de choses, plus je les reflète dans mon monde extérieur. D'accord, mais plus je sais de choses, plus j'atteindrais un état d'esprit que nous pourrions appeler, pour des raisons de compréhension, un "D". Donc avoir un état d'esprit par la limitation de connaître plus de choses et de les refléter dans mon monde extérieur, ... est-ce que vivre dans cette 3D nous "limiterait" en quelque sorte à vivre le temps dans une seule direction ? Parce que nous vivons tout cela

selon notre perception et notre compréhension.

Yázhi Swaruu : Elle vous limite à vivre dans la soi-disant "3D" uniquement parce que vous acceptez consciemment ou inconsciemment qu'elle vous affecte. Mais cela ne doit pas les affecter s'ils sortent de ces accords. Moi, par exemple, je suis dans la perception collective spatio-temporelle des Taygètes, et pourtant je fais ce que je veux avec le temps et l'espace. Parce que je ne suis pas "d'accord" avec la perception de la réalité telle qu'ils la voient.

Robert : "Et il ne sera à l'envers ou de côté qu'en référence à quelque chose d'autre que vous, en tant qu'observateur, y mettez".

Les effets peuvent-ils consciemment m'arriver avant les causes ?

Yázhi Swaruu : Encore une fois, il s'agit du point de vue à partir duquel vous voulez répondre à cette question.

Je me souviens qu'avec moi, je n'aurai jamais une seule réponse, mais un immeuble de réponses, chaque étage en ayant une différente. Chaque étage a un point de vue, un monde, une matrice d'accords, ils changent, ils se contredisent, mais à la fin ils forment un tout. Je n'ai pas de réponse unique. Mon esprit ne fonctionne pas comme ça.

Robert : Y a-t-il des degrés de conscience ? Ou des niveaux de conscience ? D'après ce que vous dites, je le pense. Mais pourquoi certaines consciences sont-elles plus "évoluées" que d'autres ou non ?

Yázhi Swaruu : Vu de la matrice ou du groupe d'accords 3D, faute de meilleurs noms, puisque je n'accepte pas l'existence de densités en tant que telles, ou d'autres " densités " inférieures comme la 5D, il existe des degrés de conscience ou de progression spirituelle.

Du point de vue supérieur, plus proche de l'absolu, on est et on n'est qu'un seul degré de la conscience totale, la Source. Ce qui comprend et inclut tout.

Et les degrés de conscience ne sont que le résultat des limitations auto-imposées de ce tout. Ce qui est un point d'attention-conscience appelé personne, puisque je n'aime plus le mot âme.

Et un degré de conscience est un point d'attention autonome avec des limites auto-imposées, en raison des attachements perceptuels de cette personne.

C'est-à-dire que les attachements aux idées sont les limitations qui définissent et créent un point d'attention-conscience, qui est une personne, qui est une "âme", et qui à son tour est une ligne de temps, une densité et un degré de progression spirituelle, pour chaque personne-point d'attention-conscience-âme. C'est ce qu'est une personne. Le fait d'avoir des idées, et de s'attacher à ces idées.

Robert : En référence à quelque chose d'autre " et cela dépend de ce que je pense ou de ce que je peux penser en fonction de ma conscience... et plus je sais de choses, plus je crée ma réalité que je vais refléter dans mon monde extérieur parce que c'est mon reflet et avec cela je peux avoir la direction perceptuelle du temps que je désire, correct ?

Yázhi Swaruu : Fondamentalement oui, plus vous avez de conscience en général, plus vous comprenez ce qu'est le monde que vous percevez comme extérieur. Et au fur et à mesure que vous comprenez, des choses inexpliquées ou des choses dont vous ne saviez même pas qu'elles étaient là depuis le début commenceront à être vues, à être comprises, ainsi que leur relation avec tout le reste. Et c'est à partir de ce point que vous commencez à percevoir dans votre propre vie quotidienne que vous pouvez avoir différentes directions d'écoulement dans le temps.


Swaruu dit que les densités n'ont rien à voir avec les dimensions. Je dis que plus la densité est élevée, plus la conscience est grande, plus les dimensions sont comprises, connues et vues.

Sur Terre, on dit qu'il y a 3 dimensions d'Espace et une de Temps. Cela définit très bien la Matrice 3D, ses scientifiques, ainsi que ses valeurs et ses limites en tant que culture.

Dans d'autres races avancées du cosmos, on considère qu'il y a trois dimensions dans l'espace et trois dans le temps. Étant donné qu'il y a dans l'espace 3 dimensions qui sont représentées par les axes, X, Y, Z :

Et 3 Dimensions dans le temps aussi. Représenté de la même manière, où l'on peut voir que la flèche du temps n'est pas perçue comme s'écoulant dans une seule direction, selon les différences de chaque observateur personne-point-d'attention-conscience-âme.

Donc :

3D : 3 dimensions dans l'espace et 1 dans le temps.

5D : 3 dimensions dans l'espace et 3 dimensions dans le temps.

Une énorme différence. Et c'est ce que j'ai expliqué ici.

Mais 3D Dimensions dans l'espace et 3 Dimensions dans le temps est également une limitation contextuelle socialement acceptée par les races interstellaires avancées. Un autre système de croyance. Plus d'attachement aux systèmes et modèles mathématiques. Plus étendu que la 3D mais toujours une limitation de la "boîte".

Parce qu'au fur et à mesure que nous accumulons plus de conscience, plus de perception et plus de sagesse, en acceptant de nouveaux modèles mentaux, de nouveaux concepts qui ne remplacent pas les précédents mais les enrichissent en créant plus d'étapes, plus d'" étages " dans notre édifice de perception de la conscience : nous commençons à percevoir que le Temps comme l'Espace a plus de Dimensions jusqu'à l'infini.

Ainsi, si nous pouvons représenter la perception du temps de la manière la plus élémentaire en 3D comme une simple flèche vers l'avant, inamovible et inflexible, en 5D, le temps pourrait être représenté comme une sphère en expansion dans toutes les directions.

Que nous pouvons aussi représenter mathématiquement pour cet exemple comme un cube X, Y, Z.

Mais plus la conscience est grande, plus la capacité d'observer les connexions et de comprendre les causes et les effets est grande. Voir soudainement le temps comme (image) : (23'14" ou 22'47")

Ou de plus en plus compliqué au fur et à mesure que vous en avez. Dans la mesure où l'espace et le temps deviennent un objet géométrique ultra-complexe où vous réalisez que chaque point observable dans le temps est entrelacé et interconnecté avec les autres, que rien n'est isolé. Que tout interfère avec tout. Que ce que vous pensez à Aldebaran se reflète dans Centauri. Et ainsi de suite partout.

En s'agrandissant, elle est perçue comme une seule masse. Pas même en tant que points interconnectés dans une toile cosmique d'espace-temps comprenant tout, mais en tant qu'"objet" géométrique solide, massif et sans fin couvrant tout. Le Tout, la Source.

L'Éther d'où provient ce qui est perçu comme des choses isolées d'un point de vue d'observation de la dualité. Ce quelque chose est différent de quelque chose d'autre. À ce stade, il n'y a plus de dualité. Seul le Tout, la Source, l'Ether incompréhensible, incommensurable, éternel, sans limites, qui n'a jamais commencé et ne finira jamais.

Robert : Merci. Il est clair que l'âme n'est pas le mot juste, il s'agit plutôt de "Conscience du point d'attention avec des limites d'attachement auto-imposées". C'est bien compris.

Yázhi Swaruu : Oui, exactement. Seulement ce n'est pas un mot, c'est une description mais "âme" n'est pas utile ici car il confère des concepts chargés qui ne correspondent pas à ce que je veux dire et expliquer ici.

Parce qu'une "âme" n'est pas une "chose" qui flotte et qu'on dit venir de Dieu et que d'autres disent être le "corps astral". Pour moi, c'est un autre corps, seulement. Les fantômes, les esprits, le corps astral, tout cela est un corps, donc quelque chose et pas l'autre. Et comme je l'ai dit aussi, il est composé d'idées.

Et pour répondre à la question, on ne me l'a pas posée :

Je développe ceci en utilisant seulement l'esprit, et je ne conseille pas ou n'utilise pas de drogues. Parce que je sais que pour beaucoup de gens, ce que je dis ressemble à un trip sous acide, mais cela ne fait que refléter la petitesse de leur esprit.

Robert : Vous n'en avez pas besoin. J'imagine que vous le faites ici pour potentialiser en quelque sorte "votre conscience". Je ne sais pas.

Yázhi Swaruu : Il leur fait percevoir des choses qui sont en dehors de leur champ de perception normal. Mais parce qu'ils sont arrivés là artificiellement, ils ne comprennent pas, ils ne peuvent pas gérer.

Ils ne sont pas préparés. Et ils sont blessés.

Robert : Exactement. Ils y sont arrivés artificiellement et ils voient tout cela de façon chaotique, psychédélique et désordonnée. Cela n'a aucun sens apparent.

Yázhi Swaruu : De plus, ils surchargent le corps, les réseaux neuronaux et leurs neurotransmetteurs. causant des dommages permanents, même si parfois vous ne le remarquez pas, mais eux le font. Et en supprimant la possibilité de développer ces capacités de manière naturelle.

Robert : Oui, il est bien compris pourquoi pas de drogues pour atteindre ces états de conscience. Vous l'avez bien décrit.

Yázhi Swaruu : Mes capacités ne viennent pas du contrôle de la matière de mon corps. Mais j'opère depuis l'extérieur, depuis des densités plus élevées où je me perçois comme de l'énergie, et à partir de là, en comprenant les densités plus basiques, je forme ensuite un corps apparemment physique pour interagir avec vous tous.

Mais je ne suis pas physique. Je n'ai qu'une apparence physique.

Mais : Vous devez comprendre que c'est aussi ce que vous faites. Avec un esprit suffisamment évolué et puissant, vous pliez l'espace-temps à votre convenance et quand vous le voulez.

L'espace et le temps, ils sont à nouveau les mêmes. Inséparables. Des idées dans un seul esprit.

Robert : Si tout est lié, l'espace-temps et la gravité, n'est-ce pas ?

Yázhi Swaruu : Oui, ce sont toutes des idées.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 14:21:17)

Offline

#29 2022-01-07 11:30:12

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°15 : https://swaruu.org/transcripts/la-histo … -espiritus

LE MONDE DES ESPRITS

Publié le 13 novembre 2018 par Despejando Enigmas, Robert.


L'histoire cachée du monde des esprits

Robert : J'aimerais que vous me parliez du monde des esprits, de ce qu'ils sont et s'ils agissent de la manière que l'on connaît communément ici sur Terre ?

Náhást'Éí : Le monde des esprits est une chose si vaste que je ne sais même pas par où commencer. Pour moi, le point le plus important au sujet du monde des esprits est qu'il ne s'agit pas d'un seul monde, mais qu'il s'agit encore une fois de toute une gamme de fréquences de perception basées sur l'état d'esprit et l'avancement de chaque conscience, de chaque cas ou individu, comme cela a été dit auparavant. Chacun voit ce qu'il veut voir, car chacun manifeste sa réalité, et plus le lieu et le plan où l'on habite sont élevés, plus les choses se manifestent rapidement.

Ainsi, un esprit manifestera immédiatement ce qui l'entoure, y compris le fait d'être piégé dans le monde matériel en tant que fantôme, mais je vois cela d'une manière plus simple. Si quelqu'un, en tant qu'esprit, souhaite rester sur le plan terrestre ou physique, il peut le faire, son libre arbitre est respecté, la mauvaise chose ici est qu'il reste presque toujours, si ce n'est toujours, sur le plan matériel en tant que fantômes, grâce à, ou comme conséquence du contrôle de l'esprit, parce qu'une personne reste toujours elle-même même de l'autre côté, alors cet esprit reste accroché à son corps, même dans le cimetière ou les endroits qu'il a aimés ou fréquentés dans la vie, parce qu'il perçoit que son existence n'a pas de sens sans ces endroits, il est validé par le matériel.

Il est vrai que lorsqu'une personne, une conscience, meurt, l'Univers s'ouvre à elle, faute de mieux, dans le sens où elle a à sa portée les connaissances auxquelles elle n'a pu accéder, en raison de la même limitation inhérente à la même densité qu'elle habitait de son vivant. Mais dans ce cas, il s'agit d'une limitation auto-imposée par ou comme conséquence de "quelque chose" de matriciel, il s'accroche à des idées de la façon dont les choses devraient être, tout comme il l'a fait dans la vie, parce qu'en termes de conscience, c'est la même chose, vous êtes toujours la même personne après votre mort, mais vous pouvez décider d'étendre ce que vous savez et qui vous êtes ou rester dans le même cadre d'idées et de connaissances que vous aviez avant.

On parle beaucoup du piège des archontes, ceux qui vous piègent et vous obligent à revenir pour payer votre karma, en vous ayant appris auparavant le rembobinage de toute votre vie, où vous avez échoué et devez revenir pour vous amender. Bien que je n'aie aucun moyen de valider ou de réfuter que cela se produise réellement, puisque je viens d'un autre système de réincarnation, je ne vois pas la nécessité d'un tel piège, ni même la nécessité pour eux d'essayer de le mettre en œuvre, puisque le contrôle mental de la matrice dépasse ou transcende le monde physique ou matériel et passe dans le spirituel.

Ainsi, une personne qui meurt emporte avec elle toutes ses idées et tous ses concepts sur la mort et l'au-delà. Comme je l'ai déjà dit, dans le monde spirituel, étant sur un plan plus léger, les choses se manifestent presque instantanément, donc ils ne verront que ce qu'ils croient. Ils n'ont pas besoin de pièges et d'archontes tridents pour les forcer à revenir, alors que le contrôle mental même, auquel les gens sont soumis, leur donne envie de se réincarner de façon tout à fait volontaire, ce qui implique que la véritable nature de la Matrice est les gens eux-mêmes, leur esprit et leur conscience.

Les gens et leurs croyances sont la matrice. Ainsi, à la mort, un catholique manifestera ce qu'il souhaite et attend de voir, un bouddhiste ce à quoi il a droit, un mahométan et un athée la même chose. C'est pourquoi Swaruu a déjà insisté sur le fait qu'il existe de multiples réalités, une pour chaque conscience. Ne pas respecter cela ne fait que provoquer des conflits dans la tentative d'imposer sa propre idée à une autre personne, c'est pourquoi Swaruu a insisté sur le fait qu'il n'y a pas de bien ou de mal, mais seulement des conflits d'intérêts. Le concept et l'imposition d'un intérêt sur un autre impliquent la dualité, un concept de perception-séparation selon lequel l'autre n'est pas vous, donc vous le rejetez.

Ce type de conflit ne se produit que sur des plans existentiels bas, où il y a contraste et non intégration dans l'ensemble. L'amour, dit-on, est la fréquence la plus élevée. Pour moi, ce n'est pas le cas, c'est l'unité et l'intégration qui est la fréquence la plus élevée. L'amour veut reprendre quelque chose d'extérieur comme faisant partie de soi, l'intégration le prend déjà comme faisant partie de soi.

On dit aussi qu'il prend parti pour le mal, le karma contre le karma, l'équilibre entre les polarités. Swaruu dit de tout prendre comme une partie de soi - soi-même, en acceptant, en intégrant et en comprenant. Leur séparation est une conséquence de l'ignorance et de l'élargissement des connaissances, non pas en tant qu'accumulation d'idées ou de données, mais la compréhension complète de ces idées et données favorise ou provoque l'élévation de la densité ou du plan existentiel.

Les esprits ne se perçoivent que limités, piégés en un lieu ou un endroit par leurs propres idées ou par leur propre matrice interne, qu'elle soit auto-imposée ou imposée par les contrôleurs dans le cas de la Terre.

Il est dit que l'on doit chercher le chemin vers la Source originelle, Swaruu dit que non. Swaruu dit qu'il suffit de se rappeler que nous sommes la Source, que nous n'avons pas besoin d'aller quelque part parce que nous sommes déjà ce que nous cherchons tant.

Robert : J'ai quelques questions Náhást'Éí. Comment pouvons-nous, depuis le plan matériel 3D, aider un esprit ou un fantôme à retourner à la Source ou à l'entre-vie, afin qu'il puisse se réincarner à nouveau s'il le désire ?

Náhást'Éí : Si l'esprit est prêt à écouter, il faut lui dire ces choses que j'ai dites ici aujourd'hui, il faut lui dire qu'il ne doit pas se sentir piégé et qu'il doit seulement essayer de se libérer en ayant toujours le sentiment qu'il le mérite. Ce point est important et vous n'y arriverez guère sans ce point, qui implique de faire un travail intérieur, une introspection même en tant qu'esprit, de pardonner aux autres et surtout de vous pardonner à vous-même. Je parle des esprits comme s'ils avaient un genre, mais ils n'en ont pas, ils ont juste une préférence pour s'incarner dans un genre ou l'autre.

Robert : Et comment puis-je parler à un esprit, avec mon esprit et mon cœur ou avec ma voix ?

Náhást'Éí : Les deux, mais il est préférable d'utiliser la voix, en sachant qu'il y a quelqu'un là que vous ne pouvez pas voir mais dont vous pouvez sentir la présence.

Robert : Dois-je avoir peur des esprits, qui sont ces êtres qui attaquent parfois les gens et se trouvent dans les maisons hantées ?

Náhást'Éí : Vous ne devriez jamais avoir peur de quoi que ce soit. En tout lieu et sur tout plan, la peur est l'ennemi à vaincre. La peur est généralement due à un manque d'informations sur quelque chose qui est perçu comme extérieur à nous, à la crainte de subir une forme de préjudice à notre personne, que ce soit sur le plan physique, émotionnel ou conceptuel. Ils attaquent les gens parce qu'ils les considèrent comme des envahisseurs entrant dans leur lieu de résidence ou pour des raisons similaires, toujours dans l'idée de se percevoir encore dans le monde matériel.

Robert : Les gens me demandent s'il y a un intérêt à prier les morts ou à demander quelque chose à Dieu, et ensuite beaucoup me demandent s'ils pourront voir leurs proches à leur mort. Merci.

Náhást'Éí : Prier ou faire une prière en soi, c'est reléguer son pouvoir à quelqu'un d'autre, en se percevant comme incapable de résoudre ses problèmes. Mentalité causale, mentalité déterministe, mentalité de victime. Pourtant, cela aide. Parce qu'elle donne à l'individu qui prie le sentiment de faire quelque chose pour résoudre le problème qui se pose ; elle génère la foi et la pensée positive. Cela fait que de bonnes choses arrivent à cette personne, mais c'est par rebond, indirectement.

Oui, ils pourront voir leurs proches à leur mort, cela dépend s'ils veulent vraiment les voir ou non. Il n'y a pas de temps là-bas, la linéarité n'est qu'une perception momentanée pour donner un sens à ce que vous expérimentez, donc même si vous avez déjà réincarné un être cher et que vous êtes de retour sur Terre pour expérimenter votre prochaine vie, vous serez capable de voir vos proches de l'autre côté, parce que vous pouvez faire cela et plus simultanément. La distance et le temps ne sont que des qualités du monde incarné par la "matrice", qu'il s'agisse de l'original ou de la version 3D. Tout animal, de l'unicellulaire à l'animal le plus complexe ou aux plantes sont tous des personnes et il n'y a pas de différence avec une personne humaine, même les personnalités fausses ou matricielles peuvent résulter ou être générées comme vraies avec l'interaction causale constante d'une vraie conscience.

Robert : Náhást'Éí, les esprits seraient-ils dans une certaine densité, l'astral quelle densité ? Náhst'Éí : Merci.

Náhást'Éí : Chaque esprit est dans la densité qui lui correspond en fonction de sa fréquence de conscience. Ceux qui sont piégés dans les cimetières ont logiquement une fréquence concordante à cette faible. Les esprits ne vont pas dans un plan spécifique contrairement à ce qu'on leur dit. Ils sont libres d'aller où bon leur semble, selon ce qu'ils sont ou ce qu'ils ressentent et pensent, leur fréquence. Il en va de même pour le sommeil, c'est pourquoi il est possible de parler à un proche décédé. Il faut simplement que les deux parties souhaitent un contact mutuel, mais ce n'est pas différent de ce qui se passe entre incarnations de toute façon.

Robert : Je veux dire, ces gens qui disent qu'ils parlent à leurs proches décédés, à qui parlent-ils ? Je me souviens d'émissions télévisées à ce sujet. La personne aimée a déjà transcendé, et vous ne pouvez donc plus lui parler, bien que cela puisse sembler contradictoire avec ce qui a déjà été dit ci-dessus. Pourriez-vous être réuni avec vos proches, sachant que le temps dans cet état est différent de ce que nous percevons ? Merci.

Náhást'Éí : Pour comprendre le monde des esprits, vous devez comprendre qu'ils n'ont ni temps ni espace, qu'il n'y a pas de linéarité des événements, qu'ils peuvent être à plusieurs endroits à la fois. Il n'y a ni ici, ni là, ni demain, ni hier. Il n'y a pas de contradiction, il n'y en aurait que du point de vue linéaire du monde spatial matériel. Vous pouvez parler à l'esprit d'une personne qui a déjà transcendé, même si cette personne est déjà réincarnée dans un autre corps. Vous pouvez parler à une personne du passé qui est incarnée à votre époque, et vous la percevrez, à partir de votre moment dans l'histoire, comme une personne déjà décédée, mais elle est vivante de son point de vue, et cette même personne vous perçoit comme un esprit décédé ou un esprit sur un autre plan.

Robert : Mais quand vous êtes endormi, pouvez-vous parler aux esprits, pouvez-vous parler à vos proches ? Vous avez dit auparavant que dormir est la même chose, c'est pourquoi vous pouvez parler à un être cher décédé, ce ne serait pas contradictoire, n'est-ce pas ? Merci.

Náhást'Éí : Je ne comprends pas, je ne vois pas la contradiction, je ne comprends pas. Lorsque vous rêvez, vous êtes momentanément un esprit à nouveau, momentanément du point de vue du côté matériel en tant qu'esprit avec ou sans corps vivant. Vous faites ce que vous voulez faire et allez là où cela vous correspond, en suivant votre fréquence de conscience. Si vous rêvez de choses banales ou de personnes vivantes, de voitures, de listes de courses, de sortir sans pantalon ou pieds nus, c'est seulement vous et vos idées qui manifestent cela du côté spirituel, simplement parce que c'est ce qui a le plus de potentiel de conscience à ce moment-là, étant donné le stimulus de la vie matérielle.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 14:19:54)

Offline

#30 2022-01-07 19:44:26

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°6 : https://swaruu.org/transcripts/mensaje- … es-somos-1

Message extraterrestre de Taygeta (Pléiades) : Qui sommes-nous ? (1)

Publié le 28 mai 2018 par Agencia Cósmica, Gosia


Gosia : Bonjour Swaruu et merci beaucoup pour la réunion de ce soir.

Swaruu : Merci d'être ici avec moi.

Gosia : Pour commencer, pouvez-vous nous dire qui vous êtes plus exactement ?

Swaruu : Nous venons principalement des planètes Erra et Temmer qui tournent autour du soleil Taygeta dans le système stellaire des Pléiades Messier 45 M45 (Les 7 soeurs) qui se trouve à 422 années-lumière... Nous sommes l'équipe de près de 18000 Taygtiens sur plusieurs navires.

Gosia : De quelle dimension viens-tu ?

Swaruu : Nous venons de la 5ème densité. Nous préférons parler de densités plutôt que de dimensions. Cependant, tout ce qui est en dehors de la Terre est de 5ème densité. C'est seulement la Terre qui est maintenue artificiellement en 3ème densité super dense. L'univers normal est en 5ème densité. Cela dit, nous n'observons pas ces densités comme les gens le font sur Terre. Nous observons tout dans l'ensemble. Un gradient de fréquences en hausse régulière dans l'ensemble. Pas les densités séparées comme si elles avaient un mur entre elles. Ces idées ne sont qu'un concept terrestre.

Gosia : Nous parlerons certainement des densités plus en profondeur à l'avenir car ce sujet me fascine. Maintenant, vous avez dit que vous avez environ 18.000 Taygeteans sur différents navires ... Sont-ils en orbite autour de la planète Terre en permanence ou se déplacent-ils entre différents endroits, et à quelle distance de la Terre se trouvent-ils ?

Swaruu : Les vaisseaux sont placés à différentes altitudes sur l'orbite, en fonction de la tâche individuelle de chaque vaisseau. Celui-ci est à 490 000 km. Les grands sont pour la plupart stationnaires. Les plus petits se déplacent dans tous les sens.

Gosia : Quelles sont les tâches de ces différents navires ?

Swaruu : Certains d'entre eux sont des postes de commandement et de contrôle. D'où tout est surveillé, organisé et contrôlé. Le leadership est là, il y a 2 de ces navires, c'est l'un d'eux. D'autres se consacrent à l'application du blocus. Un autre est le vaisseau scientifique. Et il y a aussi plusieurs navires agiles plus petits pour effectuer des tâches multiples. Et puis il y a aussi les plus nombreux, ce sont les navettes pour aller et revenir des navires. Elles sont le plus souvent discoïdales ou en forme de boîte.

Gosia : Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par navires dédiés à l'application du blocus ?

Swaruu : Nous empêchons les vaisseaux de quitter la Terre ou d'y aller sans une raison claire de le faire. Ceci afin d'empêcher les forces hostiles de pénétrer et de renforcer les éléments négatifs sur Terre. Également pour empêcher les négatifs de trafiquer les gens de la Terre pour les vendre comme esclaves ou comme viande à manger dans divers marchés noirs, notamment à Orion et Zeta Reticuli. Le blocus est principalement assuré par 3 races. Les Taygeteans dans le commandement et le contrôle. Alpha Centauri Alfratans et Antarians.

Gosia : Je voudrais demander deux choses : Est-ce que les petits vaisseaux mobiles sont ceux que l'on voit le plus ici ? Les soi-disant OVNIs ? Certains d'entre eux ?

Swaruu : Oui !

Gosia : Et puis vous avez dit que vous surveillez les navires entrants et sortants... maintenant c'est probablement un autre sujet... mais qu'en est-il des vaisseaux du programme spatial secret... Ont-ils quitté la Terre comme ils le disent ? Ont-ils passé votre blocus ?

Swaruu : Il y a beaucoup de vaisseaux. Certains sont dans des zones comme S-4 (Area-51). Mais la plupart des grands sont sur la Lune et sous le contrôle de la Fédération. Le programme spatial secret a perdu tous ses gros vaisseaux.

Gosia : Cela signifie-t-il qu'ils ont quitté la Terre à un moment donné ?

Swaruu : Oui, dans les années 60 jusqu'en 2008, quand Asket les a tous éliminés dans une bataille spatiale.

dans une bataille spatiale. Il les a capturés. 

Gosia : Ok. Vous avez dit : vous avez arrêté les vaisseaux quittant la Terre... Quels sont les vaisseaux qui quittent la Terre ? Vous voulez dire ceux du SSP ?

Swaruu : Certains de ceux qui restent sont SSP, d'autres sont Reptiliens ou Grands Blancs ou Maitre (Grands Gris). Il y a beaucoup de trafic ici.

Gosia : ok, laissons le sujet du SSP pour une autre fois alors, car il est aussi important. Vous avez dit que tout ce qui entoure la Terre est en 5ème densité. Vos vaisseaux sont-ils aussi en 5ème densité quand ils sont près de la Terre ?

Swaruu : Tout ce qui est en dehors de la Terre est en 5ème densité.

Gosia : A quelle distance de la Terre la 5ème densité commence-t-elle à être ?

Swaruu : Les ceintures de Van Allen marquent la barrière.

Gosia : Comment pouvons-nous voir ces vaisseaux s'ils sont en 5ème densité ? Sont-ils sous les ceintures de Van Allen peut-être ?

Swaruu : J'ai du mal à les décrire ici - ce sont des vaisseaux de combat et j'hésite à les appeler ainsi parce qu'ils ont l'air si belliqueux ! Et oui, beaucoup sont sous les ceintures, beaucoup sont au-dessus de la surface atterrie ou en vol à basse altitude et toutes les variantes entre les deux. Lorsque les ufologues disent avoir vu un "vaisseau plasma", ce n'est pas le vaisseau lui-même qu'ils voient. Il s'agit de l'ionisation qui se produit dans l'atmosphère lorsque la présence d'un moteur de vaisseau spatial chauffe et ionise les molécules de l'air. En bref, ce que vous regardez est le tuyau d'échappement du vaisseau spatial.

C'est le satellite Black Knight, il y en a 19. Ce sont des chasseurs de la classe Alfratan L. Ils restent en orbite basse ou descendent comme un oiseau de proie à la recherche de vaisseaux cabalistiques, reptiliens ou autres vaisseaux négatifs.

Gosia : Y a-t-il plus de personnes venant de différents endroits dans les Pléiades, ou principalement des planètes que vous avez mentionnées ?

Swaruu : Principalement. Mais pas en s'incarnant. La plupart du temps, ils utilisent la technologie d'immersion totale. Ils font la même chose que nous, mais comme ils l'entendent. Cependant, nous devons tous suivre les mêmes règles.

Gosia : Qu'est-ce que la technologie immersive ?

Swaruu : Une réalité virtuelle informatisée où vous piratez la matrice numérique qui contrôle la Terre - vous apparaissez et fonctionnez comme un humain alors que vous ne l'êtes pas ! Vous y allez pour une mission ou un but.

Gosia : Wow... Je veux vraiment en savoir plus sur ce programme à un moment donné ! Maintenant... Vous êtes des êtres biologiques de type humain, n'est-ce pas ?

Swaruu : Oui, nous le sommes. De la même branche lyrienne. Nos principales différences sont l'ADN à 12 brins et le chromosome 24, et du fait de cette différence, notre système nerveux est différent, ainsi que les organes sexuels, principalement. Presque tout est lié au système nerveux, où la tension nerveuse est beaucoup plus élevée que chez les humains, et le cerveau n'a pas de lobes cérébraux. Sans cerveau gauche et droit, c'est une seule masse. Nous pensons de manière holographique et comprenons la dualité sans le conflit entre les hémisphères, comme c'est le cas pour la plupart des gens sur Terre.

Nous pouvons également voir dans le noir comme les chats, ce qui est également dû à une efficacité accrue du système nerveux, et tous nos sens sont également exacerbés. Nous sommes à peine fatigués lorsque nous courons car notre temps de récupération est beaucoup plus rapide. Cela est dû à la plus grande efficacité du traitement de l'oxygène par les mitochondries, ainsi qu'à un niveau plus élevé d'oxygène dans l'atmosphère intérieure de notre planète et du vaisseau.

Nous sommes à 78 % d'oxygène, 20 % d'azote et 2 % d'autres gaz, alors que sur Terre, vous êtes à environ 78 % d'azote et 20 % d'oxygène, 2 % d'autres gaz. Nous sommes inversés. Et aussi, nos organes sexuels sont plus gros que sur Terre. L'accouchement n'est pas aussi compliqué pour une femme taygétaine que pour un humain terrien. (Ça fait toujours aussi mal)

Gosia : Tu veux dire que le Vagin et le Pénis sont plus grands ?

Swaruu : Oui : le vagin, le pénis et l'utérus. De plus, nous n'avons pas de problèmes de squelette, ou alors ils sont rares car notre gravité est de 80% (.8) de celle de la Terre. Sur nos planètes et dans les réglages de gravité artificielle des vaisseaux.

Gosia : Comment apprends-tu notre langue ?

Swaruu : Par téléchargement télépathique. Et un peu de pratique. Comme nous transmettons des informations en masse entre tout le monde ici, il est assez facile d'apprendre une nouvelle langue. La plupart d'entre nous parlent couramment plus de 10 langues terrestres.

Gosia : Ok. Je comprends que vous êtes surtout des femmes ?

Swaruu : Notre population est composée d'environ 75% de femmes, oui !

Gosia : Pourquoi êtes-vous principalement des femmes ? Qu'est-il arrivé à Ying et Yan ?

Swaruu : Nous ne connaissons pas la réponse nous-mêmes. Il existe de nombreuses théories. Il s'agit plutôt de 50 % si l'on considère la question du point de vue de la reproduction uniquement, car la plupart des femmes qui sont "en excès" sont très âgées et ne souhaitent pas avoir de partenaire.

Gosia : Pour être clair : vieux, mais toujours dans un corps de 20 ans, oui ?

Swaruu : Certaines femmes plus âgées dans un corps de 20 ans et d'autres dans un corps plus âgé, tout dépend de la façon dont elles veulent apparaître. La raison pour laquelle la plupart des bébés sont des femmes vient aussi du côté de l'esprit, donc le clonage ne fonctionne pas. Parce qu'il n'y a personne pour s'incarner dans un corps masculin si la plupart des âmes souhaitent être féminines. Tout ici est pour les femmes (presque tout). Il est plus facile d'avoir un projet en tant que femme car vous êtes plus respectée professionnellement.

Cela ne devrait pas être, je sais, mais c'est ainsi. Une femme est très respectée dans les cercles scientifiques et artistiques, et les hommes moins, car les hommes de Taygeta sont plus intéressés par l'amour et les relations, la romance et le divertissement sportif, et rarement par la science et la politique. A titre d'exemple. Ainsi, même s'il y a beaucoup plus de femmes ici, la plupart d'entre elles ne sont pas intéressées par les hommes, alors que les hommes sont presque tous intéressés par les femmes. Il est donc équilibré.

Gosia : Quelle est votre langue maternelle, à quoi ressemble-t-elle ?

Swaruu : Notre langue maternelle est le Taygète pléiadien. Similaire à la langue Navajo de la Terre avec une touche de japonais. Le langage est verbal-télépathique. Cela signifie que les mots individuels sont chargés de nombreuses données et significations télépathiques. Chaque mot est un véhicule pour la charge télépathique. Nous parlons avec nos bouches, comme vous le faites, mais lorsque nous parlons, nous téléchargeons également des détails sur nos mots. Transmettre environ 1000% de données en plus qu'un langage terrestre normal qui le fait en phrases.

Gosia : Wow, j'adore la langue amérindienne d'ailleurs... ! smile

Swaruu : C'est parce que ça vient de Taygetean. À cause de l'influence que nous avons eue là-bas, avec les cultures amérindiennes.

Gosia : Je comprends... pouvez-vous dire que vous venez de notre futur ? Parce que certains contactés contactent des êtres du futur, car ils devinent juste.

Swaruu : Cela nécessite une très longue explication. Il n'y a pas d'avenir. Tout se passe maintenant. Et c'est seulement votre perception et votre fréquence qui déterminent ce que vous expérimentez dans votre maintenant. D'une manière ou d'une autre, oui, on peut dire que nous venons du futur, mais pas de la Terre. Nous ne sommes pas les futurs humains de la Terre.

Gosia : Oui, ces concepts sont toujours très difficiles à comprendre pour nous. Ok, donc vous n'êtes pas des humains du futur, ni des voyageurs du temps. Pas nous, voyageurs du temps, comme certains le prétendent.

Swaruu : En gros, voyager dans l'espace avec un moteur de distorsion est un voyage dans le temps.

Gosia : Oui, je comprends. Mais je veux dire... vous n'êtes pas des gens de la Terre qui ont avancé de plusieurs centaines d'années et sont revenus. Gosia : C'est vrai ?

Swaruu : C'est vrai. Nous ne le sommes pas ! Nous sommes parents, tous deux de descendance lyrienne. Mais nous sommes une autre race, un autre peuple, une autre culture.

Gosia : Vous et les humains ici présents êtes des descendants de Lyra ?

Swaruu : Oui, comme d'innombrables autres civilisations humanoïdes. Les Lyriens sont la plus ancienne race humaine connue.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 20:04:05)

Offline

#31 2022-01-07 20:09:51

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°8 : https://swaruu.org/transcripts/mensaje- … ui-ahora-2

Message extraterrestre de Taygeta (Pléiades) : Pourquoi sommes-nous ici maintenant ? (2)

Publié le 4 juin 2018 par Agencia Cósmica, Gosia

Gosia : D'après notre conversation précédente, j'ai cru comprendre que vous êtes arrivé en 2008 ? Même si j'ai cru comprendre que vous étiez déjà venu ici auparavant ?

Swaruu : Nous étions ici avant, en plus petit nombre. Nous sommes ici depuis des milliers d'années. Mais nous sommes entrés en vigueur en 1952, puis de manière beaucoup plus importante en 2008, et nous sommes là depuis lors.

Gosia : Vous êtes revenu en force en 2008. Pourquoi ça ? Que s'est-il passé exactement ?

Swaruu : La Cabale préparait l'Appel du Peuple. Un massacre de masse. C'était lié à la fin des temps de 2012. Nous l'avons arrêté ! L'Agenda 21 pour être exact. Il devait démarrer à grande vitesse en 2012. Maintenant, il a ralenti, mais pas encore, malheureusement !

Gosia : Cela a un rapport avec l'agenda du Nouvel Ordre Mondial ? L'élimination de la population humaine, etc.

Swaruu : Oui, il fait partie du NWO.

Gosia : Ok wow, donc tu es revenu pour ça. Que voulez-vous dire par le moment de la fin... J'ai compris que 2012 et tout ça signifiait juste le processus d'Ascension ?

Swaruu : En fait, c'est un processus d'ascension comme vous l'avez dit. Le problème est que la cabale a utilisé le 11 septembre 2001 comme le début ou le réchauffement du plan négatif.

Gosia : Wow ... c'est une information explosive. Du moins pour moi. Je n'en étais pas vraiment conscient.

Swaruu : Maintenant tu l'es.

Gosia : Donc, parmi d'autres raisons, c'est pour cela que tu es venu.

Swaruu : Oui. Il n'y a pas qu'une seule raison, il y en a plusieurs !

Gosia : Pouvez-vous me donner les autres raisons pour lesquelles vous êtes ici ?

Swaruu : Résoudre les problèmes de la Terre n'est pas quelque chose que nous pouvons faire de l'extérieur. Cela doit se faire de l'intérieur. Ce que nous faisons, c'est de montrer les choses aux gens pour qu'à leur tour, ils voient plus, enquêtent de leur côté jusqu'à ce qu'un point de basculement dans la conscience soit atteint et que les choses commencent à évoluer vers une position positive. Et vous n'avez pas à réveiller les masses, ne vous inquiétez pas pour ça.

Il suffit de réveiller un noyau clé de personnes. Les autres suivront. Et ils suivront parce qu'ils ne sont même pas des personnes réelles mais des manifestations dans l'esprit des quelques personnes réelles sur terre ! Nous sommes actuellement dans une campagne de contact massif pour donner des informations qui résonneront avec certaines personnes. Il se peut qu'elle ne résonne pas avec la plupart des gens, mais ce n'est pas nécessaire. Tout ce dont nous avons besoin est d'activer quelques personnes clés. Ensuite, il y aura une réaction en chaîne.

Gosia : Mais après qu'il ait résonné... Est-ce le but du contact, juste pour résonner ? La résonance est-elle suffisante ?

Swaruu : Tant qu'il résonne, il s'accomplit. Il permet à ces personnes clés de comprendre qui elles sont. Ils seront alignés avec leur véritable moi et commenceront à manifester une réalité différente pour eux-mêmes et donc pour le reste de l'humanité ou du monde. Lorsqu'elles se manifestent, elles changent le monde. Ils le terra-forment. Ces personnes clés manifestent toute la réalité que vous voyez. Ce que je veux dire, c'est que si vous avez 7 500 000 personnes clés et qu'elles comprennent toutes ce qui se passe, alors elles manifesteront une nouvelle réalité pour tout le monde, car le reste de la population sur Terre est simplement plus Matrix. Comme ils sont juste plus Matrix, ils sont le produit de la manifestation de ces personnes clés mentionnées.

Nous, ou n'importe qui d'autre, ne pouvons pas aller sur Terre pour tirer sur tous les négatifs et nettoyer l'endroit, mettre en place un nouveau gouvernement holographique et tout ça parce que ça ne durera pas, et ça nous fait du mal aussi. Ça ne durera pas parce que ça a déjà été fait de cette façon avec des résultats horribles ! Les gens ont tendance à nous transformer en divinités que nous ne sommes pas ! " Nous sommes des messagers ", c'est le même mot qui signifie le mot " Anges ". Et pendant des centaines, voire des milliers d'années, ils n'ont cessé de regarder Angel. C'est parce que les habitants de la Terre sont élevés de cette façon. Ils cherchent un "père" pour s'occuper d'eux. Et d'une manière de nous décrire par rapport aux êtres humains .... Nous sommes une race qui s'auto-responsabilise, donc nous sommes des adultes.

Les humains, par contre, ne savent pas comment être responsables. Il faut dire aux terriens ce qu'ils doivent penser, ce qui est bien et ce qui est mal. Qui écouter D'abord le père et la mère, puis les professeurs à l'école, puis les patrons dans leur travail, et les prêtres, et les politiciens. Ils sont guidés en permanence et ne savent pas prendre leurs propres décisions. Ils sont dans un esprit de ruche, du moins la plupart d'entre eux. Alors ils doivent apprendre à grandir ! Soyez auto-responsable. Les humains doivent être ceux qui transcendent les oppresseurs. Pas nous. Nous n'avons pas besoin de crédit, nous savons qui et ce que nous sommes. Les humains doivent faire le travail.

