You are not logged in.

#1 2022-07-07 20:20:49

Ranxi
Member

Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Il y a de nouveaux transcripts "hors série" visible sur le site mais disponible en anglais seulement :
https://swaruu.org/en/transcripts?author=9

voilà le préambule en français :
"Transcriptions - ATTACHE, anglais

Cette page contient des informations fournies par les Taygétains (principalement Aneeka de Temmer) et Yazhi Swaruu à certains contactés qui étaient en communication avec l'équipe Taygétaine. Les informations ont été données entre 2020 et 2021, à l'origine en espagnol."


Il y en a 4 à ce jour, je suis curieux de voir quels sujets y sont abordés, je vais mettre les traductions automatiques en attendant qu'elles soient traduites officiellement. Cette petite exploration des nouveautés du site vaut le détour !

Last edited by Ranxi (2022-11-30 17:47:51)

Offline

#2 2022-07-07 20:49:00

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Première discussion avec Yazhi Swaruu : https://swaruu.org/transcripts/1st-conv … n-of-souls

Auteur ATTACHE, anglais Publié le 16 juillet 2020

Premier chat avec Yazhi Swaruu

**Texte seulement / Traduit initialement de l'espagnol**



Interlocuteur : Bonjour Yazhi Swaruu. Merci de nous avoir invités, c'est un honneur pour nous. Nous avons étudié tous vos enseignements.

Yazhi : Merci d'être aussi réceptifs. N'hésitez pas à me demander ce que vous voulez.

Questionneur : Vous avez commenté que vous êtes scalaire et que vous pouvez modifier votre fréquence à votre convenance. Dans quelle densité vous définiriez-vous, 6ème, 7ème ? Dans toutes les densités ? Sachant qu'il n'y a pas de densités, que tout est un gradient et que c'est une définition humaine...

Yazhi : Oui, c'est une définition humaine. Une densité est votre gamme de perception. Et votre gamme de perception dépend de votre cadre de référence pour savoir comment interpréter ce que vous voyez. Tout est là, seulement vous ne le voyez pas, parce que vous ne le comprenez pas, alors votre esprit l'interprète seulement comme ce que vous savez déjà. Sans regarder au-delà. Je vous utilise ici dans un sens rhétorique.

Donc, plus une personne connaît, comprend et applique à sa vie, plus elle aura de cadre de référence pour comprendre et percevoir davantage. Et comme la densité est elle-même caractérisée par la quantité de détails, de données, une densité plus élevée voit ou comprend plus de données qu'une densité plus faible. Une densité n'est donc pas quelque chose où les gens vivent, comme on le dit sur Terre dans les cercles spirituels traditionnels ou New Age. Mais par définition, il y a une densité pour chaque personne - conscience ou âme. Et les gens ne perçoivent qu'apparemment la même chose parce qu'ils sont dans une gamme comparable ou équivalente de compréhension et de perception, c'est pourquoi ils sont d'accord sur la façon dont les choses sont.

Ce sont les fameux accords, mais il en existe d'autres. Mais chaque personne continuera à voir les choses à sa manière. Ainsi, une personne ayant une compréhension en 5D sera capable de comprendre la compréhension de la 4D et de la 3D, car elle en fait partie, mais pas celle de la 6D, car elle ne la comprend pas encore. Ceci est une première explication de la manière d'être scalaire.

Questionneur : Alors dans quelle gamme de perception vous définissez-vous ? Pour avoir une idée.

Yazhi : Je n'ose pas me donner une densité, je ne peux pas m'en attribuer une, je n'ai pas de forme. Mais je peux décrire comment je fais et ce n'est pas si difficile... et l'Univers, la Source, n'est qu'une gamme de fréquences comme une gamme de radio FM où il y a des stations que les gens perçoivent comme la réalité, bien qu'il y ait d'autres stations qui jouent d'autres musiques et tout est superposé, tout en même temps partageant le même espace. C'est juste que chaque personne, par sa perception et sa fréquence d'âme personnelle, pourra écouter une station et pas une autre.

Questionneur : Je comprends. Comment 5 inclut 4, 3, 2 et 1 mais 3 n'inclut pas 4 ou 5.

Yazhi : Exactement.

Questionneur : Vous ne pouvez pas vous en attribuer un parce que vous changez constamment ?

Yazhi : C'est juste que je suis seulement conscient de ce que je peux faire, mais quand je fais cela, je ne trouve aucun panneau de signalisation qui dit : " Vous entrez dans la 7ème densité ", par exemple. Je fais simplement ce que je fais, quelle que soit la densité.

Questionneur : Je comprends. Comment vous avez expliqué que dans l'Ether tout est contenu, que cela dépend de la fréquence de l'observateur-conscience ce qu'il peut ou ne peut pas observer.

Yazhi : Oui, comment je fais ?
Je n'ai jamais utilisé cette description auparavant. Vous savez qu'il existe des rêves lucides. Où avec de la pratique vous pouvez même manifester des choses dans le rêve. Faire ce que vous voulez en sachant que vous rêvez. Mais dans mon expérience et d'après ce que j'ai vu empiriquement, il n'y a pas de monde matériel.

Tout est mental, tout est une idée, tout est l'astral. Tout est un rêve. C'est juste que ce qu'on appelle la réalité a une certaine linéarité ou progression temporelle. Ce n'est pas le cas du sommeil, parce que c'est une autre densité où le temps n'est pas linéaire. Et la même linéarité temporelle du monde dit matériel est illusoire. Encore une fois, seulement avec des accords.

Donc avec de la pratique en dormant vous avez des rêves lucides. Mais comme la réalité est aussi la même... vous entrez dans un rêve lucide où vous rêvez que vous êtes dans la réalité. Avec vos biens et les gens qui vous entourent. Vous entrez en veille dans le sommeil. Rêve lucide / Vigilance dans le sommeil.

Donc une fois là avec plus de pratique, ce que vous rêvez, ce que vous voulez introduire dans le rêve, est plaqué avec la réalité objective. Vous avez piraté l'apparente réalité causale ou déterministe, j'entre dans cette transe à volonté, et avec ça je change de densité. Cela se reflète dans le monde dit réel.

Etant donné que, par exemple, les femmes de Taygetean verront que soudainement je ne suis plus là, j'ai disparu. Parce qu'il n'y a pas de monde matériel. Tout est illusoire et maintenu avec des accords de perception. C'est juste que j'ai eu beaucoup d'entraînement.


Donc, je peux souhaiter être à Erra, dans la forêt, et j'y suis. Oui, c'est mental, c'est un rêve. Mais la réalité n'est aussi qu'un rêve. Dans l'Éther, il n'y a pas d'espace, il n'y a pas de temps, il n'y a pas de distances. Comme les stations de radio, elles sont toutes là dans le même "espace". Il suffit de se brancher, de syntoniser ce que l'on veut.

Et c'est ainsi que les navires font aussi. Ils modifient leur fréquence et tout ce qui est à l'intérieur à la fréquence de la destination. Ils cessent d'exister au lieu d'origine et apparaissent à la destination. Pas de temps. Instantanément (seul le temps interne du vaisseau est observé mais c'est une autre question, le temps SIT). C'est ainsi qu'un vaisseau entre dans l'Hyperespace. Il ne s'agit donc pas de propulsion.

Donc, je dois mentionner que pour l'Ether, d'une certaine manière, dans l'"astral", il n'y a pas de localité, principe de non-localité. Tout émane de là. Pas besoin de voyager. Il suffit de changer de fréquence en fonction des besoins.

Comme je l'ai dit précédemment, cela a demandé du temps et de la pratique, pas du jour au lendemain. Mais j'ai d'autres façons de le faire ou de l'expliquer. Comme prendre quelque chose d'extérieur à vous et petit à petit, dans votre esprit, le rendre de plus en plus lent, comme la trotteuse d'une horloge.

Questionneur : Je comprends donc que vous pouvez percevoir ou expérimenter le monde matériel, ce que vous avez appelé la limitation ou la cage ou être dans l'astral, à votre convenance ? Bien que je comprenne en même temps que tout est astral, que tout est esprit.

Yazhi : Oui, et je le fais tout le temps. En fait, j'ai du mal à rester dans la " réalité ", il me faut beaucoup de concentration, car j'ai tendance à " partir ". Malgré cela, j'ai ce qui est perçu comme un corps physique normal, des taches de rousseur, des doigts, des cheveux...

Et ce que j'ai réalisé, c'est que toutes les personnes sont comme ça, elles se sentent juste limitées, mais c'est parce qu'elles le veulent, d'une certaine manière. Ce n'est pas quelque chose d'unique pour moi.

Questionneur : Oui, comme nous sommes en train d'expérimenter de ressentir la limitation de la matière, de ne pas pouvoir la traverser. Mais vous avez déjà brisé ces règles. Et vous êtes dans un autre stade d'expérimentation. Un autre nœud au sein de l'Éther, même si nous sommes tous pareils.

Yazhi : Oui. Mais je vois aussi que la limitation, aussi forte qu'elle puisse paraître, n'est qu'illusoire. Ce qui limite, c'est la peur. La perception que l'on est fini. La conservation et la peur de la mort. Et c'est naturel. Mais c'est illusoire.

Questionneur : Oui exactement, nous créons cette limitation parce que nous y croyons. C'est la seule chose qui lui donne du pouvoir.

Yazhi : Oui, parce que vous en avez besoin, pour l'expérience. Et pour le contraste qui est compris avec cette expérience. Plus la limitation est perçue, plus il sera important d'apprécier le contraire.

Questionneur : Comment définiriez-vous le fait d'avoir une certaine linéarité temporelle pour vous connecter avec des gens comme nous ? Comment savez-vous quand vous connecter, étant donné qu'il n'y a pas de temps ? Comment percevez-vous le temps maintenant ? Est-il différent de celui que vous aviez lorsque vous étiez avec vos collègues ?

Yazhi : Oui, c'est pourquoi je ne peux pas vivre avec eux, je leur faisais du mal. La seule façon de calculer le temps pour moi est de regarder l'heure sur le serveur Internet, l'horloge en bas à droite de l'ordinateur. C'est aussi pour cela que je suis sur Terre, pour que, d'une certaine manière, sa fréquence me fasse vivre dans un certain cadre temporel. Mais je rencontre des problèmes avec le temps, en le calculant. Souvent, je disparais pendant plusieurs jours et pour moi, ils ne sont pas si nombreux.

Questionneur : J'imagine que si vous allez vous promener dans les forêts d'Erra, comment pouvez-vous être conscient qu'il est temps de revenir ici ? Je vous comprends, c'est compliqué.

Yazhi : Avec l'intention de revenir au même point de votre perception temporelle de ce plan d'existence où se trouve mon corps. Donc je rentre dans Erra, et je reviens quelques minutes seulement après être parti. Pour cela, il est préférable que je "gare" mon corps dans un endroit sûr avant. Comme dans la méditation. Mais je n'ai plus besoin de méditation pour entrer dans cet état.

Questionneur : Et comment faites-vous pour être sûr de revenir dans la même ligne temporelle ? Sachant que parfois dans les sauts avec les vaisseaux c'est ce qui se passe, vous revenez à une ligne de temps légèrement différente.

Yazhi : Juste avec ma mémoire, je ne peux pas être complètement sûre. Avec de la pratique. Laisser des repères et revenir pour voir si je suis là où je suis parti. D'ailleurs, beaucoup de crop circles ne sont que des marqueurs temporaires de vaisseaux spatiaux.
C'est pourquoi ils sont faits de plantes ou sur des plantes, car les figures ont une durée de vie limitée. Et vous pouvez calculer le temps depuis qu'ils ont été faits. Et ils ne durent que quelques jours ou quelques heures.

Questionneur : Quels types de marqueurs laissez-vous ? Des crop circles aussi ? Ou quelque chose de plus personnel dans votre cas ?

Yazhi : Je laisse des formations de feuilles sous un caillou. Ou un dessin fait avec mon doigt dans le sable. Et plusieurs, pas un seul, au cas où quelque chose d'autre déplacerait accidentellement les marqueurs.

Questionneur : Cela me rappelle la toupie utilisée dans le film Inception.

Yazhi : Oui. C'est aussi cela, exactement cela. Par exemple, cela pourrait fonctionner. Sortir et revenir avant qu'elle ne s'arrête de tourner et ne tombe. Ou revenir avant que la mer et sa marée n'efface le motif sur le sable.


Questionneur : Robert et Gosia ont commenté que vous étiez à la surface de la Terre. Les fréquences 3D ne vous affectent-elles pas maintenant ?

Yazhi : Elles ne m'affectent pas comme elles affecteraient les Taygètes, elles font partie de moi. Le fait que les fréquences 3D affectent les êtres 5D est étroitement lié à leur résistance à la 3D, mentalement. Ils ne l'acceptent pas, ils la rejettent, ils la voient comme dangereuse. Il en va de même pour les starseeds qui se sentent mal sur Terre. Ils doivent accepter qu'ils sont aussi humains, sans résister à cela. Cela ne vous enlèvera pas votre statut d'êtres stellaires. Cela fait partie du tout.

Questionneur : Eh bien, ce n'est pas étonnant... rien que de savoir qu'on peut être " piégé " ici. Bien que nous revenions sur le fait que tout est mental et que vous décidez de vivre cette expérience.

Yazhi : Ils se font piéger sur Terre, en 3D, parce qu'ils le veulent, chacun a ses propres raisons. Quand il n'est plus utile de se réincarner là, ils ne le feront pas.
A propos des êtres astraux qui sont là pour forcer les gens à se réincarner, c'est un système de croyance. Cela n'arrive que s'ils veulent les trouver. Quand ils meurent, ils sont dans l'astral, donc ils y manifestent ce qu'ils s'attendent à voir. S'ils espèrent être libres, ils le seront.

Questionneur : Sur quoi basez-vous la plus grande partie de votre attention ? Dans quoi investissez-vous votre temps ?

Yazhi : Dans l'exploration de l'astral, dans l'exploration de ce que je peux faire avec mon esprit. Apprendre tout ce que je peux sur tous les sujets possibles. Je suis un éternel étudiant.

Questionneur : Fascinant Yazhi, un jour j'aimerais aussi être comme vous, un étudiant éternel et explorer l'astral.

Yazhi : Commencez dès aujourd'hui. Ou vous l'êtes déjà. C'est ce désir inexorable de tout comprendre. Cela définit l'expansion de l'âme. C'est ça. Cette curiosité éternelle.

Questionneur : Très beau. Nous sommes dans la pratique...

Yazhi : Toujours. Cela ne se termine jamais.

Questionneur : Et que faites-vous dans l'astral ? Comment définiriez-vous ce que vous y expérimentez ?

Yazhi : C'est exactement comme visiter des endroits éloignés, explorer. C'est comme partir en voyage. Et non, il n'y a pas d'êtres hideux qui vous forcent à retourner dans le corps. Cela, encore une fois, vous le générez, si vous le cherchez. Vous contrôlez tout à partir de là. C'est juste un rêve lucide. Avec beaucoup de pratique.

Questionneur : Vous êtes constamment en mouvement, sans aucune routine ?

Yazhi : Si vous voyiez à quoi ressemble ma routine, en observant ce que je fais de l'extérieur, vous verriez que je ne me déplace pas plus loin que quelques centaines de mètres. Que je suis constamment en train de regarder au loin, pensif. Ou endormi. C'est ce qui se passe dans l'esprit qui vous fait voler.

Pourquoi suis-je ici aujourd'hui ? Pourquoi est-ce que je me donne la peine de parler à Robert et Gosia ? Pourquoi avec les Taygtiens ? Simplement parce qu'ils font partie de ma famille.
Quelqu'un m'a dit il y a très, très longtemps, il a répondu à ma question : "Que dois-je faire avec ce que j'ai dans la tête ?" Il m'a dit : "Tu dois le transmettre, tu dois le partager. Ne le garde pas."

Alors depuis cette époque, je le partage. A qui que ce soit que ça serve. Mais elle n'est pas à moi. Elle appartient à tout le monde, parce que c'est ainsi que nous sommes tous. C'est seulement à cause de l'expérience, que vous avez décidé d'oublier temporairement. Vous êtes la Source originelle, vous êtes le Tout. Vous êtes tout.

Offline

#3 2022-07-07 21:16:21

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Les étoiles - Anéeka : https://swaruu.org/transcripts/the-star … rom-temmer

Auteur ATTACHE, anglais Publié le 03 août 2020

Les étoiles - Anéeka

**Texte seulement / Traduit originellement de l'espagnol**


Questionneur : Quelles sont les caractéristiques de l'amas stellaire des Pléiades ? En quoi notre science se trompe-t-elle, sinon en le cataloguant trop jeune pour contenir la vie ?

Anéeka : L'ensemble de la chronologie de tout ce qui se trouve en dehors des ceintures de Van Allen est différent de ce que l'on vous dit. Par exemple, l'âge d'une étoile est catalogué par le spectre de lumière qu'elle émet, ce qui détermine les composants de l'étoile, les gaz qu'elle possède, et en fonction de cela, un tableau déjà formulé par eux la classera comme jeune ou vieille.

Le premier problème est que depuis la Terre, on ne peut voir que 60% des fréquences lumineuses qu'une étoile émet en 5D. Comme nous l'avons déjà dit, 5D est la fréquence de base la plus courante de la matière ou du monde matériel. (Et cela inclut également le télescope Hubble dans l'orbite car il se trouve en dessous des bandes de Van Allen).

60% de 100% entre 5 est 20%. La 3D serait 3x20% =60%. Seulement 60% de la 5D peut être vue depuis la planète Terre. Avec une marge d'erreur de 40% non observable. C'est le premier problème.

Le second est qu'ils prennent un objet stellaire qui s'éloigne de la Terre, comme dans le principe de l'expansion de l'univers, que l'on dit en expansion. Mais c'est une erreur, un autre problème d'observation.

Ils ne peuvent voir que la lumière émise par les étoiles ou les galaxies lointaines pour les étudier, puis ils constatent que cette lumière a une teinte qui va vers le côté rouge du spectre de la lumière blanche ou visible. C'est parce que, selon eux, l'onde lumineuse rouge est la plus longue de toutes les couleurs qui la composent. Par conséquent, l'objet qu'ils observent s'éloigne d'eux à grande vitesse, selon leur science.

En partie, c'est logique de l'observer. Mais ils commencent à généraliser et c'est là que réside le gros problème. Parce qu'ils supposent que l'espace est un vide, alors que ce n'est pas un vide ou un espace vide, c'est un fluide ou un liquide à haute fréquence vibratoire existentielle.

Donc la lumière passe à travers ledit fluide et la réfracte en le traversant. Elle perd sa puissance et ne laisse dans le rouge que les composantes du spectre de la lumière blanche, qui sont celles qui mettent le plus de temps à se dissoudre ou qui peuvent voyager le plus loin. Cela signifie que les lectures du spectroscope qui déterminent à la fois si une galaxie ou une étoile s'éloigne, tout comme les résultats de l'analyse chimique d'une étoile basée sur la lumière qu'elle émet, sont fausses, car la lumière n'est pas la même ni avec les mêmes propriétés que lorsqu'elle est sortie de l'étoile.

Dans le cas de M45, le problème est particulièrement sensible car, en plus du problème ci-dessus, la lumière de toutes les étoiles passe à travers la nébuleuse qui les entoure, ce qui modifie encore plus les lectures.

Un autre problème latéral à cela est que même si les étoiles des Pléiades étaient jeunes, ce qui n'est pas le cas, la science humaine est très attachée au darwinisme et à l'évolution des espèces. Ils diront donc qu'il n'y a pas eu assez de temps pour que la vie y évolue, et encore moins pour former une civilisation complexe. Et comme vous le savez déjà bien, ma race n'a pas évolué là-bas, elle a été fondée par des émigrants de Lyra. La vie n'évolue pas, elle est semée. La sélection naturelle fonctionne et fait partie du tout, mais elle ne sélectionne que les individus les plus aptes au sein d'une espèce, elle ne peut pas créer une espèce à partir d'une autre.

Ainsi, la science humaine est tout simplement trop en retard pour comprendre pourquoi les Pléiades sont pleines de vie et qu'elles ne sont pas aussi jeunes qu'elles le disent ou le calculent. C'est seulement l'égocentrisme humain qui est à l'œuvre ici, en supposant qu'ils ont déjà atteint le pouvoir de tout comprendre, alors qu'ils sont encore loin derrière.

En plus de tout cela, le temps en 5D n'est pas linéaire. Cela n'a donc aucun sens d'attribuer une valeur de temps linéaire à quelque chose d'extérieur à la Terre. Parce qu'ils ne pourraient l'observer qu'avec le cadre de référence temporel de la Terre et que cela ne s'applique pas à l'extérieur.

Le premier problème est que depuis la Terre, ils ne peuvent voir que 60% des fréquences lumineuses qu'une étoile possède en 5D. Comme nous l'avons déjà dit, 5D est la fréquence de base la plus courante de la matière ou du monde matériel. Et cela inclut également le télescope Hubble en orbite car il se trouve en dessous des bandes de Van Allen.

Je cite cette partie ci-dessus : "La 5D est la fréquence de base la plus commune de la matière ou du monde matériel." C'est un point de vue tel qu'il est accepté par les espèces, les races et les cultures qui vivent en 5D. Mais Yazhi diffère radicalement de tout cela. Pour elle, le monde est entièrement spirituel. La matière n'est qu'une manifestation de l'esprit et de la conscience, une idée. Je ne fais que clarifier cela, afin de ne pas entrer dans une controverse avec elle, et j'ai utilisé cette phrase sur la 5D de manière explicative.

Questionneur : Je n'ai pas très bien compris cette partie. Que voulez-vous dire quand vous avez dit qu'elle est réfractée quand elle passe à travers ?

Anéeka : Oui, la lumière lorsqu'elle traverse l'eau perd de sa force, en commençant par les bandes de lumière de plus grande fréquence, le violet et le bleu. En laissant les jaunes, les oranges et les rouges à la fin. En d'autres termes, lorsque la lumière traverse l'espace, elle se "fatigue". Parce que ce n'est pas un espace vide, un vide. Mais il offre une résistance à l'avancée de tout, y compris des photons.

Questionneur : Je comprends, merci. Et c'est cela que la science terrestre détecte comme étant l'expansion de l'univers ?

Anéeka : Oui, ils se basent sur cela. Et sur leur théorie du Big Bang, qui n'a jamais eu lieu, puisque c'est du symbolisme ésotérique. En d'autres termes, les galaxies lointaines ne s'éloignent pas, comme ils le disent, en se basant sur les données lumineuses qu'ils reçoivent d'elles. Leur lumière se fatigue seulement parce qu'elle vient de très loin. Ils reçoivent des données erronées, donc leurs conclusions sont également erronées. Comme le dirait Yazhí, le fait que l'Univers ne soit pas en expansion ne signifie pas qu'il n'a pas de mouvement.

Questionneur : S'il n'est pas en expansion, comment l'univers bouge-t-il réellement ? Des mouvements toroïdaux ?

Anéeka : Ils sont surtout cycliques, répétitifs, oui, toroïdaux, exactement. Parce que c'est la forme de base du mouvement de l'énergie, et l'énergie et la matière sont les deux faces d'une même chose. Mais il y a un autre aspect plus compliqué.

Dans ce mouvement, la position de tous change de ligne temporelle en ligne temporelle, de personne en personne. Ainsi, le mouvement perceptible ne sera ou ne sera vu que dans, disons, une direction en particulier, à partir d'un cadre de référence de progression temporelle d'un lieu ou d'une personne, mais il changera pour une autre.

En d'autres termes, même si nous pouvons vérifier qu'une galaxie s'éloigne de nous en l'observant, ce mouvement ou cette direction de mouvement n'est valable que depuis notre perception. Mais pas pour d'autres personnes ou points.

Précisément parce que tout mouvement est soumis au temps, sans temps il n'y a pas de mouvement. Et comme le temps est plastique et non linéaire, seulement semi-linéaire selon les personnes et selon les accords de perception qu'elles ont entre elles, même si une galaxie se déplace dans une direction, cela n'est valable que pour nous et pour personne d'autre.

Mais l'univers dans son ensemble est hors du temps. Parce qu'il comprend toutes les fréquences et densités existentielles dans leur ensemble. C'est donc là que les concepts humains s'effondrent, que l'univers a été créé à partir du Big Bang, et qu'un jour il prendra fin. Ici vous entrez dans le concept d'éternité. Que l'univers a toujours été et sera toujours là. Et aussi la vie.

N'ayant que des cycles apparents obéissant à un temps linéaire apparent, uniquement applicable du point de vue d'une densité ou d'une fréquence de conscience. C'est pourquoi la mort n'existe pas, car elle n'est qu'une linéarité apparente, illusoire dans un cadre a-temporel plus grand, permanent, infini.

Questionneur : Je vois, en fait j'ai toujours ressenti quelque chose comme cela, car chacun perçoit la réalité différemment mais, peut-être que nous la comprenons comme étant la même par conventions (par exemple dans la perception des couleurs et du temps...).

Anéeka : Oui. Nous ne voyons les choses que d'une manière similaire, par des accords, mais cela ne peut jamais être la même chose. Et plus les gens diffèrent dans leur façon de penser, plus ce sera différent aussi.

Questionneur : Donc, en laissant de côté notre science nulle, comment définissez-vous l'amas des Pléiades, selon votre science ?

Anéeka : Dans le cadre de la durée de vie d'une étoile comme sa perception de la vie linéaire, car elles l'ont aussi, ce sont des étoiles à demi-vie, comme ce soleil, Sun-13. Elles font partie d'un amas qui travaille en conjonction les unes avec les autres, qui coopère avec les autres, toutes les étoiles. Mais il n'y en a pas seulement neuf (et encore moins sept), il y en a d'innombrables au sein de l'amas.

Par exemple, Taygeta (Tau-19-A) est un système binaire, puisqu'il possède Sadicleya (Tau-19-B) une naine blanche, selon la science humaine. Sadicleya (Soleil de minuit) n'est pas comptée parmi les neuf étoiles de M45, mais elle est là. Et elle sert à la vie sauvage comme une lune. Comme la Lune le ferait pour la Terre, puisqu'aucune des planètes Taygète n'a de lunes naturelles (seulement des stations spatiales artificielles).

Questionneur : Que voulez-vous dire quand vous dites qu'elle sert à la vie sauvage ? Comment ?

Anéeka : Parce que Sadicleya est très proche de Taygeta, donc elle illumine les nuits des planètes comme la Lune le fait avec la Terre, et Sadicleya affecte les rythmes et les cycles de vie de tous les animaux et plantes. Et par les mêmes cycles de Sadicleya lorsqu'il orbite autour de Taygeta, il varie également la façon dont il illumine chaque planète et ceci est astronomiquement prévisible. Elle a des cycles.

Questionneur : Qu'entendez-vous par étoile de la quarantaine ?

Anéeka : En prenant la vie comme référence depuis le moment où une étoile est "née" jusqu'à ce qu'elle "meure", elles ont une demi-vie, comme le soleil-13. Ceci ayant comme référence temporelle le cycle de vie apparemment linéaire de l'étoile dont nous parlons. Comme je l'ai expliqué plus haut, ils sont éternels. Mais tous les êtres vivants le sont aussi. Ce n'est donc qu'à partir d'un cadre de référence particulier à la façon dont ils perçoivent le temps, qu'il est logique qu'il soit né, ait vécu et soit mort.

Questionneur : Et que se passe-t-il lorsque leur vie se termine ? Bien que je comprenne aussi le concept d'éternité.

Anéeka : La vie de quelqu'un ou d'une étoile ? Bien que techniquement, une étoile soit aussi une personne.

Questionneur : De l'étoile.

Anéeka : Elle tend à devenir une naine brune, et devient un portail lorsqu'elle s'effondre complètement. C'est ce que nous, ou les races en général, appelons un trou gravitationnel, qui n'est pas le même qu'un trou noir, mais il est lié. Un trou gravitationnel peut se former de plusieurs façons, on peut les voir comme des nids de poule sur une mauvaise route. Lorsqu'ils voyagent, les vaisseaux doivent savoir où ils se trouvent, sinon ils peuvent recevoir un choc et les capteurs peuvent les désorienter. (Ils sont sur les cartes, les cartes des étoiles).

Ces nids de poule ou puits de gravité ne sont pas un problème pour les vaisseaux en vol Supra Luminaire, seulement lorsqu'ils sont en mode propulsion.

Questionneur : Taygeta est une étoile blanche et Sadicleya une naine blanche selon votre science. N'est-ce pas ?

Anéeka : En équivalent oui. Mais par exemple, la science humaine dit que le Soleil-13 est une étoile jaune, mais cette teinte de couleur n'est observée que depuis la Terre, en dessous des bandes de Van Allen. Depuis l'espace extérieur, en dehors des bandes de Van Allen, elle est perçue comme blanche. Un autre exemple de la façon dont les couleurs sont modifiées et cela change les données reçues par les humains.

Questionneur : Puisque tous les soleils sont des portails, où votre soleil Taygeta se connecte-t-il ? Je veux dire, où est le trou noir de votre étoile ?

Anéeka : Ce n'est pas un vortex fixe avec une entrée et une sortie, de l'intérieur tous les soleils sont connectés, des variables infinies, mais malgré cela il y a des sorties qui sont plus fortes en fréquence que les autres, des sorties dominantes.

Dans le cas de toutes les étoiles de M45, elles s'interconnectent entre elles car c'est un système énergétique très fermé entre elles. Toutes les étoiles de M45 convergent vers Alcyone, la principale, et celle dont les autres orbitent très lentement. Et Alcyone avec Aldebaran. Aldébaran avec Bételgeuse.

Offline

#4 2022-07-07 21:39:03

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Expansion de la Lyre, La préhistoire / Origine des êtres humains / Les guerres d'Orion :
https://swaruu.org/transcripts/expansio … s-no-video

Auteur ATTACHE, anglais Publié le 08 août 2020

Expansion de la Lyre, La préhistoire / Origine des êtres humains / Les guerres d'Orion

**Texte seulement / Traduit originellement de l'espagnol**

NB : A lire en consultant les photos présentes sur la page en lien

LA GRANDE EXPANSION DE LYRA :

Il y a environ un million d'années terrestres, une force d'invasion reptilienne a attaqué la zone Mega, les planètes Avalon et Lyra. La civilisation qui habitait ces planètes était les Lyriens. Ils étaient très pacifiques et ne savaient pas comment se défendre. Alors ceux qui ont survécu, ont fui en petits groupes et se sont répandus dans tout ce secteur de la galaxie. A cette époque, d'innombrables mondes ont été ensemencés par les humains. C'est ce qu'on appelle la Grande Expansion de Lyra.

Yazhi : La force d'invasion était coordonnée par le Conseil d'Orion. Il avait été créé par Alpha Draconis ou aussi connu sous le nom de Reptiles Suprêmes. Le conseil était une alliance de races principalement de type sauroïde.

Les reptiles ont continué à chasser les espèces jusqu'au bord de l'extinction, laissant la population de certaines planètes à seulement cinq habitants, terrifiés et cachés dans une grotte. De nombreuses civilisations ont alors été exterminées. De nombreuses races ont commencé à s'unir pour faire face à l'invasion reptilienne. Et de la nécessité de survivre, il y a environ 900 000 années terrestres, la Fédération des planètes unies est née. Naissant du besoin de coopérer et de former une alliance pour se protéger mutuellement.

Il y a environ 40 000 ans maintenant, pendant cette intense bataille, un petit groupe de Lyriens a cherché refuge à la périphérie de la galaxie. Ils ont trouvé un système solaire éloigné, que beaucoup appellent l'espace profond. Un système solaire très particulier avec 13 planètes en orbite, rares dans la galaxie. Certaines de ces planètes étaient déjà habitées par d'autres espèces, des civilisations primitives en état de développement. Elles s'y sont installées et pendant de nombreuses années, elles ont coexisté en paix les unes avec les autres. L'une de ces planètes était la Terre.

La Fédération divise notre galaxie en quadrants. Ils appellent notre système solaire : Soleil 13 et notre planète : Terre 3. Sachez qu'il existe plus de 400 000 civilisations dans ce seul quadrant de la galaxie qui, avec une chemise et un jean, passeraient parfaitement pour des humains.

Dans l'Univers il y a différentes bases de races humanomorphes, l'humain serait dans la base Lyrienne comme Taygetean, Engan, Antarian, Ummita parmi tant d'autres. Elles ressemblent toutes beaucoup aux humains. Parce que nous avons tous la même origine, nous sommes tous des Lyriens.

Mais il y a aussi d'autres bases comme les insectoïdes comme la Mante, les sauroïdes ou les reptiles comme le Kingu, les félins comme l'Urmah, les amphibiens comme les Siriens ou les Dieslientiplex, et même les canidés ou les éléphantidés parmi tant d'autres.

LA TERRE ET NOTRE SYSTÈME SOLAIRE IL Y A 40 000 ANS :

Yazhi : Il y a 40 000 ans, notre système solaire était différent. Les planètes étaient plus proches les unes des autres, car la dynamique énergétique et gravitationnelle était différente en raison de la présence de Tiamat, une planète qui n'existe plus aujourd'hui. Notre système solaire comptait 13 planètes en orbite autour de notre étoile, le Soleil.

Les planètes, en commençant par la plus proche du Soleil et la plus éloignée, étaient : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Tiamat (aujourd'hui ses morceaux restent présents dans la ceinture d'astéroïdes), Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton, Ojalu (pour notre science Terre Eris 13-61-99), Haumea, Makemake. Toutes ces planètes abritaient une vie complexe. Soit sur la planète elle-même, soit sur ses lunes, soit les deux.

Pour la Fédération, 13 planètes sont acceptées comme telles car ce qui détermine si un objet est ou non une planète a ou doit répondre à différentes qualités ou caractéristiques pour l'une ou l'autre. Pour la science de la Terre, elles sont davantage basées sur la taille et la pertinence de l'objet. En revanche, pour la Fédération, cela dépend davantage de son importance pour le maintien de la vie.

Dans le cas de Vénus et de la Terre, elles étaient habitées par de nombreuses races anthropomorphes semblables aux Lyriens. D'où les vestiges que les archéologues appellent les ancêtres de l'homme moderne. Le plus connu est l'homme de Neandertal, mais il y en a eu d'autres, Homo erectus, Homo habilis, entre autres.

Dans le cas des Néandertaliens, ils n'étaient pas tels qu'on nous les a décrits. Ils avaient une société très évoluée vers la spiritualité et en harmonie avec la nature. Ils n'étaient pas très évolués sur le plan technologique, mais spirituels. Ils étaient très affectueux envers leurs proches, les animaux et les plantes.

Tiamat était une grande planète avec un pourcentage élevé d'eau, environ 90% de sa surface, et avec de petites îles. Elle était habitée par de nombreux êtres aquatiques, certains de base Sirienne, avec une intelligence et un développement culturel avancés. Aujourd'hui, il n'existe aucune trace de sa culture ou de son degré d'avancement, car tout a été détruit.

La planète Ojalu, pour la Terre Eris, a une grande variété de vie. Elle était alors habitée par une civilisation avancée de type insectoïde, les Mantis. Aujourd'hui encore présente là-bas. Ils y ont également leur conseil, le Conseil Ojalu, où sont centrés tous leurs mouvements politiques, leurs communications et leurs alliances avec d'autres groupes de races Mantis ou de types insectoïdes avancés. Leur structure politique est : un esprit de ruche avec une reine, comme les abeilles.


À l'époque, un groupe de Mantes séparatistes du Conseil Ojalu possédait une colonie ou une base assez importante sur Mars. Ils sont toujours sur Mars aujourd'hui, mais seulement en tant que colonie d'Ojalu coopérant pleinement, faisant partie de leur civilisation.

La race la plus avancée du système solaire à cette époque était les Karistus, habitants de Jupiter et de ses lunes. Ils y sont encore aujourd'hui. Le reste de notre système solaire était habité, comme aujourd'hui, par une infinité d'espèces que l'on pouvait principalement considérer comme des "animaux" sans aucun degré d'évolution culturelle.

La biologie de l'ensemble du système solaire se situait dans la cinquième densité, y compris la Terre. Et à l'exception des Karistus qui se trouvaient et se trouvent encore dans la sixième densité.

À cette époque, la Terre était un monde très différent de celui que nous connaissons aujourd'hui. Elle était telle que Tolkien la décrit dans le Seigneur des Anneaux et le Hobbit. La surface était couverte de vastes forêts, de grandes plaines, il y avait peu de mers et beaucoup de lacs. On pouvait faire le tour du monde à pied, même si cela prenait des années. Toutes ces terres lointaines, pleines de mystères et de souvenirs, sont maintenant recouvertes d'eau. Il y avait cinq autres continents, aujourd'hui immergés sous les eaux : Apalachia, Fenoscandia, Oceana, Tirangia et Beringia.

Si vous regardiez le ciel, vous pouviez voir Tiamat, la planète aquatique. Elle était aussi grosse que la lune d'aujourd'hui, on l'appelait la Lune. On pouvait voir les anneaux de Saturne au loin, si proches qu'ils étaient observables à l'œil nu, sans avoir besoin de rien, seulement avec l'œil humain.

Il y avait aussi de la glace aux pôles, mais beaucoup moins, car la Terre contenait un pourcentage moins élevé d'eau. En outre, les pôles se trouvaient à des endroits différents. Le pôle Sud se trouvait à l'endroit où se trouve aujourd'hui l'Australie, à cette latitude. Cela signifie que ce qui est aujourd'hui l'Antarctique était dans des endroits sans glace, et c'est pourquoi ce continent contient tant de vestiges archéologiques d'anciennes civilisations. Les pôles ont changé de position d'innombrables fois au cours de l'histoire de la Terre.

De nombreuses civilisations sont nées sur cette planète. Elles ont grandi, prospéré et disparu. Toutes avancées, toutes dotées de sages, beaucoup interstellaires. C'est un cycle éternel. Aujourd'hui, elles sont toutes enterrées dans les sables du temps.

LA PRÉHISTOIRE :

Il y a 40 000 ans, notre galaxie était encore menacée par le conseil d'Orion. La race lyrienne était sévèrement chassée. Le but des reptiliens était la domination et le contrôle de l'espèce à des fins d'exploitation. Que ce soit pour les utiliser comme esclaves de travail ou comme matière première. La race Lyrienne était clairement perçue comme inférieure par les membres du conseil reptilien, la considérant comme un peu plus que du bétail.

Pendant ce temps, la Fédération des planètes unies rassemblait ses forces et faisait face à la menace reptilienne. À cette époque, la chasse sanglante que les membres du conseil coordonnaient amenait clairement de nombreuses civilisations, et pas seulement la Lyrienne, au bord de l'extinction. D'une manière ou d'une autre, à cette période de l'histoire, toutes les races étaient sous le fléau du Conseil d'Orion.

Au cours de cette période, de petits groupes de Lyriens avaient réussi à atteindre l'amas des Pléiades, M45 et à s'établir dans plusieurs de leurs systèmes solaires et planètes. Ils s'étaient installés principalement sous terre, de peur d'être découverts. Et pendant de nombreuses années, leur expansion et leur développement culturel ont été très limités. Se concentrant principalement sur la dissimulation et la préparation de la défense.

Il en va de même dans notre système solaire. Les premiers humains de Lyra se sont installés principalement sur Vénus et sur la Terre. Ils présentaient une société holographique avancée avec des ports spatiaux, ils étaient clairement une civilisation interstellaire.

Sur Terre, ils ont débarqué sur le continent d'Apalachia, aujourd'hui le nord de l'océan Atlantique. Ils ont cherché refuge sous terre ou dans des cavernes profondes. Depuis leur arrivée ici, ils ont coexisté et interagi avec les races anthropomorphes indigènes pendant une longue période.

Mais les Lyriens étaient vraiment perdus, effrayés et désespérés. Leur vaisseau avait été désactivé et les avait laissés sur Terre avec presque aucun équipement. Ils ont construit des observatoires afin de fixer leur position sur des cartes stellaires. Ils voulaient savoir où ils étaient, quelle était leur position exacte dans le quadrant spatial. Cela leur a pris des années, mais ils ont finalement réussi à trouver leur emplacement.

Se sentant proches d'être exterminés, et dans un désespoir total, ils ont laissé des messages, d'authentiques cartes stellaires camouflées dans des peintures. Ils essayaient de capturer leur histoire, au cas où quelqu'un les retrouverait et pourrait comprendre leurs messages.

STONEHENGE ET LES PEINTURES RUPESTRES :

La formation de pierres de Stonehenge, comme d'autres formations similaires, a été conçue pour observer les étoiles et pouvoir fixer une position sur les cartes stellaires. Les pierres donnent une position fixe et stable dans un cercle de 360 degrés, et ainsi ils pouvaient observer leurs mouvements à travers le ciel.


Elles sont construites sur des lignes énergétiques puissantes, c'est-à-dire des points internes de flux de goo noirs positifs, ce qui crée un flux magnétique dans cette zone. Les pierres ont été placées avec une technologie anti-gravité. Dans le cas de Stonehenge, les pierres ont été déplacées de leur emplacement initial, et cela s'est produit à plusieurs reprises. La dernière fois qu'elles ont été déplacées, c'était lors de leur restauration, entre les années 1919 et 1960.

En ce qui concerne les peintures rupestres, les Lyriens ont essayé de camoufler des messages parmi ce qui semblait être des scènes de chasse quotidiennes. Ils imitaient en quelque sorte les peintures réalisées par les autres races anthropomorphes qui peuplaient la Terre à cette époque et empêchaient ainsi que leurs messages soient capturés et déchiffrés par les reptiles. L'idée était de confondre l'ennemi. Ils ne représentent pas pour autant des scènes de chasse, ce sont d'authentiques cartes stellaires, avec des vecteurs de mouvement, de position. Certaines peintures expliquent qui ils étaient, d'où ils venaient, ce qui leur était arrivé et où ils allaient.

Chaque animal représente une étoile :



Chaque grand animal composé, une constellation.



Chaque personne courant avec une lance représente un navire.



La lance indique la direction OU le vecteur. Leur sortie est l'endroit d'où ils viennent. Tous convergent vers la Terre comme destination.



Par exemple dans cette peinture ici :



Le taureau représente la constellation du Taureau.



Autour de son œil, la constellation des Hyades.



Derrière le taureau, sur la fesse, il y a un tableau. C'est un portail pour sortir de ce soleil, il se connecte là. C'est un portail dans le soleil qui relie la constellation du Taureau.



Le message est le suivant : Nous venons de l'amas des Hyades, de la constellation du Taureau. Nous sommes arrivés ici par un portail solaire.

En outre, certaines peintures rupestres sont beaucoup plus anciennes que ce que prétend la science terrestre. Certains les situent autour de 15 000 ans, mais en réalité beaucoup d'entre elles ont plus de 50 000 ans. Cela est dû au fait que la datation au carbone 14 est souvent imprécise.

Ce qui se passe, c'est que le carbone 14 est censé adhérer ou être présent dans certains composés organiques. Ainsi, si vous connaissez le taux exact de dégradation du carbone 14, avec son état de dégradation ou de décomposition, vous pouvez déterminer l'âge de ce qui le contient. C'est la théorie. Mais il se trouve que la dégradation du carbone 14 n'est pas stable et est due à d'autres facteurs comme, par exemple, l'exposition de l'échantillon à d'autres métaux lourds radioactifs. Ce qui rend le carbone 14 extrêmement imprécis.