Mais revenons à la raison exacte pour laquelle nous sommes ici maintenant. Nous sommes ici pour aider à la libération de la Terre de la prise de contrôle hostile des aliens, principalement d'origine reptilienne. Nous sommes également là pour aider et étudier l'ascension de la Terre, d'un point de vue scientifique. Et beaucoup d'entre nous viennent ici pour des raisons personnelles également. En dehors de cela, mais en rapport avec cela, nous sommes ici pour placer des graines d'étoiles à la surface pour aider à l'éveil de l'espèce humaine de l'intérieur, ceux qui veulent venir, puis surveiller, trouver et ramener chez eux une fois qu'ils ont accompli leur tâche.

Gosia : Je comprends. Et ça ne peut pas être fait depuis votre planète ?

Swaruu : C'est possible et c'est fait. Mais il est plus rapide et beaucoup plus pratique de le faire depuis un vaisseau en orbite. Le principal problème de la réalisation depuis les planètes est qu'il existe un rapport de glissement temporel de 4,5 à 1. Pour chaque jour sur nos planètes, il faut compter 108 heures sur Terre. 4 jours et 12 heures pour chaque jour sur nos planètes !

Gosia : Est-ce le même rapport de temps pour vous maintenant en orbite ?

Swaruu : Non, à partir d'ici, le temps ne ralentit que de 5 minutes par jour. Si j'ai une horloge et que je la synchronise avec la vôtre, demain la mienne sera 5 minutes plus lente que la vôtre. Le jour suivant, il sera 10 minutes plus lent et ainsi de suite.

Gosia : Mais vous êtes en cinquième densité, là-bas, en orbite. Alors, ça ne devrait pas être la même chose que sur vos planètes ?

Swaruu : Non. Le temps est relatif à chaque personne. Ce n'est pas une constante universelle comme Einstein le prétend à tort. Le temps passé sur une planète est la moyenne de la perception de toute la population qui s'y trouve.

Gosia : Donc ça n'a rien à voir avec les densités ?

Swaruu : Non. Seulement parce que les densités sont liées à la conscience. Le temps est un produit ou une perception de la conscience individuelle. En soi, elle n'existe pas.

Gosia : Ok... vous dites que le temps n'est que la perception au sein de la conscience des personnes résidant dans un monde/densité donné. est-ce pour cela que votre temps en orbite est si similaire au nôtre ici ? vous êtes proche de la 3D et NOTRE conscience vous affecte là-bas ?

Swaruu : C'est exact, et aussi parce que nous sommes en coordination avec vous et les événements de la Terre, donc notre perception collective du temps est similaire d'ici en orbite.

Gosia : Hmmm ok... Pour en revenir aux raisons pour lesquelles vous êtes ici, y a-t-il une autre raison ? Vous avez dit que c'est pour nous aider à monter .... mais est-ce important pour vous que nous montions ? Ou est-ce que vous nous aidez par pur altruisme ? Je comprends que vous êtes là pour aider. La question est de savoir POURQUOI ... Le pourquoi profond. Est-il possible que notre présence en 5D soit nécessaire pour une raison quelconque ?

Swaruu : La population réelle de la Terre est une masse de graines d'étoiles, même si elles ont été sur Terre plusieurs ou des milliers d'incarnations, elles sont toutes des graines d'étoiles, parce qu'elles ne sont pas originaires de la Terre, elles sont la Source. Donc, essentiellement, les vrais gens sur Terre sont nous tous. Notre famille. Et nous ne pouvons pas être vraiment libres si quelqu'un d'autre est opprimé. Beaucoup d'entre nous sont là et ici en même temps. Nous voulons résoudre toutes nos échéances, et les variantes. Et oui, on a besoin de vous en cinquième densité parce que la cinquième densité est un foyer, autant qu'il peut l'être en sortant de l'existence non-physique.

Gosia : Vous avez dit que vous ne pouvez pas être vraiment libre si quelqu'un est opprimé ? tu ne te sens pas comme une course libre ? Avec nous opprimés ?

Swaruu : Réponse compliquée. Les miens disent et sentent qu'ils portent beaucoup de karma. Des événements comme l'anéantissement de Mars, par exemple. Puis ils pensent que cela nettoie leur karma. Le problème est que le concept de karma est erroné. Vous n'êtes pas obligé de porter un mauvais karma, vous le faites seulement parce que vous le choisissez. Vous libérez le karma lorsque vous comprenez pourquoi vos événements passés ont eu lieu. Vous vainquez le karma lorsque vous accumulez et traitez suffisamment de sagesse pour mettre tout cela derrière vous. De ce point de vue, nous ne sommes ici que pour des raisons altruistes.

Gosia : Nous devrions certainement parler du concept de karma à l'avenir.

Swaruu : Pas de problème. Je suis là pour toi.

Gosia : Et tu t'es porté volontaire pour venir ici ?

Swaruu : Oui, c'est strictement volontaire. Ce sont surtout les jeunes et les idéalistes de Taygete qui viennent ici. Les plus âgés préfèrent d'autres choses.

Gosia : Pour en revenir au fait de ne pas se sentir libre... parce que c'est toujours dans mon esprit... vous avez dit : Et nous ne pouvons pas être vraiment libres si quelqu'un d'autre est opprimé. Cela signifie-t-il que vous ressentez de la compassion pour les humains ? Ou est-ce que vous aidez juste pour être libre vous-mêmes ? Ou est-ce que tout est lié ?

Swaruu : C'est connecté. Le concept selon lequel nous sommes tous unis est très clair ici. Nous sommes une race très empathique et nous souffrons dans les chaussures des autres comme dans les nôtres. Nous le faisons donc parce que nous pouvons FAIRE quelque chose pour résoudre le problème. Si nous ne faisons rien, cela nous rend aussi coupables que ceux qui perpétuent le problème. Parce que nous avons la solution !

Gosia : J'imagine que vous pouvez fournir la solution dans les limites des lois.


Swaruu : Oui, c'est ça. Et le problème est que beaucoup ne comprennent pas les solutions, car elles sont très métaphysiques. En bref, cependant, vous changez la perception des personnes qui manifestent réellement la matrice de l'intérieur et vous changez / résolvez le problème. Les problèmes sur Terre sont le reflet/miroir extérieur d'un être divisé et traumatisé des personnes réelles qui manifestent la Matrice. C'est le problème ici !

Gosia : C'est très profond et j'adore ça. Les vraies personnes ici sont celles qui manifestent et maintiennent la Matrice, contrôlées mentalement pour le faire, la Matrice imposée artificiellement par des êtres négatifs, et en changeant notre perception-conscience nous reprogrammons la Matrice de l'intérieur ! Je crois que je comprends... !

Swaruu : Oui, et c'est pourquoi maintenant, " ma race ", par manque de meilleurs mots, mais aussi beaucoup d'autres, nous sommes dans une vaste campagne pour contacter les gens dans le monde entier. C'est massif comme jamais auparavant. Cependant, ceux d'entre nous qui le font sont relativement peu nombreux. Et le contact ne se fait pas par les mêmes moyens ou méthodes de contact. Les méthodes sont adaptées à la capacité réceptive et aux préférences de chaque individu.

Gosia : Pourquoi est-il massif maintenant ?

Swaruu : Pourquoi maintenant ? Parce que c'est seulement maintenant que nous avons compris la nécessité d'un contact de masse. C'est la véritable "guerre". C'est une "guerre" pour l'esprit et la perception des habitants de la Terre. Les problèmes de la Terre ne seront pas résolus avec des blocus et des canons à plasma. Il utilise la nature même de la matrice, son fonctionnement interne pour se vaincre lui-même. Si nous pouvons contacter suffisamment de personnes et les réveiller, les aider à voir les choses différemment, ce sont elles qui résoudront le problème. De l'intérieur, et cela n'ira à l'encontre d'aucune loi sur l'espace.

Gosia : J'adore ! Et j'imagine que vous avez déjà essayé de résoudre les problèmes de notre histoire ? En adaptant toujours les stratégies ?

Swaruu : Oui. J'essaie toujours d'influencer de l'intérieur. Comme Jeanne d'Arc. La plupart du temps seul. Les Taygeteans très entraînés se mettent en danger pour le bien de tous.

Gosia : Vous avez dit que nous avions besoin de 51 personnes éveillées pour faire pencher la ligne du temps dans une direction positive... Quel est le pourcentage actuel ?

Swaruu : Ce n'est pas encore tout à fait clair. Aux alentours de 49 à 50%. Les autres races estiment un pourcentage moins favorable de 32%.

Gosia : OK ! Et comment avez-vous décidé seulement maintenant de mettre en œuvre une stratégie de contact de masse ?

Swaruu : C'est arrivé parce que de nouvelles données ont été reçues. Des données sur le fonctionnement réel du temps et des délais. Comme je l'ai déjà dit, votre vraie population est composée de graines d'étoiles. D'un point de vue métaphysique, nous sommes tous les habitants de la Terre, et en nous éveillant, nous influençons directement la ligne du temps vers le positif !

Gosia : Y a-t-il d'autres planètes dans une situation similaire à la nôtre où vous les aidez également ?

Swaruu : Oui, il y a exactement 9 autres planètes dans des conditions similaires. 10 au total. Mais aucun d'entre eux n'est dans un état aussi critique et n'est aussi pertinent que la Terre.

Gosia : Pourquoi la Terre est-elle si importante ?

Swaruu : Parce qu'elle est plus proche de nous et d'une variété d'espèces, parce qu'elle est pleine de graines d'étoiles et que nous devons tous prendre soin de nous. Pour des raisons stratégiques également : c'est la forteresse négative. Si les forces négatives sont vaincues sur Terre, les problèmes sur les autres planètes seront également libérés. Les autres planètes ne sont que des nœuds de la cabale, Mars et Vénus, par exemple. La Terre est la planète clé !

Gosia : Tu veux dire que c'est la clé dans ce quadrant, parce que l'univers est si grand !

Swaruu : Oui, dans ce quadrant et le problème de l'infiltration négative.

Gosia : Pouvez-vous préciser le problème de l'infiltration négative, s'il vous plaît ?

Swaruu : Des forces négatives pénètrent sur des planètes pacifiques pour envahir et dominer la population indigène en utilisant le mensonge et le contrôle mental à des fins personnelles.

Gosia : Cette planète est KEY pour eux aussi alors, pourquoi tant d'intérêt pour la Terre des deux côtés ?

Swaruu : C'est exact. Voyez-le comme le siège de la force négative. Et aussi parce que dans d'autres périodes positives, la Terre est aussi le foyer de la Fédération. C'est le siège des forces négatives et le siège de la Fédération en même temps.

Gosia : Voilà qui est intéressant pour moi ! Vous voulez dire que nous sommes le siège de la Fédération dans d'autres lignes temporelles ? Donc en nous aidant ici maintenant ? vous sauvez aussi la Fédération là-bas ?

Swaruu : C'est exactement ce que je dis. Tout est concentré ici.

Gosia : Et pourquoi les négatifs s'intéressent-ils à la planète en 3D ? Ou voulez-vous dire qu'ILS l'ont conçue en 3D ?

Swaruu : Nous (la Fédération) l'avons fait en 3D. Les forces négatives l'ont juste maté et ont utilisé le 3d à leur avantage. Nous n'avions pas l'intention d'en faire un endroit si difficile.

Gosia : Avez-vous fait le 3d ? Tout devient très INTERESSANT ! Je dois garder ce sujet pour plus tard. Dans l'ensemble, je me sens très bien en discutant avec vous... mais je suis toujours étonné de voir pourquoi vous nous donnez autant d'informations. Je me sens tellement privilégiée et je me pince encore.

Swaruu : Nous le faisons parce que c'est nécessaire. Considérez ces informations comme des munitions réelles pour changer la Terre. Ce n'est pas une "information, c'est" une arme.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 20:38:30)

Offline

#32 2022-01-07 21:01:08

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°439 :

Divulgation d'"OVNI" du Pentagone - Mensonges du gouvernement - Origine de l'engin - Informations pléiadiennes de Taygète

Publié le 13 août 2021 par Agencia Cósmica, Gosia


Swaruu X :

- Type d'aéronef : UAV ou drone sans pilote.

- Nom de code : Famille de drones Black Raven.

- Nomenclature du code : RX-111 A / B (R reconnaissance - X expérimental) Versions A et B.

- Fabricant : Raytheon Aerospace.

- Utilisateur : Unites States Navy.

- Origine : Humain terrestre.

Ce sont des images de pilotes suivant un drone avancé de Raytheon lors de ses essais en vol. Ils n'ont rien déclassifié. Ils mentent au public comme toujours.

Les nomenclatures peuvent ne pas être exactes à 100 % car elles varient et sont difficiles à trouver ou à relier à l'appareil exact de l'image, étant donné qu'il s'agit d'artefacts top secrets, qui se retrouvent déjà en service actif. Les nomenclatures sont aussi précises que possible, et nous nous basons sur les meilleures informations disponibles.

Nous disposons d'une base de données sur les appareils de fabrication humaine. Nous avons accès aux plans de vol des drones et des navires non humains qui volent dans l'atmosphère et aucun d'entre eux ne correspond à l'événement avec les F-18 de l'US Navy, et oui, nous avons détecté qu'ils utilisent des drones Black Raven depuis des navires tout le temps, qu'ils soient des porte-avions ou non. Ils sont donc de fabrication humaine.

De même que le classique déjà TR3A/B fabriqué par Lockheed Martin qui a la nomenclature F120 Nightcrawler, dont il est dit à tort sur le web que le TR signifie Triangle, alors qu'en fait dans les nomenclatures militaires il fait référence à T (Trainer) R (Reconnaissance).

L'armée américaine ne déclassifie rien, elle joue avec le public, probablement dans l'optique d'une invasion extraterrestre, ou pour toute autre raison inconnue. Cet appareil est de fabrication humaine, sans aucun doute. C'est humain et nous l'assurons.

Pour nous, plus les OVNI sont perçus comme des extraterrestres, mieux c'est. C'est ce que nous voulons. Mais ce qui est de César est de César. Et ça, ce n'est pas extraterrestre. Assez de leurs mensonges.

J'ai trouvé sur le web une interview en anglais d'une chaîne ufologique officielle, avec un représentant de la CIA qui enquête sur les OVNI et travaille avec le Pentagone. Il dit qu'ils sont extraterrestres et qu'ils sont même en train de le déclassifier... et on sait que ce qu'ils déclassifient c'est de la merde et rien d'autre.

Mais ce qu'il dit sur les vaisseaux humains top secrets est ce qui a retenu mon attention. Il en dit et insiste beaucoup, et qu'on laisse déjà cela de côté... qu'ils ne sont pas humains ni des projets secrets du gouvernement, donc ils doivent être extraterrestres (selon lui). Là, il ment comme un arracheur de dents. Car quiconque s'est impliqué dans la recherche sur les OVNI et connaît les aéronefs humains sait qu'il y a eu et qu'il y a des dispositifs secrets qui sont révélés par la suite et d'autres non. La liste est longue.

- Comme le Lockheed U2.

- Le Lockheed SR-72.

- Le Lockheed F-117.

Et beaucoup d'autres dont l'existence est connue, comme le F-19. Et la désormais célèbre famille, car il y en a beaucoup, des TR-3 et 4. Donc ne jouons pas les idiots ici, nous savons que des programmes secrets existent. Le F-19 existe et est toujours en service.

Ils n'acceptent pas qu'il existe encore, mais il vole depuis les années 80. Il existe même un kit de montage assez correct pour cet avion.

Robert : Ils ont des annulateurs de gravité ?

Swaruu X : Non, mais il a des ionisateurs coque-fuselage qui lui permettent d'être un peu plus rapide que la vitesse du son. Bien que nous suivions de près cet avion particulier depuis plus longtemps que tout autre, il quitte l'AFB Nellis Nevada presque exclusivement. Et dans notre observation, nous ne l'avons jamais vu dépasser les 600 noeuds. Comme s'il mourait là et qu'il n'allait pas plus vite. Et il est petit, plus petit que le F-117. Ce qui le rend remarquable, c'est qu'il obtient une invisibilité presque totale.

La première rencontre entre le vaisseau de Taygeta et un F-19 comme celui-ci date de 1992.

Robert : Est-ce qu'il quitte l'orbite de la Terre ?

Swaruu X : Nous ne l'avons pas vu autrement qu'en vol atmosphérique.

Robert : Mais ces drones peuvent faire des virages à 90 degrés ?

Swaruu X : Les plus avancés oui, parce qu'ils ont des moteurs anti-gravitationnels ou gravitationnels. Pas ceux d'en haut, parce que ce sont encore des aéronefs. Mais regardez la forme. Cela ressemble à un OVNI. Prenez des photos depuis un F-18 avec le FLIR (Forward Looking Infrared) et ça ressemble à un OVNI et si le Pentagone dit que c'est un OVNI, alors c'est ça.

Robert : Comment un pilote peut-il savoir que ce qu'il voit en face n'est pas terrestre ?

Swaruu X : Juste en le regardant comme ça, il ne peut pas. Ce n'est pas si facile. Ce n'est plus le cas parce que les militaires ont déjà des choses qui se déplacent comme des vaisseaux non-humains.

Robert : Il pourrait seulement savoir si, au cas où il serait habité, le vaisseau pourrait s'identifier comme non-terrestre avec le pilote qui le regarde ?

Swaruu X : Ou parce qu'il a des systèmes de transpondeur et d'IFF (mais nous savons tous ici que les vaisseaux taygetans ont aussi des IFF et des transpondeurs).

Robert : Qu'est-ce que c'est exactement ? Je ne m'en souviens pas.



Swaruu X : IFF signifie Identification Friend or Foe. Il s'agit d'un système militaire de transmission électronique automatique entre ordinateur et ordinateur entre deux ou plusieurs avions militaires qui leur permet d'identifier si l'avion est ami ou ennemi.

Le transpondeur est utilisé aussi bien par les militaires que par les civils. Il s'agit d'un dispositif d'émission qui transmet en permanence les données d'identité de l'avion à quiconque peut les lire.

Beaucoup d'ufologues sur le web que j'ai entendu disent que vous savez si quelque chose est un avion ou un OVNI en observant les feux de navigation. C'est un mensonge :

1. Les avions militaires, furtifs ou non, sont souvent dépourvus de feux ou de stroboscopes.

2. De nombreux vaisseaux non-humains, comme Taygeta, Urmah, Alfrata, Antaria, entre autres, portent également des stroboscopes et des lumières.

Robert : Mais les vaisseaux Taygeta... comment répondent-ils aux autres avions ? Avec de fausses données ? Ou avec leur véritable identité ?

Swaruu X : Nous créons et utilisons de fausses identités, c'est une pratique courante. Bien qu'aujourd'hui elle soit à peine utilisée. Les navires de combat de Taygeta imitent généralement, avec IFF et transpondeur, les chasseurs de l'US Navy de type F-18E / F dans le cas des navires Scimitar, et les avions F-18G Growler dans le cas du Suzy. Cela nous permet de circuler un peu sans inquiétude.

Mais par exemple un drone Taygeta 110 aurait une apparence similaire, mais n'aurait aucun intérêt à jouer avec les pilotes, il se contente d'accélérer et de disparaître. Selon les règles de la Fédération elle-même, ils ne doivent pas être vus. Ni les drones, ni les vaisseaux. Malgré tout, dans la dernière statistique que vous pouvez partager, une observation d'OVNI est rapportée quelque part sur Terre toutes les 8 secondes. Cela fait beaucoup d'OVNIs.

Robert : Wow. Un vrai ovni ?

Swaruu X : Non. C'est juste un rapport d'ovni. Disons que 95 % ou jusqu'à 99 % d'entre eux sont d'autres choses. Cela laisserait quand même un rapport sur un appareil non humain plusieurs fois par heure tous les jours. C'est encore beaucoup d'OVNI.

Robert : Oui. Alors pourquoi le Pentagone fait-il cette " déclassification " ? Un possible faux drapeau ? Ou juste une distraction ?

Swaruu X : Pour moi, c'est les deux. On sait déjà que la FAUSSE invasion extraterrestre est en préparation. Mais c'est aussi généralement une distraction contre les vrais vaisseaux non-humains, comme celui dans lequel je suis assis.

J'aimerais expliquer pourquoi le Pentagone fait cela. Mais nous n'avons pas le pourquoi. Il me semble que ces vidéos n'étaient pas prévues pour être rendues publiques, mais pour une raison ou une autre, elles ont été divulguées. Mais c'était une vidéo des tests de leur appareil. Donc, pour éviter la fuite du fait qu'ils ont des drones avec ces caractéristiques, ils ont dit que c'était des OVNI. Pour une raison quelconque, ils ont décidé qu'il valait mieux faire croire aux gens qu'ils acceptent que les vidéos sont réelles et qu'il s'agit d'OVNIs plutôt que d'accepter qu'ils ont des drones avec ces capacités. Spéculation.

Robert : Des "preuves" quand même, on ne peut rien y voir.

Swaruu X : C'est vrai, il n'y a rien de surprenant dans cette vidéo, et je ne vois même pas de capacités de vol spéciales qui surpassent un drone normal comme ceux des photos ci-dessus que j'ai envoyées. Juste parce que c'est ce que disent les pilotes. Ce qui est vu dans la vidéo comme des manœuvres très rapides peut n'être qu'un effet d'optique car le mouvement d'un objet extérieur est exagéré avec les mêmes mouvements brusques des F-18. Vous pouvez le faire même en mettant votre Go Pro sur le guidon de votre vélo et en la déplaçant lorsqu'une voiture passe et qu'il semble qu'elle va à 200km/h mais ce n'est pas le cas. Cela se produit plus facilement d'un avion à l'autre en raison des mouvements très brusques qu'ils font, surtout s'il s'agit d'avions de chasse.

En résumé, cette information aujourd'hui vient de nous. Je sais seulement qu'il y a une rumeur selon laquelle ils pourraient être humains, mais tout le monde l'ignore sauf nous. Comme je le disais, ce qui est dans notre intérêt est qu'ils nous valident, pas qu'ils invalident d'autres OVNIs. Mais c'est un drone humain.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 21:12:09)

Offline

#33 2022-01-07 21:31:46

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°231 : https://swaruu.org/transcripts/truth-ab … a-pleiades

La vérité sur la Fédération - Communication extraterrestre (Taygeta-Pleiades)

Publié le 25 avril 2020 par Agencia Cósmica, Gosia

FEDERATION

Swaruu : Il n'y a pas de manière simple de vous dire cela, alors je vais commencer par une courte présentation de Kaal'el. Nous avons de bonnes et de mauvaises nouvelles pour vous. La bonne nouvelle est que la Fédération ou conglomérat de races "positives" a envoyé de l'aide à la Terre. La mauvaise nouvelle est que vous êtes cette aide. Une mauvaise blague peut-être. Mais elle ne pourrait pas être plus pertinente aujourd'hui.

Vous savez que la structure sociale de la Terre est telle que le peuple est au bas de la pyramide. Puis les classes sociales, les politiciens, les ecclésiastiques, les sociétés secrètes, les Illuminati. Au-dessus des Illuminati se trouvent ce que beaucoup appellent "les contrôleurs". Qu'est-ce qu'ils sont ? Des alliances reptiliennes ... Des alliances avec d'autres races régressives. Archontes et êtres parasites de la 4D. Nous avons déjà discuté du fait que c'est une manifestation humaine. A ce stade, je donne la parole à Alenym.

Alenym : Ok. C'est très douloureux à dire. Et je ne l'ai appris qu'il y a 4 jours. Et j'ai été assez bouleversée.

Anéeka : Nous tous

Alenym : Oui, nous tous. Et c'est l'annonce. Ou la déclaration. Ou l'accusation. Je ne veux pas que cela soit dit à la légère. C'est un sujet critique. Très triste à réaliser. Et c'est probablement l'un, sinon le plus important sujet que vous ayez abordé. Comme prévu, il y aura une controverse. Mais la vérité est la vérité et nous refusons de jouer le jeu. Je veux que vous nous posiez des questions, sous la forme d'une conversation.

Maintenant nous comprenons qui sont les contrôleurs. "Les propriétaires invisibles de la Terre", comme l'a judicieusement dit Salvador Freixedo. C'est la Fédération elle-même. Ça a toujours été eux. Non pas que la Fédération soit infiltrée. C'est eux. Et comme c'est la Fédération, cela inclut toutes les races de la Fédération, y compris Taygeta. C'est juste que les agendas vont et viennent, et les gens aussi. Et nous, sur ce vaisseau, ne sommes pas d'accord avec ça. D'autres races viennent aussi de réaliser et ont choisi de se retirer. Les Cats, les Urmah, sont partis il y a quelques jours. Les Engans partent aussi.

Ils ne nous ont pas dit eux-mêmes, à la Fédération, que c'était évident. Ils ne nous ont jamais rien précisé. Je suis arrivé avec mon équipe le samedi au conseil, comme tous les samedis avec eux, et ils m'ont dit que c'était annulé. Ce qui était un mensonge. Ils ne voulaient pas de nous là-bas. Ruhr de l'Urmah est arrivé et ils lui ont dit la même chose. Que sa présence "n'est plus nécessaire".

Nai'Shara : Taygeta était déjà très "inconfortable" pour eux.

Alenym : C'est vrai. C'est pourquoi ils ont entravé Swaruu depuis le début.

Nai'Shara : C'est pourquoi nous avons été qualifiés de scandaleux.

Alenym : C'est pourquoi ils nous limitent au clavier. Ils ne nous donnent pas et ne nous donneront pas d'audio et encore moins de vidéo. Ce sont eux qui sont derrière tout ce qui se passe sur Terre. Toutes les pièces se mettent en place dès que vous les voyez ensemble d'ici.

Gosia : Wow. Merci. Bien. Ma question est la suivante : comment avez-vous fait pour être sûr à 100% ?

Alenym : En additionnant tout. Plus ce que Swaruu va expliquer en détail. C'est corroboré par sa présence ici, qui comme on dit, a déjà vu le film. Dimanche dernier, je ne le savais pas. C'est si récent.

Gosia : Et les autres races qu'ils ont découvertes récemment aussi ?

Alenym : Engan et Urmah, seulement. Les autres races le savent et participent ouvertement. Comme les Alfrateans qui devraient être plus empathiques avec leurs parents humains.

Nai'Shara : Vous vous rappelez comment les pièges, la tromperie et les apparences sont gérés sur Terre, et bien c'est exactement comme ça que la Fédération fonctionne.

Alenym : Ce n'est pas que cela n'est pas connu par l'une ou l'autre des races. Elles le savent et participent. Ce qui se passe ici, c'est que nous, et Ruhr, et Engan en général, bien qu'ils fassent partie de cela, de la même chose, physiquement les gens ici, nous ne sommes pas d'accord en raison de notre éthique personnelle. Pour cette raison, je dénonce et accuse la Fédération de cet abus, peu importe la validité de leurs raisons.

Robert : Oui. C'est si triste. Pourquoi s'intéressent-ils à l'humanité --- Qu'est-ce qui les pousse à nous garder ici ?

Nai'Shara : Oui, cela a été profondément douloureux pour nous.

Swaruu : Il en a toujours été ainsi. C'est la naissance d'une nouvelle race interstellaire. Ils sont guidés comme des enfants par les races "positives" de la Fédération. Mais le travail doit être fait par les humains. C'est une école galactique pour apprendre à être une nouvelle race qui participe activement avec les autres races plus anciennes et interstellaires.

Négativité, Reptiles, Maitre, Enlèvements, Guerres Atomiques, Millionnaires Nerds avec des seringues, Fonds Monétaire International, Archontes, Reine Reptilienne, Politiciens Corrompus, Maladies, Famines, Changement Climatique, Guerres globales et locales, Pandémies et Ouragans, Tremblements de terre et Tsunamis. Tout est l'œuvre de l'esprit humain qui essaie de se comprendre et de contrôler son énorme pouvoir de manifestation. La Fédération des races interstellaires ne peut pas accueillir une nouvelle race inexpérimentée qui manifeste des cauchemars pour elle-même. Elle les limite donc sur Terre à la Terre.



Comme vous le savez déjà, c'est la Fédération qui a imposé les bandes de Van Allen, la bande éthérique. Jusqu'à ce que les humains apprennent à résoudre leurs différends les uns avec les autres. Jusqu'à ce qu'ils mûrissent en tant que race ou espèce, car aujourd'hui la race humaine n'est pas considérée comme une race. Ils les laissent se détruire les uns les autres comme une partie de l'apprentissage. Comme une partie de l'école. Mais jusqu'à une certaine limite, c'est pourquoi la guerre nucléaire n'aura jamais lieu, parce que la Fédération ne le permet pas. Juste parce que cela mettrait fin à l'école. Mais ils autorisent les guerres mondiales parce que c'est ce que les humains ont manifesté pour eux-mêmes. Les principes du libre arbitre de la Fédération. Parce que c'est la seule façon pour eux d'apprendre. Avec des difficultés et des défis importants. Pour se concentrer sur le contraste et la manifestation. Pour apprendre à contrôler leurs pouvoirs.

Ils ne laissent pas les humains seuls, ils ont toujours envoyé des guides. Comme vous l'êtes aujourd'hui. Vous êtes les guides d'autres guides là bas. Nous sommes les vôtres. Je suis le guide des Taygètes ici. Et d'autres êtres me guident. Il en a toujours été ainsi. Depuis des millions et des millions d'années. C'est ainsi que naissent les races interstellaires. Elles ont toutes passé leurs tests sévères et douloureux de grande souffrance. Il n'y a rien de nouveau ici. Seulement pour ceux qui l'ignoraient.

La Fédération n'est pas "mauvaise" ou "bonne". Elle l'est, tout simplement.

Qui sont ceux qui font ça, qui orchestrent ça ? Les races que vous connaissez tous. Sirians, Pleiadians, Arcturians, Andromedans .... la liste est longue. Ici, il n'y a pas de mal en tant que tel, c'est une réflexion humaine. Comme vous le savez, même les Alpha Dracos sont ici et ils sont de la Fédération. Ils étaient juste là à attendre leur tour pour agir. Il est arrivé et ils sont très actifs maintenant. Mais tout ce qui est vraiment négatif, l'exploitation, l'esclavage, les humains dans les fermes pour la consommation de viande pour les reptiles, la pédophilie, le satanisme, les rituels, les sacrifices ... Tout est une manifestation de l'esprit humain.

Il est vrai qu'il y a une dualité ici et des races régressives mais pas comme cela est décrit sur Terre. C'est une création et une interprétation humaine. Cela a une influence ici sur les autres races, c'est vrai. Mais elle se dissout rapidement.

Gosia : Merci. Je réfléchis. Je suis un peu perdue.

Alenym : Quand tu regardes attentivement, tout s'emboîte. La "Corporation", c'est eux. La Fédération elle-même. Et notre opinion ne compte pas pour eux. Ils ont tellement de pouvoir qu'ils s'en moquent. Il prend des proportions colossales. Nous ne sommes que quelques filles idéalistes. Ils ne font plus attention à nous.

Gosia : J'ai des questions. Je vais commencer par celle-ci. Swaruu tu as dit : "La Fédération des races interstellaires ne peut accueillir une nouvelle race inexpérimentée qui manifeste des cauchemars pour elle-même." Mais ce n'est pas la Fédération qui manipule les humains ? Alors de quelle permission parlons nous si c'est eux, comme vous le dites qui sont derrière tout ? Alenym les a accusés plus haut de l'abus. Les humains n'ont jamais été humains. Ils étaient des Lyriens.

Swaruu : Ils les manipulent comme un professeur manipule ses élèves. Et oui, les humains sont des ETs à l'origine mais pas dans l'esprit. Ce sont de jeunes âmes inexpérimentées pour eux. Ils ne se réveillent pas parce que les humains eux-mêmes ne veulent pas se réveiller en tant que race, en tant que nouvelle espèce. Vous le voyez du point de vue de quelqu'un qui veut désespérément réveiller tout le monde parce que vous êtes un guide comme beaucoup d'autres starseeds. Mais la masse humaine ne le veut pas. C'est pourquoi j'ai toujours dit que la Terre est juste comme elle devrait être. Je l'ai dit pour une raison. Et les âmes y entrent pour grandir ou pour être des guides et avec elles, elles grandissent aussi, et elles y entrent à leur propre décision. En sachant ce qu'elles vont affronter. Et comme la Fédération le voit, ceux qui ne sont pas d'accord peuvent se retirer de la Terre. Et pour beaucoup, cette sortie est la mort. Pour n'importe quelle raison. Car pour les races de la Fédération, la mort n'est qu'une porte de sortie.

La Fédération est dominée par des races non lyriennes. Elles ne gèrent pas les émotions comme les races lyriennes. Ils sont froids et logiques. Ils ne font qu'observer les émotions et permettent aux situations auxquelles les individus et les peuples doivent faire face d'étudier leurs réactions. Comme les Andromédans l'ont fait à Alex Collier et aux autres. Sans empathie. Pas parce qu'ils sont mauvais. Mais parce qu'ils ne comprennent pas les races émotionnelles. C'est pourquoi ils nous voient comme une race émotionnelle de femmes idéalistes comme le dit Alenym. Mais ils y voient le seul moyen de stimuler la croissance morale, spirituelle et de conscience d'une nouvelle race comme l'humaine.

C'est aussi à cela que servent ses starseeds. Andromedan, Sirian, Arctuirian et autres. Pour vivre des émotions en tant que race lyrienne. Comme je l'ai déjà dit plusieurs fois, la race humaine est un mélange d'innombrables races en une seule, utilisant un conteneur biologique.

Il en a toujours été ainsi. Les humains doivent apprendre à se débrouiller seuls. Résoudre les problèmes qu'ils ont eux-mêmes créés. La Fédération n'est qu'un mentor. Mais ils contrôlent ce qui se passe d'en haut. Ils disent qu'ils n'interviennent pas, mais en réalité ils le font dans le dos des humains, car leurs mains sont partout. Mais la Fédération n'interviendra pas et ne supprimera aucune cabale. Ce n'est pas à eux de décider, c'est aux humains de le faire.


Gosia : Mais mettons l'ordre chronologique ici, logique. Il y a 12.500 ans, ils ont enfermé les Reptiles, pas les Lyriens, créant ainsi la 3D. Ensuite les Lyriens ont été manipulés pendant des millénaires. Et maintenant la Fédération cherche à voir si les Lyriens se sortent de tout ça par eux-mêmes ? C'est comme mettre un rat dans un piège et ensuite accuser le rat qui s'y est mis tout seul !

Swaruu : C'est la même chose là-haut aussi. Il n'y a pas que sur la Terre qu'il y a d'autres niveaux de cette folie cosmique. Comme sur Terre, la même chose se passe ici.

Ils n'ont pas vraiment enfermé les Reptiles... c'est en partie une création humaine aussi de la part des races lyriennes qui étaient ici. Je l'expliquerai plus tard. Et comme je l'ai déjà dit, il y a d'autres niveaux du même jeu cosmique, mais pour le moment, cela ne ferait que compliquer les choses d'entrer dans ce sujet. Il fait partie d'autres niveaux entrelacés avec celui de la Terre. L'"école cosmique" ne se termine pas avec le départ de la Terre. On ne fait que passer un "niveau". Le niveau suivant est ici. Et il en a toujours été ainsi. Il n'est pas difficile de comprendre si vous appliquez ce que vous savez déjà qui se passe et ce qui s'est passé, comme dans la Grande Expansion en le reliant à ce que je vous dis maintenant.

Tout comme la Fédération contrôle la Terre, d'autres niveaux de la Fédération contrôlent ce qui arrive à ses membres. Ils leur donnent aussi des défis comme sauver des planètes, être des guides pour les nouvelles espèces comme l'humain. C'est pourquoi Taygeta est ici parmi d'autres. Bien que Ruhr de l'Urmah soit furieuse contre la Fédération pour cela et ait choisi de se retirer. Mais tout comporte des niveaux. Tout comme la Fédération domine et restreint les humains pour qu'ils ne viennent pas manifester des cauchemars hors de la Terre, d'autres secteurs "au-dessus" de la Fédération les contrôlent. Disons que des secteurs et des personnes ayant un "rang" plus élevé que ceux d'ici. Et de plans plus élevés aussi. 6D 7D où il y a encore la "Fédération".

Nai'Shara : Voyez comment les races " idéalistes " et " éthiques " ont choisi de se retirer, tout comme nous pensions innocemment venir libérer la Terre.

Alenym : C'est que Taygeta est empathique parce que presque tout le monde ici sait ce que c'est que de vivre là-bas. Nous avons donc une idée de comment on vit et comment on souffre, une expérience de première main là-bas.

Gosia : Et je partage votre frustration. Swaruu, le sujet des bandes 3D n'est toujours pas clair pour moi. Il a été dit que la Fédération a mis du 3d pour enfermer les Reptiles mais j'ai aussi entendu dire maintenant que c'est pour que les humains "apprennent des choses". Quelle était la raison claire et précise pour laquelle la Fédération a enfermé la Terre en 3D ?

Swaruu : Parfois le même événement est expliqué avec les mots appropriés à l'époque et au niveau de compréhension des gens et du public. C'est le cas ici. D'un point de vue simpliste, c'est la vérité. Mais d'un point de vue un peu plus élargi peut être interprété différemment. Maintenant qu'il y a plus de données, plus de connaissances. La 3D a été imposée par la Fédération, comme cela a déjà été dit. "Pour enfermer les Reptiles". Mais... Pourquoi y a-t-il des reptiles à enfermer ? Parce que le concept de "mauvais" Reptile est une création humaine, des Lyriens. De leur pouvoir de manifestation. Donc la Fédération a enfermé les Lyriens jusqu'à ce qu'ils arrêtent de manifester des Reptiles.

Gosia : Je dois clarifier cette partie. Qui donc avez-vous combattu dans les guerres de Tiamat ? Et les guerres d'Orion ?

Swaruu : Cela s'est passé... Mais c'est encore une fois une question de perspective. Les Lyriens de cette époque ont eux-mêmes manifesté tout cela, il y a très, très longtemps, dans une " galaxie très, très lointaine ". Mais pas seulement les Lyriens, d'autres races aussi, créant un égrégore collectif.

Les races interstellaires de la Fédération, comme les races interstellaires non-Fédération, savent comment ne plus manifester les cauchemars ici en 5D où il est très facile de manifester ce que l'on ressent, son point d'attention. Ils savent donc maintenant que la seule façon de vaincre les Reptiles malveillants, les ET malveillants est simplement d'utiliser l'esprit et la conscience, et non les armes à plasma et les fusils laser. Ces races ont déjà maîtrisé le pouvoir d'éloigner les cauchemars auxquels la Terre est confrontée aujourd'hui. Il est vrai que tout n'est pas parfait en 5D et qu'il y a encore des cauchemars, mais ils n'ont pas la gravité ou la dureté des cauchemars manifestés sur Terre.

Gosia : Donc la Fédération a été formée il y a des milliers d'années pour combattre les Reptiles dans les guerres millénaires qu'ils ont manifestées eux-mêmes ?

Swaruu : Oui, la Fédération a été formée il y a longtemps pour combattre le mal, les races régressives. Mais ils n'ont jamais pu les soumettre par les armes. Aujourd'hui, ils savent que la solution passe par l'éthique, par la conscience et la sagesse. Même aujourd'hui, il y a quelques cauchemars en 5D, mais c'est un problème mineur et ils sont affrontés de la même manière. Mais les humains en tant que race sont jeunes et inexpérimentés, toujours dans l'idée qu'ils vivent dans un monde causal déterministe où les choses leur arrivent, et non qu'ils font en sorte que les choses leur arrivent. Ils doivent apprendre comme les autres races interstellaires. Avec des expériences fortes qui favorisent la croissance. Pas avec les écoles où ils voient des diapositives. De cette façon, ils n'apprennent pas. Mais ils doivent apprendre à contrôler leurs cauchemars dans un environnement contrôlé, pour ne pas finir par se détruire. Cet environnement contrôlé, c'est la Terre.

Gosia : Mais la Terre n'était pas "Terre" avant ..... Elle était interstellaire, et ils n'étaient pas "humains". C'était eux. Les ETs. Ils se sont enfermés alors avec leurs propres cauchemars .... Ils étaient les cauchemars de la Fédération qu'ils ont enfermés ici ! Ils étaient leurs Reptiles ! Les humains " ont été créés " plus tard ! Comment les Lyriens ont-ils régressé à une espèce "jeune" en formation ?