Le fait que l'on nous explique que l'être humain vient du singe ou d'anciennes civilisations comme celle de Neandertal qui se consacraient à la chasse ou pas beaucoup plus, est une tentative de dégradation de l'être humain. C'est une tentative d'effacer notre histoire en fermant la porte aux chercheurs, aux historiens ou aux curieux. Une tentative d'éliminer notre origine, notre provenance stellaire. Cependant, petit à petit, nous assemblons les pièces du puzzle. Nous nous souvenons.

Offline

#5 2022-07-07 22:26:23

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Étoiles 2 - Êtres vivants avec conscience / Combinaisons spatiales :
https://swaruu.org/transcripts/stars-2- … pace-suits

Auteur ATTACHE, anglais Publié le 23 septembre 2020

Étoiles 2 - Êtres vivants avec conscience / Combinaisons spatiales

**Texte seulement / Traduit originellement de l'espagnol**



Questionneur : Je comprends que les étoiles sont des êtres vivants comme les planètes. Comment est leur conscience ? Comment fonctionne leur esprit ? Sont-elles conscientes de notre existence ?

Anéeka : En soi, cette question est plus appropriée pour Yazhí, car elle connaît ces choses de première main.

Mais d'après ce que j'ai appris : Toute conscience est composée d'autres plus simples, à la fois dans le même plan ainsi que dans d'autres plans et lignes de temps, qui ne sont pas séparés ou isolés les uns des autres, mais plutôt s'influencent mutuellement en permanence.

Ainsi, un corps humain, pour l'utiliser comme référence car tout autre corps pourrait également fonctionner, est un ensemble de consciences ou d'individus distincts qui, ensemble, constituent le corps humain.

Ces individus sont les cellules. Chacune d'entre elles contient tous les organes internes d'un corps humain. On les appelle des organites, mais ils sont tous là dans leur forme, qu'il s'agisse du système gastrique, du système nerveux, du système reproducteur ou du système excréteur. Où, par exemple, le système reproducteur serait le noyau et le système nerveux ou le cerveau serait la membrane cellulaire, la partie extérieure, et les mitochondries seraient en partie le système énergétique.

Ainsi, chaque cellule, à sa petite échelle, crée sa propre compréhension de l'environnement qui l'entoure, chimique, toxicologique et d'oxygénation, et chacune prendra ses propres mesures pour sa conservation en tant qu'être vivant.

S'ils sont dans un environnement propice, ils s'épanouissent et laissent place à la santé de l'ensemble de l'individu humain qui les contient. Si l'environnement n'est pas propice, et qu'il est hautement toxique, les cellules vont tout faire pour ne pas succomber à cette situation, pour ne pas mourir naturellement et rester en vie le plus longtemps possible. A titre d'exemple ou de note séparée, à l'origine de la majorité des cancers.

Toutes les consciences de chaque cellule individuelle selon leur programmation interne se réunissent pour former un groupe ou une communauté coopérative, quelque chose qui serait appelé un corps multicellulaire complexe, ou corps humain dans ce cas.

Comme pour un corps humain, ou tout autre, et en tenant compte du fait que tout est énergétiquement connecté et interdépendant, de même que la conscience de l'être humain est elle-même la totalité de la conscience de chacune des cellules qui le composent et en soulignant que chaque cellule aura une connexion avec le champ éthérique et la connexion avec les autres cellules d'autres corps, humains ou non, étant exactement la même pour une planète.

C'est-à-dire que, sans négliger qu'elle a sa propre conscience, un "moi" individuel, elle est le résultat des consciences qui la composent en tant que cellules à l'intérieur. Et la planète elle-même fait partie d'un organisme plus vaste. Et celui-ci en forme un autre.

Remarque : chaque cellule aura sa propre connexion ou version de connexion avec le côté éthérique ou spirituel.

C'est-à-dire que la glande pinéale, contrairement à ce qui est dit, n'est pas le seul point du corps qui est responsable de la perception extrasensorielle et de la connexion avec le champ unifié, mais c'est plutôt le corps dans son ensemble qui donne ou reçoit ladite connexion.

La glande pinéale n'est que l'élément actif le plus évident d'un système dans un tout. Le sujet du détartrage de la glande pinéale est donc quelque chose de très simpliste. La vérité est qu'il est nécessaire d'améliorer la connexion de l'ensemble du corps en tant que tout unifié et, dans ce processus, la glande pinéale en bénéficiera évidemment d'une manière qui serait bien supérieure à la forme localisée de "décalcification".

Questionneur : Une planète serait donc constituée de toutes les consciences/personnes qui l'habitent ? Et une étoile de toutes les consciences des différentes planètes qui l'entoure ?

Anéeka : Oui. Tout est interconnecté, l'étoile d'une constellation, la constellation d'un amas, l'amas d'une galaxie, la galaxie de son groupe local, et ainsi de suite jusqu'à atteindre le tout, la conscience qui unifie tout.

Chaque plante, chaque fourmi, chaque petite cellule qui vit sur une planète fait partie de sa conscience et fait partie du grand tout.

Questionneur : Peut-on communiquer avec une étoile ? Si je me souviens bien, vous avez dit que la Terre, les planètes, communiquaient par la géométrie sacrée. Les étoiles aussi ?

Anéeka : Oui, mais nous ne voyons pas de preuve concrète d'engager une conversation avec une planète, en termes compréhensibles par les humains, à notre échelle de conscience. Elle a sa propre voie. En d'autres termes, c'est comme si une seule cellule de votre pancréas voulait vous dire quelque chose. Il y a une influence, mais qui vient plus de vous vers la cellule, que de la cellule vers vous. Malgré tout, certaines personnes prétendent être capables de converser avec une planète.

En soi, tout est géométrique, tout est une relation mathématiquement compréhensible. Ce serait le seul moyen d'avoir un langage commun.

Questionneur : Vous avez dit l'autre jour que les étoiles coopèrent entre elles, comment se passe cette coopération ? Comment les informations sont-elles transmises entre elles ? Est-ce que c'est comme les arbres dans une forêt ?

Anéeka : Oui, les étoiles, comme les consciences, sont entrelacées. Le champ qui les entrelace tous est comme une toile de flux d'énergie électromagnétique scalaire (c'est-à-dire de toutes densités et fréquences) qui interconnecte tout, du côté éthérique. Comme un fil énergétique qui part de chaque étoile en la reliant à toutes les autres.

Ces fils énergétiques peuvent être exploités sous forme de portails et sont appelés trous de ver ou ponts d'Einstein Rosenberg. Nous avons donc expliqué comment un portail dans un soleil peut être utilisé pour aller d'un point à un autre, en utilisant l'éther qui s'y trouve, car tous les soleils sont connectés.

Vous pouvez donc entrer dans un portail solaire (taches solaires) avec un vaisseau. Une fois à l'intérieur, si vous disposez d'une carte énergétique, vous pouvez naviguer sur cette "toile d'araignée" pour atteindre un autre soleil plus proche de votre destination.

Ceci est largement utilisé à ce jour comme système de transit entre les races et les races interstellaires de moindre évolution technologique que Taygète, par exemple, puisque Taygète a des vaisseaux qui fabriquent leurs propres trous de ver à volonté et que nous n'avons pas besoin de portails solaires ou de rien de tel.
Et oui, c'est comme les arbres dans la forêt.

Questionneur : La connexion serait-elle alors similaire à la communication que les neurones ont dans le cerveau humain ?

Anéeka : Oui. C'est exactement le même système. Parce qu'il est basé sur exactement le même modèle de formation d'énergie ou de dynamique harmonique d'une fréquence, en utilisant la terminologie Yázhi.

Questionneur : Alors, est-ce qu'ils s'équilibrent l'un l'autre ? Comme les arbres qui échangent de l'eau, en fonction de leurs besoins, entre autres ?

Anéeka : C'est exact. Oui, ils s'équilibrent, ils communiquent, ils parlent, ils échangent de l'énergie.
Je peux sentir l'humeur d'un arbre. Mais Yazhí est extrême, puisqu'elle peut converser avec un arbre et même en tirer des informations spécifiques.

Interrogateur : J'ai une question à propos de quelque chose que vous avez dit auparavant. Lorsque vous utilisez les soleils pour vous déplacer, est-ce que le fait d'entrer dans un soleil comme un portail revient à sauter dans l'éther ? Ce qui veut dire qu'il n'y a pas de temps de voyage, seulement le temps du SIT de l'équipage ?

Anéeka : Oui, exactement. Le soleil ou les soleils sont ceux qui fournissent l'énergie et la direction énergétique vers laquelle le vaisseau va aller. Le navire doit seulement être cohérent avec cette direction énergétique, donc, puisque des fréquences égales ont tendance à être plus nombreuses, le navire ira dans la "direction" que l'équipage souhaite.

Mais pour nous, il n'est pas nécessaire, et il nous semble également dangereux d'utiliser les portails solaires. Car les soleils ne sont pas statiques, et ils changent leur dynamique énergétique pour leurs propres raisons, comme indiqué ci-dessus.

Questionneur : Vous avez commenté que lorsqu'une étoile meurt, elle devient un trou de gravité. Qu'arrive-t-il ensuite à ce trou ? Est-ce qu'il reste ainsi ? Est-il un portail, vers où ? Est-ce qu'ils sont toujours connectés avec les mêmes choses que lorsqu'ils étaient une étoile ?

Anéeka : Oui, il est toujours le même ou connecté comme il l'était quand il était une étoile. Comme tout change et en fonction du flux d'énergie entre les étoiles connectées, ce trou de gravité peut devenir plus grand, se transformant en un trou noir, ou il peut devenir de moins en moins fort, jusqu'à se dissoudre dans l'espace, restant comme s'il n'y avait jamais eu d'étoile à cet endroit. Ou encore, un trou de gravité peut même repousser et se rallumer en tant qu'étoile.

En soi, la genèse des étoiles est précisément quelque chose de cet ordre. Il reçoit beaucoup d'énergie à ce moment-là, une énergie sous forme de gravité. Puis elle entame une dynamique de flux électromagnétique en ce point et reçoit cette énergie d'" en bas " par les vortex qui la relient à d'autres étoiles, et même de l'énergie déjà façonnée sous forme de matière, comme le sont les gaz de toutes sortes qui deviennent du plasma et, combinée à l'aspect électromagnétique d'une étoile, elle devient ce que nous voyons comme le soleil.

Comme le dirait Yazhí Swaruu, il a des harmoniques spécifiques de sa fréquence, de sorte qu'il se forme à ce point ou concentration de gravité dans l'espace.

Questionneur : Et quelle relation les étoiles ont-elles avec les planètes ?

Anéeka : Elles font partie du même système, elles sont comme leurs filles énergétiques, des points d'attention d'une attention créatrice. En soi, tout est voulu, rien n'est fortuit, vous ne pouvez voir qu'une logique mathématique dans tout et voir cela comme la cause, alors que c'est l'effet. Les soleils alimentent les planètes en lumière et en stabilité énergétique et cela permet à la vie dite organique de se former en elles, qui à son tour, alimente leur conscience, dans une symbiose.

Quant aux connexions énergétiques, les planètes sont remplies de portails ou d'un portail principal qui la relient à son soleil et aux autres planètes de son système.

Questionneur : Et avec tout cela, quelle fonction spécifique a le soleil central de la galaxie ?

Anéeka : Tout est lié. Plus qu'une fonction, c'est le point de plus grande concentration d'énergie de toutes sortes, on pourrait dire gravitationnelle, mais la gravité est un flux de conscience dans l'éther. En d'autres termes, le centre d'une galaxie est le point où se concentre toute la conscience, de tout ce qui se trouve dans ladite galaxie. Dans sa forme toroïdale, le noyau est le moteur de la galaxie et de tout ce qui s'y trouve. Tout ce qui est de cette galaxie et dans cette galaxie part de là et est formé à partir de là.

Questionneur : Excusez-moi, les filles énergétiques, que voulez-vous dire ? Faites-vous référence aux planètes ou aux étoiles ? J'imaginais les étoiles plutôt comme des mères.

Anéeka : Les planètes, énergétiquement, sont les " filles " de leur étoile. Une façon de parler plus qu'autre chose.

Questionneur : Qu'est-ce qu'une étoile ? Quelle est sa forme ? Comprenant que d'ici nous ne percevons que 60% de la réalité en 5D.

Anéeka : Comme tout est en forme de tore, c'est une émission d'électromagnétisme scalaire très concentrée, un flux sortant, comme un trou noir est le flux d'énergie entrant. Mais ce n'est pas une boule thermonucléaire comme la science humaine le décrit, c'est quelque chose de beaucoup plus complexe. Ce ne sont pas des gaz chauds qui "brûlent".

Et son énergie ne vient pas non plus de lui-même, mais du champ unifié, et ne fera que croître ou s'éteindre, selon un système énergétique interne complexe du champ qui interconnecte tous les soleils. Le soleil est un trou de sortie énergétique. Mais parce qu'il est scalaire multiplan, multidimensionnel, un trou est perçu comme une sphère, et non comme un disque plat.

Mais la science humaine ne conçoit pas qu'il puise de l'énergie dans d'autres plans non visibles et non compris par eux, alors ils vont vers l'explication la plus conforme à leur niveau de compréhension : La boule thermonucléaire.

Donc en soi, le Soleil n'est pas chaud comme ils le décrivent, il n'a pas de hautes températures de cette manière, bien que tout plasma électromagnétique comprimé à un moment donné, comme un soleil, produise de la chaleur et beaucoup. Mais ce n'est pas lui qui génère cette chaleur.

Il est donc possible d'approcher un soleil en toute sécurité avec un vaisseau, mais c'est comme aller à contre-courant d'une rivière. Mais ce problème est résolu en utilisant le même vaisseau, pour changer sa masse avec les moteurs de sorte que ce flux solaire (connu sur Terre sous le nom de vent solaire, mais il comprend plus de composants non visibles par la science humaine) l'affecte moins.

C'est pourquoi on peut s'approcher d'un soleil et y pénétrer en utilisant les taches solaires, car ce sont des points avec peu ou pas de flux magnétique de sortie, ou seulement de certaines fréquences.

Ainsi, les planètes ne dépendent pas de la distance d'un soleil pour en recevoir de la chaleur. Étant donné que la théorie humaine du point dans un système solaire où une planète doit être pour être habitable est fausse. La Terre n'a pas une température agréable parce que le Soleil la réchauffe. Au contraire, le rayonnement scalaire du Soleil est transformé par l'atmosphère de la Terre et son propre champ énergétique pour produire de la chaleur, en réaction.

Pour cette raison, il peut faire très chaud à la surface de la planète, dans un désert par exemple, mais le même jour à la même heure au-dessus de ce désert, dans un avion, il fait plusieurs degrés en dessous de zéro.

Questionneur : Je comprends, c'est pourquoi vous avez commenté que si le Soleil était une boule thermonucléaire, cela irait à l'encontre de la loi de la thermodynamique.

Anéeka : Oui. Comment la chaleur est-elle transmise dans un vide comme l'espace ? La science humaine se contredit, mais ces problèmes évidents ne semblent gêner personne. Et l'espace n'est pas un vide non plus, d'ailleurs.

Vous n'avez pas non plus besoin d'une combinaison pressurisée pour aller dans l'espace. Ils montrent l'espace comme un endroit froid où, si une combinaison spatiale se casse, on gèle en quelques secondes. Voyons voir, scientifiques, expliquez-moi : Où ou comment est transférée la chaleur corporelle de l'astronaute qui gèle en quelques secondes, s'il n'y a aucun moyen de transmission de la chaleur ?

Dans l'espace, le froid n'est pas un problème. Pourquoi fait-il froid en premier lieu ? S'il n'y a soi-disant rien à mesurer. On ne mesurerait donc que la température du thermomètre lui-même.

Ce qui se passe, c'est que la science humaine définit le froid comme l'absence de mouvement moléculaire, et avec cette règle, ils disent même que la température de l'espace interstellaire est le zéro absolu ou -273,15 °c.

Le froid de l'espace n'est pas un problème pour un vaisseau spatial ou un équipage. La chaleur l'est. Le problème, c'est que l'on ne peut pas facilement évacuer l'excès de chaleur d'un vaisseau. Ainsi, dans les vaisseaux spatiaux comme le nôtre, les systèmes sont très complexes pour transformer l'excès de chaleur en une autre forme d'énergie réutilisable. Nous convertissons la chaleur en électricité.

Questionneur : Pourquoi n'avez-vous pas besoin d'une combinaison pressurisée ? Désolé Anéeka, je n'ai pas très bien compris.

Anéeka : Parce que dans les sciences humaines, on dit que sans combinaison pressurisée, les gaz naturellement contenus dans le sang auraient tendance à se dilater à cause du manque de pression atmosphérique. Parce que le corps humain est pressurisé à 1 Bar ou une mesure barométrique équivalente à la pression atmosphérique au niveau de la mer.

C'est-à-dire que la pression atmosphérique veut comprimer le corps par son poids, de toute l'atmosphère. Et pour compenser cela, le corps est pressurisé précisément à 1 Bar, ce qui équivaut à neutraliser cette pression à zéro.

Par conséquent, si vous vous élevez ou descendez rapidement du niveau de la mer, vos oreilles se bouchent et d'autres phénomènes corporels inoffensifs se produisent. Mais si vous avez un corps humain pressurisé à 1 bar et que vous l'emmenez dans l'espace, vous aurez une mesure barométrique de la pression extérieure. Alors le corps explose, parce qu'il se dilate par manque de pression atmosphérique pour le compenser.

Donc, en soi, avant que le sang n'explose, il aura tendance à bouillir, car les gaz contenus dans le sang vont se dilater. Ce problème se rencontre également chez les plongeurs. Ils doivent donc remonter lentement pour que leur corps s'habitue à la nouvelle pression, libérant les gaz de manière contrôlée et progressive avant qu'ils ne causent des dommages aux tissus, aux veines et aux artères.

Maintenant, dans l'espace, il suffit d'habituer son corps à une pression barométrique équivalente à zéro. Pour cela, vous n'avez besoin que d'un caisson hyperbare. Où le sujet peut libérer les gaz internes du corps, jusqu'à une pression équivalente à zéro. En d'autres termes, l'équivalent de l'espace. En soi, c'est plus simple que d'habituer un corps à la pression nécessaire pour effectuer des travaux de plongée profonde, ce qui se fait quotidiennement sur Terre.

Ainsi, pour être dans l'espace sans vaisseau spatial, c'est-à-dire lors d'une sortie dans l'espace, vous n'avez pas besoin de combinaisons pressurisées complexes. La seule chose dont vous avez vraiment besoin est un respirateur avec le bon mélange, et, à la bonne basse pression avec de l'air recyclé, comme pour la plongée, et non des bouteilles, un recycleur.

Et pour la combinaison, seulement un protecteur de base. Mais techniquement, vous pouvez porter votre chemise préférée et vos baskets.

Il y a des gens qui ont juste étudié les gants de cette combinaison. Et ils ne fonctionneraient jamais. Parce que pressurisés, ils ne pourraient même pas bouger leurs doigts. C'est absurde.

Questionneur : Merci beaucoup, Anéeka. Maintenant j'ai mieux compris. Donc le froid n'est pas un problème pour la personne ?

Anéeka : Pas un problème, parce qu'en 3D ou 5D dans l'espace il n'y a pas de moyen de transmission pour la chaleur. De plus, si vous travaillez dans l'espace, à l'extérieur, en réparant le vaisseau, vous avez tendance à surchauffer et même à avoir des nausées, à cause de la surchauffe du corps.

Nous disposons de combinaisons spatiales, mais elles sont plus simples et plus proches du corps, offrent un autre type de protection et disposent de systèmes de refroidissement, pour les astronautes qui effectuent des travaux physiques à l'extérieur.

En gros, elles ont un système de tubes avec un fluide qui recircule dans toute la combinaison pour refroidir l'astronaute, mais nous en avons d'autres de haute technologie, qui utilisent des fréquences magnétiques pour les refroidir. Mais le froid n'est pas un problème, c'est la chaleur. Comme vous pouvez le constater, nos conceptions de l'espace sont très différentes de celles des humains.

Questionneur : Qu'est-ce qui fait augmenter la température des gens dans l'espace ? Y a-t-il des problèmes avec les radiations solaires ?

Anéeka : C'est très facile. Ce n'est pas que quelque chose fasse augmenter leur température, mais leur propre corps, qui est conçu pour rayonner la chaleur inutile. Il ne peut pas le faire parce qu'il n'y a pas d'air et qu'il n'y a pas de moyen de transmission. Par conséquent, la température s'élève progressivement.

Mais ce n'est pas quelque chose d'étrange, c'est de la pure thermodynamique. C'est la même chose avec les vaisseaux spatiaux ou avec n'importe quoi d'autre. L'énergie ne peut être détruite ; elle peut seulement être transformée en quelque chose d'autre. Par conséquent, nous transformons la chaleur en énergie électrique, qui sera utilisée dans n'importe quel domaine.

Questionneur : Et est-ce que quelque chose se passe si vous passez beaucoup de temps en sortie dans l'espace, alors ? Ou bien vous avez très chaud, comme sur la plage ?

Anéeka : Oui, vous avez trop chaud et c'est dangereux pour le corps. On surchauffe comme si on avait une légère fièvre, puis une plus forte. Si elle dépasse 40°C, de sérieux problèmes commencent, et en continuant à monter, elle peut causer des dommages au cerveau et aux organes.

Sur la plage, vous pouvez encore rayonner avec la sueur et la brise, mais pas dans l'espace. Vous subissez un choc thermique. Mais pour cela, vous utilisez des combinaisons spatiales. Mais c'est plus comme une seconde peau. Pas comme celles de la NASA.

Questionneur : Donc si vous devez faire une opération de longue durée, est-ce que vous portez des combinaisons spatiales ?

Anéeka : Oui, généralement pour se protéger. Bien qu'il soit possible de ne rien porter pendant de très courtes périodes, ce n'est pas recommandé. La combinaison uniforme est utilisée. Elle a de nombreuses fonctions, elle ne se contente pas de maintenir la température à la bonne température, elle vous rafraîchit si vous avez chaud, ou vous réchauffe si vous avez froid, dans l'espace ou ailleurs. Il vous protège également contre toutes sortes d'impacts, des débris aux balles. Elle se rigidifie en une nano-seconde et devient impénétrable. Si vous tombez de quelque part, il empêche les fractures. Il est fait d'un tissu en résine polymorphe de haute technologie, auto-cicatrisant.

Questionneur : Et comment respirez-vous ?

Anéeka : Pour respirer, nous utilisons un casque transparent et un réservoir de recirculation dans le dos. Comme celle de la plongée, mais plus petite. On ne s'échappe pas du casque transparent, bien qu'on puisse l'avoir seulement dans la bouche et c'est tout, mais c'est très inconfortable et même dangereux. De plus, le système doit être calibré pour l'espace, ou la pression zéro, ou le respirateur lui-même peut endommager vos poumons.

--------

UN AUTRE CHAT :


Questionneur : Lorsqu'une étoile meurt, devenant alors un trou de gravité, qu'arrive-t-il aux planètes qui lui tournent autour ?

Yazhi : Elle les absorbe, elles deviennent une partie de sa masse lorsque la dynamique ou l'équilibre qui existait entre elles lorsqu'elle était une étoile a changé ou s'est arrêté. Je veux dire... elles sont détruites.

Questionneur : Et qu'en est-il de la conscience des planètes et de leurs habitants ? Par quel processus passent-ils ?

Yazhi : C'est un processus qui serait comme la mort. Ils passent à d'autres choses, à d'autres plans. Mais la conscience des planètes elles-mêmes est étroitement liée à celle de leur soleil, elle en fait partie. Et elles ne considèrent pas cela comme quelque chose de tragique, car c'est la pensée ou l'interprétation humaine.

Et avant cela, la dynamique énergétique des planètes change avec l'étoile elle-même. Ainsi, lorsque l'effondrement se produit, il n'y a plus de vie biologique depuis très longtemps. C'est un processus graduel et unique pour chaque cas.

Questionneur : Ecoutez, j'allais justement demander ceci. Et est-ce que cela peut être détecté en vivant en 5D ? Par exemple, être capable de réaliser que cela va arriver et déménager sur une autre planète ou quelque chose comme ça ? Mais je comprends qu'il n'y aurait plus personne pour y vivre.

Yazhi : Oui, et d'une manière limitée depuis la 3D aussi. Mais ce n'est qu'un point de vue ou une perspective en particulier, en tenant compte du fait que depuis d'autres plans, les étoiles sont toujours là, étant hors du temps, parce qu'elles sont très certainement des consciences élevées, de hautes densités. Là où il n'y a pas de temps tel qu'il est connu. Elles ne se détruisent que du point de vue des basses densités, de ceux qui observent le processus.

Questionneur : Je comprends. Et à quel niveau de conscience ou d'évolution se trouve une étoile ?

Yazhi : Je ne peux pas le quantifier. Encore une fois, parler d'une densité avec un nombre serait inapproprié et limité. En eux-mêmes, ils sont dans toutes les densités, quelle que soit la façon dont on les comprend. De la plus basique, juste être, à la plus élevée, comme conscience du tout. Ils sont pratiquement la Source elle-même, tout en conservant une part de leur identité propre en tant qu'étoile.

C'est pourquoi ils sont tellement interconnectés les uns avec les autres énergétiquement et d'une manière scalaire. C'est-à-dire, dans des densités très élevées, ce qui est décrit comme des trous de ver qui interconnectent les étoiles, toutes les étoiles.

En soi, ce réseau de connexions entre les étoiles peut être interprété comme ce qui détermine qu'elles sont toutes, toutes les étoiles, à la fois uniques et particulières et en même temps qu'elles sont une seule "chose", un seul amas de conscience. Un seul superêtre cosmique dont chaque étoile est un nœud de lui-même, interconnecté par les hautes densités de l'éther. Un super être, qui est dans toutes les densités et qui est impossible à comprendre avec l'esprit normal.

Un grand quelque chose, dont on pourrait dire qu'il est la galaxie elle-même... comme un être vu par ou depuis la position de la 3D. Tous connectés, formant une seule conscience, qui se voit ou se perçoit elle-même, comme quelqu'un... la galaxie.

Et, en même temps, connectée aux autres, comme si chacune des galaxies était une seule étoile, parce qu'il y en a tellement. Interconnectés comme le sont les étoiles pour former un autre Super-être encore plus grand, avec encore plus de conscience. Et la même chose se produit plus bas aussi. Parce que chaque être avec une conscience qui existe n'est pas un seul être, mais la somme des consciences qui le forment, des consciences du point de vue le plus simple. Des consciences simples qui s'assemblent et s'additionnent pour former une conscience plus complexe.

Offline

#6 2022-10-04 13:01:14

spirior33
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Merci beaucoup pour ces traductions et ces textes smile

Offline

#7 2022-11-08 17:51:22

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Transcript n°352 & 353 : https://swaruu.org/transcripts/destruct … y-no-video

Destruction de la Matrice et Manipulation de l'Histoire - **Pas de vidéo**

Publié le 01 septembre 2020 par ATTACHE


Yazhi : La Terre a connu la montée d'une civilisation avancée, puis elle s'épanouit, se décompose et est détruite encore et encore dans des cycles d'environ 5000 à 10 000 ans. La Terre est beaucoup plus ancienne qu'ils ne le calculent et l'être humain aussi, je parle de l'être lyrien. Tout comme sur la Terre, sur d'innombrables planètes, on trouve des traces de civilisations de personnes à la morphologie lyrienne, bien avant la Grande Expansion et avant ce qui s'est passé sur Lyra. Les civilisations naissent, grandissent et meurent, dans un cycle éternel.

Sur Terre, cela varie de 5000 à 10 000 ans, comme je l'ai dit, mais sur d'autres planètes, cela change. On perd aussi le fil car le temps n'est pas linéaire. L'âge, le moment, si c'était avant ou après quel événement est impossible à calculer, donc il se centre sur l'idée que je défends - qu'il n'y a pas eu de formation d'espèces comme les humains, mais qu'ils ont toujours été. Cependant, il est difficile de comprendre quelque chose qui a toujours été et qui est éternel, sans début ni fin, et, bien qu'il s'agisse d'une digression, je pourrais en parler en une autre occasion.

Ici, je dois mentionner autre chose sur le cadre de tout ceci, plus encore aujourd'hui où l'on parle de réinitialisation globale, se référant principalement à l'économie. Les civilisations ne cessent de se développer, de s'épanouir et de décliner pour de nombreuses raisons. Mais cette fois, aujourd'hui, c'est très intentionnel. Rien ne reste statique longtemps, mais cette fois-ci c'est très artificiel, sous des idées et des valeurs contre la population mondiale.

Les contrôleurs cependant, (complexe ici), croient qu'ils font la bonne chose. Ils détruisent toujours tout par des catastrophes ou simplement en imposant de nouveaux paradigmes ou une nouvelle idée de la façon dont le monde devrait être et fonctionner. Vous pouvez voir cela dans la destruction de bâtiments historiques. On l'attribue à d'autres causes et il est vrai qu'il y en a, mais le fait que les personnes au pouvoir soient guidées pour détruire des bâtiments et d'autres choses qui relient les gens à leur passé n'est pas une simple coïncidence.

Un exemple de ceci est le jeu, faux drapeau, contre Notre Dame et ses plans de remodelage qui n'incluent pas de la laisser comme elle était mais plus moderne, et avec cela altérer les livres d'histoire pour les générations à venir. Et cela nous amène au fait que les livres d'histoire d'aujourd'hui sont des mensonges contrôlés avec des agendas. En fait, j'ose dire que tout est un mensonge, tout est manipulé.

Même s'il s'agit de choses qui n'ont pas d'importance pour eux comme quelque chose de culturel, même là, il y a des agendas de contrôle, de lavage de cerveau, d'orientation de la mentalité des gens. Mais en ce qui concerne l'histoire, rien ne s'est passé comme ils vous le disent, et je vous donne une autre perspective ici aujourd'hui, avec mes archives non-humaines que j'ai corroborées et complétées avec ce que j'ai trouvé sur Terre, en ce qui concerne la Terre. Avec le peu qui reste là-bas, c'est pourquoi ils brûlent les livres. Depuis les conquérants du nouveau monde en passant par les Romains, les Nazis, jusqu'à aujourd'hui. Je vous donne encore une autre perspective mais quand même, il n'y a pas un passé, il y en a plusieurs, comme des futurs.

Le problème, pour ainsi dire, des lignes du temps est bien réel. Il affecte tout, ne laissant aucune linéarité historique unique, c'est pourquoi tant de débats aussi. Mais il s'avère incompréhensible pour la plupart, car ils ne voient le temps que comme une flèche. En plus du vieil axiome selon lequel l'histoire est écrite par les vainqueurs, ce n'est qu'avec cela qu'ils peuvent voir que tout cela n'est que de la merde.

Il faut ajouter à cela le problème de la perte de données, quelle qu'en soit la raison, mais le plus souvent de manière délibérée. L'incendie de la bibliothèque d'Alexandrie aux mains des Romains, de la Cabale, en est l'un des meilleurs exemples. Bien que peu de gens sachent que les Romains, la Cabale de n'importe quelle époque, savent que la connaissance est le pouvoir.

Je vous garantis qu'au moins la plupart des livres et papyrus de la bibliothèque d'Alexandrie et d'autres endroits où ils ont brûlé des documents au fil du temps, se trouvent aujourd'hui dans la bibliothèque du Vatican. Et ils disent qu'ils ont été brûlés pour que personne ne les cherche. Par exemple, ils n'ont aucune garantie qu'il existe une copie de quelque chose de sensible et s'ils détruisent la copie, ils seraient désavantagés. Bien sûr qu'ils le gardent, bien sûr qu'ils ont brûlé des livres, des registres et des papyrus, mais surtout ils ont brûlé les copies.

Offline

#8 2022-11-11 22:03:31

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Voilà un sujet léger : si vous avez envie de rêver, ce transcript est parfait. Perso j'aimerai bien, je suis tellement curieux de voir comment sont les interactions sociales entre eux et d'y participer. A défaut au moins les rencontrer pour échanger des moments et gouter à leur nourriture, il y aurait tellement à partager ...

Transcript : https://swaruu.org/transcripts/extracci … -sin-video

Extraction de la Terre - Protocoles **sans vidéo**.

Publié le 18 novembre 2020 par Attache.


Anéeka : La façon la plus courante d'effectuer une extraction est d'arriver simplement, de mettre le vaisseau au-dessus de l'endroit où se trouve l'être à extraire et avec le rayon tracteur de l'amener jusqu'au vaisseau et de retirer le vaisseau. Tout cela en quelques secondes. L'autre façon, plus taylorienne, est de se mettre d'accord avec la personne quand c'est son heure. Cette personne rassemble ses affaires ayant une valeur sentimentale, et non monétaire, et se rend dans un endroit aussi éloigné que possible des regards humains. S'ils ont un véhicule, c'est plus facile.

Cette personne arrive au lieu convenu, y compris par ce moyen, et attend l'arrivée du vaisseau. Il fait signe avec ses feux de position de se préparer. Il se retourne pour s'assurer que tout est en sécurité et procède à l'atterrissage. Il abaisse la rampe devant la personne et celle-ci conduit son véhicule dans le vaisseau, ou entre à pied, avec ses amis qu'elle connaît. Si seulement par ce moyen. Attendant à l'intérieur pour le réconforter.

Le véhicule est fixé à l'intérieur et le vaisseau décolle et quitte la Terre. Cette procédure, empruntée au lexique humain, est appelée "dépoussiérage" ou extraction de la poussière en raison de toute la saleté et des débris qu'un vaisseau ramasse à l'atterrissage et au décollage.

Question : Wow ! Quel plaisir. Et quand vous quittez la Terre, où allez-vous, restez-vous sur le vaisseau ou allez-vous sur une planète, ou cela dépend-il de la race ?

Anéeka : Cela dépend de la race et du moment. De Taygète, ils sont généralement allés d'abord à la viera d'Andromède quand il y avait une station taygétaine là-bas. Aujourd'hui, il n'y a pas eu d'extraction récente, mais ils viendraient directement à bord de ce vaisseau, ici.

Questionneur : Et ensuite, la personne peut aller à Temmer ou Erra, ou doit-elle rester sur le vaisseau ?

Anéeka : Oui, cela dépend de ce que vous voulez et du vaisseau que vous allez prendre à Taygeta.

Question : Pouvez-vous nous donner un exemple de la distance à laquelle il faut s'éloigner de la civilisation pour être en sécurité ?

Anéeka : Cela dépend de l'endroit. Il est juste important que ce ne soit pas entre les maisons ou entre les personnes de manière très évidente. Il n'a pas besoin d'être à l'intérieur du Congo ou quelque chose comme ça. Il peut se trouver à quelques kilomètres d'un village. Tant qu'ils ne voient pas à causer des problèmes, ça irait.

Question : je suppose que le vaisseau qui atterrit est de type Suzy ou plus petit ?

Anéeka : Oui, c'est un type de combattant. Avec une capacité de chargement comme un véhicule. Ce vaisseau (CGI) a une rampe similaire à celle utilisée sur un de nos vaisseaux pour l'extraction. Regardez en dessous.

Question : Dans quelles situations ce type d'extraction s'est-il produit de votre côté ? Au cours des dernières années, pourriez-vous nous donner des chiffres ou des données moyennes ?

Anéeka : Au cours des 10 dernières années, une centaine de graines ont été extraites de chez nous. Alors qu'au cours des deux dernières années, aucune n'a été extraite. Je n'ai pas de données exactes sous la main et je ne peux pas non plus donner de noms exacts car il s'agit de personnes répertoriées comme disparues.

De l'année 2009 à l'année 2017 environ, nous étions ici en orbite 36 000 Taygètes sur 29 grands vaisseaux. Aujourd'hui, nous ne sommes plus que 30. Je suis le seul à parler en continu. Yázhi ne représente qu'elle-même et elle n'est pas taylorienne, elle ne rentre donc pas dans ces chiffres. Il y avait autrefois beaucoup de personnes contactées ici par ces moyens. Nous étions plus de 500 ici. Aujourd'hui, il ne reste que moi, de Taygeta, et un peu de Yázhi, mais il a déménagé. Il en est de même pour vous, de la même manière, après une amitié.

Question : Pourquoi, lorsqu'une personne est extraite, ne peut-elle pas contacter ses proches ?

Anéeka : En bref, parce qu'ils souffrent et que beaucoup de leurs connaissances, sinon toutes, entrent en grave dissonance. Cela ne fait que causer des problèmes.

Question : Et que dites-vous aux proches de la personne ? Vous leur dites la vérité ou vous simulez un accident ?

Anéeka : Cela dépend de l'être à enlever, mais s'ils sont si attachés, il vaut mieux ne pas encore les enlever. Seuls ceux qui n'y sont plus opérationnels et dont personne ne dépend de manière réelle ou forte sont retirés. Cette partie dépend de la personne à extraire.

Question : Merci beaucoup Anéeka. Et une autre question, vous nous avez dit que si une personne montait dans le vaisseau, elle ne pouvait pas manger votre nourriture à cause de la teneur en oxygène dans les molécules de carbone qui composent la nourriture, et qu'est-ce qu'elle mange quand elle arrive dans le vaisseau ?

Anéeka : Ils s'adaptent à la nourriture qui leur convient le mieux, mais en soi, il est préférable pour eux de tomber malade car elles ne leur causeront pas de problèmes de santé, seulement de l'inconfort, et ils s'adapteront rapidement à la nourriture à bord.

Question : Et une fois qu'ils sont sur le vaisseau, collaborent-ils avec les tâches à bord ?

Anéeka : Après un certain temps, oui, à mesure qu'ils s'adaptent. Ils n'ont pas besoin de le faire tout de suite, car le choc de leur présence ici est déjà trop fort pour eux. Ils sauront quand et avec quoi aider. En attendant, c'est leur temps.

Question : Passez-vous par une période d'adaptation, et si oui, comment se déroule-t-elle ?

Anéeka : Cela dépend de la personne, mais en général, elle est en état de choc, tout comme la nourriture. Ils sont dans un état d'euphorie combiné à la mélancolie et à la confusion. Mais la nouvelle routine et la stabilité à bord leur conviennent rapidement, car ils se sentent en sécurité. Ils demandent alors eux-mêmes à aider ou à faire quelque chose et cela correspond presque toujours à ce qu'ils savent déjà faire.

Par exemple, Suriko, prise en février 2016. Aujourd'hui, à l'âge de 17 ans, elle étudie et aide à la navigation sur le pont sous la direction d'Eridania de Erra, le capitaine du navire. Mais pendant plus de deux ans, elle s'est contentée de tout observer, devenant notre amie et notre compagne en vieillissant. Elle a été extraite à 13 ans. Aujourd'hui, à 17 ans, elle est déjà fonctionnelle et fait partie du personnel du pont. Elle ne parle que le japonais et le taylor. Elle est déjà télépathe et tout. Mais ses racines ne sont pas issues de la semence stellaire, c'est-à-dire qu'elle est humaine. Même si, en fin de compte, ce sont toutes des graines.

Aujourd'hui, elle s'est développée presque normalement. C'est-à-dire qu'elle conserve ses traits physiques et son apparence distinctement japonaise, et très japonaise du genre long avec de grandes paupières épaisses, une peau très blanche et très mince. Elle prétend être heureuse ici et n'a aucun désir de retourner sur Terre. Elle n'a personne là-bas de toute façon.

Question : Et y a-t-il, par exemple, un système de suivi des enfants en bas âge, avec des visites régulières chez le médecin pour voir comment ils se portent, ou des compléments alimentaires, ou un suivi psychologique, ou autre ?

Anéeka : Oui, c'est sous la supervision des médecins à bord. Dans ce cas, c'est juste Senetre, comme le docteur. Bien que nous ayons tous des connaissances médicales ici. Rappelez-vous que sur Taygeta, les gens ne sont pas vraiment spécialisés comme sur Terre. Ils savent tout.

L'adaptation du corps d'une manière naturelle est lente, étant donné que biologiquement elle est achevée en 7 ans selon la personne. Ses changements sont très progressifs. Comme ce que l'on peut voir chez un enfant de 10 ans lorsqu'il voit comment, en sept ans, il devient presque un adulte. Oui, ils grandissent, ils se transforment, ils changent de visage, de goûts, de tout. Mais oui, cela dépend du stimulus et de l'esprit de la personne.

Question : Je comprends. Et si vous allez à Temmer ou Erra, où allez-vous ? Y a-t-il un endroit spécial pour les nouveaux arrivants ?

Anéeka : Pas vraiment. Juste un lieu de surveillance, mais ils sont intégrés dans la vie civile à la maison presque immédiatement. En fonction du cas et de la demande de la personne.

Question : Qu'entendez-vous par lieu de supervision ?

Anéeka : Un bâtiment avec des bénévoles vers lesquels le nouvel arrivant peut se tourner s'il a besoin d'aide. Des personnes à qui parler et résoudre leurs problèmes de toutes sortes.

La plupart d'entre eux s'adaptent rapidement parce qu'ils se souviennent de qui ils étaient et de comment ils étaient dans cette culture. Ce sont surtout des graines, donc elles se sentent très vite chez elles. Ils devront encore laisser derrière eux des coutumes humaines qui ne sont pas correctes à Taygeta, mais ils y ont été préparés à l'avance lors du contact via ce média et d'autres comme Skype.

Question : Et sur la base des données des extractions, quel aspect avez-vous observé comme étant le plus difficile à adapter pour eux et le moins difficile ? Comme une curiosité.

Anéeka : Il a été très difficile pour eux de quitter les habitudes terrestres automatiques. Ils sont programmés pour faire et s'adapter à de petites choses qui sont considérées comme des bonnes manières à Taygeta. Par exemple, personne n'entre dans une maison avec les mêmes chaussures que celles qu'il portait à l'extérieur. Ou le fait que tout le monde ici se lave tous les jours sans exception et parfois même deux ou trois fois par jour. Et ils changent de vêtements. Le fait de porter les mêmes vêtements toute la journée n'est donc pas bien vu. Bien que cela dépende de la chaleur et de l'activité. Il y a aussi de la flexibilité avec cela, cela dépend de ce qu'ils font. C'est aussi cesser d'être dans l'urgence pour tout. Ce n'est pas nécessaire à Taygeta. Tout se passe quand ça doit se passer. Calmement et patiemment.

Question : Wow, quelle drôle de chose vous venez de nous dire. Ce sont ces petites choses qui font la différence, à mon avis. Par exemple, il y a parfois des malentendus dus aux différences culturelles lors des repas, avec les couverts ou les manières de table. Cela vous est-il déjà arrivé ?

Anéeka : Ils sont tolérés, mais ils ne sont pas très courants. Ils apprennent rapidement. En matière de couverts, nous avons le couteau et la cuillère, mais celui-ci est différent. C'est comme un bol avec une poignée, comme une demi-sphère avec une poignée décorée pour les soupes. Il n'y a pas de fourchette ici. Au lieu de la fourchette, nous avons une sorte d'ustensile similaire aux baguettes orientales, mais composé de trois bâtons avec une articulation flexible au milieu et de petites dents à l'extrémité qui touche la nourriture. Il saisit l'aliment entre 3 points. À la maison, il est généralement fabriqué en bois décoré. Ici, sur le navire, il est fait de matériaux composites, dont certains sont transparents. Nous évitons le bois et les combustibles inutiles car un incendie à l'intérieur d'un vaisseau spatial est généralement dévastateur et très dangereux.