Swaruu : C'est une race basée sur les Lyriens. Ce qui en fait une autre espèce, c'est la progression de la conscience vers autre chose, d'autres idées, d'autres perceptions, dans ce cas celles provoquées par la vie en 3D. En particulier la Terre en 3D. Les Lyriens comme base d'une nouvelle race. Tout comme d'autres races ont évolué ou émergé de la race lyrienne. Comme celle des Taygètes. Et cela ne se passe pas seulement avec la race Lyrienne, cela se passe dans tout l'Univers avec toutes les autres races existantes. Elles progressent ou changent simplement sans qu'il soit nécessaire de dire si c'est un progrès ou non, elles changent seulement et donnent naissance à d'autres. C'est ainsi que se forment de nouvelles espèces et de nouvelles races. Ce n'est pas du créationnisme, ni du darwinisme. C'est quelque chose de beaucoup plus complexe et de plus beau.

La Terre d'avant n'avait pas de Lyriens manifestant des Reptiles, et ils les ont manifestés parce qu'ils ont apporté ces concepts d'autres cauchemars vécus sur d'autres planètes pendant la Grande expansion. Et oui, ils ont été enfermés sur la Terre. Mais ce n'est pas un enfermement de type carcéral, comme beaucoup disent que la Terre est une planète prison. Ils y entrent par leur propre décision. Parce que d'en haut ils savent la grande avancée spirituelle personnelle et collective qu'ils auront.

Gosia, à l'époque, la Fédération a été créée pour contrôler les régressifs, mais ils ont compris de la façon la plus difficile que la seule façon de les contrôler est avec l'esprit et la conscience, pas avec des armes. Je ne vois pas de vaisseaux régressifs ici... seulement ceux qui viennent de la Terre.

Et ils n'ont pas été créés "plus tard". Ces cauchemars étaient déjà créés parce que les Lyriens sont venus sur Terre en fuyant leurs propres cauchemars qui les ont suivis sur Terre. Ils les portent avec eux, car ils sont leurs propres cauchemars. Ils ne peuvent pas échapper à leur propre reflet. Les humains sont des ETs. Mais c'est une création humaine parce que cela s'est produit sur Terre et qu'ils étaient compatibles avec ces événements parce qu'ils reflètent ce qu'ils sont à l'intérieur. C'est à cela que sert la Terre, d'un autre point de vue ..... C'est une école pour que toutes les races ET, quelles qu'elles soient, apprennent à résoudre leurs différences et apprennent à manifester de belles choses.

Gosia : Je comprends. Mais j'aimerais poser la question suivante : à quel moment les "humains" sont-ils devenus des "humains" ? Parce qu'à l'époque de la serrure 3D, ils étaient vous, les races de la Fédération. Quand sont-ils devenus "humains" pour la Fédération ? Quand sont-ils devenus "humains" dans l'histoire ? S'ils ont toujours été des ETs.

Swaruu : Tant qu'ils sont dans le corps humain, ils sont humains. Il n'y a AUCUN moment où les humains sont devenus humains, comme je l'ai déjà dit. La ligne entre les ETs et les humains est très mince, elle est grise, elle est floue.

Nai'Shara : Ils sont humains dès qu'ils entrent là-dedans, tout le monde.

Swaruu : Les humains sont ceux qui sont là dans un corps humain qui dure environ 90 ans et qui vieillit. Seulement ça. A l'intérieur, vos âmes ... c'est autre chose.

Robert : Est-ce que les humains sont dans cette 3D artificielle volontairement ? Et vous êtes aussi passé par cette formation ?

Swaruu : Ils sont là de leur propre décision. Et toutes les races sont passées par là aussi. À leur manière, mais elles ont vécu la même chose. Et sur Terre, toutes les races font la même expérience que les humains à travers leurs starseeds.

Gosia : Swaruu, tu as dit que "les humains sont contenus afin qu'ils ne sortent pas pour manifester des cauchemars". Mais ils manifestent des cauchemars parce qu'ils ont été coupés de la source par la 3D ! La Fédération a coupé leur connexion, n'est-ce pas ?

Swaruu : La connexion a été coupée mais pas entièrement. Comme je l'ai expliqué d'innombrables fois, il n'y a pas de limites à la conscience, celle d'être piégé dans la 3D est juste une excuse pour ne pas être et ne pas exercer votre pouvoir. C'est le défi à surmonter depuis la Terre. Rentrer chez soi, même avec ces limites apparentes. Trouver l'illumination à partir d'un plan bas et dense. C'est précisément pour cela que la connexion avec la source originelle était également limitée. Ce n'est qu'apparent. Comme je l'ai dit jusqu'à épuisement. La seule chose qui les limite est l'idée qu'ils sont limités.

Gosia : Je comprends. Mais c'est un peu comme mettre un rat sous la pire expérience qui soit et lui reprocher ensuite de ne pas pouvoir en sortir.

Alenym : C'est comme ça que je vois les choses. Et c'est pourquoi je suis si en colère.

Swaruu : Quand même, c'est comme ça qu'ils le voient, la Fédération.



Aneéka : Malgré cela, les humains reçoivent tout, tout. Tout le soutien, les ressources, la sagesse, mais les cauchemars sont faits par eux-mêmes, pour ne pas avoir su coopérer les uns avec les autres. Tant qu'ils seront comme ça et se comporteront comme ça, ils ne pourront pas faire partie de la société interstellaire pour le simple fait qu'ils manifesteraient des cauchemars et le chaos ici en 5D et plus rapidement que là-bas. C'est donc la raison de la 3D artificielle.

Gosia : Mais il y a une autre chose que je ne comprends pas, est-ce que vous avez découvert tout cela seulement après 12.500 ans ? Les Urmahs, les Anglais et vous tous ? Juste à CE moment précis après 12.500 ans d'allées et venues ?

Alenym : C'était connu. Nous, ici, ne le savions pas. Mais d'autres Taygetean le savaient et ont participé activement, comme Asket. Elle le savait. Rashell le savait aussi. Je n'étais pas au courant. Les races ont coopéré, mais les gens de ces races peuvent être d'accord ou non. Ou peuvent ne pas savoir. Comme c'est le cas avec Urmah, Engan et Taygeta, nous ne sommes pas d'accord avec la Fédération.

Swaruu : Les gens ne conçoivent pas que cela ne soit pas déjà connu de nous. Mais c'est la vérité. Le fait que j'ai connu est différent. Comme je vous l'ai toujours dit, les choses doivent être dites au bon moment. Ce n'était pas le moment. Maintenant c'est le cas.

Nai'Shara : Ce n'est pas par omission. C'est parce que certains faits et événements doivent d'abord être accomplis.

Swaruu : Vous ne comprendriez pas, par exemple, que vos bien-aimés Siriens, Andromédans, Arcturiens et Pléiadiens sont les contrôleurs cachés de l'humanité. Et c'est la vérité. Mais les gens croient encore que les choses sont noires et blanches. Et qu'ils sont sur la Terre comme des victimes. Et pas qu'ils sont mauvais, j'insiste beaucoup. La Fédération. C'est juste qu'ils pensent comme leurs races. Ils ne sont pas humains, ne vous attendez pas à ce qu'ils aient les mêmes principes et points de vue. Le mal n'est pas quelque chose de définitif, c'est quelque chose de relatif aux intérêts de chaque personne ou de chaque groupe. Ainsi, même les races positives peuvent apparaître comme "mauvaises" d'un point de vue ou d'un autre.

Le mal, en tant que tel, je le définis comme la tendance à l'autodestruction. Parce qu'en fin de compte, il l'est. Ainsi, le mal en tant que tel porte la graine de sa propre destruction. Il ne peut donc pas y avoir de "source obscure". Il ne se maintient pas. Elle s'implose. Il s'annule de lui-même. Il n'est mauvais que lorsqu'il est appliqué à autre chose. Aux autres. Le mal à l'état source, à l'état pur, n'est pas mauvais. Il n'est pas "mauvais" parce qu'il n'a aucune référence à quoi que ce soit, contre rien. Sauf contre lui-même. C'est pourquoi je dis que c'est la tendance à l'autodestruction. Logiquement... La source obscure s'autodétruirait immédiatement. Ou elle aurait le sens de l'auto-préservation, non ? Mais c'est l'intégration, c'est l'amour. Ce n'est donc pas la source obscure. Elle ne peut pas exister logiquement.

Donc ces races positives sont simplement là. Elles font ce qu'elles pensent être le mieux, avec les meilleures données qu'elles ont. Comme tout le monde. Mais des erreurs sont commises, et elles peuvent aussi être antagonistes envers les autres. Ils ne font que donner le meilleur d'eux-mêmes avec les meilleures intentions, même si cela tourne mal par la suite. Mais ils sont les contrôleurs cachés de l'humanité. Vous ne vous battez plus contre l'Alliance négative. La Fédération est un conglomérat aux dimensions colossales. Plus personne ne s'attaque à la Fédération.

Robert : Sachant que ce qu'ils font n'est peut-être pas toujours la chose la plus correcte, feront-ils autre chose pour changer les choses ou laisseront-ils les choses entre les mains des humains ? Ce que je vois d'ici .... l'humanité est désorientée, elle ne sait pas quoi faire.

Swaruu : Ce n'est pas qu'ils laissent les humains seuls en étant irresponsables. C'est pour créer des expériences qui forment une éthique collective. L'empathie collective. La base de toute civilisation. Ils ne peuvent pas être interstellaires avec l'état d'esprit qu'ils ont aujourd'hui. Tant qu'ils ne surmonteront pas leurs problèmes, tant qu'ils ne comprendront pas comment résoudre leurs différences, ils ne pourront pas être interstellaires. Les êtres humains dans leur état actuel ne sont pas autorisés à explorer le système solaire, car ils interféreraient par exemple dans la formation et dans le droit de la race qui est en Europe, qui est une variante de la race Karistus de Jupiter.

Nai'Shara : Avec ce message, vous réaliserez très clairement quel est leur véritable rôle ici, au sein de la Fédération.

Swaruu : Les races de la Fédération ne peuvent pas résoudre leurs problèmes pour les humains, parce qu'ils n'auront pas d'apprentissage et répéteront les mêmes erreurs. Oui, ce que dit Nai'Shara est très important. Son véritable rôle sur Terre. Ce n'est pas celui des tyrans, ce n'est pas celui des contrôleurs qui exploitent cruellement les gens. C'est un rôle de mentors patients. Des enseignants.

Nai'Shara : Ils vivent sur une planète où il n'y a que des humains, chacun veut le meilleur pour lui-même, mais ils ne voient pas que s'occuper de tous les autres autour d'eux est tout aussi important, c'est ça l'empathie, vouloir le meilleur pour l'autre, mais ils insistent pour se battre avec le voisin. Comment comptent-ils changer les choses s'ils ont cette mentalité égoïste ? Leurs différences ne sont que des points d'attention, leur propre perspective.



Voyez l'analogie claire du film "La Plate-forme". Au 1er étage, ils mettent la nourriture parfaite, mais que se passe-t-il après qu'elle soit transmise ? Les gens ne pensent pas aux autres, au contraire ils deviennent égoïstes, les humains doivent apprendre à être empathiques, à penser à leurs semblables et à arrêter de se battre entre eux, tant qu'ils continueront ainsi, ils ne grandiront pas.

Swaruu : Exactement. Ainsi, ils ne seront pas interstellaires. Parce qu'ils ne feront que causer plus de problèmes à ceux qui l'ont déjà compris. Les gens prennent pour acquis que lorsque quelque chose n'est pas dans leur intérêt ou leur convenance immédiate, c'est quelque chose de négatif ou de mauvais. Ils veulent juste une satisfaction immédiate. Ceci, à long terme.

Nai'Shara : Comme dit ... c'est le moyen de former une nouvelle espèce interstellaire responsable.

Gosia : Ok et à quel moment la Fédération a-t-elle commencé à être les Contrôleurs et à travailler avec les races régressives ?

Nai'Shara : Non Gosia, ils ne le font pas. Tu n'as pas compris.

Swaruu : Il n'y a plus de races régressives, toutes les races régressives SONT une manifestation de l'évolution mal ciblée, non éthique et peu spirituelle des races positives. La Fédération est la seule. Ce n'est pas mauvais, c'est juste que c'est et ils font du mieux qu'ils peuvent avec ce qu'ils savent, comme je l'ai dit plus tôt aujourd'hui. Par définition et pour les raisons énoncées ci-dessus, les races régressives ne peuvent exister, pas par leur propre création, elles ne peuvent exister que comme création ou égrégore d'une race positive. Car le mal en tant que tel n'est que relatif et s'il est isolé, il ne peut être vu ou défini que comme la tendance à l'autodestruction. Le mal porte en lui le germe de sa propre destruction. Quelque chose sans connexion à la Source ne peut être que la création de quelque chose AVEC connexion à la Source. Donc ceux qui ont une âme contrôlent ceux qui n'en ont pas. Ainsi, les gens contrôlent les régressifs avec leur esprit et leur conscience.

Gosia : Mais le problème ici est que nous mélangeons plusieurs niveaux à la fois. Les plus métaphysiques avec les plus ordinaires. Et peut-être devraient-ils être considérés séparément bien qu'ils forment un tout.

Nai'Shara : Je pense que le problème ici, Gosia, est que tu ne vois toujours pas clairement ce qu'est la Fédération, elle n'est ni bonne ni mauvaise, elle n'est pas le créateur du mal humain.

Swaruu : Oui, et les cauchemars sont là maintenant. Pas ici. Je ne vois pas de Chemtrails ici ou de millionnaires avec des seringues courant derrière moi pour me faire vacciner. Ils sont là. Ici, nous sommes en paix. Il est vrai que le concept des méchants Reptiliens est sorti d'ici. Mais c'est de là qu'ils sortent maintenant. Les cauchemars sur Terre ne sont que le reflet de l'esprit humain, de ses peurs et de ses idées, et la Fédération le permet pour favoriser l'apprentissage. Ce sont des mentors. Un professeur n'est pas mauvais parce qu'il donne des problèmes de maths à ses élèves. Il n'est pas non plus mauvais parce qu'il ne les résout pas pour eux, puisque le professeur connaît les réponses. La Fédération ne donne aux humains que ce qu'ils font eux-mêmes, ce qu'ils manifestent eux-mêmes. Parce qu'ils doivent apprendre à être responsables de leurs créations.

Vous avez 40 extraterrestres, dont 35 savent comment manifester les choses et savent comment créer le monde parfait pour s'épanouir, mais 5 ne comprennent toujours pas comment. Ils génèrent donc eux-mêmes leurs propres cauchemars car ils ne comprennent pas le mécanisme de la loi des miroirs qui régit cet Univers. Donc ces 5 extraterrestres sont devenus compatibles avec le fait de ne pas être inclus parmi les 35 qui l'ont déjà compris. Mais ils sont devenus compatibles avec le fait d'être ensemble dans un endroit où, calmement et dans des conditions contrôlées, ils apprendront pas à pas à manifester de belles choses pour eux-mêmes. Ces 5 extraterrestres sont appelés des humains. La 3D artificielle a été mise en place pour que les humains n'aillent pas créer des Reptiles assoiffés de sang qui pourraient ensuite envahir les paisibles voisins d'à côté.

Le Reptile Régressif sans âme ne peut pas se créer lui-même, il est l'égrégore de quelqu'un qui a une âme... les humains. Comme je l'ai dit plus haut, ici aussi il y a eu des cauchemars (passés). Et puisque ces concepts sont sortis d'ici, les races positives ont la responsabilité d'être les enseignants de ceux qui n'ont pas encore appris à manifester de belles choses, pas des cauchemars. C'est donc ça le ¨karma¨ des races positives pour aider l'humanité. Mais aider, pas faire leurs devoirs. Ou comme les enfants à l'école que leurs parents ont fait leurs devoirs pour eux .... Ils n'ont rien appris. Et ils referont les mêmes erreurs.

La Fédération ne coopère avec aucun reptile régressif. Comme je l'ai déjà dit, même les Alpha Dracos sont positifs. La Fédération est celle qui contrôle ce qui se passe sur Terre. Elle régule, et ce sont des mentors humains. Et les Reptiles d'avant ont été manifestés par de multiples races hors de la Terre, mais il y a longtemps. De là, le concept est filtré vers la Terre.

Gosia : Ok : Ok donc pour clarifier, ils ne travaillent pas avec les Reptiles. Pas avec les Illuminati, pas avec les satanistes, ou quoi que ce soit de ce genre.

Swaruu : NON. C'est une création humaine. Cela s'est produit sur Terre. Ce ne sont PAS les sommets de la pyramide. La Fédération n'est pas mauvaise, mais ce sont ceux qui, depuis le sommet, contrôlent tout. Ils sont le "TOP" de la pyramide.



Gosia : Et si la Fédération, comme vous le dites, contrôle tout, comment le fait-elle exactement ?

Swaruu : La Fédération ne "contrôle" pas ce que vous pensez. La Fédération s'assure seulement que les créations des humains (les Illuminati et la Cabale) ne finissent pas par détruire la Terre et que les humains apprennent à ne pas manifester ces choses pour eux-mêmes. Les humains ont besoin de la stimulation qui vient du fait d'être en difficulté, le stimulus pour répondre et résoudre leurs propres créations. Ce n'est qu'avec le contraste de ce qu'ils ne veulent pas qu'ils seront en mesure d'apprécier ce qu'ils veulent pour eux-mêmes.

Robert : Donc vous ne pensez pas que la Fédération aurait à moduler cette civilisation... en éliminant toute la Cabale ?

Swaruu : Non, parce que c'est une décision humaine.

Robert : Il faut beaucoup de temps pour que les humains évoluent. Ils laissent un problème derrière eux et en créent un autre.

Swaruu : Ils évoluent très vite. De la révolution industrielle à aujourd'hui, il ne s'est écoulé que 200 ans. Un clin d'œil depuis les hautes dimensions, comme la 5D, où le temps est également non linéaire. Ils apprennent vite.

Gosia : Si la Fédération est au sommet, seigneurs du jeu, mais qu'elle n'est PAS la Cabale, quel rôle joue-t-elle vraiment dans l'orchestration de choses comme la situation du virus par exemple ? Ou est-ce simplement la Cabale qui orchestre les choses et la Fédération qui les autorise ? Dans quel sens et à quel degré sont-ils les SEIGNEURS ? Concoctent-ils eux-mêmes les faux drapeaux par exemple ? Ou est-ce que c'est le travail de la Cabale et ils ne font que le permettre ? J'essaie de déterminer leur niveau d'implication.

Swaruu : La cabale travaille comme ça et fait en sorte que ces choses se produisent, parce que les gens leur ont permis de le faire, d'une certaine façon ils ont accepté ce que la cabale fait. C'est pourquoi la cabale dit toujours aux gens ce qu'ils vont faire en utilisant des films, des séries, des chansons, des médias et ainsi de suite. La cabale est donc le résultat de ce que les gens veulent vibratoirement. Ils permettent à la Cabale d'être, d'exister et de fonctionner, si c'est ce que les gens veulent expérimenter en tant que collectif.

Gosia : Oui, je comprends cette partie. Mais maintenant j'essaie de déterminer le niveau d'implication de la Fédération.

Swaruu : La Fédération d'en haut décidera si ce qui se passe parce que les gens l'ont manifesté pour eux-mêmes, sera ou non autorisé à continuer. Mais la Fédération PEUT placer ou provoquer une situation pour l'expérience d'apprentissage des gens.

Gosia : La Cabale travaille-t-elle avec la Fédération, par exemple en orchestrant des faux drapeaux ?

Swaruu : Non. La Fédération n'orchestrera pas un faux drapeau contre le peuple, mais elle le verra et le laissera se poursuivre en raison de la libre volonté des gens qui, d'une manière ou d'une autre, veulent vivre une telle expérience. Ainsi, lorsque quelque chose devient trop important et inacceptable pour la Fédération, comme les abus d'enfants et les enlèvements à des fins sataniques, alors la Fédération interviendra. D'abord en s'assurant que les institutions humaines font leur travail pour résoudre le problème, et si (comme dans ce cas précis) les institutions humaines s'avèrent incapables de résoudre le problème, alors la Fédération interviendra, en envoyant des forces sur le terrain pour arrêter ce qui n'est pas bien... En laissant toujours le mérite aux institutions humaines. Ainsi, même si le sauvetage de centaines de milliers d'enfants est réalisé à 99% par des militaires antariens pour la Fédération, le mérite en reviendra aux 1% de Navy Seals américains qui ont participé à l'opération.

Aneeka : Tous les changements, les changements positifs comme le nettoyage des DUMBS seront attribués aux causes humaines. Les héros humains. Delta Force / Navy Seals / Speznaz. Ils ne diront jamais : Merci Hashmallim, Merci Centaures -Elite, Merci Chevaliers Antariens ! Il doit être d'origine humaine. Mais ils interviennent. Et aident.

Gosia : Ok, merci. Un autre type de question. Les graines de star en entrant ici... SAVAIENT-ILS TOUT CELA ?

Swaruu : Oui Gosia, c'est très clair pour moi. Toutes les personnes avant de s'incarner savaient ce qu'elles allaient vivre. Ceux qui ont voulu revenir, ils l'ont fait aussi par choix. Il n'y a pas de réincarnations forcées... sauf s'ils les manifestent eux-mêmes. Ce sont eux les guides. Et les étudiants aussi. En tant que guides, on apprend, on n'enseigne pas seulement. C'est le rôle qu'ils ont eux-mêmes conçu.

Gosia : Mais pourquoi se sont-ils incarnés, les starseeds pour maintenir QUELLE fréquence ? Ne faisons-nous pas vraiment partie de la Fédération ?

Swaruu : Gosia. Les starseeds sont essentiels ici. Sans eux, il n'y a pas d'inspiration, il n'y a pas de mentors ou d'enseignants pour montrer au reste de l'humanité où aller. Si les starseeds partent, ils laissent l'humanité sans protection. Comme je l'ai dit au début, ils sont toute l'aide que la Fédération apportera aux humains. Ils sont le moteur de tout, l'inspiration, et leur protection divine.

Gosia : Mais Swaruu, si nous, en tant que starseeds, SOMMES la Fédération et que, depuis d'autres plans, nous savions que tout est un jeu malsain et que la Fédération elle-même contrôle tout, venir et "inspirer" revient à jouer le jeu. A quoi cela sert-il ?

Swaruu : Cela sert aux nouvelles et jeunes âmes à avoir un but, cela sert à former une nouvelle espèce qui va bientôt sortir dans le cosmos.


Vous le voyez comme malade de là-bas ou d'ici, tout comme mes collègues. Mais sur d'autres plans, ça ne l'est pas. C'est seulement la façon dont les âmes se forment, l'évolution naturelle de la conscience.

Gosia : Mais la Fédération ne semble pas vouloir que les gens se réveillent. Ils leur font passer des ¨tests¨ mais ils font tout pour qu'ils ne réussissent pas les tests !

Swaruu : Oui, ils le veulent. Et font tout ce qui est possible. La preuve de tant d'"ovnis" dans l'air en ce moment. Ils aident en mettant des starseeds en colère comme vous contre le schéma du coronavirus, ainsi que d'autres comme David Icke, parmi beaucoup d'autres. D'autres starseeds vous suivent et dépendent de vous pour éveiller d'autres guides, et ainsi de suite.

Les gens n'ont besoin que de leur esprit et d'eux-mêmes pour changer les choses. Lorsque vous maîtriserez cela, lorsque vous apprendrez à être compatissant et empathique, lorsque vous apprendrez à aider les autres et à travailler sans vous battre, alors vous aurez réussi le test. Alors et seulement alors, la Fédération se rapprochera de vous et vous accueillera dans la société interstellaire, mais tant que vous serez engloutis et encerclés dans vos propres créations et cauchemars, elle ne vous enverra que des guides et des aides non ouvertes, toujours cachées comme si elles provenaient d'autre chose ou de quelqu'un d'autre.

Gosia : Peut-être la Fédération devrait-elle s'incarner ici pour comprendre tout cela d'en bas. C'est juste que parfois, je n'ai plus envie de me battre, tout cela étant un drame cosmique.

Swaruu : Gosia, oui, ils s'incarnent là-bas. Ce sont des gens comme toi. Et le combat est plus nécessaire que jamais. C'est tout le but des starseeds, leur raison d'être et leur raison d'être. C'est le travail le plus difficile, le plus solitaire et le plus responsable.

Gosia : Pourquoi si la Fédération leur fait passer de plus en plus de "tests" ? Comment par exemple passeront-ils le test de la 5G ou les vaccins obligatoires ?

Swaruu : Beaucoup de choses sont encore inconnues. Comme je vous ai prévenu, tout est incertain et les lignes temporelles sont fracturées. Cela signifie que oui, il y a des coronavirus pour certains, 5G pour d'autres, et toutes les variantes, et elles sont toutes une réalité. Mais la réalité est relative. Le test est d'être capable de rassembler la ligne de temps brisée vers quelque chose de positif. Ne plus manifester de cauchemars.

En soi, la 5G est une manifestation humaine, due à son désir d'avoir des mobiles plus rapides et de pouvoir connecter le grille-pain à Internet. Cela semble pratique mais ils renoncent à leurs droits les plus fondamentaux. Mais ils ont besoin de ce contraste pour réaliser ce qui a vraiment de la valeur. C'est pourquoi Taygeta, malgré tant de technologie, revient à une vie simple. A ce qui compte. Parce qu'il a déjà dépassé le stade où les humains entrent à peine dans l'expérience.

Robert : Il semble que nous ayons un long chemin à parcourir.

Swaruu : Ils vont vite, pas lentement. De la révolution industrielle à aujourd'hui, il n'y a eu que 200 ans.

Dans l'âge cosmique, ce n'est rien. Ils évoluent rapidement.

Gosia : Qu'allez-vous faire maintenant ?

Alenym : Nous serons là pour la durée nécessaire, car nous sommes le guide des guides. Nous avons du personnel là-bas, mais Taygeta se retire. Nous ne pouvons pas faire partie de cela. J'ai l'autorité de dire que je ne veux pas que mon peuple fasse partie de cela. Oui, je suis très en colère. Nous ne pouvons être que ce que nous sommes. Et je n'aime pas ça. Ni mes compagnons. Nous savons qu'il y a d'autres moyens d'arriver au même résultat. J'ai aussi le sentiment que la Fédération nous a manqué de respect. Swaruu pendant des années, comme vous le savez. Maintenant, moi et Ruhr, l'Urmah.

J'ai parlé à la Fédération en donnant clairement ma déclaration de répudiation pour leur extrême permissivité. Bien qu'ils fassent des choses, beaucoup d'éléments ne sont toujours pas clairs pour moi. La raison pour laquelle ils ont repoussé Taygeta. Ils disent que c'est parce que nous sommes trop communicatifs et idéalistes. Et nous aurions pu compromettre les opérations militaires en cours. Pourtant, on m'a dit que si nous voulons aider, nous sommes les bienvenus. Donc nos forces spéciales dans les jours qui suivent pourraient participer à des attaques chirurgicales sur la Terre. Donc, les opérations atmosphériques des vaisseaux de combat de Taygeta sont autorisées une fois de plus.

Gosia : Et qu'en est-il de toutes ces vidéos que les gens ont fait pour demander l'aide de la Fédération ?

Swaruu : Elles étaient destinées à être écoutées d'en haut, pour ceux qui veulent aider afin qu'ils puissent voir directement la perspective humaine. Avec des demandes directes. La Fédération n'est pas un organisme qui n'a qu'un seul esprit. Elle est composée d'innombrables personnes, chacune avec ses propres idées. Et toute demande, pression, information qui leur parvient peut provoquer un changement de perception et d'action. Les gens doivent aussi s'exprimer, ne pas se taire. Ils doivent dire tout haut ce qu'ils veulent et ce dont ils ont besoin. Ils ne doivent pas s'attendre à ce que leurs besoins soient satisfaits automatiquement. Cela les installe dans une mentalité de "fais-le toi-même". Au moins s'asseoir pour faire une vidéo. Et cela leur donne le sentiment de faire quelque chose. Ça les rend proactifs, pas stagnants dans une mentalité de victime. C'est pourquoi je voulais qu'ils fassent ces vidéos. Ils demandent de l'aide. C'est leur droit de demander de l'aide de leur point de vue de la Terre. Pas seulement en regardant les choses du point de vue cosmique.

Gosia : Ok et qu'en est-il de votre vidéo pour la Fédération ?



Swaruu : Je suis scalaire. Tu le sais. Je fonctionne sur plusieurs niveaux à la fois. Parce que l'Univers est scalaire. Donc être scalaire c'est être aligné avec le flux de l'Univers.



CONVERSATION 2 :

Ce que vous appelez la Matrice va au-delà de la Terre, comme nous l'avons déjà dit. Vous dites que vous la comprenez mais pas entièrement. Pas au niveau nécessaire et profond. Il est vrai que c'est ainsi que toutes les races commencent. C'est l'évolution normale d'une race, d'une race pré-industrielle à une race interstellaire.

Il y a d'autres angles derrière l'imposition des bandes de Van Allen. Pas seulement "enfermer les reptiles". C'est vrai, mais seulement d'un faible point de vue. Nécessaire pour que les Terriens normaux commencent à comprendre. Une race est enfermée sur une planète pour qu'elle n'interfère pas avec la formation d'autres races parce qu'elles n'ont pas encore développé l'éthique nécessaire pour vivre avec elles, pour les laisser tranquilles. Il y a d'autres races en formation dans ce même système solaire. Avec des programmes comme le SSP, les humains les envahiraient. Ils doivent rester sur la Terre jusqu'à ce qu'ils développent une conscience suffisante. La compréhension. Ils ont évolué leur technologie très rapidement, à un rythme très dangereux, ce qui les met en danger d'auto-extermination. Car, comme cela a déjà été dit, et par d'autres, le développement technologique ne va pas de pair avec le développement moral et spirituel. Ce sont des êtres dangereusement amoraux. Narcissiques. Ignorants du fonctionnement de l'Univers. Ils manifestent des cauchemars pour eux-mêmes. Et ils veulent "exporter" ces cauchemars. Ils ne peuvent donc pas quitter la Terre avant d'avoir atteint une maturité suffisante. Mais ils sont surveillés par des races très éthiques.

Dommage qu'elles manquent elles-mêmes de développement éthique. Mais ils ne sont pas seuls, je parle de la Fédération. Vous ne voyez qu'une partie de la Fédération, la partie 5D. Et pas tout. Il y a un conseil de la Fédération qui supervise les conseils mineurs de la Fédération depuis le haut. Parce que comme je l'ai dit, il y a des niveaux. Comme dans une société holographique. Des conseils régionaux qui ont ensuite de grands conseils planétaires ou de constellations comme le conseil d'Alcyone M45. C'est la même chose ici.

Le contrôle de la Fédération pour le conseil de la Terre est ensuite établi par un autre conseil. Cet autre Conseil Suprême a un ¨staff¨ beaucoup plus expérimenté. Et ils aident à faire progresser les races des conseils comme celui des Viera (Andromédans). Celui de la Fédération dont on parle toujours.

Ce que je vais vous dire d'un point de vue humain est triste. Pour que vous compreniez mieux, je vais vous dire où se trouve la plus grande base de la Fédération. Dans les anneaux de Saturne. Mais dans une autre densité. Comme je l'ai dit, tout est en couches, trans-dimensionnel, scalaire. Trans-Densités. C'est pourquoi on dit que Saturne contrôle la Terre. A travers la Lune, oui. Ce n'était pas le moment de vous le dire. Jusqu'à aujourd'hui.

La Fédération contrôle la Terre à 100% depuis les hautes densités. Dans les hautes densités, il n'y a que du positif. Reptiles ou pas, ce n'est qu'une manifestation humaine, comme nous l'avons déjà expliqué.

Mais --- Il y a un gros mais. Le but de ces hautes densités, de leur compréhension non-humaine est en conflit avec les intérêts humains immédiats de la 3D. Leur but est de développer la conscience des humains, de former une nouvelle race. Comme nous l'avons déjà expliqué, une nouvelle race ne se forme PAS en coupant et collant des gènes dans un laboratoire. Cela ne fonctionne pas de cette façon. Cela se fait avec la conscience. En guidant la perception. Avec des expériences. Et les expériences devront toujours avoir un contraste. La dualité. La vie et la mort. Le bien et le mal. Avec des associations que l'on met artificiellement à chacune de ces qualités en fonction du point de vue de chacun.

Ainsi : La Fédération des Planètes Unies depuis la haute position du Haut Conseil pour ce système solaire permet des conflits sur la Terre constamment pour induire une motivation qui provoque une croissance spirituelle dans la population qui y est présente.

Tout est superposé. La Fédération a un Conseil à Viera pour surveiller les questions liées au conflit sur Terre, bien qu'il aille aussi discuter des choses qui se passent sur Mars et Vénus, car elles sont liées. Et ils sont gouvernés par le Haut Conseil de la Fédération qui se trouve sur Saturne et qui surveille ce système solaire appelé Sol 13 par la Fédération. Qui à son tour est gouverné par le Haut Conseil de ce quadrant de la Galaxie qui est situé sur Alcyone.

On peut donc effectivement affirmer que, du point de vue humain, les méchants et les créateurs de tous les conflits sur Terre sont les contrôleurs "maléfiques" qui se cachent sur Saturne. Car du point de vue humain, oui, ils leur permettent de souffrir. Mais ce n'est qu'un conflit d'intérêts. Le mal n'existe pas en tant que tel.

Et le culte de Saturne par les Reptiles et les Satanistes n'est rien d'autre qu'une mauvaise interprétation des humains étant donné leur lutte interne pour dominer leur propre négativité dans leur progrès spirituel. Comme nous l'avons dit... C'est une création HUMAINE.

Ainsi, ce que l'on appelle le mal ... tel qu'il est compris par le mal sur Terre est un concept purement humain. Tous les êtres luttent pour réaliser leur progrès spirituel.



Ainsi, ce que l'on appelle le mal ... tel qu'il est compris par le mal sur Terre est un concept purement humain. Tous les êtres luttent pour réaliser leur progression spirituelle en cherchant à retourner à la Source. On retourne à la Source quand on meurt, ou presque, parce qu'on conserve un certain sens de l'individualité. Cette intégration est ce que beaucoup décrivent comme l'amour pur qu'ils ressentent à leur mort. Intégration - Amour.

C'est vrai. De ce point de vue, les "méchants" sont ceux de la Fédération. Les contrôleurs suprêmes de l'humanité. Permettre les conflits pour voir jusqu'où les humains vont. Pour stimuler leur progression spirituelle. Ils veulent voir jusqu'où la nouvelle espèce humaine peut aller. Parce qu'en tant que telle, elle est nouvelle. Sur le point d'être diplômée. Devenir interstellaire. C'est pourquoi on dit que lorsqu'une personne a une fréquence assez élevée, elle peut échapper aux bandes de Van Allen. Tant que vous ne l'avez pas, vous ne pouvez pas.

Les missions Apollo ? Sans blague. Il y a une barrière éthérique insurmontable. Il n'y a qu'une seule issue ... S'éveiller en conscience, en éthique et en compréhension. Des milliards d'âmes désirent entrer sur Terre en raison du grand progrès spirituel que le fait d'y être leur procure. Que ce soit en tant qu'humains ou en tant que tout autre être vivant. C'est pourquoi il est si difficile d'exister sur Terre. Pour tous. Des vaches, des poulets et des porcs que les humains mangent. Aux humains qui sont aussi mangés par... Leurs propres créations, leurs propres cauchemars.

Comme je l'ai dit pendant des mois... La Terre est comme elle devrait être. Et elle l'est. C'est à cela qu'elle sert. Vous n'aimez pas ça ? Alors retirez-vous. Mais vous perdrez l'énorme opportunité de vous développer là-bas. Et très probablement, grâce à la compréhension supérieure que vous aurez dans votre vie après la mort, vous reviendrez. Mais vous n'êtes pas obligés d'y retourner. Cela dépend de chacun. C'est la raison de tant de conflits.

La Fédération ne crée pas de conflits en inventant des choses à partir de rien. Ils ne fonctionnent pas comme ça. Ce qu'elle fait, c'est donner aux humains un peu plus de pouvoir. Sous la forme de la conscience, car la conscience EST le pouvoir. Et avec cela, ils parviennent à manifester des choses, bonnes ou mauvaises. Et ils doivent assumer la responsabilité des mauvaises choses qu'ils font eux-mêmes. Mais ils ne la leur donnent pas non plus. Pas comme quelque chose qu'ils possèdent et qu'ils transmettent aux humains. C'est plutôt la conséquence de la progression naturelle de la conscience, du processus d'expansion de la conscience de chaque âme. Ce sont les humains eux-mêmes qui guident la Fédération vers de nouveaux tests, de nouveaux défis. Des questions ?

Robert : Ma question était de savoir pourquoi choisir une race lyrienne et non un autre type de race comme les insectoïdes pour cette expérience ? Qu'avons-nous que les autres n'ont pas ?

Swaruu : On ne l'a pas choisi. C'est simplement arrivé de cette façon. Les races insectoïdes ont aussi leur évolution ou progression. Et ce n'est pas "l'expérience" elle-même. Ce mot est chargé de significations qui ne conviennent pas ici. C'est superviser le développement d'une nouvelle espèce. Je n'aime pas non plus l'évolution, parce qu'elle confère le mauvais sens de passer de quelque chose d'inférieur à quelque chose de supérieur. Ce n'est pas le cas. Il s'agit de former quelque chose de nouveau à partir de quelque chose d'antérieur. Aucun des deux n'est supérieur ou inférieur à l'autre. Et il y a aussi l'élément de temps NON linéaire ici. Nous utilisons ces mots à défaut de meilleurs mots inexistants dans le langage linéaire humain que j'utilise pour écrire aujourd'hui. Nous poussons à la limite la capacité de communication du langage humain.

Gosia : Honnêtement, cela me frustre d'entendre tout cela sans ma mémoire. Je voulais voir de mes propres yeux tout ce qui se passe là-bas.

Swaruu : Vous l'avez déjà fait et vous le ferez encore. Mais tu as aussi une grande expansion de conscience juste en vivant là-bas, avec cette stimulation de croissance qui te permet de faire face à toutes les difficultés humaines.

Gosia : J'ai une question très importante. Vous avez dit que ce sont eux qui donnent des "défis" aux humains. A ce stade, il est super urgent de clarifier le point de la DIRECTIVE PREMIERE et de la loi de NON ingérence. Donner des défis, ce n'est pas interférer ?

Swaruu : Pas dans ce cas. Parce que ce qu'ils "imposent" est de création humaine. N'étant que la conséquence de leurs propres actes.

Robert : Ce sont les mêmes humains qui fixent le niveau de difficulté, la Fédération ne pourra qu'éviter l'autodestruction... ai-je raison ?

Swaruu : Exactement Robert. Ils ne causent pas de problèmes. Au contraire, ils "utilisent" les problèmes générés par les humains eux-mêmes. Ce n'est pas pour faire grandir la souffrance. C'est pour que les humains prennent la responsabilité de leurs propres actions et trouvent eux-mêmes la solution aux problèmes. La souffrance vient de leur propre main. Cela respecte le libre arbitre. C'est seulement donner aux humains la responsabilité de faire face à leurs propres créations et de les résoudre par eux-mêmes. Ce sont les problèmes que les humains ont eux-mêmes générés pour eux-mêmes. Et ensuite, ils guident les humains d'en haut. Savez-vous comment la Fédération vous guide ? Avec des gens comme vous. Voilà. Vous êtes leurs guides. Pas celui qui a le plus d'argent ou le plus de pouvoir politique.

De leur point de vue, et en comprenant tous les points de vue, du point de vue humain qui souffre parce qu'il n'y a pas assez d'argent ou de pouvoir politique.



De leur point de vue, et en comprenant tous les points de vue, du point de vue humain qui souffre parce qu'il n'y a pas assez d'argent pour le loyer .... jusqu'à comprendre la position du Haut Conseil, je les comprends, et je le vois de l'aspect cosmique comme un très beau système.

La Fédération voit et observe. Mais elle a des limites. Comme ne jamais permettre une guerre nucléaire, une pandémie causant des millions de morts ou des milliers d'enfants maltraités dans les DUMBS. Non, c'est là qu'ils modifient activement les choses. Mais sans être considérés comme la cause de ce qui s'est passé. Par exemple, ils ne diront jamais que la Fédération a retiré les enfants de DUMBS. Il sera dit que c'était les US Navy Seals. Toujours en donnant du crédit aux humains. C'est pourquoi les ETs n'apparaissent pas ouvertement. Nous y compris. C'est pourquoi nous ne pouvons PAS donner de preuves comme beaucoup le demandent.

Gosia : Je comprends. Et pourquoi ceux qui sont au plus haut niveau pensent-ils que la nouvelle espèce se développe à travers le conflit ? D'où vient cette idée ? C'est la dualité ! De la limitation !

Swaruu : Il n'est PAS nécessaire de créer ces problèmes. Grandir à travers la souffrance est une décision. Comme une conséquence des actions et de ce que chaque âme désire. C'EST une limitation. Mais si vous n'êtes pas la Source elle-même, il y aura toujours la dualité. Tant qu'il y aura le concept du moi et le concept "ce qui n'est pas moi", il y aura la Dualité.