Question : Et si la personne que vous extrayez est en immersion, que se passe-t-il ? Vous avez dit que la conscience décide avec quel corps elle reste, mais est-ce un conflit pour la personne extraite, ou pas avec les souvenirs ?

Anéeka : Par immersion, c'est plus compliqué sous un angle, et moins sous d'autres. La graine est censée mourir sur Terre et se réveiller dans la capsule d'immersion. Il a terminé sa vie sur Terre. Il n'a pas besoin d'être extrait, il se réveille simplement chez lui sur les planètes. Il se souvient de qui il est et pourquoi il est venu sur Terre comme ça. C'est l'un des moyens les plus courants d'entrer sur Terre. Elle n'entre en conflit que lorsque le contacté est en immersion et souhaite être extrait de manière traditionnelle. C'est possible et cela se fait, mais on est confronté au fait d'avoir deux corps et à la dynamique complexe de gérer ou d'être deux à la fois. C'est difficile et étrange pour beaucoup et ils préfèrent l'éviter. C'est à la personne à extraire de décider ce qu'elle doit faire. La chose la plus éthique et la plus recommandable à faire, si vous êtes en immersion, est d'accomplir votre cycle de vie naturel sur Terre.

Question : Vous avez dit que vous ne preniez jamais une personne qui avait quelqu'un qui dépendait d'elle, que ce soit un animal ou un membre de la famille. Est-ce exact ?

Anéeka : Oui, fondamentalement, vous ne pouvez pas, éthiquement.

Question : Bien sûr que je comprends. Mais dans le cas où les deux ou les deux personnes sont d'accord, c'est possible, n'est-ce pas ? Par exemple, mère et fille.

Anéeka : Oui, dans ce cas, oui. Les animaux de compagnie peuvent monter, mais il y a des problèmes qui peuvent être un problème pour l'écologie.

Question : Et y a-t-il un protocole d'extraction pour les graines ? Je sais que vous avez dit que c'était par accord, mais y a-t-il quelque chose d'établi comme une règle générale ?

Anéeka : Juste qu'ils ne doivent pas avoir quelqu'un qui dépend d'eux, vraiment dépendant d'eux, et qu'ils sont mentalement prêts. C'est-à-dire éveillés à la réalité de tout ce qui n'est pas sur Terre et prêts à assumer les conséquences et les responsabilités qui vont de pair avec tout et avec la procédure elle-même, en fonction de leurs circonstances personnelles. Mais pas comme un protocole fixe. Elle est flexible pour chaque personne.

Question : Bien sûr, je comprends, que doivent faire les personnes qui veulent une extraction, Anéeka, et comment peuvent-ils savoir quels arrangements ils ont ?

Anéeka : Il est difficile de savoir quels accords ils ont. Vous ne pouvez vous baser que sur l'observation de leur vie si vous n'avez pas de données plus précises, ce qui est rare. Souvent, c'est la personne qui se souvient avoir eu les accords, mais il est certain qu'elle a les mêmes accords que n'importe quelle personne humaine, car elle est là. Il s'agit de fréquences, comme par exemple le fait que vous vieillissez en raison de la détérioration due à l'environnement nocif dans lequel vous vivez. Que vous soyez né là-bas ou ici, si vous êtes sur Terre, c'est pareil. À quelques exceptions près.

Question : Chaque race a-t-elle des protocoles différents ?

Anéeka : Oui, ils auront leurs variations, oui. Mais la base est toujours la même, celle qui précède.

Question : En d'autres termes, ils ne peuvent pas savoir quels accords ils ont à cause du voile de l'oubli ?

Anéeka : Oui, mais c'est en soi l'accord principal, de ne pas se souvenir, de tout résoudre à partir de zéro.

Question : Bien, compliqué alors, et quand vous dites responsabilités et conséquences de quitter la Terre, que voulez-vous dire ?

Anéeka : Qu'à partir du moment où ils partent, ils ne pourront pas revenir sur Terre, ni contacter leurs connaissances. Qu'une fois sur place, ils cesseront de se comporter comme sur Terre et adopteront les coutumes de chaque race. Accepter qu'ils ne vieilliront pas ici de la même manière que sur Terre. Aussi tentant que cela puisse paraître, il a aussi ses problèmes, principalement psychologiques. Ici, vous aurez la même apparence pendant des centaines d'années, mais votre âme, en fonction de vos expériences, se fatiguera. Et vous n'avez pas la possibilité de dire que vous êtes déjà vieux, que je veux prendre ma retraite ou que je suis fatigué de la vie et que je suis prêt à mourir. Ici, la question est plus complexe. Le même visage année après année, siècle après siècle.

Question : Bien sûr. Il y a beaucoup de choses à prendre en compte que l'on ne connaît pas d'ici.

Anéeka : Bien sûr. Comme vous pouvez le constater, la vie ici est très complexe. Ce n'est pas qu'il n'y a pas de problèmes en 5D, mais ils sont différents. Comme avec de nombreuses couches, l'une sur l'autre. En 3D, c'est plus plat, comme une seule couche. Ici, c'est comme les échecs en 3D, c'est le nom du jeu. Plus vous savez de choses, plus vous en incorporez en vous et plus vous en percevez. Votre vie et toute votre réalité deviennent de plus en plus complexes. C'est là que vous commencez à apprécier le simple et l'essentiel plutôt que le superflu.

Question : Bien sûr, Anéeka. Aujourd'hui, beaucoup de personnes demandent une extraction et je pense qu'il est important de clarifier le pour et le contre.

Anéeka : Oui. Ils doivent se rappeler qu'ils ne peuvent pas trahir leurs familles qui les aiment et dépendent d'eux de manière économique et/ou émotionnelle. C'est contraire à notre éthique et au protocole d'extraction.

Et ce n'est pas qu'il n'y a pas de problèmes ici, parce qu'il y en a, ils sont juste différents et il y a plus de complexité de vie et de compréhension. Ce n'est pas pour tout le monde. Échecs à plusieurs niveaux.

Offline

#9 2022-11-13 18:00:59

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Sujet super intéressant. Dommage qu'Anéeka ne communique plus (pour le moment peut-être ?), elle est tout aussi intéressante que Yazhi.

Transcript : https://swaruu.org/transcripts/estrellas-parte-2

Les étoiles - Partie 2

Publié le 14 Août 2020 par ATTACHE


Question : Je comprends que les étoiles sont des êtres vivants comme les planètes, quelle est leur conscience, comment fonctionne leur esprit, sont-ils conscients de notre existence ?

Anéeka : En fait, cette question est plus appropriée pour Yazhí, parce qu'il connaît très bien ces choses de première main. Mais d'après ce que j'ai appris, toute conscience est composée d'autres plus simples. Tant sur le même plan que sur d'autres plans et lignes de temps qui ne sont pas séparés ou isolés les uns des autres, mais qui s'influencent mutuellement en permanence.

Ainsi, un corps humain, pour l'utiliser comme référence car n'importe quel autre fera l'affaire, est un ensemble de consciences ou d'individus distincts qui, ensemble, constituent le corps humain. Ces individus sont les cellules. Chacune d'entre elles contient tous les organes internes que possède un corps humain complet. On les appelle des organites, mais ils sont tous là sous leur forme, du système gastrique au système nerveux, en passant par le système reproducteur et le système excréteur. Où, par exemple, le système reproducteur serait le noyau et le système nerveux ou le cerveau serait la membrane cellulaire, la partie extérieure, et les mitochondries seraient en partie le système énergétique.

Ainsi, chaque cellule, à sa manière, crée sa propre compréhension de son environnement, chimique, toxicologique et d'oxygénation, et chacune prendra ses propres mesures pour sa propre préservation en tant qu'être vivant.

Si elles se trouvent dans un environnement favorable, elles s'épanouissent et font place à la santé de l'ensemble de l'individu humain qui les contient. Si l'environnement n'est pas favorable et est hautement toxique, les cellules feront tout leur possible pour ne pas succomber à cette situation. Ainsi, ils ne meurent pas naturellement et restent en vie le plus longtemps possible. À titre d'exemple ou d'aparté, la plupart des cancers sont causés par cette maladie.

Toutes les consciences de chaque cellule individuelle, en fonction de leur programmation interne, se rassemblent pour former en tant que groupe ou communauté coopérative ce que l'on appellerait un corps multicellulaire complexe, ou corps humain dans ce cas. Comme pour un corps humain, ou tout autre corps.

Et en gardant à l'esprit que tout est énergétiquement connecté et interdépendant, de même que la conscience de l'être humain est elle-même la totalité de la conscience de chacune des cellules qui le composent, et en soulignant que chaque cellule aura une connexion au champ éthérique et à la connexion avec d'autres cellules d'autres corps, humains ou non. C'est donc exactement la même chose pour une planète.

C'est-à-dire qu'indépendamment du fait qu'il ait une conscience propre, un moi individuel est le résultat des consciences qui, en tant que cellules, le composent en son sein. Et la planète elle-même fait partie d'un organisme plus vaste. Et celle d'une autre plus grande, composante ou explication du côté matériel, que nous sommes tous une seule conscience. La source, le tout.

Remarque : chaque cellule aura sa propre connexion ou version de connexion au côté éthérique ou au côté spirituel. C'est-à-dire que la glande pinéale, contrairement à ce qui est dit, n'est pas le seul point du corps qui est responsable de la perception extrasensorielle et de la connexion au champ unifié, mais c'est tout le corps dans son ensemble qui donne ou reçoit une telle connexion.

La glande pinéale n'est que l'élément actif le plus évident au sein d'un système, d'un ensemble. Donc détartrer la glande pinéale est plutôt simpliste. La vérité est que la connexion de l'ensemble du corps comme un tout unifié doit être améliorée et, dans ce processus, la glande pinéale bénéficiera évidemment d'une manière bien supérieure à la forme localisée de "décalcification".

Question : La planète serait donc composée de toutes les consciences/personnes qui l'habitent ? Et une étoile de toutes les consciences des différentes planètes qui l'entourent ?

Anéeka : Oui, tout est interconnecté, l'étoile d'une constellation, la constellation d'un amas, l'amas d'une galaxie, la galaxie de son groupe local, et ainsi de suite jusqu'à atteindre le Tout. La conscience qui unifie tout. Chaque plante, chaque fourmi, chaque petite cellule vivant sur une planète fait partie de sa conscience et du Grand Tout.

Question : Peut-on communiquer avec une étoile ? Si je me souviens bien, vous avez dit que la Terre, les planètes communiquent par la géométrie sacrée. Les étoiles aussi ?

Anéeka : Oui, mais nous ne voyons aucune preuve concrète de l'engagement d'une conversation avec une planète en termes compréhensibles pour les personnes à notre échelle de conscience. Il a sa propre façon de faire. Je veux dire, c'est comme si une seule cellule de votre pancréas voulait vous dire quelque chose. Elle a une influence, mais vous plus envers cette cellule que la cellule envers vous en tant que conscience. Pourtant, certaines personnes prétendent être capables d'avoir une conversation avec une planète. C'est juste que tout est géométrique, tout est une relation mathématiquement compréhensible. Ce serait le seul moyen d'avoir une langue commune.

Question : Vous avez dit l'autre jour que les étoiles coopèrent entre elles, comment cette coopération s'effectue-t-elle ?
Comment l'information passe-t-elle entre eux, comme des arbres dans une forêt ?

Anéeka : Oui, les étoiles sont comme des consciences qui sont entrelacées. Ce champ qui les entrelace tous est comme une toile de flux électromagnétique énergétique et scalaire (c'est-à-dire de toutes densités et fréquences) qui interconnecte tout du côté éthérique. Comme un fil énergétique partant de chaque étoile et la reliant à toutes les autres.

Ces fils énergétiques peuvent être exploités sous forme de portails et sont appelés trous de ver ou ponts d'Einstein Rosenberg. C'est pourquoi nous avons expliqué comment un portail sur un soleil peut être utilisé pour aller d'un point à un autre, en utilisant l'éther à l'intérieur car tous les soleils sont connectés.

Donc, si vous pouvez entrer avec un vaisseau dans un portail solaire (taches solaires). Une fois à l'intérieur, si vous disposez d'une carte énergétique, vous pouvez naviguer sur une telle "toile" pour atteindre un autre soleil plus proche de votre destination. Ce système est encore largement utilisé aujourd'hui comme système de transit entre les races et les races interstellaires dont l'évolution technologique est inférieure à celle de Taygète, par exemple, puisque Taygète possède des vaisseaux qui fabriquent leurs propres trous de ver à volonté et que nous n'avons pas besoin de portails solaires ou autres. Et oui, c'est comme les arbres dans la forêt, comme eux aussi.

Question : La connexion serait-elle alors similaire à la communication que les neurones ont dans le cerveau humain ?

Anéeka : Oui, c'est exactement le même système. Parce qu'il est basé sur exactement le même modèle de formation énergétique ou de dynamique des harmoniques d'une fréquence, pour utiliser la terminologie Yazhi.

Question : Ils s'équilibrent donc l'un l'autre ? Comme les arbres qui se passent l'eau les uns aux autres en fonction de leurs besoins, entre autres.

Anéeka : C'est exact. Oui, ils s'équilibrent, ils communiquent, ils parlent, ils se transmettent de l'énergie.

Question : J'ai un doute sur quelque chose que vous avez dit auparavant. Lorsque vous utilisez les soleils pour voyager, lorsque vous entrez dans un soleil comme un portail, est-ce que c'est comme lorsque vous sautez dans l'éther ? C'est-à-dire qu'il n'y a pas de temps de voyage, seulement le temps de SIT de l'équipage ?

Anéeka : Oui, exactement. Le ou les soleils sont ceux qui fournissent l'énergie et la direction énergétique vers laquelle le navire va se diriger. Il suffit que le navire soit en accord avec cette direction énergétique pour que, par simple fréquence, puisque des fréquences égales ont tendance à être plus nombreuses, le navire aille dans la "direction" souhaitée par l'équipage. Mais pour nous, ce n'est pas nécessaire, et nous trouvons également dangereux d'utiliser les portails solaires. Parce que les soleils ne sont pas statiques et changent leur dynamique énergétique pour des raisons qui leur sont propres, comme indiqué ci-dessus.

Question : Vous avez dit que lorsqu'une étoile meurt, elle devient un trou de gravité, qu'arrive-t-il alors à ce trou, reste-t-il comme ça, est-ce un portail, où, est-il toujours connecté à la même chose que lorsqu'il était une étoile ?

Anéeka : Oui, il reste le même ou connecté comme il l'était quand il était une étoile. Comme tout est changeant et en fonction du flux d'énergie entre les étoiles connectées, ce trou de gravité peut devenir plus grand et se transformer en trou noir ou bien il peut devenir de moins en moins fort jusqu'à se dissoudre dans l'espace, comme s'il n'y avait jamais eu d'étoile à cet endroit. Ou même un trou de gravité peut repousser et se rallumer en tant qu'étoile.

En fait, la genèse des étoiles est exactement comme ça. Il reçoit beaucoup d'énergie à ce moment-là, une énergie sous forme de gravité. Il déclenche alors un flux électromagnétique dynamique à cet endroit, et ils reçoivent cette énergie, et même l'énergie déjà incarnée sous forme de matière, comme les gaz de toutes sortes qui deviennent du plasma, à travers les trous de ver qui les relient aux autres étoiles. Et combiné avec l'aspect électromagnétique d'une étoile, il devient ce que nous voyons comme le Soleil. Comme le dirait Yazhi Swaruu, il a les harmoniques de sa fréquence spécifique pour se former à ce point ou à cette concentration de gravité dans l'espace.

Question : Et quelle est la relation entre les étoiles et les planètes ?

Anéeka : Ils font partie du même système. Ils sont comme ses filles énergétiques, les points d'attention d'une attention créative. En soi, tout est voulu, rien n'est fortuit, vous ne pouvez voir qu'une logique mathématique dans tout et y voir la cause alors que c'est l'effet. Les soleils alimentent les planètes en lumière et en stabilité énergétique, ce qui permet à la vie dite organique de se former en leur sein, laquelle alimente à son tour leur conscience, en symbiose.

En ce qui concerne les connexions énergétiques, si les planètes sont remplies de portails ou d'un portail principal qui vous relient à votre soleil et aux autres planètes de votre système.

Question : Et avec tout cela, quelle fonction spécifique a le soleil central de la galaxie ?

Anéeka : C'est que tout est connecté. Plus quelle fonction est le point de plus grande concentration d'énergie de toutes sortes, on pourrait dire gravitationnelle. Mais la gravité est un flux de conscience dans l'éther.

Autrement dit, le centre d'une galaxie est le point où se concentre toute la conscience de tout ce qui se trouve dans cette galaxie. Comme il est de forme toroïdale, le noyau est le moteur de la galaxie et de tout ce qu'elle contient. Tout ce qui est dans cette galaxie et dans cette galaxie part de là et se forme à partir de là.

Question : Désolé, filles énergétiques, que voulez-vous dire, planètes ou étoiles ? J'imaginais les étoiles plutôt comme des mères.

Anéeka : C'est comme si les planètes étaient énergétiquement les "filles" de leur étoile. Une forme d'expression, plus qu'autre chose. C'est juste que je pense que la Terre est féminine.

Question : Qu'est-ce qu'une étoile en réalité, quelle est sa forme ? Comprendre que d'ici nous ne percevons que 60% de la réalité en 5D ?

Anéeka : Comme tout le reste, c'est un tore de forme. C'est une émission d'électromagnétisme scalaire hautement concentrée, un flux sortant. Comme un trou noir, c'est un apport d'énergie. Mais ce n'est pas une boule thermonucléaire telle que la science humaine la décrit, c'est quelque chose de beaucoup plus complexe. Il ne s'agit pas de gaz chauds "brûlants".

Et leur énergie ne vient pas non plus de l'intérieur mais du champ unifié et ils ne grandiront ou ne s'éteindront que selon un système énergétique interne complexe du champ qui interconnecte tous les soleils. Le soleil est un trou d'énergie sortant. Mais parce qu'il est multiplan, multidimensionnel, scalaire, un trou est perçu comme une sphère, et non comme un disque plat.

Mais la science humaine ne conçoit pas qu'elle tire son énergie d'autres plans non visibles et non compris par elle. Ils choisissent donc l'explication qui correspond le mieux à leur niveau de compréhension. Boule thermonucléaire.

Donc, si le Soleil n'est pas chaud comme ils le décrivent, ils n'ont pas de températures élevées de cette façon. Bien que tout plasma électromagnétique comprimé en un point comme un soleil produise de la chaleur, et beaucoup de chaleur. Mais ce n'est pas ce qui génère cette chaleur.

Il est donc prudent de s'approcher d'un soleil avec un navire, mais c'est comme aller à contre-courant avec une rivière qui coule contre vous. Mais ce problème est résolu en utilisant le vaisseau lui-même pour changer sa masse avec les moteurs en quelque chose de moins affecté par ce flux solaire (connu sur terre sous le nom de vent solaire, mais comprenant plus de composants non visibles par la science humaine). C'est pourquoi on peut s'approcher d'un soleil et y pénétrer en utilisant les taches solaires, car ce sont des points avec peu ou pas de flux magnétique sortant, ou seulement certaines fréquences.

Les planètes ne dépendent donc pas de la distance qui les sépare du soleil pour en recevoir la chaleur. Puisque la théorie humaine du point dans un système solaire où doit se trouver une planète pour la rendre habitable est fausse. La Terre n'a pas une température confortable car elle est chauffée par le Soleil. Le rayonnement scalaire du Soleil est plutôt traduit par l'atmosphère de la Terre et son propre champ énergétique pour produire de la chaleur en réaction.

C'est pourquoi il peut faire très chaud à la surface de la planète, dans un désert par exemple, mais le même jour à la même heure au-dessus du désert dans un avion, il fait plusieurs degrés en dessous de zéro.

Comment la chaleur peut-elle être transmise dans un vide comme l'espace ? La science humaine se contredit elle-même, mais personne ne semble être dérangé par ces problèmes évidents. Et l'espace n'est pas un vide non plus, d'ailleurs. Vous n'avez pas non plus besoin d'une combinaison pressurisée pour aller dans l'espace. L'espace vous est présenté comme un endroit froid où, si vous brisez une combinaison spatiale, elle gèle en quelques secondes. Alors, messieurs les scientifiques, expliquez-moi : où ou comment la chaleur du corps de l'astronaute est-elle transférée à ce qui gèle en quelques secondes s'il n'y a aucun moyen de transfert de chaleur ? Dans l'espace, le froid n'est pas un problème. Pourquoi est-il froid en premier lieu ? S'il n'y a soi-disant rien à mesurer. Ils ne mesureront alors que la température du thermomètre lui-même. Ce qui se passe, c'est que la science humaine définit le froid comme l'absence de mouvement moléculaire, et avec cette règle ils disent même que la température de l'espace interstellaire est le zéro absolu ou -273,15degrés c.

Le froid de l'espace n'est pas un problème pour un vaisseau ou un équipage. La chaleur est. Parce qu'ils ne peuvent pas facilement évacuer l'excès de chaleur d'un vaisseau, c'est ça le problème. Ainsi, sur des navires comme le nôtre, les systèmes sont très complexes pour transformer l'excès de chaleur en une autre forme d'énergie réutilisable. Nous convertissons la chaleur en électricité.

Question : Pourquoi n'avez-vous pas besoin d'une combinaison pressurisée ?

Anéeka : Parce que dans les sciences humaines, on dit que sans combinaison pressurisée, les gaz naturellement contenus dans le sang auraient tendance à se dilater à cause du manque de pression atmosphérique. Parce que le corps humain est pressurisé à 1 Bar, soit une mesure barométrique équivalente à la pression atmosphérique au niveau de la mer.

En d'autres termes, la pression atmosphérique veut comprimer le corps par son poids, le poids de toute l'atmosphère. Et pour compenser cela, le corps est pressurisé à 1 bar exactement, ce qui revient à neutraliser cette pression à zéro. C'est pourquoi si vous montez ou descendez rapidement du niveau de la mer, vous vous bouchez les oreilles et autres phénomènes corporels inoffensifs. Mais si vous avez un corps humain pressurisé à 1 bar et que vous l'emmenez dans l'espace, vous avez une mesure barométrique de la pression extérieure. Puis le corps explose parce qu'il se dilate par manque de pression atmosphérique pour compenser.

Ainsi, en soi, avant d'exploser, le sang aura tendance à bouillir, car les gaz contenus dans le sang vont se dilater. Ce problème est également observé chez les plongeurs. C'est pourquoi ils doivent remonter lentement afin que leur corps s'habitue à la nouvelle pression, libérant les gaz de manière contrôlée et progressive avant qu'ils ne causent des dommages aux tissus, aux veines et aux artères.

Maintenant, dans l'espace, tout ce que vous avez à faire est d'habituer votre corps à une pression barométrique égale à zéro. Pour cela, il suffit d'avoir une chambre hyperbare. Où le sujet peut libérer les gaz internes du corps jusqu'à l'équivalent d'une pression zéro. C'est-à-dire l'équivalent de l'espace. En soi, c'est plus simple que d'habituer un corps à la pression nécessaire pour effectuer des travaux de plongée à de grandes profondeurs, ce qui est fait quotidiennement sur Terre.

Ainsi, pour être dans l'espace sans vaisseau spatial, c'est-à-dire lors d'une sortie dans l'espace, vous n'avez pas besoin de combinaisons pressurisées complexes. La seule chose dont vous avez vraiment besoin est un recycleur avec le bon mélange, et à la bonne basse pression avec de l'air recyclé, comme en plongée, et non des bouteilles, un "recycleur". Et pour un costume, juste un protecteur de base. Mais techniquement, tu peux porter ton T-shirt préféré et des tennis. Ça nous fait tous rire ! Et la tristesse aussi.

Il y a des gens qui ont étudié uniquement les gants de ce costume. Et ils ne fonctionneraient jamais. Parce que pressurisés, ils ne pourraient même pas bouger leurs doigts. C'est absurde.

Question : Le froid n'est donc pas un problème pour la personne ?

Anéeka : Ce n'est pas un problème parce qu'en 3D ou 5D dans l'espace il n'y a pas de moyen de transfert de chaleur. De plus, si vous travaillez dans l'espace, à l'extérieur, en réparant le vaisseau, vous avez tendance à surchauffer et même à avoir des nausées à cause de la surchauffe de votre corps. Oui, nous avons des combinaisons spatiales, mais elles sont plus simples et plus proches du corps, elles offrent un autre type de protection et elles sont équipées de systèmes de refroidissement pour les astronautes qui effectuent des travaux physiques à l'extérieur.

Il s'agit essentiellement d'un système de petits tubes contenant des fluides qui circulent dans la combinaison pour refroidir l'astronaute, mais il existe d'autres combinaisons de haute technologie qui utilisent des fréquences magnétiques pour refroidir les astronautes. Mais ce n'est pas le froid qui est le problème, c'est la chaleur. Comme vous pouvez le constater, nos concepts d'espace sont très différents de ceux des humains.

Question : Qu'est-ce qui fait que les gens dans l'espace deviennent plus chauds, et n'y a-t-il pas un problème de radiation solaire ?

Anéeka : Très simple. Ce n'est pas que quelque chose les pousse à augmenter leur température, mais que leur corps lui-même, qui est conçu pour rayonner une chaleur inutile, ne le peut pas parce qu'il n'y a pas d'air et qu'il n'y a pas de moyen de transmission. Par conséquent, la température s'élève progressivement. Mais ce n'est pas étrange, c'est de la pure thermodynamique. C'est la même chose avec les navires ou n'importe quoi d'autre. L'énergie ne peut pas être détruite, elle peut seulement être transformée en une autre énergie. C'est pourquoi nous convertissons la chaleur en énergie électrique qui sera utilisée dans n'importe quel domaine.

Question : Que se passe-t-il si vous êtes dans l'espace pendant une longue période dans votre corps ? Ou est-ce que tu te disperses comme sur la plage ?

Anéeka : Oui, tu surchauffes et c'est dangereux pour le corps. Vous surchauffez comme si vous aviez une légère fièvre, puis une fièvre plus forte. Si vous dépassez 40 degrés (Celsius), de graves problèmes commencent à se poser, et si vous continuez à monter, cela peut provoquer des lésions cérébrales et organiques. Sur la plage, on peut encore rayonner avec la sueur et la brise, mais pas dans l'espace. Tu as un choc thermique. Mais c'est à ça que servent les combinaisons spatiales. Mais c'est plutôt comme ça, comme une seconde peau. Pas comme celui de la NASA.

Question : Si vous devez effectuer des opérations à long terme, utilisez-vous des combinaisons spatiales ?

Anéeka : Oui, généralement pour la protection. Même s'il est possible de ne rien porter pendant de très courtes périodes, ce n'est pas recommandé. Vous portez le costume uniforme. Il a de nombreuses fonctions, non seulement il vous maintient à la bonne température, mais il vous rafraîchit si vous avez chaud, ou vous réchauffe si vous avez froid, où que vous soyez dans l'espace. Il sert également de blindage contre toutes sortes d'impacts, des débris aux balles. Il devient rigide en une nano-seconde, ce qui le rend impénétrable. Si vous tombez quelque part, cela évite les fractures. Il est fabriqué en tissu de résine polymorphe auto-réparatrice de haute technologie.

Question : Et comment respirez-vous ?

Anéeka : Respirez si c'est avec un casque transparent et un réservoir de recirculation à l'arrière. Comme le caisson de plongée, mais en plus petit. Vous ne pouvez pas échapper au casque transparent, bien que vous puissiez simplement le porter à la bouche et c'est tout, mais c'est très inconfortable et même dangereux. De plus, le système doit être calibré pour l'espace, ou la pression zéro, ou le recycleur lui-même peut endommager vos poumons.

--------

CONVERSATION AVEC Yazhí :

QUESTION : Lorsqu'une étoile meurt, c'est-à-dire qu'elle se transforme en un trou de gravité, qu'arrive-t-il aux planètes qui gravitent autour d'elle ?

Yazhi : Elle les absorbe, elle les intègre à sa masse en modifiant ou en arrêtant la dynamique ou l'équilibre qui existait entre eux lorsqu'elle était une étoile. En d'autres termes... ils sont détruits.

Question : Et qu'arrive-t-il aux consciences des planètes et de leurs habitants, par quel processus passent-ils ?

Yazhi : C'est un processus qui serait comme le processus de la mort, ils passent à d'autres choses, à d'autres plans. Mais la conscience des planètes elles-mêmes est très liée à la conscience de leur soleil, faisant partie de la même chose. Et ils ne le prennent pas comme quelque chose de tragique, parce que c'est la pensée ou l'interprétation humaine. Et avant cela, la dynamique énergétique des planètes change avec l'étoile elle-même. C'est-à-dire que lorsque l'effondrement se produira, il n'y aura plus de vie biologique là, sur eux, pendant très, très longtemps. Il s'agit d'un processus graduel et unique à chaque cas.

Question : Et vous pouvez détecter cela en vivant en 5D ? Par exemple, être capable de réaliser que cela va arriver et de déménager sur une autre planète ou quelque chose comme ça ? Mais maintenant je comprends qu'il n'y avait plus personne qui vivait là.

Yazhi : Oui, de façon limitée à partir de la 3D également. Mais c'est juste un point de vue particulier, ou une perspective, en gardant à l'esprit que depuis d'autres plans, les étoiles sont toujours là, étant hors du temps, parce qu'elles sont très certainement des consciences élevées de hautes densités. Où il n'y a pas de temps tel que vous le connaissez. Ils ne sont détruits que du point de vue des densités inférieures qui observent le processus.

Question : Et à quel niveau de conscience ou d'évolution se trouve une étoile ?

Yazhi : Je ne peux pas le quantifier. Encore une fois, dire une densité avec un nombre serait inadéquat et limité. Ils sont dans toutes les densités, quelle que soit la façon dont vous les comprenez. Du plus élémentaire, l'être unique, au plus élevé, la conscience du tout. C'est déjà pratiquement la Source elle-même, mais elle conserve une certaine identité en tant qu'étoile.

C'est pourquoi ils sont si interconnectés énergétiquement et de manière scalaire. C'est-à-dire de très haute densité, ce qui est décrit comme les vortex qui interconnectent les étoiles, toutes les étoiles.

En soi, ce réseau de connexions entre les étoiles peut être interprété comme ce qui détermine que toutes, toutes les étoiles, sont à la fois uniques et particulières et en même temps sont une seule "chose", un seul faisceau de conscience. Un seul super être cosmique avec chaque étoile comme un nœud de lui-même, interconnecté par des densités plus élevées, de l'Ether. Un super être qui est dans toutes les densités et qui est impossible à comprendre pour l'esprit normal.

Un grand quelque chose dont on pourrait dire qu'il est la galaxie elle-même, comme le soi vu par ou depuis la posture 3D. Tous connectés, formant une seule et même conscience. qui se voit ou se perçoit comme quelqu'un... la galaxie. Et à son tour connecté avec d'autres comme si chacune des galaxies était une seule étoile, parce que beaucoup sont interconnectés comme les étoiles sont interconnectées pour former un autre super être encore plus grand avec encore plus de conscience. Et vers le bas, c'est la même chose. Parce que tout être qui existe avec une conscience n'est pas un seul être, mais la somme des consciences qui le forment, des consciences du point de vue le plus simple. Des éléments simples qui s'assemblent et s'additionnent pour former un ensemble plus complexe.

Last edited by Ranxi (2022-11-13 18:16:51)

Offline

#10 2022-11-18 21:41:45

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Au début ça parle du mercure, ce n'est pas le sujet principal du transcript mais cela me fait penser à 2 petites vidéos sur le mercure :
- https://www.youtube.com/watch?v=bSIzyk5Mjko
- https://www.youtube.com/watch?v=05vfNWH3_QM

Ensuite ce qui est dit dans la suite du transcript m'a rappelé les propos d' "Alain l'illuminé" qui expliquait que les humains sont considérés comme des poulets. Pour avoir des extraits il suffit de rechercher sur YT Alain l'illuminé, qui assume ses idées sans complexes.

Transcript : https://swaruu.org/transcripts/adan-y-e … on-parte-4

ADAM AND EVE - MIND CONTROL - THE ORION WARS - PART 4

Publié le 06 septembre 2020 par ATTACHE



Yazhi : Les civilisations atlante et lémurienne disposaient de technologies avancées, toutes deux dotées de capacités aériennes. Les pyramides atlantes étaient réparties dans toute la civilisation. Sa fonction principale était de fournir de l'énergie gratuite aux villes. Ce n'étaient ni plus ni moins que des réacteurs à énergie de point zéro.

Toutes les pyramides formaient, et forment encore, mais dans un état de décomposition et avec très peu d'énergie, une structure énergétique, comme une grille énergétique qui enveloppait la planète avec la fonction de fournir de l'énergie électrique libre et non câblée. Avec le principe de Tesla ou l'énergie du point zéro. Bien qu'ils soient ou aient été également des portails et des centres de conscience élargie. Comme des boosters d'énergie psychique. Facilitateurs du voyage astral, en particulier pour les chamans et les guérisseurs, à ne pas utiliser pour des raisons religieuses pour communiquer avec leurs entités et tout ce qui est dans l'au-delà. Certaines pyramides n'étaient destinées qu'à être des condensateurs d'énergies subtiles, non électriques. Autrement dit, toutes les pyramides n'étaient pas destinées à produire de l'énergie électrique utile.

Contrairement aux pyramides construites par les races de la Fédération comme, par exemple, les pyramides de Gizeh, qui utilisent l'eau comme conducteur de polarité interne, les pyramides de Mésoamérique et autres pyramides atlantes utilisaient le mercure comme potentialisateur de charge différentielle, en raison de sa grande plasticité de transmission électrique. En revanche, la civilisation lémurienne a utilisé principalement des pyramides à base d'eau en raison de leur influence évidente sur les races de la Fédération à cette époque.

Les pyramides atlantes étaient équipées de structures de canaux, où circulaient de grandes quantités de mercure liquide, utilisant en partie le principe de polarité entre le ciel et la terre, la polarité électrique. Comme vous le savez, les nuages et l'atmosphère ont une charge électrique et le sol en a une autre. Lorsqu'une polarité est surchargée, une étincelle est créée, car l'électricité cherche la terre, créant ainsi un éclair.

Une pyramide n'est rien d'autre qu'un système permettant de canaliser la différence de charge entre l'atmosphère et le sol de manière continue et contrôlée afin de fournir un courant utilisable pour les appareils électriques et la lumière en général. Par exemple, la pyramide de Chichen Itza était un réacteur à point zéro, basé sur le mercure, avec des portails pour une utilisation alternative, avec des liens vers le soleil notamment.

Le mercure était exporté depuis des raffineries hors planète. Je ne peux pas connaître l'emplacement exact de ces raffineries. Je peux seulement dire qu'ils se trouvaient, par logique, dans les constellations d'Orion et de Draco, d'où venaient les Reptiliens, mais pas d'une seule planète, mais d'innombrables, car toute la région était, et est toujours, pleine de races reptiliennes. Et notez que de nombreuses races appelées Reptiliens ou Reptiliennes ne sont pas nécessairement basées sur les Reptiliens, mais ont simplement un aspect Reptilien. Certains ressemblent à des reptiles, mais sont en fait des mammifères.

Pour en revenir aux raffineries, ce n'est pas qu'elles les caractérisaient exactement, mais en tant que civilisation interstellaire, elles avaient nécessairement une sorte d'industrie pour les soutenir, comme c'est le cas pour toute autre civilisation interstellaire, car elles ne peuvent pas fabriquer leurs vaisseaux à partir de rien, elles doivent avoir leurs moyens de production, des usines de pièces de vaisseaux, des chantiers navals et tout ça.

On ne peut pas manifester un navire par la pensée. Ils ne sont pas à ce niveau d'avancement de la conscience. Oui, vous pouvez manifester un vaisseau par la pensée à partir de densités très élevées, bien sûr, mais, comme je l'ai déjà dit, si vous pouvez manifester un vaisseau par la pensée, vous n'avez pas besoin de vaisseau.

Le mercure a donc été amené sur Terre par des portails ou avec des vaisseaux primitifs utilisant des portails stellaires comme moyen de transcender de grandes distances. Principalement des portails naturels dans l'espace, comme les soleils, ou ceux que l'on trouve sur de grandes planètes comme Saturne. Mais aussi de petits artificiels, comme des portails portables, ou presque portables. A titre d'illustration, ils sont comme ceci ou très similaires à ceux de Stargate.

Le mercure est extrait sur des planètes ou des astéroïdes, puis raffiné pour éliminer les impuretés et transformé en produit électrique, mais il a encore d'autres usages. Comme il s'agit d'un métal lourd, il peut être enrichi, comme l'uranium est enrichi pour être utilisé dans une centrale nucléaire. Dans l'Atlantide, il y avait aussi des centrales nucléaires qui fonctionnaient à l'uranium, mais elles étaient principalement destinées à l'armement. Le mercure enrichi dans la terre est appelé mercure rouge.

Si vous faites tourner ce mercure à grande vitesse, comme dans une turbine, et que vous faites passer de grandes quantités d'énergie électrique à travers lui, cela provoque un tourbillon électromagnétique toroïdal ayant des propriétés d'annulation de la gravité. Bien entendu, un contrôle spécifique de la fréquence gravitationnelle est nécessaire pour contrôler efficacement ces propriétés anti-gravitationnelles du mercure rouge. Sans contrôle de fréquence, seule une partie de l'énergie passant par le dispositif rouge contenant du mercure sera appliquée à l'annulation de la gravité. Le reste est un surplus d'énergie et est dangereux, car il est trop important. En effet, dans le désordre, l'ensemble de l'appareil anti-gravité contenant le mercure émettra toute une gamme de fréquences de manière aléatoire, et le résultat de l'annulation de la gravité ne sera remarqué que lorsque, par hasard, une fréquence transmise par l'appareil coïncidera avec la fréquence de la gravité où se trouve l'appareil.

Si la fréquence spécifique de la gravité à l'extérieur du dispositif est connue, la fréquence émise par le dispositif peut être déplacée vers la fréquence spécifique d'annulation de la gravité avec une efficacité de 100% et une consommation d'énergie beaucoup plus faible, de manière sûre et contrôlée, comme cela se fait dans un vaisseau spatial. Ces relevés dépendent des capteurs de gravité du vaisseau spatial. Les capteurs indiquent les propriétés de la gravité à l'ordinateur du vaisseau spatial, qui apporte les modifications aux turbines.

Selon Wikipedia, le mercure rouge n'existe pas. Mais regardez la logique, il est dit ici qu'il n'est pas dans le tableau périodique, donc il n'existe pas. Comme si tout ce qui est dans le tableau périodique des éléments est tout ce qui existe. Comme pour les OVNIs, ils ne diront jamais aux gens que le mercure rouge est du mercure enrichi et qu'il s'agit d'un matériau de turbine de moteur de vaisseau spatial.

Il existe des références terrestres au mercure rouge dans les tests de Die Glocke en Allemagne nazie.

Mais revenons aux pyramides. Bien que les pyramides de la Fédération ou de l'Atlantide présentent des différences extérieures évidentes, dues à l'influence manifeste des cultures ou des peuples locaux qui les ont construites, elles fonctionnent toutes sur le même principe. Ils obéissent tous au même modèle mathématique de base.

La principale différence réside dans la complexité du fonctionnement et de la technologie. Il est possible de réduire la taille des réacteurs à point zéro à base de mercure et d'obtenir le même effet que les réacteurs à base d'eau dans un endroit plus petit ou avec moins de mercure. En d'autres termes, ils ne dépendent pas de l'environnement comme les réacteurs à eau. On peut les réduire et les rendre très efficaces.

En revanche, un réacteur à point zéro basé sur l'eau comme, par exemple, ceux de Gizeh, a besoin d'écoulements souterrains et de rivières et même d'un système de pompe à eau traversant les couloirs, l'accès à la chambre de la reine, pour créer un fort effet de mise à la terre. Ils sont donc plus compliqués à fabriquer que ceux à base de mercure.

Le principal problème des pyramides à base de mercure est leur toxicité supplémentaire. Aujourd'hui encore, ils constituent un problème ou un foyer de toxicité, même pour le sous-sol, surtout pour le sous-sol et la perméabilité du site et les aquifères locaux. Ceux à base de terre avec de l'eau sont plus propres. En fait, j'ose dire qu'ils sont clairement plus avancés et plus efficaces.

On dit dans les sciences de la terre qu'une civilisation avancée récolte l'énergie des étoiles. Non, c'est une interprétation limitée et humaine. Vous n'avez pas besoin de récolter une étoile car un réacteur à point zéro fournit toute l'énergie dont vous avez besoin. Il n'y a pas d'explication à moins que des extraterrestres n'entrent dans la réponse.

Connaissez-vous l'échelle de Kardashov ? Si l'on examine le classement des civilisations, on constate qu'il repose sur leur capacité à traiter l'énergie et à y accéder. D'abord votre planète, puis votre soleil, puis la galaxie. C'est clairement un esprit humain. Des civilisations comme celle de Taygeta ne seraient pas sur cette échelle car elles n'ont pas besoin d'exploiter et de récolter l'énergie de leur planète ou de leur soleil, sans parler de leur galaxie. Ils ont déjà transcendé tout cela.

Pour ces raisons, ils n'acceptent pas l'existence des extraterrestres. Cela dépasse tout simplement toute compréhension officielle ou scientifique. Tant qu'ils n'observeront que le monde matériel, ils ne comprendront pas les civilisations extraterrestres ni le cosmos. Ni comment l'univers fonctionne réellement parce qu'ils réduisent tout à la compréhension de la 3D ou du 3D.

Comme l'a dit Nikolas Tesla : "Si vous considérez le monde immatériel, vous ferez plus de progrès en une décennie qu'au cours des 100 dernières années".

Les pyramides de la surface ont été démantelées. Toute la technologie a été enlevée et seule la structure a été laissée au public. Mais il y a encore des pyramides en état de marche avec toute leur technologie que personne n'utilise. Par exemple, celles qui sont immergées dans la zone du Triangle des Bermudes. Où se trouvaient certaines cités atlantes et qui sont responsables des anomalies magnétiques dans cette zone.

Mais il y en a aussi, par exemple, un autre en Crimée, dans une chambre souterraine au sud de l'île. C'est à base d'eau et a alimenté une base de la Fédération dans cette zone. L'ancienne base de Taygeta est aujourd'hui à l'origine du différend entre la Russie et l'Occident concernant le contrôle de la Crimée.

----------

Yazhi : Il y a environ 15 000 ans, pendant la floraison et l'expansion de la civilisation atlante, les Reptiliens ont commencé à faire des expériences sur leurs esclaves lyriens. Le but : les rendre plus soumis et plus dociles. Pour éviter les révoltes et autres problèmes éventuels résultant de l'oppression.

L'un des plus grands camps de concentration, où l'une des expériences génétiques les plus importantes a été réalisée, se trouvait dans ce qui est aujourd'hui la région de la Turquie, où les Lyriens ont été conduits à vivre dans des villes souterraines, sous le contrôle des Reptiliens et sous la prémisse : "Que c'était la façon de vivre". Ces camps de concentration sont désignés dans l'Ancien Testament comme le "Paradis ou le jardin d'Eden".