Gosia : Mais s'il n'est pas nécessaire de grandir par la souffrance, alors pourquoi lancer des défis aux nouvelles races ?

Swaruu : Les défis sont lancés par les races en évolution pour elles-mêmes. Et le fait que quelque chose soit une souffrance ou non est également relatif. Un exemple de cela est de savoir si quelqu'un aime ou non le chili. Certains souffrent de la sauce piquante, d'autres l'apprécient et souffrent s'ils n'en ont pas dans leurs repas.

Robert : Pourquoi créer une nouvelle race ? N'y en a-t-il pas assez avec les races qui existent déjà ?

Swaruu : Pourquoi créer une nouvelle race... C'est pour expérimenter plus de variantes de la même chose. Pour rechercher une plus grande expansion et une meilleure compréhension.

Gosia : Oui, mais dans toute réalité, les règles sont fixées par nous. Et la mienne est que tu n'as pas besoin de grandir dans la douleur mais dans la joie, le rire et la course à travers la forêt ! Celui qui sera capable de rire le plus sera Interstellaire ! Pourquoi la douleur et pas la joie ? Il est absurde que vous deviez souffrir pour grandir. C'est comme l'argent du monopole, comme le concept de Karma. C'est de l'argent FAUX ! Les âmes sont déjà complètes. Elles n'ont pas à souffrir de quoi que ce soit. Ni payer le karma.

Swaruu : Gosia. C'est ce qu'elles doivent apprendre. Qu'il n'y a pas de karma autre que celui imposé par soi-même. Apprendre que tant de frictions ne sont pas nécessaires. Tant de souffrance. Lorsqu'ils auront compris cela, alors les humains, en tant que race, seront capables de quitter la Terre. C'est à cela que sert l'apprentissage et que servent les mentors ou les guides. Pour qu'ils apprennent à surmonter cette phase. Comme vous le dites. Il n'y a pas de guerre à Taygeta par exemple. Là-bas, c'est pour expérimenter d'autres choses. Parce qu'ils ont déjà appris à porter leur attention sur de belles choses.

Gosia : C'est super difficile d'être guide en sachant que les frictions ne sont pas nécessaires et en ne comprenant pas pourquoi elles sont créées. Et aussi d'entendre que les humains doivent passer par ces frictions pour être "diplômés". Pour moi, ce n'est pas nécessaire ! C'est tellement triste d'être à ce niveau et de sentir à quel point ce n'est pas nécessaire, de se sentir libre de cela, et ensuite d'être ici en 3D, DANS le royaume de la dualité où cela existe encore pour tant de gens ! Qui ne savent pas qu'ils peuvent être libres ! C'est de là que vient ma tristesse. Connaître l'au-delà... savoir combien ils peuvent vraiment être libres, le potentiel ! Et les voir encore dans leurs ¨ideas¨ mondes qui produisent cette souffrance en eux.

Swaruu : Alors Gosia. Va et dis-leur CELA, qu'il n'est pas nécessaire de souffrir. Ils doivent apprendre à ne pas avoir besoin de cauchemars pour grandir. La souffrance elle-même n'est pas nécessaire. Mais il est respecté qu'une race en formation crée ses propres choses, de sorte qu'ils sont responsables de leurs créations. Que ce soit des cauchemars ou de jolies choses, c'est relatif, comme le piquant de la sauce. C'est le libre arbitre.

Exemple que j'ai déjà utilisé. Pourquoi les poissons ont-ils marché sur la Terre ? Ils sont devenus des amphibiens. Pourquoi ? Parce qu'en eau profonde, ils étaient la proie de gros poissons. Il était donc plus sûr pour eux d'être dans des eaux très peu profondes. A tel point qu'ils pouvaient à peine nager en eau peu profonde. Donc ils se sont appuyés sur les nageoires. Les renforçant. Puis ils ont développé des fonctions de passage d'oxygène sans avoir besoin d'eau comme véhicule pour les branchies. Et avec ça, une autre espèce est née. De ... La friction et le besoin de surmonter les problèmes. Si vous vivez toujours dans un monde rose, sans frictions et sans défis, vous ne grandissez pas. Vous restez là. Vous n'avez pas l'énorme satisfaction d'avoir surmonté le défi. De grimper à l'arbre. D'avoir escaladé ce rocher sur la plage. Vous êtes plus que le rocher sur la plage. Vous l'avez surmonté.

Gosia : Pas au même degré que sur Terre. Certains défis ne posent pas de problème, comme lorsque je descends la montagne avec le vent sur le visage. Mais il y a des choses horribles qui se passent ici. Il vaut mieux ne jamais revenir ici.

Swaruu : Je comprends ce que vous dites. Mais cela favorise la croissance. Dans la mesure où TOI, Gosia, tu peux maintenant dire que tu ne veux jamais retourner sur Terre. Alors VOUS n'avez plus besoin de cela, de ce stimulus, vous avez déjà dit non, et vous ne voulez plus de cela. Mais c'est parce que tu as vécu que tu n'en veux plus. Du fait du frottement d'avoir vécu cela sur Terre.

Et comme sur Terre il y a une infinité de mondes où expérimenter de nouvelles choses, d'autres façons de voir les choses, de réaliser la même chose. C'est ce que les humains doivent apprendre pour surmonter cette phase, et grandir en tant que nouvelle race interstellaire.

Last edited by Ranxi (2022-01-07 23:14:59)

Offline

#34 2022-01-08 21:31:51

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°12 : https://swaruu.org/transcripts/primera- … -taygeta-3

Directive Première : Message extraterrestre des Pléiades (Taygeta) (3)

Publié le 16 juin 2018 par Agencia Cósmica, Gosia


Gosia : Bonjour Swaruu. Je suis très heureux d'être ici avec vous.

Swaruu : Je suis également très heureux de pouvoir discuter avec vous.

Gosia : Pouvez-vous m'expliquer d'où vient la Première Directive ? Qui l'a créée ?

Swaruu : La Directive Première a été créée dans le cadre des lois et règles primordiales lors de la création de la Fédération, il y a entre 850 et 900 mille ans, selon le temps linéaire de la Terre. Il s'agit d'un ensemble de règles visant à empêcher une autre race d'interférer avec une autre civilisation à un stade de développement moindre. Soit intentionnellement, soit par accident.

Gosia : Quelle Fédération ? Qu'est-ce que c'est ?

Swaruu : La Fédération est un groupe ou une organisation coopérative d'environ un demi-million de races et de civilisations. Elle a été créée suite à la nécessité de coopérer et de former une Alliance à l'époque de la Grande Expansion, lorsque d'innombrables races, dont la nôtre, ont été exterminées par le Conseil d'Orion et ses membres, principalement reptiliens.

Gosia : Le Conseil d'Orion sont les Reptiliens ?

Swaruu : Oui, à cette époque, le Conseil d'Orion était complètement négatif, mais maintenant, presque 2 millions d'années après sa création, les dirigeants originaux du Conseil d'Orion sont devenus des êtres gentils et positifs qui sont nos amis et aident à l'ascension et à la libération de la Terre, je parle des reptiliens suprêmes : les Alpha Draconiens.

Gosia : Donc les Alpha Draconiens sont maintenant positifs, oui ?

Swaruu : Pas tous, mais au moins dans ce quadrant de la Voie lactée. Gardez à l'esprit que les Draconiens sont une espèce et les Alpha Draconiens une autre.

Gosia : Ok. Mettons cela de côté pour le moment. Pour en revenir à la Directive Première, quel ensemble de règles a été établi ? La loi de non-ingérence est l'une... Quels sont les autres ?

Swaruu : Il y en a d'autres, mais ils sont moins importants maintenant, comme les règles commerciales, les couloirs de migration et de voyage des vaisseaux.

PARLER DE STAR TREK.

Maintenant, il faut mentionner que la Directive Première est déjà connue sur Terre, mais Cabal l'a cachée sous la saga de Star Trek. De nombreux chercheurs sur Terre savent déjà cela, et que la Directive Première est bien réelle. Dolores Cannon, par exemple. Nous savons ici que l'existence d'une Première Directive à Hollywood ne peut que faire dérailler la divulgation de la vraie. Il est important de souligner à ce stade que le concept présenté par Hollywood est issu de la réalité, et non l'inverse. Gene Roddenberri, le créateur de Star Trek, a fait une retraite à la fin des années 50 où il a parlé avec une Pléiadienne qui lui a donné les concepts de base de Star Trek.

Plus tard, Leonard Nimoy lui-même, qui joue le rôle de Spock dans la série, a admis que des personnes très étranges lui avaient expliqué tout cela et lui avaient dit que la série et les films avaient été mis en œuvre pour former et contrôler l'image de la Fédération et des Ets dans la perception du public. L'élite l'a promu parce qu'il donne au public un fantasme, mais similaire à la vraie Fédération. Ceci en partant du principe qu'ils cachent tout au grand jour pour des raisons ésotériques, métaphysiques et karmiques. C'est comme ça que la cabale fonctionne. Ils doivent tout dire aux gens et ils le font, mais ils le font en contrôlant les esprits pour que les gens interprètent tout différemment.

Ce n'est pas seulement Star Trek, c'est à tous les niveaux de la société. La cabale doit dire aux gens tous leurs plans, parce que de cette façon le karma, le karma négatif va aux gens et pas à eux.

Gosia : Ok, tu dis qu'ils doivent tout dire aux gens, mais pourquoi le font-ils ? Qui les oblige ?

Swaruu : Les lois métaphysiques qu'ils observent, qui sont également liées aux lois que les autres races observent et qui sont directement liées à la Directive Première. Mais les élites les modifient et les déforment à leurs propres fins.

Gosia : Qui met tout cela en marche ? Les lois métaphysiques... les lois karmiques... etc. ?

Swaruu : Elle est très ancienne et vient de " l'autre côté ". Le monde de l'Esprit, et il s'applique à la fois à la vraie Matrice 5d et à la "Matrice 3d" des jeux d'incarnation. Les deux sont liés l'un à l'autre, les lois physiques comme la Directive Première et les lois métaphysiques. La Directive Première est basée sur des lois métaphysiques. Les accords que nous avons tous passés de l'autre côté. Des accords sur la façon dont les choses devraient être de ce côté.



La Directive Première doit servir de guide et de modèle moral, éthique et juridique.

La directive première s'applique immédiatement à toutes les cultures de toute planète qui n'a pas encore atteint la capacité de voyager dans l'espace et qui n'a pas établi une relation permanente organisée avec une culture interstellaire extérieure évoluée.

Rien dans les présents articles de la Fédération n'autorise le personnel de la Fédération à intervenir dans des questions qui relèvent essentiellement de la juridiction domestique, locale ou privée d'une culture ou d'un système social planétaire, ni n'oblige les membres à soumettre ces questions à la résolution d'un article de la Fédération.

Le droit de chaque espèce sensible de vivre conformément à son évolution culturelle naturelle et biologique étant considéré comme sacré, aucun membre ou personnel de la Fédération ne peut interférer avec le développement normal, autonome et sain de la vie, de la société et de la culture aliens. Cette interférence comprend l'introduction de connaissances, de forces ou de technologies supérieures sur une planète ou un monde dont les membres et la société sont incapables de gérer ces avantages avec sagesse, au vu de leur niveau actuel de développement évolutif spirituel, moral et technologique.

Le personnel de la Fédération ne peut pas violer cette directive première, sauf s'il agit pour corriger une violation antérieure ou une contamination accidentelle d'une telle culture. Cette directive prime sur toute autre considération et comporte la plus haute obligation morale.

La Fédération ne peut pas exposer une espèce en évolution à une technologie que l'espèce n'a pas encore découverte ou n'est pas actuellement capable de développer et d'utiliser.

Il n'est pas permis de contacter ou d'interférer avec les races moins évoluées, sauf si elles sont menacées par une source extérieure. Dans ce cas, il est de l'obligation morale du personnel de la Fédération d'évaluer la situation afin de déterminer un plan d'action approprié. L'échange et l'ensemencement de technologies dépassant la capacité d'évolution de la race la moins évoluée sont interdits ou limités au minimum nécessaire. Les connaissances spirituelles et morales doivent également être limitées à un minimum strict et nécessaire, en utilisant uniquement des méthodes et des dispositifs de communication au niveau actuel de compréhension de la race moins évoluée.

Il est interdit d'interagir ou de communiquer avec tout résident natif d'une planète ou d'une culture moins évoluée en utilisant un dispositif, une machine, un outil, une arme ou une invention qui représente une amélioration par rapport à la science et à la technologie existant déjà sur cette planète.



Gosia : J'ai un GROS problème pour comprendre le point de la directive concernant la non-interférence dans nos affaires alors qu'il est clair que des races extraterrestres SONT DEJA VENUES ICI auparavant, enseignant, partageant, donnant la technologie, inspirant .... et certaines manipulant même notre génétique .... Alors comment cela s'inscrit-il dans le cadre de la loi ?

Swaruu : La manipulation de la génétique se produit tout le temps, alors mettez-la de côté pour le moment. Le partage de la technologie et de l'enseignement se fait avec des astuces pour contourner la directive. L'une de ces astuces est la suivante : comme maintenant, je donne ces informations à quelqu'un qui n'est pas vraiment d'origine humaine, et j'utilise une technologie qui est originaire de la planète. Je, et Nous, devons également admettre que la Directive Première n'a pas toujours été observée ou n'est pas observée. Une influence et un contact direct ont donc eu lieu. L'exemple de Rashell de Temmer essayant de faire comprendre le président Eisenhower en face à face.

Gosia : Bien, maintenant j'ai une question sur une autre partie du document, s'il vous plaît. Il mentionne : "Le droit de chaque espèce sensible de vivre conformément à son évolution culturelle et biologique naturelle est considéré comme sacré. Cependant, d'après ce que je comprends et ce que vous m'avez dit, notre évolution ici n'est pas l'évolution normale de notre culture... on nous a imposé ce rythme particulier d'événements, pour ainsi dire... nous avons été piégés contre notre volonté et notre évolution naturelle. Est-ce également la raison pour laquelle certains d'entre vous estiment qu'il est acceptable, par exemple, de nous parler directement... comme ce que nous faisons maintenant ? Parce que cela pourrait être considéré comme une sorte d'interférence autrement, n'est-ce pas ? 

Swaruu : Tu as raison. Et c'est aussi l'une des plus importantes justifications juridiques de la présence de nos forces ici, pour aider à corriger le problème. Le problème est que les choses ne sont pas aussi simples qu'elles le paraissent. Parce qu'à un certain niveau, les gens sont manipulés par une "race intellectuellement supérieure" qui se joue des habitants de la Terre, mais à un autre niveau, plus profond, les âmes s'incarnent là pour vivre cette expérience, comme un test pour trouver le chemin de la maison malgré la manipulation, pour se rappeler qui elles sont, pour battre les manipulateurs à leur propre jeu, et ainsi de suite.

Gosia : Oui ... Je comprends, il y a beaucoup d'âmes qui sont ici pour de nombreuses raisons différentes ... et dans certains cas ... elles veulent vivre l'expérience étroite. Cela rejoint également ce dont nous parlions un peu plus tôt ... à un niveau métaphysique profond, tout est à la création de la Conscience de chacun ...  Dans quelle mesure les choses que nous vivons, ou même la Matrice, sont-elles imposées ou auto-imposées ? Et même l'expérience d'être submergé dans quelque chose d'IMPOSÉ pourrait être AUTO IMPOSÉ. C'est très complexe !

Swaruu : Oui, très complexe. Je pense qu'elle a été imposée au début, mais ensuite les graines d'étoiles sont arrivées et maintenant elles modifient la Matrice de l'intérieur. Donc cette partie est auto-imposée. D'autant plus que certaines graines de star viennent pour miner et changer le système de l'intérieur, mais d'autres viennent juste pour l'expérience personnelle. Ne vous attendez pas à ce qu'ils se réveillent de sitôt, d'ailleurs, car ils adorent cette expérience.

Gosia : Alors, comment se fait-il que parfois ces règles de non-intervention aient été violées ?

Swaruu : La Directive Première, pour nous et les autres races, est un ensemble de règles qui nous guident, c'est une philosophie et non une loi inflexible. Elle est flexible et une certaine loi peut être contournée sous l'entière responsabilité de ceux qui prennent le contact. Nous ne considérons la Directive Première que comme un guide, une philosophie. Ce n'est pas un dogme. Elle peut être brisée.

Gosia : Dans quelles circonstances peut-il être rompu ?

Swaruu : Quand le résultat apportera un plus grand bien à tous. Mais l'évaluation de l'opportunité de le briser ou non est une question très délicate. Rappelez-vous qu'à un certain niveau, sur Terre, il est justifié d'intervenir en faveur de personnes qui souffrent clairement, mais qu'à un niveau métaphysique plus profond, si nous intervenons, nous irons à l'encontre des désirs plus larges de ces mêmes personnes.

Gosia : Je comprends, l'avez-vous déjà cassé par rapport à notre race ? Je veux dire vous, les Taygetean-Pleyadians ?

Swaruu : Nous l'avons cassé trop de fois pour pouvoir le compter !

Gosia : Et avez-vous été jugé pour cela par celui qui est chargé de la Loi ?

Swaruu : L'organisme chargé de superviser cette loi est la Fédération à son siège. De même, le Conseil d'Orion fait de même à son niveau depuis son siège.

Gosia : Est-ce qu'ils suivent la même loi ? Ou la vôtre ?

Swaruu : C'est exact, la loi est respectée par les deux parties.

Gosia : Ok... le document indique également : ¨ Aucun contact ou interférence avec les races moins évoluées n'est autorisé, sauf si elles sont menacées par une source extérieure. Nous AVONS la menace extérieure. Les reptiles. N'est-ce pas ?

Swaruu : C'est exact.

Gosia : Alors pourquoi ne pouvez-vous pas interférer encore plus directement ? Je veux dire d'une manière plus directe. Aider à effacer la Matrice plus directement ici. Je demande juste.

Swaruu : Nous interférons, et beaucoup ! Et tous les jours ! Même MAINTENANT ici avec vous, c'est un type d'interférence. Il y a des vaisseaux qui patrouillent activement dans votre ciel. Le problème ici est que les gens ne les voient pas. Et même ainsi, nous ne pouvons pas tout résoudre... Cependant, la Matrice se désagrège très rapidement. Les choses doivent être faites étape par étape pour une raison. D'un point de vue cosmologique, il s'effondre à une vitesse vertigineuse, mais je comprends que, vu d'en bas, tout peut sembler différent et lent. Les choses doivent arriver d'abord. Vous êtes peut-être prêt pour une "ascension", même retardée, mais d'autres ne le sont pas.

Gosia : Oui, j'ai l'impression que beaucoup d'événements se produisent dans notre dos... comme interdire les meurtres de masse en 2012.

Swaruu : Et la troisième guerre mondiale une demi-douzaine de fois depuis lors. Nous intervenons également dans plusieurs meurtres, autant que nous le pouvons et partout. De nombreux événements ont "presque" eu lieu. Et pour d'autres, leur degré a été atténué. Nous avons abattu des missiles depuis le ciel d'innombrables fois. Ils n'ont jamais atteint leurs objectifs.

Gosia : Que visaient les missiles ?

Swaruu : Différentes cibles, des zones peuplées. Pour déclencher des guerres. La plus récente a consisté à arrêter un missile en vol en direction d'Hawaï, le mois dernier. C'était pour déclencher une guerre avec la Corée du Nord.

Gosia : Par qui a-t-il été envoyé ?

Swaruu : par un sous-marin américain sous le contrôle de la Cabale Reptilienne. Mais le fait est que nous ne pouvons pas faire croire à la plupart des humains sur Terre que nous avons tout fait, sinon nous serons à nouveau considérés comme des sauveurs. Cette lutte doit être poursuivie par les peuples de la Terre. Et là, nous avons aussi les problèmes ésotériques, parce qu'il y a des collectifs ou des groupes de personnes qui s'incarnent ensemble et sortent ensemble et c'est leur jeu de vivre une expérience considérée comme négative. Nous ne pouvons donc pas intervenir à plusieurs reprises.

Le problème est de comprendre et d'évaluer quand nous pouvons et quand nous ne devons pas intervenir ! Ce n'est jamais une tâche facile. Parfois, oui, c'est très clair, mais d'autres fois, c'est un grand débat, et souvent nous sommes sous une grande pression de temps, donc nous devons prendre des décisions en une fraction de seconde. Principalement, les équipes de combat doivent décider de détruire le missile ou non.


Gosia : Ok ... et MERCI, alors, pour tout ce que vous faites. Je suppose que le point est juste que la plupart des gens ici ne savent pas tout cela ... et ils passent par beaucoup de souffrance à différents niveaux, et ils aimeraient voir votre participation de la manière la plus ouverte. Il y a beaucoup de cruauté et de douleur ici. 

Swaruu : La plupart des personnes qui souffrent là-bas ne sont pas réelles, elles sont un programme pour susciter une réponse émotionnelle sur des personnes réelles. <-----

Gosia : Wow, c'est une déclaration forte. Je vais bientôt aborder le sujet des personnes non réelles.

Swaruu : Les vraies personnes souffrent, mais elles y vont avec un scénario qu'elles contrôlent avant d'y aller et qui fixe des limites claires à la souffrance. Chacun a conçu son scénario avec soin et pour des raisons personnelles. Et elle est figée, sauf si la personne décide de sortir du "mode automatique", comme le font la plupart des gens, et de prendre le contrôle de ce qu'elle veut y vivre. Faire passer le script en "mode manuel"

Gosia : Pourquoi voudraient-ils faire l'expérience de quelque chose de cruel et d'horrible ? Pourquoi une âme voudrait-elle faire cette expérience ?

Swaruu : Parce que de l'autre côté, vous voyez les choses différemment, et cela dépend aussi du point de vue des races qui s'incarnent. Il peut s'agir d'une expérience horrible pour vous ou pour nous de notre point de vue, mais seulement d'une expérience souhaitée du point de vue des autres. C'est difficile à accepter, mais c'est la vérité. Certaines âmes viennent avec un tel plan. Et en effet, nous sommes contre de tels plans, car ils ne font que contribuer à perpétuer le problème, et beaucoup, et aussi à nuire aux autres en cours de route ! Mais ceci est au-dessus de nous et au-dessus de notre juridiction.

Gosia : Mais la douleur est la douleur, quel que soit le point de vue sous lequel on la regarde, n'est-ce pas ?

Swaruu : J'ai bien peur que non. C'est une douleur en 3D, et d'un autre côté, une expérience souhaitée. La douleur et l'expérience horrible ne sont qu'un point de vue subjectif sur lequel nous sommes d'accord.

Gosia : Oui, mais vous le sentez. L'expérience est réelle

Swaruu : Oui, l'expérience est réelle parce que vous êtes réel.

Gosia : Hmm... Swaruu : Ok. Et la dernière question, ou commentaire concernant la Directive Première. La directive mentionne également de ne pas interférer avec l'évolution de la race MINOR. Mais lorsque le 3d a été placé... et nous l'expliquerons dans les prochains chapitres, nous n'étions pas une race inférieure. Beaucoup d'entre nous étaient des votres et des Lyriens. Donc, nous ne sommes pas une race inférieure. Le 3d a été placé artificiellement ... donc nous ne sommes pas dans une société qui évolue naturellement. Donc, votre soi-disant interférence est justifiée !

Swaruu : C'est vrai ! Et c'est aussi pour cela que nous intervenons. Parce que vous êtes une race artificiellement "inférieure". Placés là par d'autres. Cependant, d'un point de vue plus élevé, c'est aussi par choix car, depuis les royaumes supérieurs, vous avez tous accepté de vivre ce que vous vivez maintenant ! D'habitude, il n'y a pas de victimes ici... C'est une chose très complexe.

Gosia : Oui, et je saisis de plus en plus la complexité de la situation. Merci beaucoup d'être ici avec moi ce soir Swaruu. Faisons une pause ici.

Swaruu : Merci beaucoup à vous.

Last edited by Ranxi (2022-01-08 22:05:57)

Offline

#35 2022-01-08 22:22:53

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n° 505 : https://swaruu.org/transcripts/porque-y … sestelares

Pourquoi et comment passer les murs à volonté - Yazhi - Sophia Swaruu #stellarseeds

Publié le 14 novembre 2021 par Despejando Enigmas, Robert.


Yazhi : Sur pourquoi et comment passer les murs à volonté. Briser les accords qui vous maintiennent dans la mentalité du monde physique :

Le problème est que c'est dans votre inconscient, donc il ne suffit pas de vouloir les briser. Vouloir les briser est un début, une direction, une intention, mais pas la solution.

Ce n'est pas la rupture de cet accord ou de l'autre. Car un accord n'est encore qu'une idée. Une autre idée. Mais vous devez être ce que vous souhaitez faire.

Rien n'existe en dehors de votre esprit, tout est esprit, tout est vous, ce que vous rejetez surtout, pas seulement ce que vous souhaitez être et ce que vous croyez vous définit.

Alors vous devez vivre ce que vous souhaitez être. Vous utiliserez alors ce que vous appelez aujourd'hui l'astral pour faire ce que vous désirez, ce qui ne peut être fait dans ce que vous appelez le monde réel. En pratiquant le rêve lucide, en contrôlant les rêves, et à partir de là, une fois que vous aurez maîtrisé cela, vous verrez qu'il n'y a pas de différence entre le monde des rêves et le monde réel, et que vous pouvez contrôler tout ce qui se passe des deux côtés. Parce qu'il n'y a pas les deux côtés.

Et comme vous pouvez passer à travers les murs dans le monde du rêve astral, vous pouvez aussi passer à travers les murs dans la "réalité", car c'est la même chose. Il n'y a pas de matière, elle n'existe pas, ce sont des idées imposées par des esprits inexplorés.

Il n'y a que l'esprit et les idées qui en découlent. L'Univers entier est un esprit et vous êtes cet esprit.

Last edited by Ranxi (2022-01-08 22:24:08)

Offline

#36 2022-01-10 12:51:01

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°511 (~512) : https://swaruu.org/transcripts/exopolit … -of-temmer

Exopolitique - "Space News" pour l'émission de JeanClaude - Conversation avec Aneeka de Temmer

Publié le 22 novembre 2021 par Cosmic Agency, Gosia


Question : de JC pour l'émission : Avez-vous des mises à jour que vous voulez partager ou des sujets que vous voulez revisiter de votre émission pour les partager avec un nouveau public ? Si non, je propose une mise à jour générale des rapports de guerre. Parlez des opérations en cours, de Mars à la Lune, à l'orbite, à la surface, etc. Quel est l'état des lieux ? Nettoyage des DUMB's ? Suppression des races négatives ? Suppression des mauvaises technologies ? Des résistants ? Quelque chose que nous, les humains de surface, pouvons faire pour aider à la lutte, etc.

Anéeka : Ok, donc il veut des nouvelles de l'espace. Le problème est qu'il est influencé par des gens qui parlent de guerres spatiales. Et il n'y a pas beaucoup d'informations à mentionner à ce sujet ! Ce que nous voyons d'ici n'a rien à voir avec les guerres spatiales.

Nous voyons beaucoup d'actions policières, de la part des Alfratans et des Antarians, contre les vaisseaux dits régressifs, mais ce n'est pas nouveau. On voit aussi beaucoup de vaisseaux Karistus en opérations de vol atmosphérique. Principalement des patrouilles contre les opérations Reptiliennes et Maitres, présence, ils ne sont pas autorisés à voler dans l'atmosphère mais ils le font quand même, donc c'est un éternel jeu mortel du chat et de la souris.

Et oui, parfois ils abattent des vaisseaux spatiaux régressifs. Comme cela s'est produit il y a quelques jours dans le ciel de l'État de Washington, devant des milliers de témoins, ce n'était pas un météore, mais un vaisseau qui s'est brisé dans l'atmosphère.

Mais si nous ne parlons guère de ce genre de choses avec vous et avec Robert, c'est parce que nous les considérons comme peu transcendantes. Cela dure depuis des décennies au moins, sans aucun effet sur quoi que ce soit.

Gosia : Qu'en est-il de ces fameux nettoyages de DUMB ? Et que fait la Fédération ?

Anéeka : On en parle beaucoup et depuis de nombreuses années maintenant, au moins depuis le début des années 2000 et plus récemment bien sûr. Mais en réalité, de notre point de vue, nous n'en voyons aucune preuve.

La Fédération ne fait rien. Elle est juste là, assise, à surveiller. Encore une fois, cela conduit à l'idée que d'autres personnes qui parlent aux "ETs" disent toujours, que l'aide est au coin de la rue et que la Fédération est en train de tout régler pour libérer l'humanité. Nous ne voyons rien de tout cela. Pas même lorsqu'ils abattent occasionnellement un vaisseau Draco.

Nous voyons et comprenons que la Fédération est si puissante ici qu'elle élimine tout ce qui va à l'encontre de ses plans. Y compris ces vaisseaux Reptiliens et Maitres, mais cela ne signifie pas qu'ils travaillent pour sauver ou "libérer" l'humanité.

Cela signifie simplement qu'ils maintiennent ce qu'ils veulent pour que les gens de la Terre ne voient pas plus que ce qu'ils ont besoin de voir. Donc abattre ces vaisseaux, ou même dégager ces DUMB, si cela arrive, c'est juste maintenir la Matrice. Rien de plus. Comme d'habitude, un autre jour au bureau, c'est tout.

Nous insistons toujours sur le fait que la Fédération ne viendra pas sauver l'humanité comme elle le voudrait. Ils l'auraient déjà fait. Ils n'ont jamais sauvé l'humanité des horreurs qu'ils ont eux-mêmes provoquées, comme la Fédération le voit. Donc non, ils ne peuvent pas arrêter ce qui arrive à l'humanité et c'est une période sombre.

Avec tant de personnes vaccinées, la "Plandémie" et ses conséquences doivent simplement suivre leur cours, doivent simplement se produire maintenant, pour le meilleur ou pour le pire. Il n'y a pas de retour en arrière possible avec les effets des vaccins. Cela arrivera et c'est tout !

Mais les personnes qui continuent à se battre doivent continuer à le faire. Et même si les choses semblent sombres et horribles, ils doivent garder le moral et simplement résister à la tempête et être très forts d'esprit et d'âme. Ils doivent savoir qu'ils verront beaucoup de mort et de destruction, mais qu'il est possible de vivre au-delà de cela. Ainsi, les personnes qui sont assez fortes pour survivre à ces horreurs ont une chance de survivre.

Rappelez-vous que les Illuminati, un des niveaux de ce phénomène, abandonnent toujours leur programme lorsque les gens disent un NON ferme. Le problème est que maintenant, ici, ceci n'est pas contrôlé par les Illuminati eux-mêmes, mais par des niveaux beaucoup plus profonds de ce système de contrôle sur la Terre. Cela a été orchestré à partir de niveaux ET non-humains, en utilisant le niveau Reptilien, et le niveau Maitre des choses, comme partie de ce jeu malade, ou agenda. C'est au-dessus des Reptiliens. C'est la Fédération.

Gosia : Est-ce que CEUX-là se soucient du NON ?

Anéeka : Ils le font et ils le doivent en vertu de la loi spatiale. Comme nous l'avons déjà mentionné, la Fédération est permissive, mais dans les deux sens, cela signifie qu'elle serait permissive pour ceux qui disent non et qui peuvent former une société à eux ou développer des stratégies pour combattre cette tyrannie.

Mais à mon avis, être aussi permissif dans les deux sens équivaut non seulement à une négligence criminelle, mais aussi à ne pas exister pour les humains en termes pratiques.

Mais j'insisterai clairement sur ce point : Les forces de la Fédération apparaissant pour sauver les humains ne se produiront pas en tant que telles. Les humains doivent se battre seuls. Avec peu ou pas d'aide.

Gosia : Une petite clarification s'il vous plaît. Vous avez dit que la Fédération se contentait de surveiller ? Sont-ils permissifs ou orchestrent-ils ?


Anéeka : Voir cela comme un oignon. A un certain niveau ils orchestrent, à un autre ils sont simplement permissifs. La vie en tant que telle n'est pas seulement ce que les humains peuvent voir de la Terre, mais aussi l'influence qu'ils reçoivent des niveaux plus profonds du même "jeu".

Gosia : Est-ce que vous voulez dire par là qu'un niveau de la Fédération orchestre tout cela et qu'un autre ne fait que surveiller ? Quel serait le niveau qui l'orchestre ?

Anéeka : Il y a un niveau de réalité, de choses, le niveau de la perception humaine, puis il y a un niveau plus profond où tout est géré par des Sociétés Secrètes, puis un niveau plus profond qui est dirigé par des races non-humaines Reptiliennes et Grises régressives et encore un niveau plus profond qui est celui des Sociétés Secrètes qui dirigent ces races et ensuite leurs associations avec les niveaux de la Fédération, également placés ou structurés comme un oignon, un niveau ne sait pas nécessairement ce que l'autre fait, de manière compartimentée.

Nous pensons que cela a été orchestré à partir du niveau où les sociétés secrètes dirigées par des humains, le niveau humain le plus profond, rencontrent les sociétés secrètes qui contrôlent les niveaux Reptilien et Maître. Mais il est très possible que cela soit plus profond.

Gosia : Mais ce n'est pas la Fédération, non ?

Anéeka : Ils se coordonnent avec, mais nous ne pouvons pas savoir avec certitude dans quelle mesure ou comment.

Nous soupçonnons qu'ils communiquent directement avec au moins les niveaux de la Fédération de Saturne, en sautant au niveau de la Fédération locale de Viera, parce que nous connaissons bien les représentants de Viera et nous les croyons, ils ne font pas, ne causent pas ou n'orchestrent pas ce qui se passe sur Terre. Je dois insister sur le fait que les autorités locales de la Fédération ici sont horrifiées et effrayées par ce qui se passe, et qu'elles n'y consentent pas, mais elles ont aussi les mains liées.

Gosia : Liées par quoi ?

Anéeka : Par leurs propres limites à cause du droit spatial et des règles que même nous respectons.

Nous, les Taygétains, ne pouvons pas aider de manière plus directe, comme une action militaire directe ou même des choses plus légères, parce que nous deviendrions les agresseurs et les envahisseurs de l'espace sur Terre ! Même chose pour le reste de la Fédération ici.

Gosia : Non, vous vous opposeriez aux envahisseurs de l'espace qui sont déjà des agresseurs. Maitre et tous ceux avec leur technologie non-humaine.

Anéeka : Nous pouvons argumenter et nous le faisons, mais ensuite c'est une question de perspective et de questions juridiques, ce qui rend tout cela un cauchemar. Il y a beaucoup de bureaucratie dans la Fédération.

Donc le point ici est que nous sommes tout à fait sûrs que cela est orchestré par des niveaux humains et non-humains profonds d'êtres sur Terre. Qui les aide de l'extérieur ? Nous ne le savons pas, mais nous sommes également certains qu'ils reçoivent de l'aide des niveaux de la Fédération situés au-dessus du niveau local.

Gosia : Ok. Quelque chose se passe-t-il sur Mars ?

Anéeka : Rien de nouveau.

Gosia : Des bases sur la Lune sont-elles en train d'être créées ou mises en place ?

Anéeka : Non, mais il s'agit peut-être d'une information déformée, car la lune en tant que base comme station spatiale d'origine artificielle a reçu beaucoup de trafic de et vers. Tous autorisés par la Fédération.

Gosia : Du trafic ? Vous voulez dire avant ou récemment ? Un trafic pour faire quoi ?

Anéeka : Depuis des années, mais je peux dire que depuis un an environ, il y a beaucoup d'activité ici. Je veux dire que c'est logique car cela peut être un endroit utile si vous pouvez restaurer certaines zones.

Gosia : Pourquoi ?

Anéeka : Comme lieu d'installation d'équipements, ou pour abriter des opérations. Pas de la mine.

Mais pas du SSP. Ou seulement si en coordination avec les forces de la Fédération, et je doute que ce soit du SSP. Le SSP a plus d'activité autour de Mars. Et qui dirige le SSP ? Les mêmes niveaux profonds où l'humain se mélange avec le Reptilien. C'est un mélange Cabale-humain, avec Cabale Reptilien.

Gosia : Je ne sais toujours pas comment ils sont autorisés là-bas, comment ils ne sont pas expulsés de là, de Mars, si les humains ou les Reptiles ne sont pas autorisés à sortir de la Terre. Je veux dire, les Alfratans (Centauri) tirent sur les vaisseaux Reptiliens dans l'atmosphère de la Terre mais là, ils ont soudainement tout le tiers de la planète ?

Anéeka : C'est pourquoi nous savons qu'ils n'agissent pas seuls, précisément à cause de cela. C'est pourquoi nous savons qu'ils reçoivent de l'aide des niveaux de la Fédération au-dessus de Viera-local, parce qu'ils transitent avec des vaisseaux spatiaux dans l'espace de la Fédération librement mais loin de la Terre. Cela signifie que la Fédération est avec eux à un niveau ou un autre.

Alors pourquoi ces SSP sont-elles autorisées ? Parce qu'ils sont sous le contrôle de la Fédération, c'est la vérité. Nous, d'ici, ne détenons pas toutes les réponses. Mais nous savons que cela signifie que nous avons un niveau de Fédération louche et que même le niveau local de Viera l'accepte.

Last edited by Ranxi (2022-01-10 13:19:48)

Offline

#37 2022-01-10 13:23:17

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°508 : https://swaruu.org/transcripts/how-do-i … zhi-swaruu

Comment puis-je déplacer mon point d'attention pour être un être d'énergie ? Matias et Gosia discutant avec Yazhi Swaruu

Publié le 17 novembre 2021 par Cosmic Agency, Gosia


Originellement en anglais :

Matias : Si nous sommes là en ce moment, des êtres de lumière, des êtres d'énergie, pourquoi notre point d'attention ne se déplace-t-il pas là à volonté ?

Yazhi : Pour tenir une expérience. Comme un accord. Mais vous n'êtes pas obligé d'honorer cet accord. Vous pouvez être l'être de lumière, l'âme, le corps, à volonté. Parce que vous êtes tout cela et plus encore.


D'où vient cette résistance ? Vous l'imaginez, donc en imagination vous pouvez tout faire, n'est-ce pas ? Pourtant, il y avait une résistance dans votre imagination. Elle vient de votre esprit. Des accords que vous tenez sur le possible et le non possible. Vous pouvez franchir des portes et des murs fermés, des portes et des murs réels. Mais votre résistance mentale au concept vous maintient enfermé dans des paramètres de possibilité spécifiques. C'est la même chose dans la "réalité". Il n'y a pas de matière, tout est dans votre esprit. Des idées limitatives comme celle que je viens de te faire voir par toi-même.

Gosia : J'ai été surpris de ressentir ça en fait. Comme en théorie dans votre imagination vous devriez être capable de faire tout et n'importe quoi.

Yazhi : Oui, merveilleux, je suis si heureuse que tu aies remarqué exactement ce que je voulais que tu voies. Comment vous vous limitez avec rien d'autre que la pensée.

Matias : Donc, juste en pratiquant, tu te débarrasses de la résistance ?

Yazhi : Oui, oui, faites cela tout le temps. Placez vos attentes haut, très haut. Et en même temps, soyez d'accord avec n'importe quel résultat. Parce que le fait est que vous ne seriez pas en mesure de franchir des portes fermées maintenant, parce que ces accords sont trop forts en vous. Mais ce ne sont que des accords, rien de plus.

Et maintenant je dois souligner quelque chose d'autre ici.

De même que vous vous limitez avec une simple tâche physique telle que franchir une porte fermée, vous vous limitez également avec d'innombrables autres choses. Moins physiques mais tout aussi importantes, voire plus importantes. Vous limiter comme dans l'auto-sabotage, en pensant que vous n'êtes pas bon, que vous ne pourrez jamais faire ce que vous voulez, que vous ne pouvez pas être fort, que vous ne pouvez pas vous affirmer et vous sentir en sécurité dans votre vie quotidienne. Se fixer dans une étiquette, celle de timide, de pas assez bon. Avoir besoin d'avoir un but dans la vie pour être utile, pour justifier votre vie. Ce ne sont que des idées.

Gosia : Soo Yazhi... pour en revenir à la possibilité de basculer votre attention vers un "être pensant", au-delà du physique, est-ce possible dans le cadre d'une existence incarnée ? Ou seulement dans la mort, la méditation, le voyage astral et le sommeil ?

Yazhi : Oui, c'est possible et réalisable. Tout ce dont vous avez besoin, c'est de beaucoup de pratique concentrée et de méditation. La méditation est la clé, car elle vous permet de vous " débarrasser du corps " tout en restant conscient et en gardant le contrôle. Commencez par là. Imaginez des choses, des actions héroïques pendant que vous méditez, combattez les forces obscures pendant que vous méditez. C'est réel et cette intention transcende le monde spirituel.

Gosia : C'est en fait très important car ce que tu fais dans ton imagination a lieu au niveau mental et spirituel. Donc si tu imagines des actions héroïques contre des démons, tu le fais réellement.