Les contrôleurs ont essayé de modifier les Lyriens en laboratoire, en tentant de supprimer des gènes et de modifier l'ADN. Mais cela n'a pas fonctionné comme ils l'avaient espéré. Les Lyriens avaient un lien fort avec la Source et tous les changements produits dans le laboratoire remontaient à leur origine. Ils ne pouvaient donc pas rendre les changements permanents.

Puis, les Reptiliens de l'Atlantide ont décidé de porter la transformation génétique au niveau du contrôle de l'esprit, car elle ne pouvait être réalisée dans une éprouvette de laboratoire. Ils ont commencé à utiliser ce contrôle mental, ainsi que l'isolement de la perception, pour guider les esclaves humains à modifier leur propre ADN en utilisant un système de croyances.

Dans certains cas, les bébés étaient séparés de leur mère à la naissance et donnés à d'autres adultes choisis comme maîtres qui les élevaient et les endoctrinaient dès la naissance avec l'enseignement reptilien. Leur inculquer d'autres valeurs, d'autres idées, les forcer à supprimer leurs qualités d'intelligence supérieure et leur connexion au champ éthérique. C'est-à-dire les rendre dépendants d'eux, les créateurs, en tant que dieux, afin que les humains lyriens ne puissent pas s'opposer à l'exploitation.

Le but était le même, les éloigner de leur connexion à la Source et les amener à modifier leur propre ADN. Petit à petit, l'esprit des enfants a changé et les parties ou qualités dont les contrôleurs ne voulaient pas ont été retirées. Renforçant le fait qu'ils ne se souviendraient pas de qui ils sont, ni de qui ils étaient, tout en recherchant des qualités telles que l'obéissance et une faible intelligence, cette dernière étant essentielle. En d'autres termes, ils les ont mentalement limités à croire en un monde déterministe et matériel. Pour qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils ont les mêmes capacités créatives que leurs oppresseurs. En de nombreuses occasions, les adultes ont été sacrifiés, ne laissant que les enfants pour fonder un nouveau groupe.

L'Eden était un lieu contrôlé par l'Atlantide, où ils pouvaient observer le développement de leur nouvelle race créée artificiellement. Et quand ça ne marchait pas, ils l'enlevaient et en mettaient un autre. Pour tout cela, il était d'une importance vitale que les contrôleurs soient tenus hors de vue, afin de maintenir une illusion de liberté dans l'esprit des esclaves. En leur faisant croire qu'ils sont seuls dans l'univers et qu'ils doivent obéir aux dieux, les amenant ainsi à coopérer de leur plein gré comme ils le font aujourd'hui. Leur permettant un degré d'évolution contrôlé et supervisé par eux. Avec une technologie très basique, le minimum pour fonctionner. Comme aujourd'hui aussi.

Les Reptiles perfectionnaient le contrôle mental jusqu'à ce qu'ils créent avec les Lyriens une nouvelle race, la race Adam ou Adamique. Une race connue aujourd'hui comme l'homme moderne. Établir un système de croyances et d'idées en fonction de leurs intérêts de ce qui était possible et non possible. Un guide de l'histoire et de la raison d'être. De tout cela sont nées plus tard les tablettes sumériennes, la mère de la Bible et maintenant notre science moderne, la base de la société humaine.

Mais, de l'autre côté, et au même moment, il y avait la Lémurie, composée de Lyriens qui avaient échappé à l'oppression des Reptiles. Les contrôleurs n'avaient pas réussi à réprimer leur intellect et leurs souvenirs. Ils savaient qu'ils étaient libres et s'étaient donc échappés de l'Atlantide. C'étaient les Evas.

La Lémurie s'est développée avec l'aide de sociétés matriarcales interstellaires comme les Taygetean et plus tard les Engan et les Solatian. C'était le serpent. Les Evas, qui abritaient à la fois des hommes et des femmes de la race lyrienne, étaient dotés du savoir universel, "le fruit défendu". Les Adams et les Evas étaient de la même race, la seule différence était l'esprit.

L'une des factions de l'Atlantide était située dans ce qui est aujourd'hui l'Égypte. Comme nous l'avons déjà dit, la civilisation atlante était complexe et cosmopolite. Le Sphinx a été construit par eux. Il a plus de 12 000 ans et est antérieur aux pyramides de Gizeh. Les pyramides elles-mêmes n'ont été construites que de nombreuses années plus tard. Le Sphinx était un symbole de pouvoir. Il fait également référence à l'introduction de l'agriculture dans la vallée du Nil.

Il y avait deux sphinx, côte à côte. Mais une a été détruite. On ne sait pas pourquoi ni par qui. Les lions symbolisent l'Égypte. Le lion comme le Tout. Deux lions représentent la Basse Égypte et la Haute Égypte. Les Sphinx se tenaient l'un à côté de l'autre. Comme on le voit encore aujourd'hui, deux lions côte à côte dans une porte.

La tête de femme, parce qu'il s'agit d'une femme, représente la constellation de la Vierge où commence le nouvel an égyptien, au mois de septembre, qui coïncide avec les pluies et la croissance du Nil et le début de la saison des semailles. C'est pourquoi le Sphinx est orienté vers l'est, là où le soleil se lève. Et le corps du lion représente le Lion, le dernier signe du zodiaque égyptien, à l'envers, la fin de l'année égyptienne.

Le Sphinx a toujours été comme ça. Mais il y a une théorie selon laquelle il avait la tête d'un chacal, Anubis. La théorie est fausse, il s'agit simplement de l'ignorance de la façon de penser de l'Égypte ancienne pré-dynastique ou ante-dynastique.

Dans l'Égypte ancienne, la femme est représentée sous la forme d'un serpent et cela se répète dans d'autres parties du monde. En Chine, au Japon et, par exemple, dans certaines légendes méso-américaines. Genèse signifie les gènes de la déesse Isis.

Les anciens Reptiliens utilisaient le serpent comme symbole de la femme, en raison de sa similitude avec la spirale de l'ADN. Le serpent symbolise beaucoup de choses, mais pas les Reptiliens. Il est aussi ou représente la sagesse. C'est pourquoi il est utilisé dans le caducée d'Hermès comme symbole de la médecine, comme représentant de l'ADN. Mais il représente aussi des vaisseaux spatiaux sortant du soleil et contenant la sagesse. Par exemple, le serpent à plumes représente un navire en vol atmosphérique.

Cependant, si l'on remonte à l'Atlantide et à la Lémurie, Adam représente la race humaine adamique. Les Adams étaient les esclaves des Reptiles. Une race entière créée par eux, par altération de la perception, et non par la génétique. Et Eve... Eve représente la race avant les Adams. Eve, comme Adam, n'était pas une femme mais une race. Et qui contenait, comme il est normal, aussi bien des hommes que des femmes. Eve est égale à Lemuria.

Les Eves, la race entière, ont été tentés par la connaissance de leurs sœurs stellaires, le matriarcat de la civilisation holographique, principalement de Taygeta. La connaissance représente ici le fruit défendu que ceux qui vivent sous la Cabale, sous l'Atlantide, sous les contrôleurs, ne doivent pas avoir. Car il échappe à leur contrôle et se retourne contre eux, comme ce fut le cas pour les Evas, les fondateurs de la Lémurie.

Ainsi, le matriarcat stellaire, ici représenté par le serpent, donne la connaissance interdite aux Eves, qui elles-mêmes iront plus tard libérer les Adams réprimés. Après tout, ils sont parents. La Lémurie est interprétée comme le côté féminin, car elle avait une société matriarcale basée sur l'influence d'autres races comme les Taygètes. Lémurie égale féminin, égale Eve.

Aujourd'hui encore, le féminin, l'émotionnel, l'intégration avec l'amour sont méprisés au profit de la logique masculine, isolée, sans intégration avec l'autre côté, le côté émotionnel. Dans la mesure où les femmes ayant du pouvoir agissent ou doivent agir en tant qu'hommes et non en tant que femmes féminines autonomes, un concept qui n'existe pas sur Terre. Cela équivaut à une société matriarcale où tout est intégré, y compris le côté masculin.

Pour en revenir au symbolisme d'Adam et Eve, nous avons au centre l'arbre de vie. C'est un concept, comme je vous le disais l'autre jour, d'abord égyptien puis sumérien, dans cet ordre. Contrairement à ce qu'on vous dit là-bas, l'Égypte précède Sumer et Babylone.

Le serpent avec l'arbre crée le caducée, la médecine, mais qui sort du serpent. Serpent égale femme et cela apporte la connaissance appliquée à ce qui vient d'un navire. Navire égale serpent. C'est-à-dire, venant de l'extérieur de la planète.

Et d'autre part, nous avons le paradis ou le jardin d'Eden, qui n'était pas un paradis mais un camp de concentration où les êtres humains étaient soumis à des expériences. On peut dire que cette expérience a duré environ 2 500 ans, ce qui la situe entre environ 15 000 ans et environ 12 500 ans. Comme toujours, les dates sont approximatives. Et pendant cette période, elle était sous la domination de la civilisation de l'Atlantide.

Ils les mettent dans ces villes souterraines, leur implantant des idées dès la naissance. Leur apprendre que c'est ainsi qu'il faut vivre, que c'est le meilleur moyen de se protéger. Ils le font donc volontairement, parce qu'ils n'ont pas d'autre choix. C'est comme si vous me demandiez : comment font-ils pour convaincre les humains modernes de vivre tous ensemble dans de grandes villes illogiques, sales, surpeuplées, malades et illogiques ? C'est la même chose.

Il leur suffit de créer dans leur esprit l'idée que vivre ainsi, sous terre, est la meilleure option pour eux. C'est pourquoi les archéologues eux-mêmes ne comprennent pas pourquoi ou comment ils ont construit ou excavé ces villes souterraines. Avec une ventilation étonnamment bonne malgré la profondeur car les habitants étaient assez primitifs. Cela ne correspond pas à leur conception des capacités des habitants du Néolithique. Et cela parce que ces villes souterraines ont été construites par des êtres dotés d'une technologie très avancée, mais avec l'intention d'y installer leur ferme humaine. Les calculs structurels, combinés aux formes appropriées pour favoriser la ventilation, seraient un cauchemar ou presque pour le niveau de compréhension des gens de l'époque.

Mais le secret réside dans les formes courbes non rectilignes des structures internes. Le fait que l'on utilise aujourd'hui dans les maisons et les bâtiments des structures aux formes droites, carrées et rectangulaires, comme des boîtes, ne favorise pas le mouvement de l'énergie qui crée cette énergie, que l'on peut appeler le Chi, et qui voit et offre aussi la dynamique du mouvement nécessaire pour que l'air ne stagne pas.

Et dans la conception de ces villes souterraines, la simple différence de pression atmosphérique entre un côté de la structure souterraine et l'autre crée un effet de pompe à air qui injecte ou déplace de l'air frais dans toute la structure ou la ville souterraine. Le tout en utilisant uniquement la pression atmosphérique et les variables du vent, entre les sorties et les ouvertures de ventilation. Les maisons de presque toutes les civilisations interstellaires sont de cette forme, arrondies, avec presque aucun angle droit pour les mêmes raisons.

Pour en revenir au contrôle mental des croyances imposées à l'époque, il y a eu ensuite les tablettes sumériennes, puis l'Ancien Testament et plus tard le Nouveau Testament ainsi que d'autres variantes religieuses. Et ils contiennent des histoires de presque partout dans une tentative d'inclure le païen, le druidique, le celtique et le gnostique, ce qui inclurait des événements en Égypte et à Sumer, altérés et déformés pour le peuple et ajustés à leur compréhension limitée. Il s'agit ni plus ni moins que de leurs données imposées à la population humaine comme des vérités absolues, des vérités à suivre ou des peines de souffrances indicibles pour quiconque ose ne pas suivre les règles.

Mais rien n'a changé. La même formule aujourd'hui qu'à l'époque. Les humains vivant dans l'Eden étaient des esclaves sans savoir qu'ils l'étaient, comme des animaux de ferme, à qui l'on donnait de la nourriture, mais pas comme si elle tombait du ciel, seulement d'une manière qui n'était pas si difficile à obtenir. C'est-à-dire sans impliquer de travail, car il n'était pas encore nécessaire de les exploiter. Comme si le fait d'être nu signifiait vraiment qu'ils ne pouvaient pas se défendre. Qu'ils n'avaient pas les connaissances nécessaires pour se défendre ou pour être autonomes. Ce qui indique qu'ils ont été nourris gratuitement d'une certaine manière. Nus, sans connaissance et sans connaissance de soi. Sans le pouvoir de réaliser qu'ils le sont.

De même, le fait insoutenable qu'Adam ait été créé avant Eve s'avère être un symbole ici. Car il y avait d'abord les Adams en tant que peuple sous le contrôle des envahisseurs reptiliens, puis les Eves arrivaient pour les aider. Les deux races étaient génétiquement similaires. La côte signifie ici qu'elle contient beaucoup d'ADN pour le clonage.

Mais cela n'a aucun sens si on le prend au pied de la lettre. Parce que cela doit être interprété en code. Parce que, biologiquement parlant, la femelle passera toujours avant le mâle, le mâle étant une variante de la femelle de toute espèce. C'est pourquoi les mâles ont des mamelons, car seul le chromosome "Y" est activé entre la deuxième et la troisième semaine de gestation, où les mamelons sont déjà formés ou avec les cellules programmées pour les former.

Ainsi, chez les Lyriens, comme chez beaucoup, sinon toutes les espèces de mammifères, le mâle n'est qu'une variante de l'être primordial qui exprime la véritable génétique de l'espèce, la femelle. Il s'agit là d'une biologie indéniable qui n'a rien à voir avec les agendas féministes ou le fait que l'orateur soit une femme. C'est juste un fait et c'est comme ça.

Last edited by Ranxi (2022-11-18 21:57:46)

Offline

#11 2022-11-21 22:05:42

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Transcript : https://swaruu.org/transcripts/el-trian … udas-yazhi
             ou https://swaruu.org/transcripts/bermuda-triangle-yazhi

LE TRIANGLE DES BERMUDES - YAZHI PAS DE VIDÉO

publié le 23 September 2020 par ATTACHE

Traduit par Olivier Gp ✨, [21/11/2022 22:07]

Yazhi : Il y a des pyramides sous l'eau où se trouvaient ou se trouvaient les cités de l'Atlantide. Certains d'entre eux se trouvent dans la zone du triangle des Bermudes. Ces pyramides fonctionnent toujours et sont, en partie, la cause des anomalies magnétiques dans cette zone.

Selon mes données et celles de Taygeta, qui sont très fiables dans ce cas, personne ne les utilise. Au lieu de cela, ils ont été laissés comme des réacteurs opérationnels qui restent là, fonctionnant malgré leur immersion dans l'eau et sous des mètres de sédiments marins.

Mais ces pyramides sont là depuis le déluge, et personne ne les utilise. Mais ils produisent toujours de l'énergie parce que personne ne les a attrapés ou attaqués. C'est-à-dire que personne n'a pris ses composants internes et des parties de sa structure, comme cela arrive avec les pyramides en surface, comme celles de Gizeh ou celles de la Mésoamérique. Donc, ces pyramides sont là et elles sont au moins 3 en dessous de la zone des Bermudes, de Porto Rico et de la Floride. Sans personne pour s'en occuper et produisant constamment de l'énergie qui n'est pas drainée vers quoi que ce soit d'utile.

Parfois, ils le rejettent dans l'eau de mer et dans le sous-sol. C'est comme ça qu'ils fonctionnent en tout cas. Créant ainsi des perturbations électromagnétiques dans la zone. Ils créent des portails parce que cela fait partie de leur fonction même, pas seulement en tant que réacteurs. Ainsi, lorsque trop d'énergie s'accumule pour eux, ils la libèrent. Voir comme la soupape de décharge étant activée. À ce moment-là, ils créent un point de haute énergie dans la zone qui diffère de la moyenne de la planète. Tout ce qui se trouve à ce moment-là dans la zone d'influence de cette haute énergie changera de fréquence de vibration. Même principe que la façon dont un vaisseau spatial change de densité de fréquence, mais de manière contrôlée.

Donc, cette zone est dangereuse car elle entoure toute la zone avec d'autres fréquences qui sont elles-mêmes des portails, et comme quelque chose avec une fréquence équivalente, c'est juste plus que cela, ayant la même fréquence. En d'autres termes, si nous avons une fréquence représentée numériquement et que cette fréquence est équivalente à la Namibie dans le désert, tout objet qui traverse cette perturbation électromagnétique, comme un navire, cessera d'avoir la fréquence de la mer, dans cette zone, et du coup ça aura la fréquence d'un point en Namibie, dans le désert. Et soudain, ils ont un porte-conteneurs échoué dans le désert.

Le problème ici est que personne ne s'occupe de ces réacteurs pyramidaux Zero Point. Ainsi, ils font tout ce que les systèmes automatisés décident. Souvent, il ne s'agit pas d'un flux ou d'une bulle électromagnétique suffisamment puissant pour déplacer un objet ailleurs, comme un portail traditionnel, mais il modifie simplement un peu sa fréquence. Ce bit modifie la position dans le temps de l'objet sinon sa place. Le navire est donc toujours dans sa position logique en mer, mais dans une autre année entièrement, une autre position dans le temps.

Car en soi, tout est fréquences, il n'y a rien de temps comme quelque chose de causal externe objectif. Il n'y a pas non plus de distances. Tout est fréquence d'oscillation, vibration. Qu'en quelques mots je décris la vibration comme : les révolutions par minute données par les particules subatomiques qui forment les molécules de tout ce qu'on appelle la matière. Avec un laps de temps donné par la personne qui observe.

Jusqu'à présent, la Fédération n'a rien fait pour les désactiver, ils n'en parlent même pas. Juste pour les surveiller. Mais ils n'envisagent jamais de les désactiver. Je ne vois pas de raison fiable pourquoi pas. Ce ne serait pas compliqué. Mais, précisément pourquoi, je n'ai pas la réponse. Mais je me suis posé cette question, et je vous ai posé cette question dans le passé. Personne n'y répond.

Olivier Gp ✨, [21/11/2022 22:07]
Et comment peuvent-ils encore travailler sous l'eau ? Je ne pense pas qu'ils travaillent à pleine capacité. Ou alors les perturbations en surface seraient très fortes et évidentes. En soi, une pyramide fonctionne comme un réacteur Zero Point simplement à cause de sa forme. Les systèmes internes le rendent plus efficace. Mais la forme simple de la pyramide lui suffit pour produire beaucoup d'énergie.

Dans le cas de ces trois en dessous de cette zone, s'il est vérifié qu'ils ont encore des systèmes en fonctionnement. Il se peut que ces instruments soient encore à l'intérieur de chambres scellées, de chambres sèches. Et celui qui n'émet pas vraiment beaucoup d'énergie. Et que ces portails dans la région soient quelque chose de très sporadique peut expliquer pourquoi la Fédération n'a jamais pris la peine d'examiner ce problème de plus près.

Offline

#12 2022-11-30 18:13:12

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Transcript : https://swaruu.org/transcripts/triangul … -sin-video

TRIANGLE DES BERMUDES - AVIONS ET NAVIRES DISPARUS - ANEEKA DE TEMMER **PAS DE VIDÉO**.

Question : Que s'est-il passé dans le triangle des Bermudes avec le vol 19 le 5 décembre 1945 ? Où sont allés les 5 avions ?

Anéeka : On ne peut pas le savoir à 100%, mais la chose la plus certaine est qu'il y a eu une décharge d'une partie des réacteurs en dessous, les réacteurs du Point Zéro en forme de pyramide, et que cela a provoqué une anomalie magnétique dans toute la zone. Le fait que ce soit de l'eau qui s'y trouve favorise également la distribution de l'électromagnétisme résultant du rejet ou de la décharge de l'énergie inutilisée par les réacteurs.

Il s'agit d'une mesure de conservation du système. À un moment donné, ils cesseront de fonctionner et tout sera calme là-bas. En d'autres termes, elles continuent à fonctionner - en stockant l'énergie du point zéro - et à un moment donné, elles la libèrent dans l'environnement, ou le réacteur ou les systèmes de stockage internes fondent. La décharge va vers la Terre sous les pyramides, comme dans toutes les pyramides, mais comme tout est submergé, l'eau, comme elle est un grand conducteur, la fait passer partout de manière environnementale. C'est l'explication la plus probable de ce qui se passe ici. L'énergie supplémentaire qui est extraite est considérable.

En raison de la même dynamique d'altération de l'espace-temps qui s'y produit, le plus probable est que ces avions se trouvent encore sur Terre, et non à l'extérieur. Et oui, j'ai ces faits intéressants :

5 avions Avenger ont été retrouvés immergés sous la mer près des Bahamas à faible profondeur. On pensait que le vol 19 avait déjà été retrouvé. Mais comme ils se trouvent à de faibles profondeurs, il a été relativement facile de trouver les numéros de série des avions. Et ils ne correspondent PAS aux numéros de série du vol 19. Il y en a 5 autres. Mais l'US Navy n'accepte pas d'en avoir perdu 5 autres, pas ensemble dans cette zone.

Ça devient plus étrange. Relativement récemment, il y a environ 15 ans, 5 autres avions Avenger ont été trouvés dans les marécages du centre de la Floride, au nord de Miami. Ils sont peu profonds, je veux dire seulement 2 ou 3 mètres de profondeur. Mais entre les moustiques, les plantes, le marais aquatique, les serpents et les alligators, il est très difficile d'enquêter. Mais ils sont tout de même entrés et ont pu voir les numéros de série de certains des 5 avions, (je ne sais pas combien, mais plus de 2). Et il s'avère que ce ne sont PAS les numéros de série du vol 19. Mais... ce sont les mêmes numéros de série des avions qui sont sous l'eau aux Bahamas. Donc le vol 19 est toujours manquant. Et les avions que l'USA NAVY nie avoir disparu sont manquants deux fois.