Yazhi : Un grand OUI. C'EST le monde spirituel. C'est pourquoi... un autre exemple puissant :

De nombreuses personnes, sinon toutes, souffrent de troubles du sommeil comme on les appelle officiellement. Je fais référence ici aux visites nocturnes. Les terreurs nocturnes et autres événements similaires. Elles disparaissent de la vie des sujets lorsqu'ils n'en ont plus peur. Dès qu'ils font face à leurs terreurs nocturnes, ils éloignent le mal, il ne peut plus les toucher. S'ils recommencent à les craindre, ils reviendront. C'est une technique psychologiquement vraie et prouvée pour se débarrasser des terreurs nocturnes.

Lors d'une paralysie du sommeil, par exemple, ne soyez pas effrayé, accueillez la sensation. Recherchez-la par vous-même. Elle se dissipe. Ne revient pas. Voilà comment vous combattez les mauvais esprits directement et sans détour !

Si ce domaine vous intéresse, alors je vous encourage aussi à faire des recherches et à approfondir tout ce qui touche au paranormal. Devenez un expert.

Mais n'allez pas dans des endroits ou n'ayez pas recours à la sorcellerie et à des choses que vous ne pouvez pas encore contrôler ou comprendre. N'utilisez donc pas de substances. Et n'invoquez pas les esprits. N'utilisez pas de planches Ouija, elles sont mortelles, c'est un double non. Commencez par la théorie, tout en pratiquant la sorcellerie blanche (dans de nombreux endroits, la méditation est considérée comme faisant partie de cette pratique).

Et procurez-vous un katana, qui est une sorte d'antenne spirituelle pour les vivants, avec une intention de combat. Ils vous donnent du pouvoir. Je les aime tout simplement ! (Enfin, cela fonctionne pour moi, vous devez essayer par vous-même).

Gosia : Ok, dernière petite question, Yazhi ! Si nous étions en 5D, en dehors de la Terre, et si Matias voulait devenir un être d'énergie, un être de pensée, et simplement ne plus être dans le physique, dans son corps physique, il pourrait simplement se VOLUTER pour mourir et aller dans des royaumes plus élevés au-delà du physique ? J'ai cru comprendre que c'est ce que vous faites là-haut quand vous voulez simplement faire une transition ?

Yazhi : En 5D, les gens font cela, oui. Mais il n'en aurait pas besoin !

Gosia : Pourquoi pas ?

Yazhi : Parce qu'il en viendrait à comprendre que ce n'est pas nécessaire parce que nous sommes tous des êtres de lumière et qu'être mort ou vivant n'est qu'une autre idée. Nous sommes tous des êtres d'énergie, nous l'avons toujours été et nous le serons toujours !

--------

Un autre jour :

Originellement en espagnol :

Yazhi : Sur le pourquoi et le comment du passage des murs à volonté. Briser les accords qui vous retiennent dans la mentalité du monde physique :

Le problème est que c'est dans votre inconscient, donc il ne suffit pas de vouloir les briser. Vouloir les briser est un début, une direction, une intention, mais pas la solution.

Il ne s'agit pas de briser cette ag
--------

Un autre jour :

Matias : Je voudrais savoir comment être un être de pure énergie, comment changer votre point d'attention pour être cet être ?

Yazhi : Le moyen le plus simple est de se débarrasser du "sac à viande". (C'est-à-dire mourir). C'est drastique, je sais. Ensuite... sachez que vous êtes déjà cela ! Et le corps vous donne seulement l'idée que vous n'êtes pas un être d'énergie.

Mais même le nom "être d'énergie" n'est pas correct. Être de lumière est un peu mieux. Mais ce n'est pas encore tout à fait ça. "Être de pensée", aussi maladroit que cela puisse paraître, est plus précis.

Mais vous devez détourner votre attention du "sac de viande" qui vous limite. D'abord ne pas rejeter le corps. Mais... que voulez-vous faire exactement ?

Matias : Je sais qu'en théorie, nous ne sommes tous que de l'énergie... mais dans les D supérieurs, vous savez, ces êtres décrits par Dolores Cannon, ils peuvent créer des choses et être ce qu'ils veulent être. Puis certaines personnes parlent de combat spirituel... des êtres de lumière qui combattent les forces obscures. Je veux être la justice et apporter la justice à tous ceux qui font le mal. Et je veux faire ce genre de combat spirituel/être de pensée à partir de ce niveau. Gosia et toi vous vous battez dans ce niveau physique, je veux être au-delà.

Gosia : Eh bien, je n'arrête pas de dire à Matias que nous sommes à l'épicentre du combat spirituel, ce n'est pas du tout physique. Mais il veut le faire de "l'autre côté".

Yazhi : Il y a une grande barrière qui empêche les gens de faire cela et plus encore. Cette barrière est mentale en vous. Elle peut être franchie et c'est simple. Mais c'est le système de croyance que vous détenez qui vous empêche de voir cette procédure comme réelle. Penser que vous vous faites des illusions et que vous ne faites rien, c'est cela l'illusion. Vous devez repenser votre conception de ce blocage mental.

Vous devez arrêter de penser à tout en termes de réel et de non réel. Tout ce qui a été pensé est réel, et ce, à un niveau ou à un autre, selon le point de vue de celui qui regarde. Tout ce qui a été, est et sera jamais, vient de la pensée. C'était d'abord une pensée.

L'astuce consiste à imaginer des choses et à le faire tout le temps. Fixer des intentions, se fixer pour devenir ce que l'on s'imagine être. Parce que si vous vous imaginez être cela, cela signifie que vous l'êtes déjà. Mais vous êtes enfermé dans l'idée mentale que tout ce que vous êtes est un corps.

Ce que vous vous imaginez être est la réalité. Donc, dans ce cas, par exemple, imaginez-vous comme vous, marchant et parlant, regardant soudainement un bâtiment abandonné rempli d'esprits maléfiques. Imaginez-vous avec une armure de lumière autour de vous, une puissance dorée émanant de votre corps comme un bouclier impénétrable.

Et maîtrisez la peur, car c'est la clé qui vous donne accès aux forces du mal. Soyez prudent en général, être sans peur ne signifie pas que vous n'êtes pas prudent. Mais en ce qui concerne les êtres négatifs, les personnes de l'ombre avec de mauvaises intentions (il y en a des neutres et des bons aussi), tout ce qu'ils ont à opposer à vous est la peur. Si vous les affrontez de face, sans peur et du point de vue de la vie, ou de n'importe quel point de vue, cela fonctionne partout, ils ne peuvent pas vous toucher et ils s'éloignent même de votre présence.

C'est cela les combattre. C'est leur monde.

La raison pour laquelle ils veulent exploiter le pouvoir des êtres humains (qui sont d'innombrables types d'êtres dans le même costume biologique) est d'exploiter leurs pouvoirs créatifs pour les faire, pour les créer comme des êtres régressifs parce qu'ils ne peuvent pas se créer eux-mêmes. La création est l'intégration, et c'est l'amour, et cela est à l'opposé de ce qu'ils sont. Donc, ils ont besoin de se nourrir des humains, de l'imagination et de la peur.

Pour la plupart des gens coincés dans le physique, cela sonne comme un mensonge. C'est à cela que sert le corps, à vous donner l'illusion que c'est tout ce qui existe.

Les autres royaumes, ceux auxquels vous essayez d'accéder, sont basés sur des forces subtiles, essentiellement la pensée et les sentiments, les émotions.



Vous ne pouvez pas croire aux êtres de lumière et aux forces obscures et ne pas croire en votre propre pouvoir intérieur, et ce pouvoir vient de vous et seulement de vous, et de votre processus créatif appelé imagination. Vous étiez une pensée avant de vous manifester là. Vous avez pensé être vous, maintenant, aujourd'hui. Vous êtes votre propre création. Ainsi que tous les autres royaumes, ceux dans lesquels tu veux aller et te battre.

Et tu as raison, une grande partie de ce désordre vient de là. Ces royaumes sont basés sur la pensée. Le monde des esprits, et d'autres semblables.

Et une épée, comme celle en acier au carbone, est inutile à moins que vous ne l'imaginiez dotée de pouvoirs, donc ce n'est pas l'épée qui coupe, c'est votre esprit. L'épée n'est que le véhicule qui permet à ton esprit de se concentrer sur ce qu'il veut et ce qu'il veut faire.

Matias : Oui. Mais puis-je choisir d'être une pure énergie, un être de pensée, seulement après la mort physique de ce corps ? Je peux alors choisir d'être sans forme ?

Yazhi : Oui, ce serait le moment, mais seulement si vous ne pouvez pas maîtriser le faire d'une manière ou d'une autre comme vous le faites maintenant. Votre corps n'est pas un obstacle qui vous empêche de faire quoi que ce soit. Le but du corps est de limiter vos idées sur ce qui est possible et ce qui ne l'est pas.

Gosia : Alors comment pouvons-nous maîtriser cela ? La méditation, le voyage astral ?

Yazhi : Oh oui, cela aide beaucoup ! Même si vous ne pouvez pas sortir du corps comme vous le souhaitez, vous définissez une intention claire et une direction à suivre à partir de là.

Imaginez que vous êtes hors du corps pendant la méditation. Marchez dans les endroits que vous connaissez, même en vous téléportant dans un autre endroit. Sentez-vous là. Un endroit que vous connaissez bien. Même si c'est de l'imagination, c'est la direction, et l'imagination devient réelle si suffisamment d'énergie est placée en elle, sur ce que vous voulez, suffisamment concentrée.

J'aimerais que vous fassiez une petite expérience maintenant.

Avez-vous une sorte de portail près de vous ? Ou dont vous vous souvenez clairement dans votre vie quotidienne ? Je veux dire une porte faite de barres de fer, ou n'importe quelle porte à travers laquelle on peut idéalement voir. Sinon, nous pouvons utiliser n'importe quelle porte.

Gosia : Cela pourrait être quelque chose du passé dont je me souviens ?

Yazhi : Oui, tant que vous vous rappelez avoir été des deux côtés de la porte.

Vous souvenez-vous de ce que ça fait d'être d'un côté de la porte et aussi de l'autre ?

Gosia : Moi, oui. Matias demande s'il s'agit d'un portail imaginaire ou de quelque chose dont tu te souviens. Il est très mauvais en matière d'imagination.

Yazhi : On peut l'imaginer mais c'est plus clair si on connaît vraiment l'endroit. S'il n'y a pas de porte, utilisez la foutue porte des toilettes.

Ok. Faites-le maintenant :

Fermez les yeux et méditez pendant quelques secondes, je vais le faire avec vous. Puis imaginez-vous devant la porte fermée. Sentez-vous là comme si vous y étiez. Chaque détail dont vous pouvez vous souvenir, placez-le là. Soyez là dans votre esprit comme si vous y étiez vraiment. Regardez la porte fermée. Il est si solide.

Puis avancez dans votre esprit et franchissez-la ! N'ouvrez pas le portail. Franchissez-le tel qu'il est, fermé ! Sentez vous passer à travers les solides barreaux de fer, chaque détail de vos mouvements, plus il y en a, mieux c'est...

Et maintenant, imaginez-vous de l'autre côté, regardez autour de vous, vous avez traversé. Retournez-vous et regardez le portail fermé que vous venez de franchir. Rappelez-vous chaque sentiment pendant que vous faites cela, parce que j'ai besoin que vous me les racontiez pendant que j'avance avec cela. Mais j'ai besoin que vous fassiez cela d'abord.

(Après quelques minutes)

Gosia : Ok, prêt. Et maintenant ?

Yazhi : Chaque fois que vous le pouvez, essayez avec une vraie porte ou un vrai portail. Essayez de la passer fermée, bien sûr vous n'y arriverez pas " dans la vraie vie ". Mais essayez sérieusement, appuyez votre nez contre la porte fermée. Puis ouvrez-la et franchissez-la, refermez-la et regardez autour de vous, en pensant ou en imaginant que vous l'avez réellement franchie alors qu'elle était fermée.

Bon. Qu'as-tu ressenti ?

Matias : Je sentais le bois, avec mes mains. Je me tenais à côté de la porte, je sentais l'objet... la résistance, la notion que hey, c'est fermé... on ne peut pas entrer. J'ai fait deux autres répétitions, sans m'arrêter, mais en marchant simplement à travers.

Gosia : Je l'ai fait deux fois. La première fois, je l'ai traversé rapidement et facilement. J'ai eu une sensation de flottement en le traversant. La deuxième fois, j'ai ressenti une résistance et j'ai eu l'impression d'être coincée à l'intérieur du portail avec une sorte de sensation de colle magnétique qui me retenait à l'intérieur, comme une mouche prise dans une toile d'araignée. Je ne pouvais pas le traverser. J'étais à l'intérieur. A l'intérieur de sa "matière". Je me suis retiré, j'ai fait un pas en arrière, et j'ai essayé à nouveau plus rapidement, puis je l'ai traversée. Mais je sentais toujours cette sensation magnétique collante qui essayait de me retenir. Une substance gluante.

Yazhi : YESSSSSSSSSSSSSSS. C'est ce que je cherchais !

Gosia : La colle ?

Yazhi : Ce que tu as décrit est ce que je veux que tu ressentes avec ceci.

Gosia : Oh, je l'ai ressentie fortement et c'était ennuyeux.

Yazhi : Cette colle, cette résistance à l'idée que vous pouvez franchir la porte, cette résistance même à la capacité de vous imaginer de l'autre côté, c'est la résistance, votre colle.


D'où vient cette résistance ? Vous l'imaginez, donc en imagination vous pouvez tout faire, n'est-ce pas ? Pourtant, il y avait une résistance dans votre imagination. Elle vient de votre esprit. Des accords que vous tenez sur le possible et le non possible. Vous pouvez franchir des portes et des murs fermés, des portes et des murs réels. Mais votre résistance mentale au concept vous maintient enfermé dans des paramètres de possibilité spécifiques. C'est la même chose dans la "réalité". Il n'y a pas de matière, tout est dans votre esprit. Des idées limitatives comme celle que je viens de te faire voir par toi-même.

Gosia : J'ai été surpris de ressentir ça en fait. Comme en théorie dans votre imagination vous devriez être capable de faire tout et n'importe quoi.

Yazhi : Oui, merveilleux, je suis si heureuse que tu aies remarqué exactement ce que je voulais que tu voies. Comment vous vous limitez avec rien d'autre que la pensée.

Matias : Donc, juste en pratiquant, tu te débarrasses de la résistance ?

Yazhi : Oui, oui, faites cela tout le temps. Placez vos attentes haut, très haut. Et en même temps, soyez d'accord avec n'importe quel résultat. Parce que le fait est que vous ne seriez pas en mesure de franchir des portes fermées maintenant, parce que ces accords sont trop forts en vous. Mais ce ne sont que des accords, rien de plus.

Et maintenant je dois souligner quelque chose d'autre ici.

De même que vous vous limitez avec une simple tâche physique telle que franchir une porte fermée, vous vous limitez également avec d'innombrables autres choses. Moins physiques mais tout aussi importantes, voire plus importantes. Vous limiter comme dans l'auto-sabotage, en pensant que vous n'êtes pas bon, que vous ne pourrez jamais faire ce que vous voulez, que vous ne pouvez pas être fort, que vous ne pouvez pas vous affirmer et vous sentir en sécurité dans votre vie quotidienne. Se fixer dans une étiquette, celle de timide, de pas assez bon. Avoir besoin d'avoir un but dans la vie pour être utile, pour justifier votre vie. Ce ne sont que des idées.

Gosia : Soo Yazhi... pour en revenir à la possibilité de basculer votre attention vers un "être pensant", au-delà du physique, est-ce possible dans le cadre d'une existence incarnée ? Ou seulement dans la mort, la méditation, le voyage astral et le sommeil ?

Yazhi : Oui, c'est possible et réalisable. Tout ce dont vous avez besoin, c'est de beaucoup de pratique concentrée et de méditation. La méditation est la clé, car elle vous permet de vous " débarrasser du corps " tout en restant conscient et en gardant le contrôle. Commencez par là. Imaginez des choses, des actions héroïques pendant que vous méditez, combattez les forces obscures pendant que vous méditez. C'est réel et cette intention transcende le monde spirituel.

Gosia : C'est en fait très important car ce que tu fais dans ton imagination a lieu au niveau mental et spirituel. Donc si tu imagines des actions héroïques contre des démons, tu le fais réellement.

Yazhi : Un grand OUI. C'EST le monde spirituel. C'est pourquoi... un autre exemple puissant :

De nombreuses personnes, sinon toutes, souffrent de troubles du sommeil comme on les appelle officiellement. Je fais référence ici aux visites nocturnes. Les terreurs nocturnes et autres événements similaires. Elles disparaissent de la vie des sujets lorsqu'ils n'en ont plus peur. Dès qu'ils font face à leurs terreurs nocturnes, ils éloignent le mal, il ne peut plus les toucher. S'ils recommencent à les craindre, ils reviendront. C'est une technique psychologiquement vraie et prouvée pour se débarrasser des terreurs nocturnes.

Lors d'une paralysie du sommeil, par exemple, ne soyez pas effrayé, accueillez la sensation. Recherchez-la par vous-même. Elle se dissipe. Ne revient pas. Voilà comment vous combattez les mauvais esprits directement et sans détour !

Si ce domaine vous intéresse, alors je vous encourage aussi à faire des recherches et à approfondir tout ce qui touche au paranormal. Devenez un expert.

Mais n'allez pas dans des endroits ou n'ayez pas recours à la sorcellerie et à des choses que vous ne pouvez pas encore contrôler ou comprendre. N'utilisez donc pas de substances. Et n'invoquez pas les esprits. N'utilisez pas de planches Ouija, elles sont mortelles, c'est un double non. Commencez par la théorie, tout en pratiquant la sorcellerie blanche (dans de nombreux endroits, la méditation est considérée comme faisant partie de cette pratique).

Et procurez-vous un katana, qui est une sorte d'antenne spirituelle pour les vivants, avec une intention de combat. Ils vous donnent du pouvoir. Je les aime tout simplement ! (Enfin, cela fonctionne pour moi, vous devez essayer par vous-même).

Gosia : Ok, dernière petite question, Yazhi ! Si nous étions en 5D, en dehors de la Terre, et si Matias voulait devenir un être d'énergie, un être de pensée, et simplement ne plus être dans le physique, dans son corps physique, il pourrait simplement se VOLUTER pour mourir et aller dans des royaumes plus élevés au-delà du physique ? J'ai cru comprendre que c'est ce que vous faites là-haut quand vous voulez simplement faire une transition ?

Yazhi : En 5D, les gens font cela, oui. Mais il n'en aurait pas besoin !

Gosia : Pourquoi pas ?

Yazhi : Parce qu'il en viendrait à comprendre que ce n'est pas nécessaire parce que nous sommes tous des êtres de lumière et qu'être mort ou vivant n'est qu'une autre idée. Nous sommes tous des êtres d'énergie, nous l'avons toujours été et nous le serons toujours !

--------

Un autre jour :

Originellement en espagnol :

Yazhi : Sur le pourquoi et le comment du passage des murs à volonté. Briser les accords qui vous retiennent dans la mentalité du monde physique :

Le problème est que c'est dans votre inconscient, donc il ne suffit pas de vouloir les briser. Vouloir les briser est un début, une direction, une intention, mais pas la solution.

Il ne s'agit pas de rompre tel ou tel accord. Parce qu'un accord n'est encore qu'une idée. Juste une autre idée. Mais vous devez être ce que vous souhaitez faire.

Rien n'existe en dehors de votre esprit, tout est esprit, tout est vous, ce que vous rejetez surtout, pas seulement ce que vous souhaitez être et ce que vous croyez vous définit. Alors vous devez vivre ce que vous souhaitez être.

Vous allez donc utiliser ce que vous appelez aujourd'hui l'astral pour faire ce que vous désirez et qui ne peut être fait dans ce que vous appelez le monde réel. Pratiquer le rêve lucide, contrôler les rêves, et à partir de là, une fois que vous aurez maîtrisé cela, vous verrez qu'il n'y a pas de différence entre le monde des rêves et le monde réel, et vous pourrez contrôler tout ce qui se passe des deux côtés. Parce qu'il n'y a pas de deux côtés.

Et comme vous pouvez passer les murs dans le monde du rêve astral, vous pouvez aussi passer les murs dans la "réalité" parce que c'est la même chose. Il n'y a pas de matière, elle n'existe pas. Ce sont des idées imposées par des esprits inexplorés. Il n'y a que l'esprit et les idées qui en découlent.

L'Univers entier est un esprit et vous êtes cet esprit.

Last edited by Ranxi (2022-01-10 14:16:19)

Offline

#38 2022-01-10 15:42:26

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcipt n°513 : https://swaruu.org/transcripts/naves-ex … xopolitica

LES NAVIRES EXTRATERRESTRIELS MOTEURS À JET DE PLASMA -GRABANCERS Aneeka de Temmer #Exopolitica

Publié le 23 novembre 2021 par Despejando Enigmas, Robert.

(Remarque : on atteint ici la limite de la traduction automatique par DeepL, car le moteur maitrise mal les termes techniques et va choisir un terme commun plutôt que technique, ce qui peut rendre la sens des phrases décalé par rapport au sujet)

Aneeka : (partageant une vidéo) Je ne fais que partager.

Ce que j'aime dans cette vidéo, c'est la variété des formes. C'est ce qu'ils sont, toutes les formes auxquelles vous pouvez penser, pas seulement des sphères et des disques, comme vous le pensez !

Robert : Oui. J'aimerais concevoir des bateaux (navires, navettes). J'aimerais en savoir plus sur ces navires. Les grands.

Anéeka : Demande tout ce que tu veux savoir sur eux.

Robert : Comment sont-elles conçues ? Existe-t-il des règles concernant la largeur des allées en fonction du nombre de membres de l'équipage, par exemple ?

Anéeka : Oui, il y a des règlements, mais pas à cause de lois absurdes, mais pour la sécurité et l'aspect pratique. S'ils sont trop étroits, les couloirs ne sont pas sûrs. Mais par exemple, dans la classe Suzy, les deux couloirs, un de chaque côté du navire où l'on se rend dans la salle des machines, autour des réacteurs, on peut difficilement passer sans se retourner. Les hommes se tournent de côté quand ils passent par là, il y a environ 90cm de large dans chacun de ces couloirs. J'ai toujours trouvé cela peu sûr, mais là encore, c'est un vaisseau de combat, et soyez reconnaissant de ne pas avoir à sortir pour accéder aux moteurs.

Robert : C'est dangereux ! Les navires sont-ils conçus par des femmes ?

Robert : Bien sûr. Ce n'est pas la même chose de voyager au-dessus d'une planète avec ces vaisseaux que dans l'espace. Les vaisseaux à plasma ne le font pas. D'où vient l'énergie du plasma ?

Anéeka : Les vaisseaux Plasma-Jet sont très puissants, ils enveloppent entièrement le vaisseau dans un tore d'énergie à haute énergie qui les fait sauter en densité. Rien n'interfère avec leur fonctionnement. Ils sont invulnérables aux contre-mesures et aux micro-ondes ou à la gravité manipulée.

Le réacteur à point zéro transmet l'électricité à de très grands condensateurs qui l'augmentent en volts et en ampérage jusqu'à plusieurs billions de TEV ou billions d'électrons-volts, qui sont transmis par des systèmes supraconducteurs à des turbines contrarotatives, contrarotatives, contrarotatives où l'énergie électrique à des super tensions change constamment de polarité à l'intérieur du noyau de la turbine. C'est-à-dire qu'à chaque rotation plusieurs millions de fois par seconde, une turbine sera le pôle positif +, et l'autre le pôle négatif -.

Cela permet de concentrer toute l'énergie électrique en un seul point, le cœur de la turbine, et de la comprimer à des températures supérieures à 3000°C. L'électricité est allumée sous forme d'éclairs contrôlés se déchargeant entre les pôles des turbines contrarotatives. On atteint le point où une telle quantité d'énergie est libérée qu'elle devient un pur plasma électrique, qui n'a qu'une seule issue : l'arrière. Cela crée un effet de fusée ou de jet avec une poussée titanesque en tonnes métriques.

Et ce plasma peut être décalé en fréquence à volonté par contrôle informatique, et avec le décalage en fréquence vous enveloppez tout le vaisseau en mettant la polarité vers l'avant dans la coque, de sorte que le tore à haute énergie enveloppe tout le vaisseau.

Et avec le décalage de fréquence, vous changez la densité ou la direction dans l'espace-temps en utilisant les cartes de fréquence des étoiles (montrant l'image).

Robert : Merci, oui. C'est l'image de Swaruu. C'est bien compris.

Anéeka : Oui, je sais que tu le sais. Mais c'est ce que je décris ici. L'annulation et la manipulation gravitationnelle dans un vaisseau moderne, uniquement comme moteurs de manœuvre. Comme les surfaces de contrôle des ailerons ou du gouvernail dans un avion normal.

Robert : Merci. Les anti-gravité ne peuvent pas faire le saut de densité ?

Anéeka : Oui, ils pouvaient faire des sauts, mais la technologie des vaisseaux Taygeta s'est beaucoup améliorée depuis environ 2000 ans.

Robert : Donc les deux types de moteurs peuvent faire ces sauts de densité. Les deux types de moteurs peuvent ouvrir et fermer des portails, non ?

Anéeka : Oui. Les disques le peuvent aussi. Mais ils doivent être façonnés de cette manière car ce sont de petits moteurs à faible énergie. Et ils sont vulnérables aux armes qui les neutralisent.

Robert : Vous voulez dire que les vaisseaux de combat de la Terre ont déjà une technologie anti-gravité ?

Anéeka : Certains le font, pas tous, mais par exemple les Sukhoi-57s ont déjà des annuleurs de gravité. Et les Sukhoi de la famille SU-27, SU-30, SU-35 l'ont déjà dans leurs systèmes, mais pas aussi avancé que le SU-57.

Robert : Et avec autant d'énergie, quels matériaux sont utilisés comme isolants pour ne pas faire fondre l'avion ? Comment sont-ils fabriqués ? Un "petit" vaisseau militaire avec autant d'énergie.

Anéeka : Les matériaux sont des alliages composites polymorphes, à la fois métalliques et céramiques. Ils peuvent résister à des températures extrêmement élevées et sont très légers.

Robert : Les alliages sont tous des métaux métalliques, rien de minéral ?

Anéeka : Ce sont des matériaux créés en apesanteur, qui sont en eux-mêmes des nanotechnologies. Il s'agit de sphères réactives dotées de points d'attache magnétiques microscopiques, de la taille d'une bactérie e-colli. Ils ressemblent au Coronavirus, une sphère avec des pointes, d'où elle se connecte à d'autres sphères comme elles. Et ils sont activés et désactivés grâce aux fréquences émises par l'ordinateur à l'aide des moteurs ou des moteurs secondaires comme l'APU. Le matériau suit alors la forme programmée par l'ordinateur et les sphères s'assemblent pour former quelque chose de solide dans la forme demandée. Sa contrainte moléculaire est plusieurs milliers de fois plus forte que le titane de qualité aéronautique utilisé au sol, tel que celui utilisé dans le cœur d'une turbine de jet commercial d'Airbus ou au centre des pales d'hélicoptère.

Robert : Donc, par exemple, c'est un exemple... disons que vous capturez un vaisseau sur Terre. Comme le Suzy. Y a-t-il la possibilité de faire fondre le vaisseau Toleka grâce aux ordinateurs et à la technologie ? En faisant en sorte que tous ces matériaux transforment le vaisseau en une montagne de "poussière" ?

Anéeka : Changez juste la densité de ce vaisseau, seul. Rien ne l'arrêterait.

Et il s'échapperait. Vous pouvez capturer des disques et des vaisseaux primitifs d'autres races. Mais pas un vaisseau Taygeta moderne.

Robert : Seul ?

Anéeka : Oui, tout seul, car il dispose d'une IA avancée en temps réel.

Robert : Et si, par exemple, vous vous êtes tous évanouis sur le Toleka. Est-ce que la Toleka retournerait à Temmer par elle-même ? Robert : Je suppose que oui.

Anéeka : Oui.

Robert : Quelqu'un m'a demandé. Comment fonctionne le wifi sur vos navires ? Je sais que ce n'est pas le wifi. Robert : En utilisant des mots similaires.

Anéeka : Ok. Non, en fait, ça ne l'est pas. Cela fonctionne comme suit. Les ordinateurs numériques
Anéeka : Hommes et femmes, mais c'est vrai qu'à Taygeta il y a plus de femmes. Par exemple, je sais que les produits de la classe Suzy sont fabriqués et conçus à 100 % par des femmes. Mais le Cimeterre est ou a été conçu par des hommes. Vous pouvez le voir dans le design.

Robert : Vous pouvez le voir. C'est ce que j'allais te demander.

Anéeka : Les Suzy ont des courbes plus arrondies, avec beaucoup d'attention portée au design. Les cimeterres sont très pratiques, tous renforcés, on peut dire qu'ils prennent beaucoup de coups, et ils en ont pris beaucoup.

Robert : Et tous ces vaisseaux sont dans le hangar de Toleka ?

Anéeka : Oui.

Robert : Cimeterre ? C'est Taygetean ?

Anéeka : C'est le type de navire. Non, c'est la traduction. C'est une classe d'épée légère. J'utilise des mots humains car il n'y a pas de traductions. Même le Navajo a tort.

Robert : Et chaque navire, même s'il est de la même classe, est-il différent dans sa forme ou n'y a-t-il que de petites variables ? Allez, ce sont des navires "militaires".

Anéeka : Il y a des variables et des variantes. Par exemple, les vaisseaux de classe Cimeterre B ou d'assaut ont des installations intérieures pour descendre et remonter les troupes Hashmallim ou Shinonim. A l'intérieur, il peut accueillir jusqu'à 2 APC ou véhicules blindés. Ou un hélicoptère de type humain.

Les Scimitar de classe A sont des intercepteurs, presque rien à l'intérieur, légers et agiles. Conçu comme un chasseur, pour le combat de vaisseau à vaisseau.

Robert : C'est plus grand d'après ce que vous me dites. Et une chose, pourquoi, ici sur Terre, tout le monde pense que les vaisseaux sont soit en forme de soucoupe, soit en forme de sphère ? Pourquoi ça ?

Anéeka : Pour nous, les soucoupes n'ont pas de forme pratique.

Robert : Anéeka, et quelles sont les différences entre les vaisseaux discoïdes et ceux que vous nommez maintenant ? Seulement le système de propulsion ?

Anéeka : Voilà le truc. Les vaisseaux métalliques discoïdes ont cette forme car c'est ainsi que l'électromagnétisme qui neutralise la gravité est le mieux réparti. Parce qu'ils ont de petits moteurs. Mais un gros moteur a beaucoup de puissance et sa forme n'a plus d'importance. Il faut donc le concevoir en fonction de l'esthétique ou de l'usage auquel il est destiné.

Ce qui se passe, c'est que les vaisseaux discoïdaux sont ceux qui sont le plus utilisés comme navettes, ils sont comme des voitures pour nous. Dans le passé, c'est donc eux que l'on voyait le plus sur Terre. Notez qu'aujourd'hui, presque personne ne signale les disques, très peu. Il y a toujours des vaisseaux sous d'autres formes.

Robert : C'est vrai, c'est juste pour l'esthétique parce que la puissance rend l'aérodynamisme sans importance. Robert : Oui. Peu d'entre eux les signalent.

Anéeka : C'est juste que si vous n'utilisez que l'annulation de la gravité, il est préférable de faire un disque ou une sphère. Mais si vous utilisez déjà des jets de plasma, qui, même si de nombreuses personnes sur Terre sauteront d'indignation, ces moteurs à turbine sont beaucoup plus avancés que les annuleurs de gravité, alors vous devez avoir des échappements à l'arrière et ensuite un cockpit à l'avant. Et vous concevez tout ce qui se trouve entre les deux.

Robert : Oui, et ne préférez-vous pas les formes de la nature pour concevoir des bateaux ?

Anéeka : Les femmes mettent généralement des formes plus naturelles dans la conception des bateaux que les hommes. Par exemple, les lumières intérieures de la classe Suzy sont comme du lierre qui se trouve partout à l'intérieur du navire, sur les bords des couloirs au-dessus, sur les structures intérieures, et elles sont allumées pour éclairer l'intérieur et changer de couleurs.

Robert : Wow. C'est bien. Et pourquoi un jet de plasma est-il meilleur qu'un annulateur de gravité ? Est-ce que les deux utilisent l'énergie libre d'une manière ou d'une autre ? Ou comment cela fonctionne-t-il ?

Anéeka : Les annuleurs de gravité, ou manipulateurs de gravité, ont une puissance limitée et sont sujets aux interférences d'autres sources de gravité, comme les soleils, les planètes, ou pire, les trous noirs/trous de ver. Et ils ne suppriment que partiellement une partie de la masse du vaisseau par rapport au plan ou à la densité dans laquelle il se trouve. Ils sont sensibles aux interférences des micro-ondes, c'est comme ça qu'ils ont abattu le vaisseau spatial de Roswell et les autres.


Robert : Bien sûr. Ce n'est pas la même chose de voyager au-dessus d'une planète avec ces vaisseaux que dans l'espace. Les vaisseaux à plasma ne le font pas. D'où vient l'énergie du plasma ?

Anéeka : Les vaisseaux Plasma-Jet sont très puissants, ils enveloppent entièrement le vaisseau dans un tore d'énergie à haute énergie qui les fait sauter en densité. Rien n'interfère avec leur fonctionnement. Ils sont invulnérables aux contre-mesures et aux micro-ondes ou à la gravité manipulée.

Le réacteur à point zéro transmet l'électricité à de très grands condensateurs qui l'augmentent en volts et en ampérage jusqu'à plusieurs billions de TEV ou billions d'électrons-volts, qui sont transmis par des systèmes supraconducteurs à des turbines contrarotatives, contrarotatives, contrarotatives où l'énergie électrique à des super tensions change constamment de polarité à l'intérieur du noyau de la turbine. C'est-à-dire qu'à chaque rotation plusieurs millions de fois par seconde, une turbine sera le pôle positif +, et l'autre le pôle négatif -.

Cela permet de concentrer toute l'énergie électrique en un seul point, le cœur de la turbine, et de la comprimer à des températures supérieures à 3000°C. L'électricité est allumée sous forme d'éclairs contrôlés se déchargeant entre les pôles des turbines contrarotatives. On atteint le point où une telle quantité d'énergie est libérée qu'elle devient un pur plasma électrique, qui n'a qu'une seule issue : l'arrière. Cela crée un effet de fusée ou de jet avec une poussée titanesque en tonnes métriques.

Et ce plasma peut être décalé en fréquence à volonté par contrôle informatique, et avec le décalage en fréquence vous enveloppez tout le vaisseau en mettant la polarité vers l'avant dans la coque, de sorte que le tore à haute énergie enveloppe tout le vaisseau.

Et avec le décalage de fréquence, vous changez la densité ou la direction dans l'espace-temps en utilisant les cartes de fréquence des étoiles (montrant l'image).

Robert : Merci, oui. C'est l'image de Swaruu. C'est bien compris.

Anéeka : Oui, je sais que tu le sais. Mais c'est ce que je décris ici. L'annulation et la manipulation gravitationnelle dans un vaisseau moderne, uniquement comme moteurs de manœuvre. Comme les surfaces de contrôle des ailerons ou du gouvernail dans un avion normal.

Robert : Merci. Les anti-gravité ne peuvent pas faire le saut de densité ?

Anéeka : Oui, ils pouvaient faire des sauts, mais la technologie des vaisseaux Taygeta s'est beaucoup améliorée depuis environ 2000 ans.

Robert : Donc les deux types de moteurs peuvent faire ces sauts de densité. Les deux types de moteurs peuvent ouvrir et fermer des portails, non ?

Anéeka : Oui. Les disques le peuvent aussi. Mais ils doivent être façonnés de cette manière car ce sont de petits moteurs à faible énergie. Et ils sont vulnérables aux armes qui les neutralisent.

Robert : Vous voulez dire que les vaisseaux de combat de la Terre ont déjà une technologie anti-gravité ?

Anéeka : Certains le font, pas tous, mais par exemple les Sukhoi-57s ont déjà des annuleurs de gravité. Et les Sukhoi de la famille SU-27, SU-30, SU-35 l'ont déjà dans leurs systèmes, mais pas aussi avancé que le SU-57.

Robert : Et avec autant d'énergie, quels matériaux sont utilisés comme isolants pour ne pas faire fondre l'avion ? Comment sont-ils fabriqués ? Un "petit" vaisseau militaire avec autant d'énergie.

Anéeka : Les matériaux sont des alliages composites polymorphes, à la fois métalliques et céramiques. Ils peuvent résister à des températures extrêmement élevées et sont très légers.

Robert : Les alliages sont tous des métaux métalliques, rien de minéral ?

Anéeka : Ce sont des matériaux créés en apesanteur, qui sont en eux-mêmes des nanotechnologies. Il s'agit de sphères réactives dotées de points d'attache magnétiques microscopiques, de la taille d'une bactérie e-colli. Ils ressemblent au Coronavirus, une sphère avec des pointes, d'où elle se connecte à d'autres sphères comme elles. Et ils sont activés et désactivés grâce aux fréquences émises par l'ordinateur à l'aide des moteurs ou des moteurs secondaires comme l'APU. Le matériau suit alors la forme programmée par l'ordinateur et les sphères s'assemblent pour former quelque chose de solide dans la forme demandée. Sa contrainte moléculaire est plusieurs milliers de fois plus forte que le titane de qualité aéronautique utilisé au sol, tel que celui utilisé dans le cœur d'une turbine de jet commercial d'Airbus ou au centre des pales d'hélicoptère.

Robert : Donc, par exemple, c'est un exemple... disons que vous capturez un vaisseau sur Terre. Comme le Suzy. Y a-t-il la possibilité de faire fondre le vaisseau Toleka grâce aux ordinateurs et à la technologie ? En faisant en sorte que tous ces matériaux transforment le vaisseau en une montagne de "poussière" ?

Anéeka : Changez juste la densité de ce vaisseau, seul. Rien ne l'arrêterait.

Et il s'échapperait. Vous pouvez capturer des disques et des vaisseaux primitifs d'autres races. Mais pas un vaisseau Taygeta moderne.

Robert : Seul ?

Anéeka : Oui, tout seul, car il dispose d'une IA avancée en temps réel.

Robert : Et si, par exemple, vous vous êtes tous évanouis sur le Toleka. Est-ce que la Toleka retournerait à Temmer par elle-même ? Robert : Je suppose que oui.

Anéeka : Oui.

Robert : Quelqu'un m'a demandé. Comment fonctionne le wifi sur vos navires ? Je sais que ce n'est pas le wifi. Robert : En utilisant des mots similaires.


Anéeka : Ok. Non, en fait, ça ne l'est pas. Cela fonctionne comme suit. Les ordinateurs numériques humains que nous possédons, qu'ils soient originaux ou répliqués comme celui-ci, sont reliés par un câble Ethernet à un boîtier de la taille d'un régulateur de tension terrestre que nous avons sous nos bureaux, et l'alimentation électrique y est également connectée.

Cette boîte, de construction taylorienne, traduit l'énergie sans fil du vaisseau au point zéro (le principe que vous appelez Tesla) en électricité de 100 V CA pour l'ordinateur et les autres appareils terrestres.

Ces appareils sans fil, installés dans les salles d'ordinateurs numériques de chacun, transfèrent également les informations numériques à un grand modem situé dans le "Centre d'information et de contrôle" du CIC, qui se connecte via l'internet numérique à un groupe de 3 satellites.

(Toleka directement au-dessus de vous en ce moment. Je ne suis qu'à 425 km de vous).

Robert : Je ne peux rien voir, le ciel est bouché. Merci.

Anéeka : Oh.

Robert : Je vais voir. Un moment s'il vous plaît. Ciel un peu couvert. Vous devez me prévenir à l'avance. Je vous ferai signe un autre jour, avec un laser. Si vous êtes faible (en bas).

Anéeka : Il se connecte via des systèmes de type Internet par satellite à un groupe de satellites que la Fédération nous a assignés. Qui est ensuite transmis aux serveurs sur Terre via les canaux normaux.

Des satellites comme celui-ci : (montrant l'image).

Vous pouvez également transférer le signal vers des muons qui vont ensuite vers la station sur le Viera qui va ensuite vers les serveurs de la Fédération sur Terre et le reste de l'Internet.

Robert : Est-ce que chaque course (race) a des satellites assignés ?

Anéeka : Non, ils partagent les mêmes.

Robert : Donc ça part de Toleka, passe par le Viera, et va directement aux serveurs de la Fédération sur Terre ?

Chaque course (race) se voit attribuer des serveurs différents ok. Toleka n'est-il pas relié directement aux serveurs de la Fédération sur Terre ? Les serveurs de la Fédération sur Terre = leurs satellites.

Anéeka : Oui, mais ça n'a pas d'importance, ce sont les deux systèmes. Parce que les serveurs de la Fédération sur Terre sont des serveurs de la Fédération et ce sont eux qui contrôlent les satellites et tout notre trafic internet. Oui, ce sont des satellites de la Fédération sur Terre.

Robert : Avant que le signal ne devienne numérique, quel est le processus, je ne suis pas clair ? Comment sort votre signal ? Qu'est-ce que... Des muons ?

Anéeka : Il y a des convertisseurs de la Fédération sur Terre et sur le Viera. Muons, transmission de données par Muon Lepton, particules qui modifient ou font une perturbation codable dans un champ gravitationnel dans l'Ether.

Robert : Ok. Ce serait votre "Internet". Et vous transformez le signal en numérique pour ne pas faire fondre les serveurs.

Anéeka : Oui.

Robert : Est-ce que c'est compliqué de transformer le signal ?

Anéeka : Oui.

Robert : C'est compliqué ?

Anéeka : Oui.

Robert : Pourquoi ?

Anéeka : Les systèmes sont incompatibles. Les systèmes holographiques sont à très haute énergie, ils brûlent les systèmes numériques à faible énergie.

Robert : Ok. A propos de vos navires. Sur la construction des navires. Combien de temps faut-il pour construire un navire comme le Toleka ? Combien de personnes sont impliquées dans sa construction ? Où trouvez-vous toutes les pièces ? Je veux dire, avez-vous besoin de pièces ou de matériaux qui ne sont pas produits à Taygeta ? Que doit importer Taygeta pour la construction des navires ?

Anéeka : Comparativement, la construction d'un navire comme celui-ci peut prendre jusqu'à 5 ans. Elle implique des milliers de personnes et combine pratiquement toutes les technologies disponibles pour une course (race).

Les pièces sont fabriquées sur place comme vous construiriez un porte-avions terrestre avec des blocs préfabriqués qui sont assemblés de manière modulaire. La coque est ensuite versée sur le navire sous forme de poudre nanotechnologique polymorphe qui se dépose grâce à un électromagnétisme contrôlé. Il se met en place tout seul, le navire se construit tout seul.

En d'autres termes, la poudre est introduite et les moteurs du navire la mettent en place autour des pièces fixes, fabriquées de manière modulaire.

Robert : Est-ce qu'on le verse dans un moule ? Ou n'avez-vous pas besoin d'un moule ?

Anéeka : Il n'y a pas de moule, vous enfermez simplement le vaisseau dans un vide à gravité zéro. C'est sur le terrain à Temmer. La poussière est introduite par des grues, et c'est le moteur et l'ordinateur du navire qui indiquent aux nanotechnologies où s'insérer pour former la coque et les autres composants.

Mais d'abord, le noyau non polymorphe doit être construit, et les moteurs doivent déjà être en place. Vous construisez d'abord l'intérieur, puis vous posez la coque par-dessus et elle se forme toute seule.

Robert : Et puis vous libérez cette " poussière " intelligente dans le vide et elle se met en place, créant toute la coque du vaisseau. C'est une technologie avancée, oui.

Anéeka : La poussière intelligente est comme un liquide. Il est solidifié par l'ordinateur avec les moteurs comme source d'énergie.

Robert : Comme le mercure ?

Anéeka : Oui.

Robert : Et importez-vous des matériaux de l'extérieur de Taygeta ? Tous ceux qui construisent le vaisseau sont des Taygetean ?

Anéeka : Tout est Taygetean. Certains chantiers navals coopèrent avec d'autres races comme l'Engan ou l'Antarien.

Robert : Et vous ne l'êtes pas. Êtes-vous autosuffisant ? Vos propres conceptions et technologies ?

Anéeka : Oui, nous sommes autosuffisants. Nous exportons même.

Robert : Exportez-vous des navires finis ?

Anéeka : Non. Seulement la technologie.

Last edited by Ranxi (2022-01-10 21:48:46)

Offline

#39 2022-01-11 07:23:33

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcipt n°538 : https://swaruu.org/transcripts/incident … -de-temmer

Incident dans l'espace avec un vaisseau extraterrestre Alphratean - Aneeka de Temmer

Publié le 7 janvier 2022 par Despejando Enigmas, Robert.

(avion de chasse = vaisseau militaire, bateau = navette)

Aneeka : En raison de l'incident avec le vaisseau spatial Valery Alphratean, Toleka va passer temporairement en orbite haute. Altitude estimée à 400 000 km, ce qui peut perturber les télécommunications avec la surface et avec vous. Brûlage pour repositionner le vaisseau spatial dans 40 min 0200 UTC.

-------------------------------------------------------

Confirmation de la connectivité effective depuis l'orbite haute à 420 000 km d'altitude. Toleka stable à un demi-million de km.

Anéeka : RAPPORT D'INCIDENT :
Aujourd'hui, vers 01h00 du matin, l'un des vaisseaux principaux ou "mères" des Alfrates a été attaqué par de l'énergie dirigée depuis la Terre. Il a percé ses boucliers primaire et secondaire et a gravement endommagé la coque en deux endroits.

Heureusement, personne n'a été blessé, mais personne ne se trouvait sur le lieu de l'impact au moment où il s'est produit. Les dommages subis par leur vaisseau comprenaient une surcharge de la coque et des systèmes, ce qui leur a fait perdre tous leurs ordinateurs de bord. Le navire est parti à la dérive. Il est maintenant remorqué en orbite haute pour réparer ce qu'ils peuvent.

Ce qui nous préoccupe, c'est que le grand vaisseau alfrate ne passait qu'à quelques kilomètres de Toleka, étant donné que l'arme, ou le groupe d'armes à énergie, (de nombreuses petites armes provenant de divers points focaux se rassemblent pour former un seul grand faisceau d'énergie dirigé). En d'autres termes, le rayon de l'arme est passé près de nous.

Toleka, depuis hier, est en condition 2 ou ce que vous appelleriez une alerte jaune. Et nous anticipons une éventuelle attaque. Avyon01 est également en alerte jaune de condition 2 depuis l'incident. Avyon01 est le vaisseau-mère Urmah qui nous escorte.

Robert : Oui. Pensez-vous pouvoir résister à une de ces attaques ?

Anéeka : Le Toleka surpasse de loin le vaisseau Alfratean Valery dans toutes sortes de technologies.

Robert : D'autres nouvelles sur l'attaque ?

Anéeka : Rien de nouveau, mais on sait que c'était une faction de la Cabale elle-même qui se battait contre une autre faction de la Cabale elle-même et bien que nous ne comprenions pas pourquoi, il semble que ce soit un règlement de comptes contre ces Alfrates spécifiques. Nous n'avons jamais été la cible. Mais si nous étions en danger, nous passions en orbite haute.

Orbite haute mais comme nous triangulons avec les serviteurs de Viera et que c'est par Muon, je ne vois pas de différence, donc ça n'a pas d'importance pour vous les gars.

Robert : Et comment avez-vous su pour les dommages subis par le navire Valery ? Qui vous a informé ? Les Alfrateans eux-mêmes ou les Viera ?

Anéeka : Les Alfrateans eux-mêmes nous ont rapporté les dommages. Ils sont venus nous voir et nous leur avons parlé. Kaal'el est allé voir les dégâts sur le Valery, il y était lui-même.

Robert : Il y est allé seul ?

Anéeka : Oui, il y est allé seul.

Robert : Tu n'as pas peur qu'ils te fassent quelque chose ?

Anéeka : Les Alfrateans ?

Robert : Oui, et à quoi ressemble-t-il à côté des Alfrateans ? Très différents physiquement ?

Anéeka : Je ne sais pas, je suppose, mais ce n'est pas comme si Kaal'el avait facilement peur, c'est un taureau de six pieds. Cela crée beaucoup de sécurité. Son dos est un mur.

Robert : Parce que d'après ce que je peux voir, ils ont quelque chose à voir avec la Cabale. Sinon, pourquoi les ont-ils attaqués ?

Anéeka : Parce qu'ils ont probablement quelque chose à voir avec un côté de la Cabale. Et l'autre s'est senti attaqué ou offensé. Il semble s'agir d'un règlement de comptes. S'il s'agissait d'une attaque contre les ET ou la Fédération, Toleka ou Avyon01 auraient été des cibles plus faciles. Sachant que Toleka ne faisait que 490 km de haut et 1734 mètres de long. Ou l'Avyon01 qui se trouvait à 600 km d'altitude et mesure presque 2 km de long, comparé au Valery qui mesure 1 km de long et se trouvait à 5 000 km d'altitude lorsqu'il a été touché. Il suffit de regarder la différence entre les cibles.

Robert : L'Urmah, quel navire. Kaal'el avec les Alfrateans parle Andromedan, Anglais ou Espagnol ?

Anéeka : Ils parlent beaucoup d'espagnol et d'anglais mâchés. Ils ne parlent pas bien l'andromédan en général.

La langue alphratean est un mélange de langues terriennes, plus les principales, mises en quelque sorte dans un mixeur. En soi, nous y voyons une destruction des belles langues humaines telles qu'elles sont. C'est qu'Alphratean est un mélange de tout mais principalement de chinois, d'hindi, d'espagnol, d'anglais, de russe, de français, de portugais et d'allemand, principalement.

Ils sont donc irritants parce que lorsque vous les entendez parler, c'est comme s'ils sautaient d'une langue à l'autre et que vous étiez sur le point de comprendre quelque chose et qu'ils disaient quelque chose d'autre que vous ne compreniez pas, irritant.

Robert : Donc les Alphratéens n'utiliseraient pas la télépathie-langage comme vous et les autres races stellaires ?

Anéeka : Ils l'ont mais ils sont plus... paresseux. Ils sont plutôt paresseux et donc très bavards. Ils n'utilisent guère la télépathie alors qu'ils le pourraient, mais c'est culturel.

Robert : Je comprends, oui. Ça doit être quelque chose de voir Kaal'el entrer dans le vaisseau-mère avec son vaisseau et tout.

Anéeka : Il n'utilisait que la navette, la navette.

Robert : Avez-vous une photo de quelque chose qui y ressemble ? La navette ? On dirait la navette Columbia de la NASA. A quoi ressemble la navette ?

Anéeka : Oui, c'est comme un van.

Robert : Comme en 2001.

Anéeka : Ceux de Star Trek sont presque les mêmes.

Robert : Oui. Vous n'avez donc aucune crainte à avoir au sujet des Alfrateans. Parce que suivre ce navire est très vulnérable.

Anéeka : Non. (montrant l'image)

Robert : C'est bien.

Anéeka : Il est allé en personne pour montrer la solidarité de nous et d'Alenym.

Robert : C'est très bien. Ah oui, c'est sûr.

Anéeka : Il y a plusieurs tailles. Oui, c'est aussi grand qu'un petit bus.

Robert : Je pourrais camper ce bateau (navette).

Anéeka : Vous pouvez, il s'ouvre à l'arrière avec une rampe et vous pouvez mettre une voiture à l'intérieur. Il peut être utilisé pour les extractions, mais ce n'est pas recommandé car ces navettes ne sont pas des navettes de combat, donc elles sont vulnérables. C'est pourquoi vous utilisez des avions de chasse puissants et bien équipés pour le combat.

Robert : Et quel type d'alimentation utilisez-vous ? Des moteurs à plasma ? Et l'anti-gravité ?

Anéeka : Généralement, ils n'utilisent que la gravité, les plus grands ont des turbines à plasma, alimentées par un ou deux petits réacteurs à point zéro. Les plus grands le font, ils ont une capacité interstellaire.

Robert : Oui. Ce vaisseau est plutôt destiné à faire le tour du système solaire de Taygeta.

Anéeka : Ils sont utilisés pour ça, oui, beaucoup de trafic sur Taygeta avec ce genre de petits bateaux. Ils sont partout.

Robert : Ah, cela dépend un peu du type et de la taille des moteurs. Je vois, wow.

Anéeka : Les discoïdes ne sont pas autant utilisés car ils ne sont pas pratiques et ils sont même considérés comme une vieille technologie car ils ont encore besoin de la forme de disque pour distribuer le magnétisme de manière uniforme dans la coque, ce qui n'est plus nécessaire aujourd'hui avec les progrès des moteurs et de la propulsion.

Robert : Oui. Ceux-là ont déjà l'air vieux. C'est le genre de vaisseau que ces élites humaines utilisent peut-être pour se déplacer sur Terre. Et que certaines personnes les voient et pensent que c'est de l'artisanat.

Anéeka : C'est joli mais c'est vieux (montrant l'image) :

Robert : Oui. Mais à l'intérieur, ils doivent être très beaux.

Anéeka : C'est ce qu'ils utilisent aujourd'hui (montrant l'image) :

Robert : Est-ce qu'ils ont des écrans de commande et tout ça ? Ou bien tous ces panneaux sont-ils holographiques et tactiles ?

Anéeka : Vous avez des panneaux holographiques et des contrôles réels, ainsi que des contrôles holographiques et des contrôles par la pensée. Oui, c'est le contrôle holographique le plus utilisé ici.

Robert : Ce serait comme les horloges d'un navire mais en holographique.

Anéeka : Mais ils ont toujours des joysticks et des pédales. Oui, ils le font.

Robert : Oui, je m'en souviens. Tableau de bord comme le tableau de bord d'une voiture.

Écrans tactiles holographiques.

Anéeka : C'est la norme, oui. Même sur des panneaux plus petits à l'intérieur de Toleka, comme celui de l'ascenseur.

Robert : C'est de l'holographie avec un peu de densité solide ? Joysticks. Et penser que toute cette technologie est déjà sur Terre pour seulement quelques personnes est irritant.

Anéeka : Oui, c'est vrai. Et ça ne l'est pas.

Robert : Et non ?

Anéeka : L'interface esprit-ordinateur sur Terre est très pauvre et elle est invasive, pas ici.

C'est juste que beaucoup de choses sont similaires mais pas identiques. Parce que la façon d'arriver au résultat est différente, par exemple vous utilisez le Wifi, ici vous ne le faites pas, mais le résultat d'avoir un réseau interne est plus ou moins équivalent.

Robert : Mais ces gens qui sont humains et qui guident l'humanité ont 3 000 ans d'avance sur nous en termes de progrès technologiques. Les mêmes personnes qui nous cachent la science, l'histoire et tout le reste.

Robert : Je vois. Un point intéressant. "L'interface esprit-ordinateur sur Terre est très pauvre et envahissante, pas ici." Et pourquoi est-ce invasif ? Parce qu'il y a un contrôle sur l'utilisateur de cette technologie ?

Anéeka : Par exemple, vos contrôles holographiques, je ne sais pas comment ils fonctionnent sur Terre. Ici, vous générez ou matérialisez ou manifestez une partie qui est la partie que vous touchez ou déplacez ce que vous faites, le bouton, la poignée que vous touchez. Et cette partie est soit apparemment solide, c'est juste une projection télépathique de l'esprit de l'ordinateur, et elle n'est pas là sauf comme une image, ou c'est une pièce solide qui est temporairement dans vos mains.

A la fin de son utilisation, l'ordinateur le dématérialise, pour ainsi dire.

C'est pratique car si un grand pilote comme Kaal'el ou Raguel arrive, le contrôleur est de la bonne taille pour ses grandes mains, et le même vaisseau ou mécanisme conviendrait à une petite main comme celle d'Athéna, ou celle de Yazhi.

Robert : Oui. C'est super pratique. Projection télépathique de l'esprit par ordinateur, wow. Pour cela, vous devez utiliser la télépathie, non ?

Anéeka : Oui. Ainsi, par exemple, les Alfrateans qui ont la télépathie mais qui, pour des raisons culturelles, ne l'utilisent pas autant que nous, ont beaucoup de problèmes s'ils essaient de conduire ou de piloter un appareil Taygète. Ils devaient soit conduire en mode manuel avec le joystick et les pédales physiques, soit laisser le vaisseau entièrement en pilotage automatique.

Robert : Et ces limites technologiques sont imposées par le degré de votre conscience. C'est pourquoi une grande partie de votre technologie ici sur Terre est incapable de fonctionner.

et toutes ces histoires d'ingénierie inverse ne sont qu'une distraction de plus.

"A la fin de son utilisation, l'ordinateur le dématérialise". Comme c'est gentil. C'est tellement propre et net, et c'est aussi respectueux de l'environnement.

Anéeka : Le panneau éteint ressemble à une table, légèrement inclinée ou non, en verre noir. Comme celui sur lequel je m'appuie en ce moment, je l'ai sous mon clavier numérique.

Robert : Wow. Verre noir. Quel détail. Ce sont ceux que j'aime. Ce genre de détails.

Anéeka : Si, par exemple, une tablette de la nôtre, de l'utilisation de l'ordinateur holographique et holistique de Taygeta, vous pouvez la voir comme un morceau de verre noir opaque quand elle est éteinte. Si vous le trouviez éteint sur Terre, vous penseriez qu'il s'agit de quelque chose d'inerte ou d'une partie d'une fenêtre opaque aléatoire. Mais il y a aussi des élastiques.

Robert : Je comprends. Oui. C'est pourquoi il y a aussi des limites au commerce technologique.

Anéeka : Oui, mais aussi parce que certaines choses ou certains aspects technologiques sont destinés ou adaptés aux besoins d'une espèce ou d'une race et ne s'appliquent pas aux autres. Et aussi parce que d'autres aspects technologiques sont tenus secrets, pour la sécurité de la race qui les a inventés.

Pour ce qui est de Taygeta, par exemple, il y a les boucliers de vaisseau multi-harmoniques et les polymorphes changeants qui absorbent les impacts cinétiques et énergétiques et qui deviennent plus forts à chaque impact. En d'autres termes, plus vous le frappez, plus l'énergie de votre arme devient ce qui alimente et renforce le bouclier lui-même.

Robert : Oui, je pense que c'est une très bonne idée de garder toute cette technologie secrète pour Taygeta.

Anéeka : Oui, par exemple, en 2009, ce navire, le Toleka, a absorbé un coup direct d'un missile thermonucléaire. Il n'y a eu que des dommages mineurs dus à la surcharge du relais et aux vibrations. Et c'est le seul navire de la flotte Taygeta à avoir "mangé" un coup direct d'une arme nucléaire de l'ordre de 40 mégatonnes, soit 80 fois Hiroshima.

Cet incident sur Terre est connu, et il s'est produit au même moment que l'impact bien connu d'un missile lunaire. Celui qui a fait gronder la Lune comme une cloche, bien connu. Cela faisait partie d'une attaque contre la flotte commandée par Asket à l'époque.

Robert : Et le Toleka n'a rien remarqué à l'impact ?

Anéeka : Oui, tout a tremblé. La vaisselle s'est brisée, les lumières se sont éteintes, les relais ont été surchargés, les ordinateurs ont fondu, les lampes se sont brisées, les objets se sont cassés, quelques blessures mineures, rien de structurel ou de contamination par rayonnement ionisant. Il a été réparé peu après.

Mais vous devez tenir compte du fait qu'un vaisseau comme celui-ci a plusieurs niveaux de puissance de bouclier, et qu'il a été frappé avec eux en puissance moyenne ou en condition SQ-02 comme je le suis maintenant, par rapport à la condition SQ-01 ou Alerte Rouge, mais pour cette condition les gros moteurs à plasma doivent fonctionner "en brûlant" comme on dit. C'est pour alimenter les boucliers au maximum. Si, au moment de l'impact, le Toleka avait été en état SQ-01, il n'y aurait eu aucun dommage. Aucun dommage.

Robert : Oui, je comprends. Parce que si ce n'était pas le cas, vous auriez toujours ces boucliers à pleine puissance, oui.

Anéeka : Nous ne pouvons pas avoir les gros moteurs à plasma allumés tout le temps. De plus, ils sont si gros que vous pouvez entendre leurs postcombustion tout le temps sur le vaisseau sur lequel vous êtes, comme une énorme turbine de jet présente en permanence.

Robert : Le bouclier a absorbé l'impact. Mais n'y a-t-il pas eu un flash ? Comme une explosion visible depuis la Terre ? Vous n'avez pas rendu l'attaque ?

Anéeka : Oui, il y a eu un flash, et il était visible depuis la Terre. Oui, ils ont repoussé l'attaque, il y avait beaucoup de mouvement à cette époque, un mouvement de guerre spatiale. Mais n'oubliez pas que c'est Asket qui commandait à l'époque, avec une psychologie différente et que la flotte Taygète était la main armée de la Fédération, ce que font aujourd'hui les Alphatéens et les Antaréens.

Robert : Oui, je me souviens que c'était Asket. Mais je trouve logique de neutraliser, pour utiliser un autre mot, toute la zone d'où est parti ce missile. Pour qu'ils apprennent que ça ne peut pas être fait.

Anéeka : Taygeta a aujourd'hui une philosophie différente depuis qu'Alenym a pris le pouvoir. Et il est bon de mentionner que cette psychologie asquétaine ne s'est manifestée que pendant sa présence et n'a pas dominé la culture Taygète, mais seulement les mouvements locaux autour de la Terre de ces navires.

Robert : Mais il est logique de se défendre, Anéeka.

Anéeka : Le problème est qu'il y a des civils autour tout le temps. Et ce missile venait d'un sous-marin.

Robert : Fait nouveau. Mais savez-vous de quel sous-marin il s'agit ?

Anéeka : Oui, je ne m'en souviens pas de mémoire, mais oui. C'était un ICBM provenant d'un sous-marin américain Trident, je crois. Je ne me souviens pas bien de celle-là.

Robert : Qui était celui qui a donné l'ordre et tout ça ?

Anéeka : Obama et son Pentagone.

Robert : Mais vous ne semblez pas avoir riposté.

Anéeka : Il n'a pas riposté comme on pourrait s'y attendre, non.

Robert : Donc, une fois de plus, nous voyons que ceux qui sont au pouvoir dominent toujours la planète entière.

Anéeka : Oui, c'est vrai. Cet impact de missile nous laisse beaucoup de questions, Robert. Parce que c'était un missile et la passerelle de commandement du CIC de ce vaisseau aurait détecté son approche du Toleka bien à l'avance. CIC, commandement militaire et commandement de l'artillerie du navire.

De plus, pour un missile se déplaçant à Mach 10 ou 12, c'est comme si vous voyiez un missile essayant de vous frapper, vous vous écartez simplement de son chemin.

Robert : D'ailleurs, comment pourrait-il sortir dans l'espace sans être désintégré par une de ces "vagues d'énergie" ?

Anéeka : Oui, ils peuvent sortir, ils ont cette capacité, mais ils ne leur disent pas. Mais ces missiles sont lents pour toute la dynamique spatiale. Je veux dire, ce missile, il a mis environ 17 heures pour atteindre le Toleka. Et le Toleka aurait pu le détecter au lancement. Beaucoup de questions.

Robert : C'est étrange. Oui. Capacité et objectif. J'imagine qu'ils sont dirigés par la chaleur dégagée par vos vaisseaux.

Anéeka : Dans le vide de l'espace, je ne la détecterai pas, on ne voit pas la chaleur en tant que telle. Vous voyez des radiations, ou de la lumière.

Robert : Et sur Terre, ont-ils des registres de tous les vaisseaux de la Fédération et des vaisseaux non-Fédération qui se trouvent autour de la planète ?

Anéeka : Les gouvernements, bien sûr qu'ils le font.

Robert : Mais maintenant il semble qu'ils n'utilisent plus de missiles mais des ondes d'énergie scalaire provenant de différents points.

Anéeka : (montrant des images) :

Robert : Oui, si cela pouvait être utilisé à d'autres fins, ce serait bien mieux. Mais qu'est-ce que c'est exactement ?

Anéeka : De grande puissance. (montrant les images)

Arme à énergie dirigée

Robert : Une arme à rayon ?

Anéeka : Oui.

Robert : Maintenant je comprends. Anéeka : Oui. C'est déjà de la haute technologie.

Anéeka : Avec plusieurs d'entre eux tirant au même point, le Valery, cela fait un faisceau très puissant car il combine la puissance de plusieurs navires équipés de cela.

Robert : Oui, et aussi à des fréquences différentes, je crois que vous avez dit oui. Et avec quel type d'énergie cela fonctionne-t-il ?

Anéeka : C'est top secret pour les humains, mais nous soupçonnons qu'il est alimenté par un réacteur à point zéro ou une charge de plutonium.

Robert : Réacteur à point zéro ? C'est de l'énergie gratuite ? Je veux dire inépuisable ?

Anéeka : Oui, c'est de l'énergie libre, mais le plus probable, à mon avis, c'est une charge utile de plutonium.

Robert : Mais maintenant, vos pilotes ne doivent pas être très calmes et détendus en sachant qu'ils ont ce type d'arme et d'autres que je ne connais pas, du moins moi.

Anéeka : C'est pourquoi, pour en revenir aux navettes, elles sont petites et pratiques, mais elles ne peuvent pas être utilisées vers la Terre. C'est à cela que servent les avions de chasse, qui ont des capacités d'absorption d'énergie, etc., mais cela fait de tous les vols atmosphériques une opération militaire à part entière, qui doit tenir compte de facteurs comme ceux-ci, comme les emplacements des armes guidées sur les navires et dans les installations militaires fixes ou dans les véhicules blindés et à roues, comme les modèles d'armes guidées russes.

Robert : Donc c'est une énergie gratuite mais pas une énergie propre ? Pas l'énergie de l'éther ?

Anéeka : Zero Point est synonyme d'énergie libre et propre.

Robert : Mais à base de plutonium ? C'est propre ? Il devient de plus en plus dangereux d'être ET et de se promener sur la Terre. Utilisez-vous du plutonium pour atteindre l'énergie du point zéro ?

Anéeka : Non, c'est l'un ou l'autre. Le plutonium, c'est de l'énergie sale.

Robert : Ah. Une énergie sale mais gratuite.

Anéeka : Impact énergétique d'une arme dirigée (montrant l'image) :

Robert : On peut donc parler de gratuité inépuisable ? Ou est-ce qu'il repose sur des charges de plutonium ? C'est un impact énergétique, oui. On dirait que ça a été fait depuis l'air. Peut-être même avec un satellite.

Anéeka : Arme à énergie dirigée montée sur le côté d'un Seahawk (montrant l'image) :

Robert : C'est la même chose. Et ça a du recul ?

Anéeka : Il n'a pas de recul.

Robert : Ils ont une haute technologie et ils sont incapables d'envoyer des images de la Terre depuis l'espace ou des images réelles de la Lune.

Anéeka : (montre l'image) :

Système identique ou similaire dans une unité mobile sur roues (montrant l'image) :

Robert : Est-ce que ça pourrait faire un trou dans un cuirassé ?

Anéeka : Si elle a pénétré la coque d'un chasseur Alfratean à 5000 km de distance, elle peut couler un cuirassé ou un porte-avions facilement. Cela dépend de la puissance de chaque arme. Mais le faisceau peut être combiné entre plusieurs en additionnant la puissance, comme ils l'ont déjà fait.

Déjà toutes les armes de dernière génération vont dans ce sens.

Robert : Je suis sûr que c'est déjà dans les avions de chasse. En plus, c'est des munitions illimitées.

Anéeka : C'est exact, au cas où il est alimenté par un réacteur à point zéro, pas si c'est une charge de plutonium, mais il s'avère que chaque charge est probablement suffisante pour des milliers de tirs.

Il pourrait également être alimenté par un réacteur nucléaire comme celui d'un porte-avions ou d'un sous-marin.

Robert : Ils ont juste besoin de charger cette énergie avec une sorte de "wifi". Comme dans les téléphones portables. Et ils semblent être très propres, ils ne laissent pas de traces de matériel, ils ne laissent pas de résidus comme de la poudre à canon ou quelque chose comme ça.

Anéeka : Ce Stryker a une petite couleur sable sur le dessus (montrant l'image) :

Robert : Ils ne laissent pas de radiations ?

Anéeka : Généralement non, mais cela dépend de l'arme qui le produit. Oui, ils peuvent laisser des traces de radiation, contrairement à la croyance populaire.

Robert : Ils ne laisseraient pas de traces de plutonium ?

Anéeka : Pas du plutonium, mais le site d'impact est ionisé (radiation).

Robert : C'est là que va toute la science humaine.

Anéeka : Ce M-977 HEMTT en a une grosse (voir images) :

(USA)

Monté sur un petit véhicule bon marché comme ce châssis de Humvee.

Robert : Oui. Combien de fusils. Et quelle en est la portée ?

Anéeka : La portée dépend de la puissance de l'arme et de la distance. Les lasers et les armes guidées ont tendance à se brouiller et à perdre la mise au point avec la distance.

Robert : Et la vitesse c'est quoi ? La vitesse de la lumière ?

Anéeka : La vitesse est proche de la vitesse de la lumière ou de la vitesse de la lumière.

Robert : Et c'est seulement les USA qui ont cela ou plus de pays ? Anéeka : J'imagine que la Fédération de Russie a cela aussi. Et les Chinois ?

Anéeka : La Russie, les États-Unis et la Chine, l'Inde, le Japon et plusieurs pays européens en disposent, mais Israël a également fait de grandes avancées dans ce domaine, notamment dans les armes à énergie défensive qui détruisent un projectile avant qu'il n'atteigne un char ou un véhicule blindé.

Robert : Donc si tu es attaqué avec ce type d'arme et à la distance où tu es de la Terre, il est plus facile de frapper.

Anéeka : Oui, c'est pourquoi je vous dis qu'il n'est plus facile pour les "ET" de marcher sur la Terre.

Robert : Ce n'est pas facile, non. Mais cela dure depuis des années. On ne peut accéder à la Terre que si l'on veut s'y promener par des portails.

Anéeka : char israélien Mercava avec bouclier défensif torique (montrant l'image) :

Robert : Oui. J'ai entendu parler de ces boucliers énergétiques. Je pense qu'ils sont aussi pour ce type d'arme.

Anéeka : Système sur un US M1A2 Abrams (montrant des images) :

Sur un Bradley M2A2.

Robert : C'est réel ou c'est une image de synthèse ?

Anéeka : Je ne sais pas si l'image est une CGI, mais je sais que ces systèmes sont réels et fonctionnent. (montrant l'image) :

Robert : Donc vous ne pouvez pas marcher à travers ces dômes énergétiques ? Tu te ferais brûler ou que se passerait-il ?

Anéeka : Vous passez à travers et vous ne les sentez même pas, mais un missile ne peut pas passer.

Robert : Pourquoi explosent-ils avant de frapper ? A cause des radiations de ce bouclier ? Que devient l'équipage de ces véhicules ? Et les avions ont ça aussi ? Robert : Wow. Pourquoi le missile ne passe pas ? À cause des fréquences ?

Anéeka : Il concentre un faisceau d'énergie dirigée sur le missile et le fait exploser. Il utilise un système de capteurs et de radars qui guident l'arme guidée en quelques fractions de seconde et détruisent le missile ou le projectile antichar en approche.

Dans le cas des boucliers, il s'agit d'un tore à haute énergie qui n'est pas à la fréquence du corps humain et ainsi de suite, mais à la vitesse d'un projectile. Il s'agit d'un effet similaire à celui de l'eau : si vous y pénétrez à faible vitesse, elle cède, mais à grande vitesse, elle devient comme du béton. C'est pourquoi les balles cinétiques ne pénètrent pas dans l'eau, ou seulement de quelques centimètres, et plus la puissance et le calibre sont élevés, moins elles entrent dans l'eau. Mais une simple flèche d'arc élastique peut pénétrer l'eau.

Robert : Wow. Vous avez raison, c'est à cause de la vélocité. "C'est un effet similaire à celui de l'eau : si vous y entrez à faible vitesse, elle cède, mais à grande vitesse, elle devient comme du béton." Je comprends.

Anéeka : Les films mentent, une fois sous l'eau, un plongeur est immunisé contre tout ce qui lui est tiré dessus, tant qu'il est à un mètre ou plus sous la surface. Le seul film qui observe réellement ce phénomène est John Wick.

Robert : Parce qu'il perd beaucoup de force vous voulez dire ? Quand il entre dans l'eau.

Anéeka : Une balle entre dans l'eau avec trop de vitesse et ne laisse pas le temps à l'eau de se séparer pour la laisser passer. L'eau essaie de se comprimer à la pointe du projectile et comme l'eau ne se comprime pas, elle devient un solide impénétrable. Le facteur est la vitesse et le temps du projectile. Une flèche, en revanche, est lente, si bien que lorsqu'elle pénètre dans l'eau, elle sépare ses molécules et pénètre plus profondément qu'une balle de gros calibre.

De même, une personne qui plonge dans l'eau peut plonger à basse altitude, mais à une altitude plus élevée, ce qui se traduit par une vitesse plus élevée.

Le même principe s'applique aux boucliers d'eau, qui sont utilisés dans le cas du corps humain. À une hauteur qui se traduit par une vitesse de chute terminale d'environ 225 km/h, le fait que la personne tombe sur du béton ou sur de l'eau ne fait aucune différence.

Le même principe s'applique aux boucliers énergétiques toroïdaux destinés à la protection des engins spatiaux et des véhicules blindés, voire à la protection du personnel à pied avec l'équipement.

Par exemple, sur un vaisseau spatial comme celui-ci, le Toleka, les portes du hangar sont ouvertes pour laisser entrer ou sortir un vaisseau spatial ou une navette. Les boucliers ne sont pas enlevés pour lui permettre de passer, simplement la vitesse d'approche est lente par rapport au Toleka ce qui lui permet d'entrer à travers les boucliers comme s'ils n'étaient pas là.

Bien sûr, c'est un peu plus complexe dans le cas d'un système de blindage avancé comme le Toleka, qui observe également les fréquences et l'identification IFF du vaisseau entrant, et ajuste la fréquence de blindage spécifique lorsque le petit vaisseau s'approche de la zone du hangar.

Robert : Ça ressemble à la technologie ET.

Anéeka : Sûrement.

Robert : Donc vous pouvez être dans les hangars avec les "portes" ouvertes mais c'est bon parce que ces "boucliers énergétiques" ne vous laisseront pas sortir à moins que vous alliez très vite contre eux.

Ça me donne juste le sentiment... que pour arriver à ces concepts, il faut développer son esprit d'une manière différente.

Anéeka : Oui. C'est vrai.

Robert : Ouais. Sans vouloir manquer de respect aux scientifiques de la terre.

Anéeka : C'est vrai, la zone du hangar peut avoir les énormes portes coulissantes ouvertes et vous regardez en quelque sorte l'espace vide. Les boucliers contiennent l'air car ils vibrent à une fréquence précise et spécifique pour empêcher la décompression, et pour contenir les personnes ou les objets qui s'approchent trop près du bord.

En effet, il ne s'agit pas d'un seul bouclier, mais de plusieurs boucliers de fréquences différentes (harmoniques) superposés comme des couches d'oignons. Chacun d'eux a un usage spécifique.

Robert : Oui. Intéressant. Mais vous connaissant et connaissant votre façon de penser, seuls des esprits non-terrestres peuvent en arriver là.

Anéeka : C'est culturel, vous grandissez avec ce que je vous dis aujourd'hui, c'est naturel et quotidien.

Robert : En soi, cela semble un concept très simple auquel on ne peut accéder que si l'on sait bien observer son environnement et pour cela il faut le comprendre et le décoder avec sa conscience. Mais basé sur l'observation. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. Tout le monde n'observe pas la même chose.

Anéeka : Eh bien, une personne comme moi doit faire face à ces boucliers au quotidien.

Robert : Comme les balles cinétiques et tout ça.

Anéeka : Eh bien, oui. Le fait est que, puisque je connais mes boucliers et qu'ils sont plus avancés que ceux des humains, il m'est facile de tirer des conclusions sur la façon dont ils font cela. Puisque j'ai à l'esprit le fonctionnement de ces systèmes.

Par exemple, je sais que pour une grande arme énergétique de fabrication humaine, une charge de plutonium serait la forme d'énergie la plus simple. Mais je sais aussi que c'est tout à fait réalisable avec une simple charge de condensateur ou similaire alimentée par un système électrique conventionnel sur un navire de guerre comme un destroyer de la classe Arleigh Burke, comme celui sur les photos, qui est uniquement alimenté par des turbines à gaz.

Robert : Oui. Je me souviens que vous avez dit que cela pourrait avoir un impact sur la connexion. Tu n'es allé qu'à 20 km de là de toute façon ?

Anéeka : Non. J'étais à 490 km, maintenant nous sommes à 420 000 km.

Robert : C'est un long chemin. C'est un long chemin.

Anéeka : C'est juste que d'ici à la Terre, c'est Muon. Alors qu'en orbite basse, c'était un signal numérique direct vers le satellite.

Robert : Et du satellite à la Terre et maintenant Muon directement à la Terre.

Anéeka : C'est plus loin que la lune qui est à 360 000 km. C'est une orbite haute. Pour la sécurité. C'est temporaire.

Robert : Donc ces armes n'ont plus rien à voir avec vous car elles vont se dissiper. A cause de la réfraction, non ? Entre autres choses.

Anéeka : Oui, exactement, nous sommes trop loin.

Robert : Oui, c'est beaucoup plus loin, oui.

Last edited by Ranxi (2022-01-11 08:18:55)

Offline

#40 2022-01-12 19:32:47

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°539 : https://swaruu.org/transcripts/grafeno- … -de-temmer

Le graphène dans les vaccins - Anéeka de Temmer

Publié le 10 janvier 2022 par Despejando Enigmas, Robert.


Anéeka : C'est juste que, vous savez, je ne peux pas répondre aux questions sur les enzymes et les cancers en détail si je n'ai pas de sujets d'étude, et d'échantillons de laboratoire des sujets.

Je n'ai que des modèles informatiques, des simulations, qui sont détaillés, mais ils ne sont pas le terrain, comme une carte n'est pas le terrain.

Robert : Je peux l'imaginer Anéeka.

Anéeka : Ce que je vois, c'est que ce sur quoi ils s'interrogent a la même étiologie : le graphène. Ensuite, ils veulent que je donne des solutions au niveau chimique cellulaire des patients pour les aider, et là je n'ai aucune information à partager.

Ce que j'ai à dire comme explication, c'est que le vaccin avec tous ses composants va rendre plus évident ou attaquer les points faibles de chaque personne, là où elle avait déjà un problème antérieur, manifestant les symptômes à cet endroit. Chaque personne réagira donc différemment, aura des symptômes différents au vaccin. Et parce qu'ils sont différents, ils ne feront PAS le lien avec le vaccin comme cause. Mais tout vient de là.

Robert : Chaque personne réagit différemment.

Anéeka : Encore une fois, et avec toutes les bonnes intentions, ils veulent aider chaque patient à un niveau individuel, c'est compréhensible. Mais ils essaient toujours de résoudre les symptômes, sans résoudre la cause : et la cause, c'est le vaccin. S'ils ne veulent pas de ce résultat, alors ne le prenez pas. Arrêt complet. Mais avec toute ma technologie, il n'y a pas grand chose que je puisse faire d'ici.

Robert : Mais ils doivent savoir qu'une fois qu'ils ont été vaccinés, il n'y a pas de retour en arrière possible. Robert : C'est vrai. Je ne comprends pas, point final.

Anéeka : C'est ce que nous crions depuis plus d'un an maintenant.

Robert : Oui, vous ne faites pas de miracles. En outre, le vaccin est "volontaire".

Anéeka : Une fois qu'il est en place, c'est une progression régulière d'accumulation de maux jusqu'à l'issue finale, la mort. Et nous ne pouvons pas l'inverser, même d'ici. Le vaccin est conçu pour provoquer un effondrement progressif du corps humain. Le fait que certains meurent immédiatement témoigne de la toxicité du produit. Mais l'intention, de par sa conception, du vaccin est une accumulation progressive de maux dans tout le corps au fil du temps jusqu'à la mort.

La durée et le type d'affections dépendent de chaque sujet. Se manifestant progressivement dans leurs points faibles personnels. Ainsi, si une personne a des problèmes rénaux chroniques, c'est là qu'ils se manifesteront en premier, puis des problèmes cardiaques, des problèmes immunitaires ou des problèmes de diabète, c'est là que leurs problèmes augmenteront.

Robert : Oui, et plus vous prenez de doses, plus tout cela va aller vite.

Anéeka : C'est exact, exactement.

Robert : La solution n'est pas de se faire vacciner. Il n'y a pas de remèdes miracles.

Anéeka : Nous avons aussi vu quelque chose. Vous pouvez comprendre pourquoi c'est délicat. Nous avons constaté qu'il y a une dégradation apparente du graphène actif dans le corps. Mais nous ne savons pas à quel point. Selon d'autres chercheurs que nous avons vus chercher une référence à ce que nous avons vu ici dans le modèle informatique, au bout de 3 mois, le graphène se dégrade, c'est pourquoi ils font pression pour obtenir davantage de doses. Le problème est que si les gens savent cela, ils diront que se faire vacciner n'est pas si mal.

Le problème est également le suivant : et il s'agit d'informations provenant de notre laboratoire à Toleka, et non de sources humaines : ce n'est pas qu'il y ait une dégradation du graphène, car les données terrestres indiquent qu'ils partagent même un mécanisme corporel par lequel ils l'éliminent (erroné, d'ailleurs, selon nos données). Il ne s'agit pas d'une dégradation du graphène injecté, mais plutôt du fait que le matériau ou la quantité de graphène injecté a été assimilé ou s'est retrouvé dans les tissus du corps humain. Ils ont donc besoin de plus de doses pour provoquer la modification totale de l'ADN de manière plus accélérée et non selon le processus normal de duplication des cellules.