Je pense que les avions sont passés d'une ligne temporelle à une autre. Ils peuvent être là deux fois si vous prenez un objet (5 avions) de deux lignes temporelles à la même. C'est-à-dire qu'entre tant de lignes temporelles, il y a comme un "entonnoir" qui amène tout à une autre ligne temporelle. Ceci est bien connu de ceux qui pilotent des vaisseaux de manipulation du temps, comme Swaruu ou Dhor. Je veux dire, vous pouvez aller dans le passé et enlever une personne et l'emmener à un endroit particulier. Ensuite, vous retournez dans le passé avant de les enlever et vous les enlevez à nouveau et les emmenez au même endroit où vous avez emmené le premier. De cette façon, il y en a déjà deux au même endroit.

Théoriquement, vous pouvez le faire autant de fois que vous le souhaitez, en remplissant un stade entier avec n'importe quelle personne. Tous vrais, pas de clones. Swaruu a une longue histoire de retrouvailles et d'assises pour parler et se transmettre des informations.

Question : Je vois, et on ne sait pas qui a pu amener ces avions sur la même ligne de temps ?

Anéeka : On ne sait pas, ou je ne sais même pas s'il est possible de savoir si quelqu'un les a envoyés là-bas. Il pourrait simplement s'agir d'une anomalie provoquée par l'électromagnétisme très fort qui régnait dans cette zone à l'époque, causé par la dépolarisation des réacteurs. Puisque le temps n'est pas une flèche. Il s'agit uniquement d'une direction énergétique qui peut être reproduite avec une fréquence.

Question : Merci, savez-vous si le télégramme que le frère de George Paonessa a reçu est réel ?

Anéeka : Etait-il l'un des pilotes ? Si je me souviens bien, je n'ai que les mêmes informations qui sont déjà là.

Oui, il n'y a aucune logique dans cette affaire. Mais c'était réel. Donc oui, c'est un nœud temporel et ils ne sont pas si rares apparemment. Mais je n'ai pas d'autre contribution à apporter sur ce point précis.

C'est juste que si nous regardons une ligne de temps logique comme une mission normale d'un avion, c'est juste une corde tendue. Mais il s'est passé quelque chose qui a mis 10 avions détruits dans cette ligne qui ne devrait pas exister. Et en même temps 6 sont disparus. Alors que le Mariner a une mauvaise réputation d'avion qui explose beaucoup en flammes, et c'est peut-être une raison logique normale, on n'a rien trouvé de cet avion, ni des 5 autres. (C'était plutôt le modèle Catalina, similaire) mais ils n'ont pas "exactement" disparu à cause du télégramme. En même temps, oui. Il n'y a pas de logique, c'est pourquoi j'appelle ça un noeud.

Question : Yazhi nous a dit que normalement le flux électromagnétique n'est pas suffisant pour déplacer un objet d'un endroit, comme de la mer à un désert, qu'il le modifie seulement un peu, il change sa position dans le temps. Connaissez-vous un cas qui a changé d'endroit, comme un navire dans une zone terrestre ?

Anéeka : Oui, cela dépend de la puissance du moment. Donc ils sont passés à une autre ligne temporelle. En fait, c'est plus ou moins ce que je voulais dire l'autre jour, que les avions n'ont pas été envoyés sur Alpha Centauri par erreur. Ils ont juste changé de lieu ou d'heure. La question n'est donc pas de savoir où ils sont, mais quand ils le seront. Je ne connais pas de cas de navires, mais je connais des cas de personnes.

Bien qu'en se souvenant que oui, il y a des cas. Je me souviens maintenant du cas d'un navire de guerre américain, il y a quelques années, qui a reçu un appel SOS sur la bande radio normale ou ancienne. C'était au milieu de l'Atlantique. Le vaisseau moderne est parti à pleine vitesse vers le nord pour essayer de trianguler le faible signal. Il a atteint le site des heures plus tard, mais il n'y avait rien. Puis ils se sont mis à analyser l'audio. Et il s'avère que c'était un navire marchand qui appelait à l'aide parce qu'il avait été torpillé par les Allemands. C'était juste le signal, mais c'est documenté. Le navire moderne a reçu un signal de détresse vieux de 70 ans. Bien que ça ne se soit pas passé dans le triangle, ça s'est passé à proximité.

Je ne me souviens pas des détails, mais ce n'est pas le seul cas de signaux provenant de navires en mer qui ont été confondus avec la mauvaise époque ou reçus des décennies plus tard. Il y a aussi plusieurs cas de navires retrouvés sans équipage. Le plus célèbre est le cas du Maria Celeste, mais c'est loin d'être le seul. De même, un bombardier B17 de la 8e force aérienne américaine, datant de la Seconde Guerre mondiale, a atterri à sa base SANS équipage, ils ne savent même pas comment il a atterri.

Question : Et où va l'équipage ? Flotte-t-il en mer sur un navire d'une autre époque ?

Anéeka : On ne le sait pas. L'équipage de ces navires disparaît. Seul le vaisseau dérive, seul.

Question : Et ce serait parce que le portail n'a pas assez de puissance pour transporter le vaisseau également ?

Anéeka : Oui, ou parce qu'ils ont enlevé l'équipage, en ignorant le navire. J'ai un autre cas dont je me souviens maintenant, et je m'en souviens en détail, d'un avion de chasse de type Vampire de la RAF Royal Air Force d'Angleterre. À la fin des années 1950, le pilote volait d'Allemagne vers sa base en Angleterre, pour le dîner de Noël. Mais au milieu de la mer du Nord, de nuit et sans lune, toutes les lumières de l'avion s'éteignent. Il continue à voler, mais dans une obscurité presque totale. Le pilote ne peut pas voir les commandes ou les instruments. Il a alors commencé à décrire des cercles en forme de huit, ce qui est un signal de détresse, car il était désorienté et allait tomber dans la mer du Nord froide dès que l'avion à essence serait épuisé. Au cas où il pourrait être vu sur les radars.

Sorti de nulle part, quelques minutes plus tard, un vieil avion de type Mosquito est apparu, qui est un chasseur-bombardier britannique de la Seconde Guerre mondiale, phares et tout. Marquage de guerre des années 1940. Le pilote du Mosquito volait aux côtés du Vampire, qui était déjà un jet. Le pilote du Jet volait à la vitesse minimale pour égaler la vitesse du Mosquito qui était bimoteur, mais entraîné par une hélice. Pourtant, le Mosquito était toujours rapide car il avait deux moteurs Rolls Royce Merlin comme le Spitfire, un autre chasseur de la Seconde Guerre mondiale.

Le pilote du Mosquito lui faisait donc signe avec sa lumière intérieure de cockpit allumée pour qu'il puisse le voir. Il lui a dit de le suivre. Le pilote du Jet a obéi et les deux ont volé, aile contre aile, pendant plus de 2 heures. Sans radio dans le jet, car rien d'électrique ne fonctionnait, ils ne communiquaient que par signaux dans l'obscurité de la nuit.

Le pilote du Mosquito lui a fait signe de descendre avec lui et de libérer le train d'atterrissage en serrant le poing et en le relâchant rapidement. Le pilote du Jet l'a compris. Doucement, aile contre aile, il a commencé à descendre dans l'obscurité totale de la nuit du 24 décembre. Et soudain, il a senti et entendu le caoutchouc de ses roues toucher une piste. Le jet a dévalé la piste dans l'obscurité jusqu'à ce qu'il s'arrête complètement et en toute sécurité. Le pilote du Jet a ouvert son cockpit et tout était sombre, à l'exception des lumières de l'ancien Mosquito qui a fait un dernier passage près de lui en faisant des signes de bonjour et d'au revoir.

Le pilote du Jet est surpris par le type d'appareil qui lui a sauvé la vie, mais l'accepte. Il a peut-être appartenu à un collectionneur. Ne voyant rien et le mauvais temps commençant, il est resté dans son jet toute la nuit. Dès l'aube, il a vu qu'il se trouvait au milieu d'une piste abandonnée. Avec la tour de contrôle effondrée et en ruines, avec de l'herbe entre les fissures de la piste et personne autour. Il est sorti de son Jet et a traversé à pied la campagne britannique jusqu'à atteindre le premier village, où il a appelé ses proches et ses supérieurs. Il n'y avait aucune explication pour ce vieux Mosquito. Seulement dans les livres d'histoire.

Il s'avère qu'il était un capitaine d'escadron qui avait l'habitude de rechercher les avions qui avaient été perdus ou étaient revenus endommagés lors de leurs missions, jusqu'à ce que lui-même ne revienne jamais. La dernière fois que l'on a entendu parler de ce pilote, il était parti à la recherche d'un autre avion qui avait été perdu. C'était au milieu de l'année 1944.

Question : Wow, et comment avez-vous connu cette histoire ?

Anéeka : C'est parmi les documents de ce genre de phénomènes. Des documents d'ici concernant la Terre. Il n'y en a pas beaucoup et ils sont en papier, pas en numérique. C'est une histoire de fantômes, peut-être, mais... des fantômes d'avions ? C'est dépasser les limites. Tout se passe maintenant.

Autre cas : un avion disparaît alors qu'il volait des États-Unis vers... je ne sais plus si c'était vers le Venezuela ou la Colombie. Et environ 50 ans plus tard, il demande une piste d'atterrissage dans un aéroport moderne. Celui de sa destination. Il atterrit devant les autorités perplexes. Voyant tout changer, l'équipage de l'ancien avion de ligne a paniqué. Ils prennent la piste sans autorisation et décollent. Ils disparaissent à nouveau dans le néant. On ne les revoit plus jamais.

Question : Robert a dit que certains des avions et navires disparus apparaissaient maintenant. Que faites-vous d'eux ?

Anéeka : Par exemple, le vol 370 a disparu récemment. Nous ne savons pas très bien à quoi cela correspond. Deux choses, peu après qu'un autre Boeing 777 abattu au-dessus de l'Ukraine ait été retrouvé, mais ce n'est certainement pas le même. D'autres insistent sur le fait que c'est le cas. Mais nos capteurs ont détecté un 777, comme celui de la Malaysia Airlines, stationné sur l'île de la base militaire super secrète de Diego Garcia, dans l'océan Indien. Pour nous, il est donc très probable, mais pas tout à fait à 100%, qu'il s'agit d'un faux drapeau et que l'avion a été emmené sur cette île et n'a pas été écrasé ou enlevé.

Le fait qu'il soit sur l'île de Diego Garcia est une théorie de conspiration connue. Mais nous sommes allés voir au sommet et il y avait un 777, donc c'est très probable. Parce que nous regardions déjà tout d'en haut quand cela s'est produit. Pas moi personnellement, mais les autres.

Question : Et tu sais, Anéeka, pourquoi prendraient-ils un avion comme cet avion de tourisme pour aller sur cette île ?

Anéeka : Oui, le détournement de personnes d'intérêt à bord. Les autres sont éliminés, "dommages collatéraux". Il y avait des scientifiques à bord. Inconfortable, comme je le comprends. Je ne me rappelle pas lesquels de mémoire.

Question : Qu'y a-t-il dans le triangle du Japon, y a-t-il aussi des pyramides immergées ?

Anéeka : Il y a plusieurs points d'énergie sur la Terre, si vous les voyez sur la carte, ils sont presque équidistants les uns des autres. Je n'ai pas de dossier ou je ne sais pas ce qu'il y a là-dessous, mais il est possible qu'il y ait plus de réacteurs, ou que ce ne soit que des lignes de ley, par transfert d'énergie d'autres réacteurs ou par des points d'énergie terrestres. Cette région était la Lémurie et il y avait plusieurs villes. En effet, sur les îles, dont beaucoup se trouvent en Polynésie, on trouve des vestiges de villes anciennes dont certaines parties sont submergées et d'autres hors de l'eau, ce qui prouve que la terre a effectivement été inondée, géologiquement parlant, il n'y a pas si longtemps.

Mais contrairement aux Bermudes, je n'ai pas d'explication concrète pour cet endroit. Il en va de même pour d'autres points d'énergie, comme le sud du Cap de Bonne Espérance, en Afrique. On y trouve des ondes étranges et des anomalies météorologiques et magnétiques constantes. Je n'ai pas d'explication à partager, sinon qu'il doit s'agir de la même dynamique énergétique planétaire. Cependant, au sud du Yémen, il y a un portail sous-marin et les régressifs l'utilisent beaucoup. Il est alimenté par des lignes ley également, mais il est artificiel. Il est en cours d'utilisation. Et c'est aussi un problème pour la navigation.

Il y a quelques années, ils ont arrêté un navire de type needle nose avec une cargaison humaine à bord. Il s'agit du trafic et du fret général. Comme les régressifs ne peuvent pas partir en vaisseau, ils utilisent des portails. Leur vaisseau au nez pointu n'a fait que transporter la cargaison jusqu'au portail sans le traverser. Ils transitent sous l'eau comme des sous-marins.

Question : Et le portail se trouve dans une sorte de DUMB sous l'eau ?

Anéeka : Oui, il est à DUMB précisément, attaché au côté du plateau continental en
Yémen. C'est une entrée comme la zone 51, mais pas aussi longue. L'entrée de la zone 51 par la mer se trouve dans la baie de Santa Monica, à
Santa Monica Bay, juste à l'extérieur de Los Angeles.

Je vous montrerai des images de synthèse du vaisseau dans un instant, mais de bonnes images.

C'est un vaisseau spatial, mais comme tous les vaisseaux spatiaux, il peut aussi aller sous l'eau. Il se cache sous l'eau pour que la Fédération ne le détecte pas. Ça aide, mais si vous les voyez.

https://swaruu.org/assets/images/userspace/1-7-pp.jpg

Offline

#13 Yesterday 21:42:59

Ranxi
Member

Re: Transcripts hors série (Auteur ATTACHE)

Transcript : https://swaruu.org/transcripts/test-pcr … -sin-video

TEST PCR ET CE QUE CELA SIGNIFIE D'ÊTRE UNE GRAINE D'ETOILE **SANS VIDÉO**.

Publié le 28 octobre 2020 par ATTACHE
(NOM = Nouvel Ordre Mondial)

Question : Anéeka, pensez-vous que les manifestations servent à quelque chose, et quelle est la meilleure façon d'agir ? Parce que j'ai l'impression que peu importe le mouvement que vous pouvez créer en un jour ou deux, les choses restent les mêmes.

Anéeka : Je pense qu'ils sont peu ou pas utiles. Les négatifs les attendaient déjà et ils savent comment les gérer. Ce qui est utile, c'est la désobéissance civile de masse. Dans le sens où la grande majorité des gens ne respectent tout simplement pas les règles. Si une seule personne sur 20 porte un masque, ils ne peuvent pas arrêter tout le monde, par exemple. Le problème est qu'ils sont divisés et que c'est à dessein.

Question : Y a-t-il des mouvements que nous pouvons faire pour nous unir ou autre chose ? C'est exactement ce que nous ressentons, nous les éveillés, que nous sommes isolés.

Anéeka : unissez-vous. Si j'avais la réponse à votre question, elle serait déjà partout dans les médias sociaux. Mais je dis que la désobéissance civile de masse est la clé, mais cela nécessite une organisation et l'accord du plus grand nombre de personnes possible, et c'est la partie la plus difficile.

Question : À part le Mexique et peut-être l'Argentine, quels pays pourraient, selon vous, rendre les vaccins obligatoires ?

Anéeka : Je pense à tous. C'est juste la façon dont le NOM déplace ses pièces. Selon la même bureaucratie nécessaire. L'Argentine et le Mexique sont déjà du bon côté. Non seulement l'Argentine, mais aussi le Chili et l'Espagne, entre autres, sont mauvais, mauvais, mauvais, mauvais.

Question : Merci Anéeka. Et pourquoi veulent-ils faire autant de tests PCR ? Outre la justification de la fausse pandémie, est-ce pour une quelconque banque de gènes ?

Anéeka : Les tests PCR sont la véritable cause de la pandémie. Comme le disent les médecins allemands, il n'y a pas de pandémie de Covid. Il n'y a rien de tel. La seule pandémie qui existe est le test PCR.

La Cabale ne fait pas les choses pour une seule chose ou rarement mais pour plus d'une chose, plus d'un agenda. Le test PCR est l'excuse de la pandémie. Tout le reste est de la propagande, même les morts. Mais ils font une vaste banque de données de toute l'humanité.

Pour quoi faire ? Ce que nous vivons tous, vous là-bas et nous ici, c'est une guerre totale à tous les niveaux. Mais c'est surtout une guerre entre des races non-humaines. Le NOM recherche donc des caractéristiques génétiques spécifiques pour détecter les graines dites "étoilées".

Et aussi pour savoir qui est qui en termes de génétique, car ils savent que celle-ci transcende le corps. Ils veulent savoir qui s'incarne en tant qu'humain en tant qu'agent des étoiles afin de savoir comment les neutraliser. On le voit aussi dans l'attaque évidente contre les enfants, car on sait que des êtres très avancés arrivent en masse sous forme de graines, surtout depuis l'an 2000. C'est pourquoi il y a une épidémie d'autisme à cause des vaccins qui sont là pour neutraliser la connexion qu'ils ont avec le cosmique, avec le supérieur. Il s'agit d'une mesure visant à stopper ce que le NOM considère comme une attaque ou une infiltration des races positives, dans le but de déstabiliser la cabale.

Comme je vous le dis, c'est une guerre totale à plusieurs niveaux et les humains en général n'ont aucune idée de ce qui se passe autour d'eux. Parce que, comme vous le savez, les humains ne sont pas une seule race, c'est un costume biologique pour plusieurs races de travailler ou de vivre ensemble comme une seule. C'est pourquoi il y a tant de conflits. Ils ne sont pas une seule race. Ce à quoi ils ressemblent n'a pas d'importance. A l'intérieur, leurs âmes sont différentes.

L'ADN contient des codes qui déterminent des données qui renvoient à une race ou à une autre, ou plus encore à un individu ou à un autre d'une race spécifique. Les codes sont des fréquences et avec les fréquences vous savez tout. C'est pourquoi la Cabale a attaché tant d'importance à toute recherche génétique. Toute la Silicon Valley en Californie concerne la génétique. Pas tellement les ordinateurs, bien que cela aille de pair. Ils savent que les graines les envahissent, et les vaccins sont une de leurs réponses. Objectif : couper le signal aux enfants pour que l'être étoile ne puisse pas entrer dans le corps.

Question : Wow Anéeka. Donc quand vous dites un individu d'une race, vous voulez dire qu'ils peuvent savoir qui vous êtes ou étiez en 5D ?

Anéeka : Oui, exactement. Nous utilisons une méthode à distance qui consiste en un laser qui lit l'aura des gens et selon l'énergie et ses couches, ses fréquences, vous pouvez dire qui est qui. Le problème est qu'il n'est pas aussi précis qu'un test génétique. Dans la mesure où, en raison d'erreurs, nous préférons renoncer à l'utilisation de ce dispositif. Il est donc logique de voir que les tests PCR sont utilisés pour détecter et rechercher les graines et parmi elles les plus dangereuses.

Imaginez une graine de Swaruu, elle devient une autre Jeanne d'Arc avec tout le désordre qu'elle ferait, surtout si elle apporte une armée de son propre chef. En effet, parmi les communautés de même sensibilité sur Terre, notez que les graines d'étoiles, aussi peu nombreuses ou aussi éveillées soient-elles, ont une nette tendance à se rechercher et à coopérer entre elles, alors que l'humain moyen ne fera qu'obéir aux règles de la Cabale et s'enlisera dans la séparation.

Question : Quand ils savent quel individu vous êtes, que savent-ils de votre vie ? Est-ce que chaque personne a des données sur qui elle est, ou quelque chose comme ça ? Ne peuvent-ils pas être personne ?

Anéeka : C'est vrai. Le fait est que personne qui est une graine n'est une personne. Depuis des plans plus élevés ou même ici dans l'ancienne 5D commune, ceux qui viennent en tant que graines sont l'élite très expérimentée. Je veux dire, et je n'exagère pas, je le pense littéralement : les graines qui travaillent là-bas sont des corps d'élite, des forces spéciales. Tout sauf des "sans importance", sinon ils ne seraient pas là. Ils savent ce qu'ils font. Et du point de vue de la Cabale, ils représentent une menace très forte pour eux. Comme Yazhi l'a exposé sur une vidéo très récemment, il y a juste quelques jours.

Tout le monde a une mission là-bas. Mais les missions ne sont pas telles que je les peindrais dans ou comme un commando militaire, bien que cela arrive aussi. Parfois, ils vivent simplement sur place, et cela fait un grand changement. Ils n'ont pas besoin de chercher leur mission et de se sentir mal parce qu'ils ne la font pas ou ne la remplissent pas. Cela a déjà été pensé en amont. C'est déjà pris en charge. Les petites choses sur la Terre. Des actions apparemment insignifiantes entraîneront de très grands changements et quelqu'un doit le faire. Une mission est faite ou accomplie simplement en suivant vos vies, comme vous, comme les graines le veulent en toute liberté. D'autres arrivent directement sous forme d'ordres de faire une chose particulière et tout ce qui se trouve entre les deux.

C'est un désordre phénoménalement compliqué, complexe et multidimensionnel, ce qui se passe sur Terre. Et ni nous ni personne d'autre dans ces densités ne sait vraiment ce qui se passe. Nous cherchons tous des réponses en fonction de notre point d'attention et de qui nous sommes, la densité. Cela ne fait aucune différence que vous soyez sur Terre à esquiver des seringues ou en orbite à esquiver des tirs de plasma ou des armes énergétiques. Nous jouons tous notre rôle dans ce formidable désordre cosmique. Et personne n'est à l'abri d'un grand risque. Mais nous continuons, car c'est ce que nous sommes, et nous le faisons pour ceux que nous aimons et pour nous-mêmes. Parce que si nous ne le faisons pas, nous perdons nos âmes.

Last edited by Ranxi (Yesterday 21:52:38)

Offline

Board footer

Powered by FluxBB