Le graphène ne se dégrade donc pas, il s'est simplement lié aux tissus et il faut en donner plus aux gens pour que le matériau soit saturé dans les cellules.

Les jeunes auront alors plus de chances de pouvoir assimiler le changement génétique et de devenir des robots biologiques sans âme et télécommandés. Les personnes plus âgées et plus faibles ou celles qui ont des problèmes génétiques ou physiques seront destinées à l'extermination.

Cela permet de filtrer le type de biologie ou le type ou la variante génétique humaine qui peut assimiler le changement transhumaniste. Les filtrer du reste de la population humano-lyrienne.

Les vaccins sont donc destinés à trouver ceux qui ont certains traits génétiques utiles aux contrôleurs. Et ce sont ceux qui ont des affinités avec les races reptiliennes et les Maitre, entre autres variantes, et avec d'autres noms comme Vlash par exemple, transformant les gens en leurs hybrides et sous leur contrôle.

Il s'agit d'un système de filtrage visant à exterminer et à éliminer de la Terre les graines des races dites positives. Et ne laisser que les composants "humains" qui leur sont génétiquement liés. Suis-je clair ?

Robert : Oui. Il restera les "graines" régressives qui seront compatibles avec ces vaccins.

C'est une invasion.



Anéeka : Le graphène ne se dégrade pas. Il est utilisé tel qu'il a été conçu, et il faut plus de matériel.

Ceci étant dit, avec ces informations plus complètes, je pense que vous pourriez informer le public.

La partie délicate est qu'ils ne finissent pas par penser que parce qu'il se "dégrade", il est sans danger s'ils l'ont eu pendant plus de 3 mois ou s'ils le mettent, car ce n'est pas le cas. Une seule dose peut être mortelle. Et cela dépendra de qui ils sont à l'intérieur.

Robert : Et pour dire clairement qu'il n'y a pas de remède une fois que vous êtes inoculé. Oui. Quiconque se trouve dans ces bio-combinaisons. Robert : C'est vrai. Il ne dégrade pas le graphène, il s'adapte simplement ou trouve une place dans le corps... et il faut de plus en plus de doses.

Anéeka : Oui.

Robert : Qu'ils voient que c'est mauvais. Qu'ils ne se font plus vacciner. Personne ne sera responsable des effets secondaires parce que c'est "volontaire". Et qu'ils continueront à les vacciner parce que leur corps a besoin de plus de graphène pour qu'ils "mutent" plus vite.

Anéeka : Dire que le corps l'élimine est irresponsable. Je ne doute pas qu'elle l'élimine dans une certaine mesure. Le corps essaie de le faire dès le début, et oui, une partie sera éliminée, mais pas la totalité, et le reste est celui qui s'est déjà adapté et a pénétré dans les cellules. Et l'excédent qu'ils détectent et que le corps élimine, c'est celui qui a fait son travail.

Robert : Et une question. Savez-vous quelle quantité de graphène le corps peut "supporter" avant de s'effondrer soudainement ?

Anéeka : Cela dépend de l'organisme, il n'y a pas de taux unique. Pour certaines personnes, le simple contact avec une personne vaccinée, avec le peu qu'elles peuvent obtenir par un frottement de joue dans un baiser de salutation, peut être fatal, pour d'autres, il faut plus de doses, de nombreuses injections et tout cela. Cela dépend de la biologie de chaque personne.

Robert : Oui, ça va sortir comme les Morguellon (cf la maladie des Morgellons). Par les yeux et par n'importe quel côté ou partie du corps.

Anéeka : Ça en fait partie, oui. Le corps qui essaie de se débarrasser du graphène, oui.

Robert : Une fois vacciné, il n'y a pas de solution.

Anéeka : C'est juste qu'ils luttent contre des maladies spécifiques qui se manifestent chez chaque personne vaccinée, alors que le problème est entier et total. Ce n'est pas ma faute, mais la vérité est qu'ils sont sans espoir.

Last edited by Ranxi (2022-01-12 19:46:14)

Offline

#41 2022-01-12 20:04:46

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°540 : https://swaruu.org/transcripts/jupiter- … a-pleyades

Jupiter - Système solaire - Information de Swaruu de Erra (Taygeta - Pléiades)

Publié le 12 janvier 2022 par Cosmic Agency, Gosia


Originellement en espagnol

Swaruu (9) : Jupiter, un autre feuilleton. Remarquez à quel point la cabale est envahissante. Comment il prend tout et domine tout en utilisant Saturne comme Satan, comme emblème de la négativité. Pourquoi ne pas prendre Jupiter, le roi des planètes ? Imposant comme il l'est. Parce que ce n'est pas le leur, parce qu'ils pensent toujours en dualité, même s'ils mettent des attributs sur les choses, attributs que les choses peuvent ne pas avoir. Un exemple de ceci est Saturne. Rien à voir avec Satan ou autre, c'est juste une autre planète.

Mais ils ne touchent pas à Jupiter malgré tout, car dans leur esprit de pensée dualiste, Jupiter est l'antithèse de Saturne. Des carrés blancs et des carrés noirs. Jupiter est le carré blanc, Saturne le carré noir. L'un chargé de négativité et l'autre de positivité.

Jupiter est la demeure d'une race sur Terre appelée Karistus. Il s'agit d'un sujet très "chargé" que même nous ne comprenons pas entièrement. Le nom de Karistus est utilisé dans les cercles templiers, les cercles maçonniques de haut rang, et parmi d'autres organisations secrètes, mais surtout les templiers anglais, portugais, italiens et allemands.

Karistus est lié au concept de DK, étant le K et donc Dhor Kristil. Karistus vient de Christic/Christ/Krist. Énergie positive (d'un point de vue maçonnique, templier et illuminati).

Dans ces milieux, on dit que l'être Jésus-Christ, ou DK pour les maçons Illuminati Templar, vient de la race Karistus, habitant Jupiter et ses lunes.

Les Karistus sont des êtres de haute fréquence de sixième dimension, et plus. Les Karistus (nom terrestre donné à ces êtres qui n'ont pas de nom, seulement un concept d'eux-mêmes, aucun nom pour eux-mêmes ou leur race) habitent Jupiter et ses lunes.

Ils sont souvent vus comme des anges volants et sont pris comme tels sur Terre. Avec Taygeta, les deux races sont conceptualisées comme des anges.

Robert : Et que viennent-ils faire sur Terre ?

Swaruu (9) : La meilleure source d'information sur Karistus est la chaîne DS AHK. Comme toute autre race, la Terre possède plusieurs milliers de graines stellaires de cette race, mais oui, elles arrivent sur Terre sous leur forme originale. Ils viennent parce qu'ils sont des guides, parce qu'ils voient ce qui se passe sur Terre, ils souhaitent aussi aider.

Gosia : Comment dans la forme originale si ce sont des graines ?

Swaruu (9) : On les a souvent vus comme des êtres de lumière capturés sur vidéo, des anges capturés sur vidéo volant ou atterrissant quelque part. Ils sont comme des graines et des originaux à l'état bio-plasmique.

Le concept d'"ange" chez les Taygètes est plus proche des archanges bibliques avec des noms et tout. Gabriel /Miguel / Raguel / Zadkiel etc. Ils descendent et parlent aux humains ou ont parlé aux humains face à face.

Karistus, c'est plutôt qu'ils ont vu quelque chose d'étrange, ils ont vu un être ou un ange de lumière, parce qu'on dirait bien qu'ils ont des ailes, et ensuite quelque chose de bien s'est produit ou un désastre a été évité. Nous partageons donc le concept d'"ange" avec cette race, mais comme vous le verrez, d'une manière différente.

Robert : Quelles autres races y a-t-il sur Jupiter ?

Swaruu (9) : Comme je l'ai dit hier, il y a aussi des courses (races) de vapeur d'eau ou du moins c'est ce qu'il semble. Ils n'ont pas non plus de noms en tant que tels, seulement des concepts.

Jupiter n'a pas de surface comme les autres planètes. Il passe simplement d'un état gazeux à un état de plus en plus dense au fur et à mesure que l'on descend dans l'atmosphère. On arrive à un point où la pression est si forte qu'elle est plus dense que la roche magmatique ou l'acier, mais tout cela de façon progressive.

Mais il existe des strates entre l'état gazeux et l'état solide dans lesquelles existent des êtres étranges ressemblant à des animaux. Comme les poissons dans l'eau, ils passent toute leur vie, de la naissance à la mort, à "voler".

Certains animaux ressemblent à des méduses dont la partie supérieure est un ballon naturel qui leur permet de flotter dans l'atmosphère et d'attraper d'autres petits êtres avec leurs tentacules suspendus en dessous. Certains peuvent être énormes, de la taille d'un dirigeable humain. Ils contiennent des parasites qui vivent à l'intérieur de ces créatures, et d'autres espèces vivent parmi les tentacules, mangeant les restes des tentacules ou que les tentacules mangent.

Il existe d'autres espèces d'êtres volants, comme les oiseaux ou des êtres mi-oiseaux, mi-tétradactyles, qui doivent également passer cent pour cent de leur vie à voler sans cesse. Ces espèces sortent pour chasser à des niveaux plus élevés de l'atmosphère, où elle est moins dense, et redescendent vers des strates plus denses pour se reposer car l'effort de vol n'est pas aussi important. Ils sont carnivores et s'attaquent souvent aux méduses. Ils sont dotés d'un éperon à l'arrière, montent sur un ballon-méduse et descendent en piqué en marche arrière, perçant le ballon à grande vitesse et tuant l'animal.

Jupiter, comme je l'ai dit, n'a pas de surface et est un gradient de moins en moins dense à progressivement plus dense, mais cela dit il y a des courants au sein des strates de densité, comme les courants océaniques ont également des barrières thermiques et de salinité sous la mer sur la Terre ou toute autre planète marine.  Ces barrières ou strates sont utilisées comme lits de flottaison par d'innombrables espèces. Ces barrières ou courants sont clairement visibles sur Jupiter en observant ses strates colorées.

Robert : Et quelle est cette tache rouge sur Jupiter, et quels sont les hexagones qui apparaissent au nord et au sud, et est-elle de forme toroïdale ?

Swaruu (9) : Oui, elle est toroïdale, et oui c'est une grosse tempête. Ce n'est pas parce qu'ils disent la vérité une fois sur mille que l'on peut faire confiance à la NASA. C'est un ouragan.

Gosia : Avez-vous été sur place pour en faire l'expérience ?

Swaruu (9) : Je passe devant d'innombrables fois, je regarde. Ne jamais entrer dans Jupiter. L'expérience, oui, il y a eu des vaisseaux Taygeta qui ont tout documenté. Moi, je le regarde juste en passant. Je ne veux pas déranger les habitants.

Gosia : Et revenons aux Karistus. Alors comment les Illuminati les connaissent-ils exactement ?

Robert : Je veux dire que sur Jupiter, il est impossible d'établir des bases pour la Cabale à cause de la nature de la planète ? Nous parlerons des lunes de Jupiter plus tard.

Swaruu (9) : Pour en revenir à Karistus, Jupiter semble plein de vie aérienne de 5D avec des traces de ce qui se passe en 6D et plus. En 6D, Karistus possède une civilisation entière, avec de grands bâtiments en cristal pointant tous vers le haut. De vastes constructions. Oui, je parle de la planète elle-même.

D'un autre point de vue, Jupiter est un portail d'êtres positifs venant de densités supérieures.

Gosia : Mais comment connaissent-ils les Illuminati et pourquoi les vénèrent-ils ? S'ils sont mauvais et que les Karistus sont bons, en général.

Swaruu (9) : Ils le savent parce que Karistus est vu sur Terre de temps en temps, toujours en train de résoudre quelque chose ou d'éviter des calamités. Par exemple, la peste noire a été arrêtée après l'apparition de plusieurs de ces êtres, comme cela a été dit sur Terre dans les documents des Jésuites (Illuminati).

On leur a ensuite attribué des attributs positifs de bonté, d'êtres de lumière. Ils sont à l'opposé du concept de Vlash ou de Mothman qui apportent le malheur partout où ils apparaissent. La dualité est ici très perceptible. Mais la cabale ne vous parlera jamais de ça, de l'"Anti-Mothman".

Gosia : Vous ne pouvez pas voir leurs constructions de sixième densité, n'est-ce pas ? Vous ne pouvez pas accéder au 6D physiquement.

Robert : Swaruu (9), pouvez-vous voir ces belles cités de cristal ?

Swaruu (9) : Pas directement. Pour les voir, il faut changer la fréquence du navire avec les moteurs (solution technologique). C'est facile à faire, et cela a été fait.

Oui, j'ai vu les vastes cités de Karistus depuis les airs. Ils sont aussi technologiques et ils reconnaissent un vaisseau Taygeta et savent que nous ne faisons pas de mal. Nous sommes leurs sœurs scoutes, d'autant plus que nous partageons le concept des anges.

Si je leur dis comment accéder au 6D là-haut avec un vaisseau, je leur donnerais la technologie de distorsion.

Gosia : Je demande seulement parce qu'il a été dit que la densité inférieure ne contient pas la densité supérieure et c'est pourquoi vous ne pouvez pas la voir, mais je comprends cela. Gosia : Ok, merci.

Swaruu (9) : Bien sûr Gosia, mais vous montez en densité avec votre vaisseau sur le plan technologique. C'est une partie de la distorsion. C'est cela en soi, c'est cela aussi, comme je l'ai dit précédemment, c'est un portail pour les êtres et l'énergie des densités supérieures.

Robert : Jupiter était-il autrefois une étoile ?

Swaruu (9) : Non, Jupiter n'a jamais été une étoile et ne le sera probablement jamais. Bien qu'elle ait plus d'attributs d'une étoile que d'une planète, elle est autre chose, une autre catégorie.

Jupiter est une planète à très, très haute fréquence. Il rayonne beaucoup plus d'énergie qu'il n'en reçoit du soleil. Ses lunes reçoivent cette énergie sous forme de rayonnement qu'elles transforment en chaleur. Jupiter émet cette énergie comme un soleil. Il les atteint.

Les soleils n'émettent pas de chaleur, c'est faux. Les étoiles ne sont pas des bombes thermonucléaires comme on le dit, ce sont des portails énergétiques. Il s'agit d'énergie sous diverses formes, y compris le rayonnement mesurable de la 3D (mais loin de n'être que cela) qui est transformé par la planète en chaleur.

Allons maintenant dans le désert de Mojave. C'est presque l'été. Les températures grimpent dans les 40°C et plus. Mais quel que soit le jour, à midi, avec une température de surface de 42°, plus vous montez en altitude, par exemple en avion, plus la température extérieure devient fraîche. Même en plein soleil à 10 000 pieds (3 km), la température est déjà bien en dessous de zéro.

Les éruptions solaires sont des impulsions énergétiques. La chaleur provient de la traduction de l'énergie reçue par le soleil, et non du soleil. Le soleil ne peut pas émettre de chaleur vers la terre car, du point de vue de la 3D, l'espace est un vide et les lois de la thermodynamique ne permettent pas le transfert de chaleur. Quelle que soit la chaleur du soleil, aucune énergie thermique n'atteindra jamais la terre.

Ok, le soleil brûle plus haut, comme au-dessus des Alpes. Vous allez skier et le soleil vous brûle la peau. Mais ça ne te brûle pas par la chaleur parce que tu es gelé. Il vous brûle par radiation.

Robert : Je veux dire, la fameuse éruption solaire n'atteindrait jamais la Terre.

Gosia : Et que rayonne-t-il ?



Swaruu (9) : Une longue liste de formes d'énergie, depuis ce qui est accepté en 3D comme ultraviolet, en passant par la lumière blanche et l'infrarouge, les ondes radio jusqu'aux rayons X, puis aux rayons gamma de haute énergie.

Il transmet également d'autres fréquences et énergies que les humains ne connaissent pas, des énergies d'autres densités, car le Soleil est dans toutes les densités, logiquement. Ces énergies tachioniques, muoniques et bien d'autres sont connues sur Terre sous le nom de "rayons cosmiques" ou de "vent solaire". Il émet des énergies de fréquences venant d'ailleurs, de densités supérieures traduites en densités inférieures. Le Soleil en tant que répétiteur des énergies provenant du centre de la Galaxie, qui active l'ADN.

Il peut atteindre parce qu'il rayonne une très forte énergie électromagnétique. Oui, cela peut affecter les télécommunications, etc., mais comme l'éruption qui "cuit" la vie sur la planète en laissant tout le monde rôtir, c'est de la peur, de la peur, de la peur. C'est n'importe quoi, ça n'arrivera jamais.

Gosia : Mais voyons, qu'est-ce qui active l'ADN ?

Swaruu (9) : C'est un autre sujet, mais oui. Ce n'est pas qu'ils l'activent comme s'ils ne l'étaient pas avant. Ce ne sont que des fréquences transmises et selon le principe de la fréquence dominante... tout ce qui est sous l'influence d'une fréquence plus élevée changera de fréquence pour se rapprocher de cette dernière. La conséquence de cela est que tout ce qui était sur une fréquence inférieure (et donc sur un plan existentiel inférieur) devra inévitablement élever sa fréquence également. Principe des fréquences dominantes

Gosia : Est-ce que c'est bon de rester debout au soleil ?

Swaruu (9) : Bien sûr, il n'y a rien de mal avec le soleil. Vous devez simplement accepter que vous avez certaines limites ou tolérances corporelles en matière d'exposition aux rayonnements.

--------

Un autre jour

Robert : Ok. Nous pouvons passer aux satellites de Jupiter.

Swaruu (9) : Ce sont les principales lunes de Jupiter. Ils obtiennent 99% de leur chaleur de Jupiter ou de leur propre milieu géothermique. Le Soleil passe au second plan pour eux. Ils sont tous au stade de la formation de la vie. Cela signifie qu'il s'agit de lieux que les races positives considèrent et respectent avec la plus grande attention en raison de la Directive Première. Si des endroits ou des planètes comme Mercure ou Pluton (ainsi que Sol 10, Sol 12 et Sol 13) sont des planètes qui descendent en retournant à l'énergie potentielle, ces quatre lunes de Jupiter vont vers le haut. Ils sont en formation avec la vie qui commence en eux, et avec cette vie aussi la conscience de la lune.

Tout cela du point de vue holographique. Les consciences en formation de la planète fonctionnent comme les neurones d'un ensemble plus vaste, (et ainsi de suite vers le haut). Les habitants, les plantes et les animaux additionnent le champ énergétique de la soupe de la conscience pour former un tout, la lune ou la planète.

De même, l'être humain est la somme des cellules et des micro-organismes qui vivent en lui. Les cellules du corps constituent la population, le corps est une communauté, pas une unité. Donc du plus basique au plus complexe. Il est constitué de plus petits morceaux de conscience, tous interconnectés dans un champ énergétique de conscience.

Ce champ est mal compris, et c'est quelque chose de tout à fait tangible, c'est la gravité. La gravité est le flux d'un point d'observation d'une conscience vers le point d'observation ou de concentration.

Robert : Il n'y a donc pas de vie avancée sur ces lunes ? La conscience des lunes, en tant qu'êtres vivants, se forme ? Y a-t-il des colonies d'autres races ?

Swaruu (9) : Oui, ces lunes se forment, ce sont des bébés. Il faut s'occuper d'eux, leur donner ce dont ils ont besoin pour leur développement, principalement le respect et la patience.

Il n'y a pas de colonies, et les races négatives sont chassées par les gardiens de la région, les Karistus. C'est ce que la Cabale sait et qui a filtré dans le film de Stanley Kubrick de 1968, 2001 l'Odyssée de l'espace. Et encore plus clairement dans 2010's Space Odyssey. Partie 2 avec Roy Schneider.

Regardez le message final : "Tous ces mondes sont à explorer, sauf Europa, n'essayez pas d'y atterrir".

Robert : Pourquoi Europa ?

Swaruu (9) : Pour la raison que je vous dis. Parce qu'elle est en formation, elle a la vie qui commence à se développer. Personne n'a le droit d'interférer. C'est juste que dans ces films, ils ont manqué quelque chose, ce n'est pas seulement Europe, mais aussi Ganymède et Callisto.

Cependant, Europa est spéciale ou se distingue parmi elles. Il y a un océan à l'intérieur, sous la glace. C'est celui des quatre qui est le plus avancé dans le développement de l'état de vie. Il contient une civilisation de base sirienne composée d'êtres de type Triton à un stade préindustriel primitif.

Il vient du même nom que celui qui a donné le nom d'Europa au continent européen. Elle ne porte pas le nom d'Europa en l'honneur du continent. Europe était la fille de Tyr, qui était l'une des amantes de Zeus dans la mythologie grecque.

Robert : Ok, c'est bien de connaître toutes ces informations car beaucoup de contactés prétendent avoir visité ces lunes et vu des villes et des civilisations.

Gosia : Mais qui a nommé le satellite Europa ?



Swaruu (9) : Il faudrait enquêter pour savoir par qui. Pour nous, l'Europe ne s'appelle pas comme ça, c'est Sol 13-5-2.

Robert : Pourquoi le soleil si c'est une lune ?

Swaruu (9) : Soleil 13 = Système solaire source. Soleil 13-5 = Système solaire source plus numéro de planète, 5= Jupiter. Soleil 13-5-2 = Seconde lune. Bien qu'il ne corresponde pas à la distance à Jupiter, il ne correspond pas, mais c'est le nom.

Robert : Mais une autre question Swaruu (9), ces lunes sont-elles dépourvues de tout établissement d'une quelconque race intelligente ? C'est juste que certains prétendus contactés affirment avoir été emmenés sur ces lunes pour rencontrer les civilisations qui y vivent.

Swaruu (9) : Désolé d'enfreindre les règles, réponse : NON, il n'y a personne là-bas avec une civilisation, seulement quelques tritons basés sur Sirian, mais dans un état primitif. Ces lunes sont nouvelles et en formation, dans quelques milliers d'années elles auront leurs civilisations, mais pas encore. Il n'y a personne, pas même les bases. Seuls les Karistus qui s'en occupent positivement, ainsi que les jardiniers gris, car c'est leur travail. Peut-être ont-ils été confondus avec la civilisation avancée de Karistus sur Jupiter, car on leur a dit qu'elle n'avait pas de surface, qu'elle ne pouvait pas avoir de civilisation sur Jupiter, et ils l'ont transmise par erreur à leurs lunes.

Jupiter possède de grands bâtiments et des villes spectaculaires, mais pas en 5D, ils sont au-dessus de la 5D, sous la 6D spécifiquement. Je connais la fréquence ou la densité (sous 6D) parce que c'est ce que l'ordinateur du vaisseau spatial me dit de faire correspondre la fréquence comme procédure nécessaire pour pouvoir même voir ces villes. Une zone 3D ou 5D ne verrait qu'une boule gazeuse pleine d'animaux 5D, comme décrit hier.

Robert : J'ai juste une question à ce sujet. La Terre est-elle aussi maintenant en 6D ? Je veux dire que vous voyez les villes de Jupiter en 6D dans la même ligne temporelle, vous voulez dire ?

Swaruu (9) : Tous les lieux, y compris la Terre, ont leurs points ou leurs lignes ou leurs aspects correspondants dans toutes les densités.

En ce qui concerne les chronologies, oui, elles sont toujours différentes car elles changent avec les densités, comme il faut s'y attendre. Il est difficile de définir où l'une se termine et où l'autre commence, car une ligne de temps est essentiellement une ligne qui représente une conscience, mais cette conscience est également présente dans de multiples densités. Et des aspects de la même conscience peuvent percevoir ou non ces autres densités, même si cela l'affecte directement.

À ce problème s'en ajoute un autre : il faudrait définir le moment où une conscience commence en tant qu'unité, car tout est constitué de consciences plus petites qui en forment une plus grande, et ce, dans le cas d'un être humain, par exemple, serait chaque cellule du corps, puisque le corps humain est une population, et non une unité. Ces consciences cellulaires individuelles forment la plus grande, la personne anthropomorphe. Qui à son tour forme une communauté, qui forme une planète, qui forme... et ainsi de suite. Comme vous pouvez le constater, les variables à prendre en compte sont nombreuses.

Last edited by Ranxi (2022-01-12 20:43:04)

Offline

#42 2022-01-15 20:54:02

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°543 : https://swaruu.org/transcripts/grafeno- … -de-temmer

Le graphène ne se dégrade pas, il s'assimile - Aneeka de Temmer

Publié le 14 janvier 2022 par Agencia Cósmica, Gosia


Originellement en espagnol :
(il semble que c'est un extrait du transcript n°539)
--------

Anéeka : Nous avons vu quelque chose sur le graphène. Et c'est un sujet délicat.

Nous avons constaté qu'il y a une dégradation apparente du graphène actif dans le corps. Mais nous ne savons pas à quel point. Selon d'autres chercheurs que nous avons vus chercher une référence à ce que nous avons vu ici dans le modèle informatique, au bout de 3 mois, le graphène se dégrade, c'est pourquoi ils font pression pour obtenir davantage de doses.

Le problème est que si les gens voient cela, ils diront que la vaccination n'est pas si mauvaise, et le problème est le suivant (et ce sont des informations provenant de notre laboratoire à Toleka, pas de sources humaines) :

Ce n'est pas qu'il y ait une dégradation du graphène, comme l'indiquent les données terrestres, qui partagent même un mécanisme corporel par lequel elles l'éliminent (faux d'ailleurs, selon nos données). Il ne s'agit pas d'une dégradation du graphène injecté, mais plutôt du fait que le matériau ou la quantité de graphène injecté a été assimilé ou s'est retrouvé dans les tissus du corps humain. Ils ont donc besoin de plus de doses pour provoquer la modification totale de l'ADN de manière plus accélérée et non selon le processus normal de duplication des cellules.

Le graphène ne se dégrade donc pas, il s'est simplement lié aux tissus et il faut en donner plus aux gens pour que le matériau soit saturé dans les cellules.

Les jeunes auront alors plus de chances de pouvoir assimiler le changement génétique et de devenir des robots biologiques sans âme et télécommandés. Les personnes plus âgées et plus faibles ou celles qui ont des problèmes génétiques ou physiques seront destinées à l'extermination.

Cela permet de filtrer le type de biologie ou le type ou la variante génétique humaine qui peut assimiler le changement transhumaniste. Les filtrer du reste de la population humano-lyrienne.

Les vaccins sont donc destinés à trouver ceux qui ont certains traits génétiques utiles aux contrôleurs. Et ce sont ceux qui ont une affinité avec les races reptiliennes et Maitre, entre autres variantes, et avec d'autres noms comme Vlash par exemple, transformant les gens en hybrides d'eux et sous leur contrôle.

Il s'agit d'un système de filtrage visant à exterminer et à éliminer de la Terre les graines des races dites positives. Et ne laisser que les composants "humains" qui leur sont génétiquement liés.

Dire que le corps élimine le graphène est irresponsable. Je ne doute pas qu'il l'élimine dans une certaine mesure, le corps essaie de le faire dès le début, et oui, une partie sera éliminée, mais pas toute, et le reste est celui qui s'est déjà adapté et a pénétré dans les cellules. Et le surplus qui serait détecté comme étant éliminé par le corps, est celui qui a déjà fait son travail. La vaccination n'est PAS une option.

Last edited by Ranxi (2022-01-18 18:48:38)

Offline

#43 2022-01-18 18:47:47

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°541 : https://swaruu.org/transcripts/la-mente … aygeteanas

L'ESPRIT HUMAIN ET LE CERVEAU COMME IL FONCTIONNE SELON LES ALIENS - Swaruunian - Taygetean

Publié le 12 janvier 2022 par Despejando Enigmas, Robert.

Robert : Avec tout ce que nous savons des créations humaines en tant que tulpas et des différents niveaux de jeu, " l'Empire draconien, l'Alliance d'Orion " serait un autre niveau de jeu. Ce serait seulement dans nos petites têtes ? Je veux savoir si cela existe pour la Fédération des planètes unies. Ou bien s'agit-il effectivement des peurs des "zones inférieures de la Fédération passées sur Terre et sur Terre déformées par les humains" ?

Yázhi : Oui, ils existent à l'extérieur. Le problème est que le concept ou l'idée de ce qu'ils sont est spécifique à la Terre et ne reflète pas la réalité extérieure. Etant donné que la Terre elle-même (en tant qu'inconscient collectif humain) reflétera et interprétera ces concepts d'alliances négatives, de signification du mal, et la façon dont ils fonctionnent uniquement à travers la lentille de la compréhension du collectif humain.

L'idée est donc totalement déformée et humanisée et ne correspond pas à ce qui se passe réellement. C'est ici que l'inconscient collectif humain va refléter ou incarner ses propres peurs dans les concepts de races extraterrestres régressives. Et comme la race humaine en tant que collectif est totalement séparée du collectif extraterrestre, elle va générer des égrégores spécifiques à la race humaine. (Sauf pour la filtration inconsciente par les graines et autres).

Le concept d'égrégore ou de tulpa ne signifie pas qu'il s'agit d'un fantasme. Elle fait partie du mécanisme total de manifestation et de formation d'une réalité collective (je parle d'individuel mais je parle ici de collectif).

Ainsi, ce que d'innombrables ufologues New Age, qui pensent connaître les Fédérations et l'Exopolitique, ne feront que refléter ce qu'ils ont accepté comme communauté parmi leurs connaissances. C'est pourquoi leurs fédérations galactiques de lumière sont si dualistes, le bien et le mal, la flotte sombre et la flotte de lumière.

Ils sont incapables de voir que ces concepts doubles, tout noir et tout blanc, ne sont que le reflet de leur propre structure cérébrale divisée en deux hémisphères. Et les autres races ne peuvent pas le voir de cette façon parce que leurs cerveaux ne sont pas divisés.

Il convient d'expliquer ici que le soi-disant cerveau non humain unifié, celui de nombreuses races non humaines sur une base Lyra, contient effectivement une latéralité dans sa structure en maintenant des systèmes fonctionnels dans le corps. Cependant, la partie corticale, également appelée matière grise, n'est pas divisée par une tranchée physique comme dans le cas du cerveau humain. Au contraire, il communique avec une efficacité totale entre les deux hémisphères puisque c'est cette partie "pensante" du cerveau qui n'est pas divisée.

Cela va au-delà de la simple efficacité du "CPU", mais reflète une autre compréhension de la réalité, le plasma pour l'être ayant l'expérience dans un corps équipé de cette manière quelque chose de complètement différent de l'expérience humaine. Les choses sont plus claires, sans avoir besoin d'une comparaison constante. Cela génère alors une autre réalité existentielle en ayant une autre compréhension qui entre en conflit avec celle de l'humain.

Sans parler des agendas de la Cabale qui contrôlent l'information par le biais de leurs agences à trois lettres qui imposent un parti pris avec les informations qui seront ensuite suivies par les "chercheurs" d'OVNI.



De tout ce qui précède, nous pouvons comprendre pourquoi ce que certains chercheurs expliquent avec leur Exopolitique diffère tant de ce que nous disons. Les réalités ne s'emboîtent pas.

Robert : Yazhi, une question. Le voile de l'oubli est-il lié à notre état d'esprit ? Ou est-ce seulement par accord ? Ou les deux ? Par exemple, Anéeka a un voile d'oubli. Elle se souvient seulement d'avoir été Tay, Tay, Tay.

Yázhi : Le voile de l'oubli obéit à quelque chose de très simple. Ce n'est pas une machine qui efface les souvenirs ou quelque chose comme ça. C'est le même mécanisme qui efface les rêves quand on se réveille. Ce qui se trouve dans les plans d'existence plus légers et plus énergétiques n'est pas compatible en fréquence avec le monde matériel plus lourd, donc il ne relie pas ces fréquences mentales. La mémoire n'est pas dans le cerveau, elle est dans le champ éthérique. Donc si ces fréquences sont trop subtiles, elles ne sont pas décodées par le cerveau. Pour se souvenir d'une vie passée ou d'un rêve de la nuit dernière, il faut le retenir suffisamment longtemps pour que cette chose subtile imprime une réaction dans le cerveau qui peut l'amener dans le monde physique en tant que souvenir.

Le cerveau traduit ce qui se trouve dans le champ et le transpose dans le monde physique. Il ne produit pas les souvenirs. Il les incarne simplement dans le monde physique. Cela arrive aussi à cause des accords de pré-naissance comme avec Anéeka.

Robert : Personne n'efface ta mémoire. Il va de soi que vous "ramassez" ces souvenirs dans l'éther d'autres "densités". Le champ éthérique, oui.

Yázhi : Non, personne, c'est du New Age. Les peurs, les règles avec des cliquets, ce n'est pas comme ça. C'est juste un processus de fréquences, compatibles et non compatibles, avec le monde dit physique. C'est tout ce que c'est.



Robert : "Le voile de l'oubli obéit à quelque chose de très simple. Ce n'est pas une machine qui efface les souvenirs ou quelque chose comme ça. C'est le même mécanisme qui efface les rêves quand on se réveille. Ce qui se trouve dans les plans d'existence plus légers et plus énergétiques n'est pas compatible en fréquence avec le monde matériel plus lourd." J'aime cette définition.

--------

D'une autre conversation :

Robert : Le voile de l'oubli est sélectif ? Tu peux te souvenir de deux incarnations mais pas de la dernière pour une raison quelconque ? Tu peux oublier les incarnations intermédiaires pour une raison quelconque ?

Anéeka : Oui, cela semble être sélectif avec une certaine forme de contrôle intentionnel du côté de l'interview (entre-vie / inter-vie). Nous comprenons que le voile de l'oubli est donné par l'incompatibilité de fréquence entre le bas du côté matériel et le haut du côté inter-vie, mais c'est l'explication scientifique.

Robert : Ah. J'imagine que le temps n'est pas linéaire, c'est pour ça ? Est-ce que ça pourrait aussi être à cause de ça ?

Anéeka : C'est vrai, ce n'est pas linéaire.

Robert : Il ne doit pas nécessairement suivre une continuité "linéaire". Anéeka : Ok. Donc avec ce que vous m'avez dit maintenant et l'autre fois sur le cerveau et la glande pinéale.

Anéeka : Du côté de l'entretien (entre-vie / inter-vie), vous ne traitez les choses que par compatibilité de fréquence, et non par temps, espace, dates ou linéarité.

Robert : Ceci, la glande pinéale, n'a rien à voir avec le voile de l'oubli ?

Anéeka : Seulement comme point d'entrée, bien que nous ayons dit qu'il s'agit du corps entier et du cerveau entier.

Robert : Ni par des choses physiques sur Terre comme la glande pinéale. Oui. Tout le corps, mais hier tu as parlé du chakra de la couronne, tu te souviens ? Oui, nous sommes une unité. Pourquoi le corps se sépare-t-il en points énergétiques ? Ou des nœuds d'énergie.

Anéeka : C'est qu'il n'est pas séparé, il n'y a que des points chauds, mais le corps est un tout, j'utilise les chakras comme j'utilise la 3D comme référence seulement.

Robert : Question. Pourquoi le cerveau humain est-il divisé en deux hémisphères ? Est-ce pour vivre notre expérience dans la dualité ? Je comprends que ceux qui ont le cerveau unifié en font aussi l'expérience. Mais est-ce pour une raison "métaphysique" ? Merci.

Anéeka : C'est le résultat de la pensée d'êtres ayant une sérieuse prédisposition à penser en dualité. D'abord la pensée, puis la manifestation physique. Leur prédisposition, incarnation après incarnation, à penser en termes dualistes est génériquement incarnée comme un cerveau divisé dualiste. Mais c'est toujours une décision de l'astral de s'incarner de cette façon, mais c'est le résultat des attachements aux idées qu'il détient et détient encore dans l'astral.

Robert : Nous sommes de plus en plus séparés de la réalité.

Anéeka : Exactement.

Robert : C'est pourquoi la vidéo de Yazhi a très bien marché. La dualité... Dark Fleet... Flotte légère (de la lumière). Oui.

Anéeka : Ils ne peuvent pas penser comme beaucoup d'ET, simplement parce qu'ils n'ont pas le matériel. Mais ils pourraient le développer s'ils le voulaient.

Robert : Exactement. D'ailleurs, pourquoi les bio-combinaisons parlent-elles à la Fédération ? Ce n'est pas leur compétence. Je suis membre de la Fédération et je n'ai pas besoin de passer par une combinaison biologique pour leur parler. Quelle est cette absurdité ?

Anéeka : Le fait qu'ils soient à double cerveau n'est pas un réel obstacle. C'est leur mentalité, leurs idées. Et ce sont ceux qui causent ce double cerveau. Parce que l'ADN physique qui dicte la formation de ce cerveau divisé s'est manifesté comme un miroir de leurs idées et de leur attachement à ces idées.

--------

D'une autre conversation :

Gosia : Si par exemple j'étais importé sur Vénus comme esclave, mon ADN taylorien y retournerait-il ?

Yázhi : Pour vous oui, très probablement oui. Le seul problème, je dis bien probablement, est que l'esprit est si fort qu'il peut conserver l'ADN humain même lorsqu'il est éveillé. Cependant, ce dernier serait difficilement maintenu par votre cerveau si vous allez à Taygeta, car c'est votre environnement naturel, et il serait écrasant pour votre perception humaine, car Taygeta est également contenu dans votre ADN en ce moment.

Cependant, si vous vous rendez aujourd'hui sur Vénus, dont l'environnement est tropical comme l'Asie du Sud-Est sur Terre, vous ressentirez la même chose que si vous montez dans un avion comme celui-ci et que vous descendez pour visiter la Thaïlande. Tu ne vas pas changer pour une Taygeteana, tu restes avec un look Gosia.

Notez combien les bandes de Van Allen sont inutiles.

--------

Une autre conversation :

Robert : Si les humains ne sont pas compatibles avec les Taygètes, comment les "Russes" peuvent-ils avoir une génétique Taygète ?

Anéeka : Très simple. Il est dégradé par la 3D. Expliqué par Swaruu. On entre avec 24 chromosomes et on en perd un. De 12 brins, on est passé à deux. Juste à cause de la simplification qui découle d'une densité plus faible. Rappelez-vous que les faibles densités sont simples, les fortes densités sont complexes en tout. Pour beaucoup, cela semblera étrange et non scientifique. La raison est métaphysique. Mais tout cela arrive parce que c'est la volonté de la conscience.

Yázhi : Parce que quand un Taygète est en 3D pendant une longue période, il devient compatible. Vous pouvez le voir comme une dégradation de l'ADN. Ce n'est pas de la dégradation, c'est de l'adaptation à la densité.



Je sais qu'il n'y a pas de densités mais s'il y a des inconscients collectifs, qui sont ce qui définit une densité, ce sont des idées. Pourtant, les idées... affectent ce que vous percevez comme physique. Ce que dit Anéeka, aussi.

Robert : Est-ce qu'il devient compatible même s'il a une masse cérébrale ou est-ce qu'il divise son cerveau comme les humains le font aussi ? Je veux dire, les Taygetean se transformeraient en interne ?

Ses organes ?

Yázhi : Il ne se sépare pas s'il est "démissionné" ("step down"). Mais leurs enfants oui, s'ils les ont avec un humain.

Robert : Pour être compatible ou peut-il être compatible même avec ces différents organes ?

Yázhi : Ils ne se transforment pas ou ne changent pas d'organes, ils se dégradent ou vieillissent simplement.

Robert : Donc une chose serait l'ADN et l'autre serait le corps " biologique ", bien qu'elles soient toutes liées. Votre ADN se dégrade et vous êtes compatibles même si vous êtes intérieurement différents, mais ces "enfants" deviendraient des humains.

Yázhi : C'est possible.

Robert : Par exemple, si Raguel était sur Terre, perdu sans technologie, son ADN se dégraderait-il ? Et il pourrait avoir une famille une fois que l'ADN sera dégradé.

Yázhi : Cela prendrait 7 ans mais oui.

Robert : Mais l'enfant serait humain. Oui, 7 ans minimum.

Yázhi : C'est possible qu'il le fasse. Parce que la mentalité ET est très forte et détient l'ADN. Ce facteur est absent. Pour dégrader l'ADN, vous devez aussi devenir Matrix. L'esprit est très fort et vous maintient dans ce que vous décidez d'être.

--------

Une autre conversation :

Gosia : Une question, Athena Swaruu, dans une discussion avec Robert, vous avez dit :

"C'est la fréquence des bandes de Van Allen qui détermine la fréquence existentielle sur Terre et non la fréquence de l'ionosphère." Mais il a également été dit que les bandes de Van Allen n'ont aucune importance, que c'est la conscience humaine qui détermine sa fréquence existentielle collective. Mais alors les bandes de Van Allen jouent un rôle dans la détermination de la fréquence existentielle de la population ? Ces bandes de Van Allen déterminent-elles vraiment les choses ici, ou jouent-elles un rôle important ? Comme le dit Yazhi, ils ne comptent pas Van Allen, seulement l'état d'esprit.

Mais si nous devions avoir des souvenirs et d'autres choses activés juste ou peu après avoir traversé ces bandes, alors cela indique qu'elles jouent un rôle dans la fréquence et le fonctionnement de l'individu, n'est-ce pas ? Comme vous l'avez dit dans la première phrase : "La fréquence des bandes de Van Allen est ce qui détermine la fréquence existentielle sur Terre. Comme fréquence "existentielle", appelons-la les cycles par unité de temps des oscillations moléculaires qui constituent la matière sur Terre."

Swaruu X (Athena) : Ils sont l'existence ou la fréquence de base de la mal nommée 3D terrestre. Ils génèrent la boue psychique qui donne l'illusion de la séparation avec tout le reste. Mais cette fréquence est très basse, c'est comme si elle n'atteignait que le niveau de fréquence 50, par exemple. Et la conscience humaine moyenne est de 35 et les éveillés sont à 45, mais toujours en dessous de 50.

Cependant, s'ils travaillaient plus dur, ils pourraient atteindre 55, et alors les bandes de Van Allen n'auraient plus d'importance. (L'échelle a juste été faite par moi à titre d'exemple).

Ainsi, les personnes qui n'ont pas encore atteint un certain niveau de conscience sont envahies par le cambouis de la 3D artificielle, mais les personnes qui dépassent le point ou la fréquence maximale de ces bandes y échappent. Ils ne voient plus les choses comme avant et ne pourront jamais revenir à la façon dont ils pensaient et décodaient la réalité.

Ainsi, même si les bandes de Van Allen sont là pour les déranger, les gens ont la capacité de les transcender. Ils n'ont donc pas vraiment d'importance.

Et si les gens acceptaient simplement de percevoir les choses collectivement de manière plus positive, ils feraient en sorte que la pensée collective humaine moyenne s'élève au-delà du "point 50" en échappant à cette réalité.

Ce n'est pas comme si les humains étaient à 35 points et les éveillés à 45 points quand les bandes de Van Allen sont à 500, comme inatteignables. Cette boue artificielle en 3D est très peu profonde, seuls ceux qui ne comprennent pas que tout ce qu'ils doivent faire pour voir la réalité telle qu'elle est est de sortir la tête de l'eau boueuse sont confus et perdus. Les bandes de Van Allen sont là et en même temps elles n'ont pas d'importance, elles ne sont pas la raison pour laquelle l'humanité ne se réveille pas. Ce n'est pas une excuse.

Gosia : Mais ils semblent tout à fait inaccessibles si même aucun de nous ici ne se souvient de quoi que ce soit, ni n'a de fonctions plus avancées activées.

Swaruu X (Athéna) : Il ne se mesure pas en se souvenant ou en rappelant des données, comme des souvenirs fixes, il se mesure en se rappelant qui vous êtes à l'intérieur de vous, en vous connaissant plus que cela.

Vous n'avez pas de souvenirs actifs car ils n'ont pas été traduits dans votre corps physique, mais ils sont ce que vous appelez astraux. C'est comme les rêves. Vous ne vous en souvenez pas parce que ce sont des expériences provenant d'autres réalités, et qu'elles doivent être traitées activement par le cerveau physique pour être des souvenirs déjà présents dans le physique.

Le cerveau est le traducteur. Si vous ne les traitez pas, ils sont perdus, mais seulement à partir du moment où vous êtes conscient dans le physique. C'est à ça que sert le corps. Sans le corps, vous allez, vous êtes astral, vous devez en quelque sorte contenir un ensemble d'idées qui forment des souvenirs dans le cerveau physique qui déterminera à son tour l'ego et le soi d'une personne.

Si je descends là-bas, ou n'importe qui d'autre en dehors de la Terre, nous n'oublions rien d'ici. Parce que les expériences sont déjà contenues dans le corps physique-cerveau. C'est comme si le rêve était une vidéo en continu. Le signal de l'astral entre dans le corps physique, mais si vous sortez de la fréquence nécessaire, vous perdez le signal car vous n'avez pas "téléchargé" la vidéo.

Je n'oublierais pas ma vie ici, car elle est déjà inscrite dans mon "disque dur" mental. C'est juste une question de fréquences, c'est tout.

Les bandes de Van Allen déterminent la fréquence moyenne de la Terre et en même temps cela n'a pas d'importance pour l'éveil des gens.

Donc, si la fréquence des bandes de Van Allen est de 50, et que, étant sur Terre et venant de la Terre, vous avez vécu toute votre vie au niveau 35, vous ne vous souviendrez de rien de nouveau, seulement de rêves, du monde des rêves. Et si vous vous réveillez spirituellement, vous serez disons 65 sur 50, 15 au-dessus, mais vous ne vous en souvenez pas parce que vous n'avez pas traduit physiquement ce qui n'est pas de cette fréquence 3D sur votre "disque dur" mental. Le fait que vous vous souveniez ou non ne détermine donc pas votre niveau de conscience.

Last edited by Ranxi (2022-01-18 21:43:52)

Offline

#44 2022-01-18 20:55:00

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°545 : https://swaruu.org/transcripts/karistus … -de-temmer

Karistus - Race énigmatique de Jupiter - Informations de Yazhi Swaruu et Aneeka de Temmer

Publié le 18 janvier 2022 par Agencia Cósmica, Gosia

Originellement en anglais :

Yazhi : Les Karistus sont principalement des personnes 6D. Comme je l'ai déjà dit, tout ce qui se trouve dans une densité supérieure aura ses miroirs et ses équivalents dans toutes les densités inférieures. Ils apparaissent avec des ailes car ils aiment être vus comme des anges, le concept d'ange sur Terre vient en partie d'eux.

Je sais qu'ils sont très particuliers dans leurs croyances. Selon la mythologie Karistus, tous les Liriens, aujourd'hui dans toute la galaxie, sont des hybrides Karistus. Ça veut dire toi et moi aussi. Ils le pensent au niveau de l'âme, pas seulement de la biologie. Et de leur point de vue, je pense que cela peut être, ou est, parfaitement valable. Ils interprètent donc ce qui se passe sur Terre d'une manière différente de celle dont nous voyons le problème.

Pour eux, c'est plus simple. C'est simplement la dualité en action, et ce sont deux groupes d'âmes qui se disputent la Terre à tous les niveaux. Tous les niveaux d'existence. J'insiste sur ce point car ils considèrent cette déclaration comme très importante. Pour eux, il s'agit simplement d'une lutte entre le peuple Vlash et les hybrides, et le peuple Karistus et les hybrides. Les Vlash, pour eux, contiennent toutes les races négatives, Reptiliens, Gris ou autres, et les Karistus sont le côté positif. Ils appellent les hybrides, ce que nous appelons les graines étoilées, la même chose.

Les Vlash ont envahi la Terre, un monde Karistus selon eux, parce que c'est leur système solaire, parce qu'ils sont sans doute la race et la culture la plus avancée de tout ce système solaire. Ainsi, pour eux, la Terre leur appartient. Ils affirment que c'est leur propriété. Tout le système solaire était leur territoire, jusqu'à l'arrivée des envahisseurs.

Gosia : Pourquoi se battre pour la Terre ? N'y a-t-il pas assez de planètes dans le monde ?

Yazhi : Il ne s'agit pas de la Terre elle-même. Il s'agit de ceux qui y vivent (et finalement, parce que la conscience de la Terre est en fait le résultat de toutes les consciences qui s'y trouvent).

Gosia : Et les Reptiliens et tout cela étant une manifestation humaine ?

Yazhi : Les humains seraient également Karistus, donc les Reptiliens et tout ce qui est négatif est une manifestation de Karistus. Pour eux, toutes les espèces liriennes sont des variantes de Karistus ou des hybrides de Karistus.

Tout étant la manifestation d'une conscience, et étant donné qu'il n'y a pas de négativité, seulement ce qu'une âme fait pour elle-même, elle se manifeste selon ses pensées.

Gosia : Mais attendez une seconde... à part les races lyriennes, il y a des milliers d'autres races non lyriennes : les Andromèdes, les Siriens, etc. D'où viennent-ils dans ce système solaire et pourquoi n'ont-ils pas le droit de s'appeler maîtres ?

Yazhi : Les Karistus pensent qu'ils sont les propriétaires légitimes parce qu'ils l'ont été pendant des éons de temps et que c'est juste à leur porte. Toutes les autres races sont juste... peu importe, des intrus ? (pour ainsi dire, des intrus ?)

Gosia : Est-ce que toutes les autres races sont d'accord avec ce point de vue ? Que dit la Fédération ? Je veux dire, la Fédération a été construite pour combattre ces envahisseurs. Donc ils étaient là depuis des lustres aussi.

Yazhi : Ce n'est qu'après tous les combats et les guerres de Tiamat et ensuite, plus récemment, lorsque d'innombrables âmes d'innombrables races sont entrées sur Terre en tant que graines d'étoiles, des hybrides de Karistus. Bien que je pense que ça a toujours été comme ça.

Je ne sais pas ce que dit la Fédération sur la possession de la Terre par les Karistes. Je doute qu'ils le valident. Car comme le dit, ou le pense, la Fédération, un lieu appartient aux personnes qui y vivent. Mais posséder la Terre est un concept de Karistus, pas de la Fédération.

Gosia : Alors, quelle est la position des Karistus sur les plans de la Fédération visant à "élever le niveau de jeu pour les humains" et tout ça ? Comment comptent-ils aider ?

Yazhi : Ils n'aiment pas ça. Et ils le disent ouvertement. Et c'est pourquoi ils sont d'accord avec nous et nous soutiennent.

Gosia : Êtes-vous d'accord avec leur déclaration de propriété de la Terre ?

Yazhi : Non, nous ne le faisons pas. Mais ce sont des créatures positives. La Terre serait donc en de meilleures mains si c'était eux qui en prenaient soin. Mais le truc de la propriété, comme ça, ça ne va pas avec nous.

Je ne suis pas sûr de ce qu'ils veulent faire, ou faire, pour résoudre le problème. Mais ils nous soutiennent, ils sont de notre côté, et de votre côté. Ils regardent vos vidéos et vous respectent beaucoup, m'a-t-on dit.

Gosia : Hihi, ok. Merci, je suis heureux de l'entendre. Combien sont-ils en nombre ?

Yazhi : avec les Alphratéens (Centauri), ils sont la plus grande espèce non humaine travaillant pour le compte de la Terre ici.

Les Karistus ne sont pas de la Fédération.

-------

Un autre jour :

Originellement en espagnol

Anéeka : Les Karistus revendiquent la Terre parce qu'elle était à eux, avant l'arrivée des Lyriens, je parle d'il y a environ 200 000 ans. Un autre point est que les Karistus considèrent les Lyriens comme eux, c'est-à-dire que les Karistus, selon leur histoire, leurs légendes et leurs croyances, sont à l'origine de la race Lyrienne, donc ils considèrent comme envahissant ce que la Fédération fait pour être si permissif avec ce qui se passe sur Terre, c'est pourquoi les Karistus ne sont pas d'accord avec la Fédération.

En d'autres termes, pour les Karistus, toutes les races humaines de l'espace sont soit des variantes d'eux, soit des Karistus eux-mêmes. Cela signifie que les Humains sont Karistus, les Taygètes sont Karistus, les Swaruuniens sont Karistus, les Engrais sont Karistus, les Antaréens sont Karistus, et les Ummites sont Karistus.

Ils ont des idées très protectrices, ils réclament la Terre, mais pas dans une optique d'invasion, mais pour que la Terre redevienne comme elle était avec eux.

Ils s'habillent comme les Andromèdes, avec de longues tuniques ornées. Seulement ils ont un très long cou. Les yeux en amande comme la lumière presque blanc, mais je pense aussi les yeux sombres. Mouvement très lent et tranquille.

Ils coopèrent quand ils le veulent, mais sont perçus comme extérieurs, comme "supérieurs" à la Fédération. Ils viennent du 6D mais vivent dans tout le 6D inférieur. En soi, ils sont la civilisation et la race la plus avancée de ce système solaire. Ils se considèrent comme de grands mentors.

Nous ne sommes pas d'accord sur certains points mais nous ne voyons pas l'intérêt de les contrarier alors que ce n'est pas comme s'ils voulaient la Terre pour eux de manière invasive. Ce n'est pas leur style, ils disent plutôt que si la Terre était restée sous leur contrôle, rien de tout cela ne serait arrivé. Et je sais qu'ils ont beaucoup de graines sur Terre.

--------

Dernière conversation en date

Originellement en anglais

Anéeka : Ces derniers temps, les Karistus sont assez proches de nous, cordialement. Ils sont de notre côté et non du côté de la Fédération dans cette histoire. Taygeta et Karistus ont coopéré au fil des ans.

Et grâce à Karistus, nous savons que toutes ces rencontres sur, ou près de Jupiter dont les gens sur Terre parlent sont fausses. Les Karistus ont déclaré à notre reine, Alenym, que ces prétendues réunions de la Fédération sont des mensonges et qu'ils le sauraient, et que la Fédération ne tiendrait jamais de telles réunions sur le sol Karistus. Ils ont également déclaré qu'ils savent que certains groupes exopolitiques sont faux et sous le contrôle direct de la CIA.

Gosia : Pourquoi cela ne pouvait-il pas être fait sur leur sol ?

Anéeka : Parce que Karistus et la Fédération ont rompu leur coopération. Ils se parlent toujours, mais les Karistus ne veulent rien avoir à faire avec les lois de la Fédération et l'interaction de la Fédération à cause de la mauvaise gestion des problèmes de la Terre, et parce que la Fédération a été permissive avec les races qui sont contre les intérêts des Karistus, à savoir les Vlash et les Maitre, que nous appelons les Kingu reptiliens et les High Greys.

Les Karistus ont aidé depuis avant Taygète, peut-être. Ce problème avec la Fédération et les races régressives sur Terre, y compris les hybrides, dure depuis des milliers d'années. Les Karistus sont sans doute l'une des races les plus actives dans la lutte pour l'humanité.

Gosia : De quelle manière sont-ils actifs ?

Anéeka : Principalement dans la confrontation directe. Comme ce que Taygeta a fait il n'y a pas si longtemps. Je veux dire, les Karistus s'approchent de près et personnellement, dans une fusillade, ou dans un combat au couteau ou à l'épée contre des agents régressifs ou des hybrides. Mais depuis qu'Alenym est arrivé au pouvoir, et guidé par les Swaruuneanas, les Taygeta ont cessé de se battre de cette façon, ou seulement avec quelques escarmouches localisées, pas comme en combat direct.

Gosia : Est-ce qu'ils le font dans leur forme originale... ou tu veux dire les graines d'étoiles ?

Anéeka : Les deux, à la fois les descentes directes et les graines et hybrides en étoile. Karistus est une race très noble et bien intentionnée qui se bat pour l'humanité. Ils subissent une grande perte de vie en participant à cette guerre, parce que c'EST une guerre et que les gens devraient commencer à se rendre compte que c'est une guerre, sinon leurs chances de survie diminueront.

Le problème est qu'ils ont également été sous la botte, et la loi, de la Fédération qui revendique la Terre comme étant sous l'espace et le contrôle de la Fédération. Les Karistus se sont donc battus légalement, tout comme Taygeta et le Conseil d'Alcyone (et le Conseil de Lyra et Avyon (Urmahs) d'ailleurs).

Gosia : Merci. J'ai une question légèrement différente. Si les Karistus existent à un niveau supérieur à 5D..... Je suppose qu'ils ne peuvent pas entrer par immersion ? Ou bien si ? Ont-ils des chambres d'immersion dans leur densité ?

Anéeka : Ce concept est brisé, ou a été brisé par Yazhi. Nous avons dit que les Karistus sont des êtres de sixième densité. Eh bien, selon Yazhi, ils ne le sont pas. Ils sont à n'importe quel niveau comme n'importe quelle autre race et seulement en fonction du niveau spirituel et de conscience de leurs citoyens, mais sans les placer, ou toute autre race, dans une quelconque densité de nombre, car c'est le Nouvel Âge. Donc les Karistus sont des Karistus à n'importe quel niveau, et tout le monde peut l'être !

Gosia : Ok, je comprends, mais par exemple alors... si tu voyages sur Jupiter, verras-tu leurs bâtiments en cristal ? Parce que Swaruu a dit qu'il fallait un réglage spécial de la fréquence du vaisseau pour les voir.

Anéeka : Oui, mais il faut une fréquence spéciale pour y aller de toute façon, et Taygeta, et Alfrata, et Cyndriel, et Pitoya. Ils ont aussi une sorte de champ d'énergie qui les protège et les cache, mais ce n'est pas très high-tech.

Gosia : Que vois-tu lorsque tu regardes Jupiter de près ?

Anéeka : C'est le problème, je n'y suis jamais allée. Les croiseurs lourds de classe Toleka, comme ceux sur lesquels je suis toujours, sortent de l'hyperespace entre Mars et la Terre, donc je n'ai jamais la chance de voir Jupiter de près.

Gosia : Les Karistus considèrent-ils uniquement les races liriennes comme les leurs, et non les Andromédans, etc.

Anéeka : Non, pas les Andromédans, car ils constituent une branche complètement différente. Les Karistus voient et comprennent la genèse de la race lyrienne d'une manière différente de celle de la Fédération, puisqu'ils viennent de la Grande Etendue et tout ça. Pour les Karistus, la genèse est davantage une manifestation spirituelle, et dans ce cas, ils ont peut-être plus raison que l'histoire officielle de la "Grande Expansion" de la Fédération.

Gosia : Donc toutes les autres graines d'étoiles sur la Terre qui sont des Siriens, des Gris, etc..... ne seraient PAS les leurs ?

Anéeka : Ils les considèrent comme des variantes ou des hybrides des leurs, mais seulement s'ils viennent de ce que nous appelons une race lyrienne. Les Siriens pourraient donc ne pas l'être, car ils sont plus proches des Andromèdes et des races arcturiennes (comme les aquatiques et les semi-amphibiens).

Gosia : Swaruu a dit que les Karistus sont des êtres d'énergie bioplasmique.

Anéeka : Oui, c'est vrai, mais beaucoup de races font cela quand elles ne sont pas incarnées, même les humains, pas seulement Karistus. Et en plus, regardez Yazhi ! Elle peut être vue comme ça aussi, elle dit qu'elle peut se manifester comme une belette ! Les Karistus, ceux que je connais, ont des corps comme nous autres. Je veux dire, je leur ai parlé, et ils semblent... Eh bien... Les Lyriens !

Gosia : Peut-être que nous faisons référence à différents "niveaux" de Karistus.

Anéeka : Eh bien, oui, exactement, mais alors cela s'applique à toute race, tout niveau d'existence et de conscience. Je les décris à ma façon, donc cela peut différer de la façon dont Swaruu 9 les a décrits, mais en fin de compte nous parlons des mêmes êtres.

Last edited by Ranxi (2022-01-18 20:55:46)

Offline

#45 Yesterday 18:11:42

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°547 : https://swaruu.org/transcripts/nacidos- … er-taygeta

BORN NOT TO THINK(NÉ POUR NE PAS PENSER) - CONVERSATION AVEC UNE FEMME EXTRATERRESTRE - Aneeka de Temmer - Taygeta

Publié le 18 janvier 2022 par Despejando Enigmas, Robert.


Aneeka : Tout ce bruit exopolitique que les "experts" apportent est faux et est un récit imposé par la CIA-Cabal.

Robert : C'est juste que, Anéeka, nous sommes déjà loin de tous ces gens. Au niveau de l'exopolitique de toute information, nous sommes très loin de toutes ces informations. Je peux même dire que je peux parler d'exopolitique avancée à un niveau "divin". Pas des guerres stupides sur Ceres.

Je ne pense pas qu'ils croient que nous sommes les créateurs de notre réalité.

Anéeka : Non, parce qu'ils ne voient que le déterminisme, et d'un point de vue particulier, oui, l'existence est déterministe, d'un autre point de vue elle ne l'est pas, et elle devient moins déterministe au fur et à mesure que votre conscience s'élève.

Robert : Oui. Ils ne sont pas conscients de toutes les dynamiques "énergétiques" provenant de l'extérieur de la Terre et c'est à dessein. Bien que je sois très clair sur le fait que nous sommes les créateurs de la réalité.

Anéeka : Oui, et être cela ne veut pas dire que nous ne percevons pas les choses d'une manière déterministe plusieurs fois. Il ne combat pas une chose avec une autre.

Robert : Oui.

"Une grande flotte de vaisseaux spatiaux appartenant à des extraterrestres très évolués est récemment entrée dans notre système solaire selon "Une telle personne", qui a plus de 35 ans d'expérience de contact. Il affirme que ces extraterrestres positifs, ainsi que des êtres de dimension supérieure, sont ici pour superviser un changement fondamental dans la façon dont notre système solaire et notre planète fonctionnent. Il discute de l'effondrement de l'État profond et des aliens régressifs dans cette interview."

Anéeka : Rien de tout cela n'est reflété ici. Ce n'est pas si simple et cela reflète clairement la pensée humaine. Cela tombe bien aujourd'hui avec tout ce qui se passe sur la planète. Il n'y a pas de "positif" à venir car ils sont "déjà là" depuis des lustres, ils ne sont jamais partis. Qu'il s'agisse de "points positifs" ou non n'est qu'une question de point de vue, selon les intérêts de chacun.

La terre, même avec son état de souffrance, est comme une école, comme un test pour les âmes. D'en haut, ils ne considèrent pas ce qui se passe comme réel.

Il n'y a pas non plus de densités élevées qui raisonnent de manière à avoir des concepts comme révolutionner le fonctionnement du système solaire. Ce sont des concepts qui seraient soit humains, soit ce qu'ils appellent eux-mêmes des densités inférieures comme la 5D qui n'a rien à voir avec la conscience idyllique de la 5D imposée par tant de New Agers.

Robert : Il y a quelques jours, quelque chose m'est venu à l'esprit. Avant d'avoir le contact avec vous, j'étais à BCN dans l'agence immobilière avec Gosia, et dans une de mes méditations, je pensais à ce que pourrait être ma vie en Finlande. Et maintenant je vois que j'avais la capacité de changer mon point d'attention.

Le problème actuel est "celui que nous voyons aujourd'hui". Mais j'ai aussi le contact. Nous sommes les créateurs. Et comme nous le disons, c'est vous qui déterminerez par votre niveau de conscience comment se terminera votre "film de vie". Chacun à partir de sa propre réalité. Mais beaucoup vont au désastre.

Anéeka : Oui. Parce qu'ils tombent dans la spirale de la perception et du contrôle de l'esprit, créant tout ce qu'il est dans l'intérêt de quelques-uns de créer.

Mais s'ils sont tombés là-dedans, c'est aussi de leur propre main, en décidant qu'il est plus confortable pour eux de suivre le système parce qu'ils souhaitent suivre leurs intérêts, donc ils suivent les règles à un niveau destructeur.

Robert : Je pense que maintenant nous allons avoir le temps de nous calmer pour que les gens ne fassent pas le lien avec ce qui va se passer dans deux ans, qui sera une conséquence de ce qui s'est passé aujourd'hui. Robert : Oui. Sur une base volontaire. Si je mets les banderilles (piques de matador = vaccin ?), je pourrai voyager et entrer dans les restaurants et les lieux de divertissement. Ils deviennent compatibles avec cette situation.

Anéeka : Et c'est pourquoi ils disent qu'ils "doivent" suivre le récit.

Robert : Oui, c'est vrai, et ils ne s'en sortent pas. Religion, politique, économie et autres médias.

Anéeka : Il y a une chose qui définit la majeure partie de l'humanité et c'est qu'ils n'ont pas de pensée propre, ils ont un esprit de ruche. C'est là le problème. Beaucoup croient même qu'ils ont une façon unique de penser, mais ce n'est pas le cas. Ils suivent toujours des paramètres préétablis et ils ne le sont pas. Ils suivent toujours des paramètres préétablis mis en place par les contrôleurs, par exemple le récit officiel sur l'histoire en général ou la science et la méthode scientifique.

Robert : C'est vrai. "Ils n'ont pas un esprit de ruche (pensée propre), mais un esprit de ruche." "Beaucoup croient même avoir une pensée unique alors que ce n'est pas le cas".

Anéeka : Oui, très sérieusement. C'est pourquoi les personnes réellement éveillées ne peuvent pas faire voir à leurs semblables la fausseté de la plandémie, car elles ne s'adressent pas à une personne mais à la Matrice elle-même. Ils ne peuvent pas le voir parce qu'ils pensent que c'est l'oncle George ou la mère, ou la fille du Docteur Matrix.

Robert : Exact, "parce qu'ils ne parlent pas à une personne mais à la Matrice elle-même." Ils parlent à la matrice. Ils sont la Matrice. OUI. "Par exemple, le récit officiel sur l'histoire en général ou la science et la méthode scientifique." C'est sur cela que s'appuient ces "autorités" qui dictent ce qui est réel et irréel pour imposer l'inconscient collectif.


Anéeka : C'est comme nous l'avons dit avant. Tout est faux, tout ce qu'on vous dit et vous explique, et je dis bien TOUT. Ainsi, pour connaître la vérité, la seule chose qui reste est d'avoir beaucoup de volonté et de force mentale, d'étudier tout ce qui existe comme information et, avec cela, de former une idée ou une cosmologie de sa propre réalité avec les meilleures données disponibles à tout moment et avec la qualité ou la nature importante qu'elle doit toujours changer à mesure que de nouvelles données sont incorporées. Non seulement en contrastant les données dans la recherche, mais en les traitant en vue de former une logique unique et changeante. C'est un esprit fort.

Robert : Oui. C'est ce que nous disons toujours, "la nature qu'il devrait toujours changer à mesure que de nouvelles données sont incorporées. Ne vous en tenez pas à ce qui est socialement accepté lorsque de nouvelles informations arrivent. Parce qu'au final, c'est ce qui va vous définir.

Anéeka : Mais il faut beaucoup de QI, beaucoup de ressources mentales.

Beaucoup de gens diront qu'ils n'ont pas le temps à cause du travail ou de la famille, mais ce n'est qu'une excuse pour ne pas le faire, car avec suffisamment de ressources mentales, vous pouvez réfléchir et traiter des données pendant que vous travaillez sur autre chose.

Robert : Tenez-vous-en à ce qui vous intéresse vraiment. Si vous "n'avez pas le temps à cause du travail ou de la famille", ce n'est qu'une excuse après l'autre. Robert : Oui.

Anéeka : Mais un autre point concernant l'humanité est qu'elle est entraînée à ne pas penser, car penser c'est se confronter à soi-même, à sa personne, à ses ombres, à tout ce qui la caractérise, le bon et le mauvais.

Comme le dit Michael Tsarion : "L'être humain fera tout pour ne pas penser, pour ne pas être en face de lui-même".

Et cela se voit dans le besoin qu'ont les humains d'avoir constamment le nez plongé dans leur téléphone portable en jouant à des jeux basiques stupides (mieux vaut une console, non ?) ou même en écoutant de la musique pop parasite bon marché et des agendas criant au-delà de la capacité de l'appareil, tout cela afin d'occulter leurs propres pensées. "De peur qu'ils ne commencent à penser".

Robert : Oui. Pour ne pas avoir affronté ses peurs, il crachera comme un reflet de celui qui est en face de lui. Exactement, "éclipser ses propres pensées".

Anéeka : Même si sur Terre vous demandez à quelqu'un qui semble ne rien faire, dans un état de contemplation, "Que fais-tu ?", et que sa réponse est "je pense", cela est pris comme une négation parce que dans l'esprit de la communauté humaine de Matrix, penser équivaut à comploter quelque chose de "mauvais". Ils l'associent déjà.

C'est pourquoi beaucoup demandent que si l'on est le créateur de la réalité, pourquoi mes souhaits ne se réalisent-ils pas ? Parce que vous générez cette réalité à partir de l'inconscient, de toutes ces choses que vous refoulez et auxquelles vous n'osez pas faire face, comme vos désirs les plus profonds.

Robert : Oui, je dis toujours que je réfléchis. Et tout le monde se demande pourquoi je réponds toujours la même chose. C'est que je pense à tout, pas à quelque chose de fixe, mais à tout. C'est pourquoi je ne m'ennuie pas.

Anéeka : Bien sûr.

Robert : "Si l'on est le créateur de la réalité, pourquoi mes désirs ne se réalisent-ils pas ? De nombreuses personnes se posent cette question. Et ils ne s'en sortent pas. Ils sont dans l'inconscient collectif.

Anéeka : Oui, exactement.

Robert : Où même vos pensées ne sont pas les vôtres.

Anéeka : Précisément.

Robert : Ils pensent ce qu'ils veulent que vous pensiez.

Anéeka : Ils ne sont pas à vous.

Robert : Et la pensée crée la vérité ?

Anéeka : Oui.

Robert : Oui. Ils veulent seulement que vous créiez pour eux, pas pour vous qui êtes la Source.

Anéeka : C'est comme un "plan", une planification (de faire des plans) et une planification de ce que vous souhaitez former et créer.

Robert : Oui. C'est pourquoi vous générerez toujours du Lush tant que vous ne vous réveillerez pas.

Anéeka : C'est vrai.

Robert : Et ils ne s'en sortent pas. Jusqu'à ce que quelque chose les reperçoive. Comme vos informations qui stimulent le cerveau à voir une autre vision de la réalité. Pas la même chose que d'habitude, c'est pour cela qu'ils nous ont tant critiqués. Parce qu'ils ne veulent pas que les gens se réveillent. Ceux qui nous ont critiqués sont régressifs. Mais pourquoi ?

Anéeka : Oui, beaucoup le sont, mais je pense que d'autres croient simplement qu'ils font la bonne chose avec ou selon leur niveau de conscience.

Robert : Oui, bien sûr. Vos informations nous changent, nous les partageons et tout le monde vous en est reconnaissant. Et ils disent aussi que cela a changé leur vie.

Last edited by Ranxi (Yesterday 18:23:53)

Offline

#46 Yesterday 19:37:33

Ranxi
Member

Re: Traductions BRUTES automatique par DeepL

Transcript n°548 : https://swaruu.org/transcripts/dhor-kri … a-pleyades

Dhor Kristil, D'Jedi Ronin - Que signifient ces titres - Swaruu d'Erra (Taygeta - Pléiades)

Publié le 21 janvier 2022 par Agencia Cósmica, Gosia


Originellement en anglais

Swaruu (9) : "DK" ou Dhor Kristil est un autre titre attribué aux personnes qui voient pour l'aide ou la libération des mondes par l'illumination. On peut le traduire par "Celui qui donne de l'énergie au Christ". La conscience du Christ, comme certains le disent.

Dhor Kristil, avec K, DK, est un titre donné aux personnes qui ont un type d'énergie particulier. De guérir, ou de guider, ou de renouveler et de semer des pensées, des concepts et de l'énergie positifs dans un lieu ou une planète. Il s'agit d'un concept très ancien, antérieur à la création de la Fédération elle-même, tout comme les Jedy ou les D'Jedi qui sont aussi les mêmes, mais à la différence qu'ils agissent seuls.

Seuls dans la mesure où il n'y a personne comme eux pour les aider à leur niveau, et seuls dans la mesure où il n'y a personne d'autre autour. On l'appelle l'énergie du Christ ou les porteurs d'énergie du Christ. Mais, contrairement à ce que beaucoup pensent, il n'y a pas un seul "Christ", car il s'agit d'un état d'esprit, et non d'un titre pour une personne.

Donc, en fait, il y a plusieurs "DK" de ce point de vue, bien que l'on cherche toujours un DK "définitif" qui ne pourra jamais venir. En fait, chaque personne est cela puisque l'énergie DK est une partie inéluctable de toutes les créatures, des personnes réelles, en tant que fragments du tout, de l'un, de l'unicité. Vous ne savez même pas que vous l'êtes devenu jusqu'à ce qu'un haut fonctionnaire vienne vous le décréter.

Gosia : Est-ce le terme de la Terre ?

Swaruu (9) : DK n'est pas un terme terrien et D'Jedi non plus. Sur Terre, DK est connu sous le nom de Christ, ou énergie christique. D'Jedi est également un sujet très intéressant car il désigne un être éclairé solitaire doté de pouvoirs psychiques qui modifie mentalement le champ. Travailler le plus souvent seul, sans maître, avec pour seule mission de faire ce qui est juste. Ils se battent souvent contre des forces obscures. Si ce n'est pas toujours.

DK est un terme ancien et universel, dont l'origine se perd dans le temps. Les explications humaines modernes du terme, la partie Kristil/Christ de DK, par exemple, est plus une tentative moderne de faire correspondre le terme à ce qui est connu. Ce n'est pas le terme original. Même chose pour D'Jedi et pour P'taal. Titres et noms anciens. Si vieux qu'ils sont perdus dans le temps.

Gosia : Et pensez-vous que le terme d'énergie christique est le terme approprié pour cela ? Parce que le terme Christ serait humain.

Swaruu (9) : Je n'ai pas d'autre mot, mais je ne l'aime pas parce qu'il a une charge religieuse, comme vous pouvez l'imaginer. Elle semble être directement liée à Jésus-Christ, alors qu'elle ne l'est pas !

Gosia : Oui. Cependant, je pense que l'énergie christique et la conscience christique sont utilisées ici d'une manière différente, donc je pense que c'est correct.

Swaruu (9) : Je continue à penser que c'est lié et que cela revient à Jésus-Christ, ce qui alimente la matrice.

Gosia : Oui, ok. J'ai quelques questions. Vous avez dit que cette personne dégageait une énergie différente. D'où vient cette énergie ? Qui est vraiment cette personne ? Et oui, je comprends qu'il y en a plusieurs, pas seulement un.

Swaruu (9) : Quand vous êtes éclairé, vous vous rendez compte de ce que vous êtes. Vous savez en vous-même que vous êtes la conscience et une fractale de l'Univers et de l'Unité avec tous ses attributs et capacités. De votre point de vue personnel, vous savez que vous êtes le créateur. En même temps, vous savez que toutes les autres personnes (apparentes) sont aussi vous, donc il n'y a pas de narcissisme, car tout ce que vous voulez, c'est votre propre bien-être et vous savez que la seule façon d'y parvenir est d'aider les autres... qui, encore une fois, ne sont que vous.

Cela vous donne une perspective unique du point de vue des autres. Ils ont donc tendance à rester près de vous pour votre entreprise et pour obtenir des informations. En fait, il s'agit pour vous de leur donner de la spiritualité : des réponses. C'est-à-dire des outils et des mécanismes d'adaptation.

Parce que vous avez tant de réponses, et que vous n'êtes pas envahissant ou narcissique, vous dégagez une signature énergétique particulière (l'énergie DK ou la conscience du Christ) en raison de nombreux facteurs tels que ceux mentionnés ci-dessus, ou d'autres tels que le fait de ne pas avoir peur.

De plus, parce que vous savez ce que vous êtes et que vous êtes éclairé, vous avez un contrôle mental sur des choses que les autres n'ont pas ou ne peuvent pas avoir. Modifier la réalité, la réalité physique, par la seule pensée. C'est la partie qui est attribuée aux D'Jedi car ils sont capables de manier ce qu'on appelle la "Force" qui n'est rien d'autre qu'une maîtrise des principes de réflexion de cet Univers également connus sous le nom de Loi de l'Attraction. Vous pouvez contrôler la matière avec votre seul esprit. Vous pouvez également modifier le temps par la seule pensée.

Gosia : Cela s'applique également aux D'Jedi, n'est-ce pas ?

Swaruu (9) : D'Jedi et DKs.

Gosia : Quelle est la différence entre eux, les D'Jedi travaillent seuls et les DK ne le font pas ?



Swaruu (9) : Les DK sont un état d'esprit. D'Jedi est un DK appliqué qui fait quelque chose de son soi DK, et ne se contente pas de rester assis sous un arbre en se sentant "éclairé". D'Jedi est un guerrier. Comme un Samouraï. Sans maître, sans personne à qui répondre, sachant que tu es DK... tu n'as besoin de personne d'autre. Un guerrier samouraï sans personne au-dessus de lui... d'où le nom de Ronin. Ergo : D'Jedi Ronin

Gosia : Ok. Êtes-vous tous les deux au-delà de la 5D, ou cela n'a rien à voir, et n'importe qui, même un humain en 3D, peut le devenir ?

Swaruu (9) : N'importe qui peut le devenir puisque la conscience peut transcender et transcende toujours toutes les densités.

Gosia : Comment devient-on un DK ou un D'Jedi en pratique, cela a-t-il à voir avec le soi-disant éveil de la Kundalini, s'agit-il simplement de passer par une sorte d'illumination et de s'incarner dans cette énergie ?

Swaruu (9) : Tout d'abord, nous devons définir l'éveil de la Kundalini, car j'ai vu de nombreuses variantes de ce que c'est.

Gosia : Oui, s'il vous plaît. Les gens en parlent beaucoup. Une sorte d'éveil spirituel. Elle s'accompagne souvent de l'éveil de certains pouvoirs psychiques.

Swaruu (9) : Ok, Kundalini. Cela fait partie de l'éveil et on dit que c'est une énergie de serpent qui remonte la moelle épinière, du chakra de base au chakra couronne. Vous donnant une renaissance avec de nouveaux pouvoirs psychiques et de nouvelles connaissances. C'est ce que j'ai vu jusqu'à présent sur Terre. Je ne trouve pas d'énergie réelle comme ça, pas d'ici. Quelque chose d'humain peut-être ? Je pense qu'il s'agit plutôt d'un amalgame spirituel du New Age avec des doctrines orientales zen et bouddhistes. Je n'adhère même pas à l'idéologie ou aux idées des chakras, en fait. Je ne le fais pas. J'ai tendance à voir tout ce qui est inclus.

Et comment le devenir ? Tu fais juste ton chemin et quand tu le réalises, c'est ce que tu es. En général, c'est quelqu'un d'autre qui le dit. La plupart du temps, vous ne vous rendez même pas compte de ce que vous êtes.

Gosia : Que font votre présence et votre énergie pendant que vous êtes pratiquement sur Terre ? En quoi êtes-vous différents des autres graines d'étoiles ?

Swaruu (9) : Ils sont comme une lumière de guidage. L'ordre dans un monde de chaos, un espoir auquel se raccrocher. La plus grande différence est la connexion à la Source. Aux prétendues archives akashiques (une autre boîte de Pandore à discuter). Les pouvoirs mentaux peuvent aussi les différencier. Beaucoup les craignent. Le changement qu'ils peuvent apporter à un monde ou à une planète est énorme. Des changements profonds suivront la présence de l'un d'entre eux.

Gosia : Vous avez dit qu'ils étaient nombreux, n'est-ce pas ? Sait-on combien il y en a sur Terre ?

Swaruu (9) : Nous savons que pour beaucoup il y a une personne spéciale qui est "un" DK maintenant sur Terre mais pour des raisons politiques et inter-espèces nous ne pouvons pas révéler cette information. Mais en général, je n'ai pas de numéro. De toute façon, ça changerait de jour en jour !

Gosia : Comment cela se rapporte-t-il à la seconde venue du Christ et à tout cela ?

Swaruu (9) : Comme un homme, comme le Christ revenant sur Terre... c'est un mythe ! A moins que tu ne veuilles dire que le réveil massif sur Terre est le retour.

Gosia : Oui, certaines personnes le voient comme ça.

Swaruu (9) : J'ai entendu une fois cette citation : "Le Christ reviendrait en masse la deuxième fois. Pas comme un seul homme, mais comme une masse d'innombrables individus détenant cette énergie".

Gosia : Cette énergie a-t-elle une source spécifique, ou s'agit-il d'un état purement mental ?

Swaruu (9) : Oui, c'est la Source. Le retour de la connaissance de ce que nous sommes tous. Pas seulement les DK. Nous sommes tout cela. Cette énergie ne vient pas d'une seule densité... d'un seul coup. C'est l'Unité elle-même qui se manifeste de partout à la fois, car tout est Source.

Elle ne peut pas venir d'un endroit et pas d'un autre, sinon la nature de l'énergie elle-même ne serait pas la même. Elle doit provenir d'une Unicité globale. Sinon, il serait non inclusif, donc sélectif, donc non éclairé. Il apporterait également le concept de cette énergie et - pas cette énergie. Ergo : encore de la dualité. Ergo sur Ergo : Il ne vient pas des plans supérieurs et n'est donc pas du tout éclairé.

Gosia : Je comprends, oui.

Swaruu (9) : Comme je l'ai dit hier, j'accepte d'être "un" DK, mais pas le DK car je ne reconnais pas l'existence d'un seul. J'insiste sur le fait que nous sommes tout cela. Chaque âme consciente est cela. Elle n'est pas l'apanage de quelques-uns, et encore moins d'une seule personne.

Gosia : Même Crockett, mon chien, est un DK ?

Swaruu (9) : Oui, et ses puces aussi s'il en a !

Offline

Board footer

Powered by FluxBB